Jeux d’attractions, tome 4 (Série des Jeux) d’Angel. B, mon avis !

Hello les étoiles, Je vous invite à découvrir le 4e volet des Jeux. Jeux d’attractions clôture superbement la série. Merci à Angel. B  pour ce bon moment lecture.

Titre : Jeux d’attractions, tome 4 (Série des Jeux)

Auteur : Angel. B

Éditeur : Angelesse Angie Éditions

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat

Résumé : Jacques Briffin, alias Athos, est le dernier mousquetaire queutard. Il est pour moi un fruit défendu auquel j’ai bien du mal à résister. Je suis certaine qu’il est une sorte d’incube, il vient me rendre visite pratiquement toutes les nuits et me fait des trucs à la limite du supportable. Ça, c’est seulement dans mes rêves les plus fous… Généralement, lorsque je me réveille, je suis en transe et plus frustrée que jamais.Je mène une vie secrète bien malgré moi et je la cache par honte. Athos, lui, se moque de tout, même de ma personne. Il peut, sa vie est ponctuée de luxure dépravée et d’arrogance. Cela, grâce à l’argent et le statut de son père, directeur du campus New Bachelor où nous étudions.Ce soir, il a fait appel à une escort-girl pour se rendre à une soirée assez spéciale.Sa surprise est de taille lorsqu’il me découvre sur le pas de sa porte et qu’il en déduit que je suis son accompagnatrice. J’ai une trouille d’enfer, mais je ne peux plus reculer, j’ai l’obligation de jouer mon rôle jusqu’au bout…

L’avisdeMya :

Tout d’abord, tous mes remerciements à Angel. B pour m’avoir envoyé le service presse numérique de ce superbe 4e tome de la série des jeux.

Jeux d’attractions porte sur le quatrième membre des mousquetaires. Ce n’est pas mon préféré de la bande, mais il a réussi à maintes fois, et au fil des pages, à sauver ses fesses de gifles magistrales. Qu’est qu’il pouvait être arrogant et insupportable !

Athos, l’impénitent joueur cachait bien son jeu. Le membre que je pensais être le moins canaille, s’est avéré le pire des quatre mousquetaires. Pas d’états d’âmes ni guimauve. Même pas pour celle qui attise son désir. Mais, ce bonhomme allergique à toute émotion, a l’habitude de se cacher derrière ses airs imbus et prétentieux, et il se pourrait bien qu’il ait un cœur derrière cette montagne de billets bancaires qu’il agite dans tous les sens dès qu’on lui parle sentiment.

Quant à Viviane n’est pas en reste. Elle non plus, n’a pas dévoilé tous ses mystères dans les premiers volets. Et elle était ma grande surprise. Sous le masque de sa timidité maladive et son bégaiement, elle cachait une bonne dose d’audace. De quoi décontenancer l’imperturbable Jacques Briffin et le mettre peut-être à genoux. Si elle parait timorée, Jacques ne lui fait pas peur malgré ses airs intimidants. Elle voit clair dans son jeu, ce qui n’est pas pour plaire à Athos. Cette oie blanche commence à trop retenir son attention et envahir ses pensées.

Athos et Viviane sont deux opposés qui n’ont rien à faire ensemble. Une improbabilité évidente. Il est riche et ne cesse de le répéter à qui veut bien l’entendre et elle vient d’une famille ruinée. Il est si sûr de lui que cela en devient agaçant à la longue et elle manque sacrément foi en elle. Elle est discrète et réservée contrairement à Athos qui ne se gêne pas à étaler sa fortune et dire ce qu’il pense et qu’importe les conséquences.

Cependant, ils ont quelques qualités en commun qui vont les rapprocher à défaut d’autres choses. Ils sont têtus, protecteurs envers les gens qu’ils aiment. Et surtout ils ont un sens aigu de justice. Et ce sont les seules raisons pour lesquelles, ils se retrouvent dans ce club libertin à simuler une relation inexistante. En fin, c’est ce qu’ils essaient de faire croire à leur entourage aucunement dupe de leur manège. Car si Jacques vit mal ces sentiments naissants et malvenus qu’il ressent pour sa petite scientifique, il ne laisse rien ni personne s’approcher d’elle. Sa possessivité est à la hauteur du désir qui l’aimante à elle.

Si Ahos est le roi de la domination, l’attraction irrésistible et la passion brûlante qui l’animent échapperont à son contrôle, ce qui laisse à Viviane l’opportunité de s’immiscer dans son coeur !

Quel plaisir de retrouver la bande de New Bachelor. Toujours égaux à eux même. Même s’ils se sont assagi et ont gagné en maturité, ils restent les rois de la déconne. Ce qui n’est pas pour me déplaire. Ce 4e volet, la bande est toujours solidaire et fait front contre le mal pour réparer les erreurs du passé de leurs darons. Non sans graves conséquences.

Si Jeux d’attractions n’a pas été un coup de coeur, néanmoins, le couple Jacques & Viviane a de quoi nous surprendre et nous accrocher à la lecture de ce tome qui finalise l’énigme de toute l’histoire des Jeux. C’était épique, haletant, intense et chaud-bouillant !

Et c’est toujours agréable de retrouver la plume addictive d’Angel. B qui à chaque fois, elle m’embarque dans son univers par le fait de son talent de créer des histoires aussi captivantes que pleines d’humour. Et aussi des personnages, le stéréotype qu’on déteste habituellement mais qu’elle parvient à nous faire aimer.

C’est avec une grande nostalgie, que je quitte la bande des mousquetaires qui nous ont fait voir de toutes les couleurs mais en contrepartie, ils nous ont aussi enchantées et fait rire pendant quatre tomes sans nous en lasser.

À quand le prochain Angel ?

Emmanuel Moire – L’Attraction

59064534_653020038501714_5368450511429173248_n

 

 

 

 

Un commentaire sur « Jeux d’attractions, tome 4 (Série des Jeux) d’Angel. B, mon avis ! »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s