Killing Eve – Codename Villanelle – Episode 1 de Luke Jennings, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le 1er épisode de Killing EveLe roman à l’origine de la série événement Codename Villanelle signé par Luke Jennings. Merci à BMR et à HLAB, ainsi qu’à NetGalley France pour cette découverte.  

Titre : Killing Eve, épisode 1 : Codename Villanelle

Auteur : Luke Jennings

Éditeur : HLAB éditions

Genre : Thriller 

Service presseNetGalley France

Résumé : Dans un palais au bord d’un lac italien, douze hommes scellent le destin d’un homme, le condamnant à mourir.
À Paris, une femme reçoit l’ordre de tuer. Aussi insaisissable que mortellement efficace, Villanelle se met en route.

L’avisdeMya :

Ne connaissant la série que de réputation et décrite comme un thriller avec un concentré d’espionnage, je n’ai pas pu résister à la tentation de répondre présente pour le service presse dont je remercie BMR de me l’avoir proposé. Car dans ce premier épisode, l’auteur nous offre une promesse alléchante pour capter notre attention pour la suite que je me ferai un plaisir à lire…

Pendant que la vie continue son cours, des gouvernants prennent des décisions de la plus haute importance. Comme décider de « la date de péremption » d’un criminel pris d’une folie meurtrière et qui gène leurs petites affaires. Pour cela, ils ont créé une arme redoutable, efficace et froide comme la mort sans jeu de mot. Villanelle est née après un long et dur parcours fait de sueur, de souffrance et d’entraînements mentalement et physiquement exténuants.

Avant, elle avait un nom, une identité et elle tuait par nécessité mâtinée de plaisir. Aujourd’hui, sous ses habits luxueux, et une tête de femme fatale, elle a un Codename pour l’identifier. Et des noms, elle en a dans chaque ville, pour chaque mission. Noms dont elle se débarrasse, une fois le job fait. Et elle tue sur commande. Sans état d’âme. Elle traque sa cible, exécute le contrat et retourne à sa vie ordinaire jusqu’au prochain ordre de mission…

Dans ce premier épisode de Killing Eve, on assiste à la naissance de Villanelle, cette arme destructrice sans remords, et sa folle traque aux criminels psychopathes. Deux cibles, deux réussites et sans éveiller le moindre soupçon. Une tueuse caméléon qui nous promet pleins de rebondissements pour les prochains épisodes.

Un scénario récurrent certes, mais très réaliste et super addictif dans sa simplicité et son efficacité à nous glacer le sang.

Affaire à suivre…

Je vous parle rapidement des prochains épisodes !

The Poppy Family – Where Evil Grows (Playlist Killing Eve)

59538157_302430767336109_2437436976052305920_n