L’avis de Carine sur Etrangers de Cara Solak chez Plumes du Web

téléchargement
Titre : Étrangers 1/2
Auteur : Cara Solak
Genre : Dystopie
Editions : Plumes du Web
Ebook : 4.99 €
Broché : 17.90€
Résumé : La « grande catastrophe » a rendu stérile une bonne partie de la population il y a près de 25 ans. Depuis, des cités ont été créées pour regrouper les féconds, les protéger et assurer l’avenir de l’humanité.
Lilas vit à Valéria, la cité qui rassemble les procréateurs de l’ancienne Europe. Si elle a un appartement, un travail à l’hôpital et au ministère de la procréation, sa vie ne ressemble en rien à celle du reste du monde.
Répression – accouplement millimétré dans le but d’enfanter – surveillance. Voici la vie à Valéria.
Et si la sécurité trouvée ne valait pas l’absence de liberté ?
Et si cet étranger venu de l’extérieur faisait basculer toutes ses convictions ?
Sexe, amour, trahison… Et si tout n’était qu’illusion ?
Mon avis :

Avec Étrangers, Cara Solak nous propulse dès les premières pages dans un autre univers. Un univers dans lequel il n’y a pas de place pour le plaisir, l’attirance, l’amour ou les sentiments qui sont complètement prohibés… Un monde où la procréation est sacrée et dans lequel, il est plus qu’un devoir pour les habitants de s’adonner aux accouplements orchestrés dans le seul but d’enfanter. Plus qu’un devoir, c’est une nécessité …. Pour l’avenir de l’humanité.

Valéria… Une des cités qui rassemble tous les procréateurs de l’ancienne Europe en leur offrant la sécurité et dans laquelle la vie des habitants y est réglée comme du papier à musique jusqu’aux battements de leurs cœurs. Parce qu’avant de pourvoir vivre, il faut d’abord survivre…

Lilas en fait partie et était très jeune lorsque Valéria a été créé. Trop jeune pour appréhender mais pas assez pour ne pas ressentir ce sentiment d’injustice trop souvent étouffé dans l’œuf car les souvenirs l’enchaînent à une liberté qui n’est finalement qu’une illusion. Mais Lilas est une rebelle à sa façon et conteste le système indirectement avec ses maigres moyens qui sont dirigés par ses convictions. Mais hors de question de prendre trop de risques qui pourraient la conduire hors de Valéria où son sort sera bien pire…

Pourtant, le jour où le destin la mettra en présence d’un étranger au regard envoûtant venu de l’extérieur, son monde va basculer emportant alors toutes ses certitudes mais lui ouvrir cependant, de nouveaux horizons…

Un coup de coeur pour cette Dystopie que Cara Solak a écrite avec talent ! Avec Étrangers, l’auteur nous offre une lecture des plus passionnantes et totalement addictive dans laquelle elle excelle à y mêler les genres.

Elle nous ouvre les portes d’une société utopique dans laquelle les habitants se confortent à des directives allant à l’encontre de leurs convictions et dans une totale répression dans le seul but de survivre. Mais survivre dans une prison n’est-il pas une façon de mourir à petit feu ? Se résigner, être abusée même avec un consentement est-il vraiment une manière de vivre sa liberté ? Mais comment faire lorsqu’au-delà des murs de cette forteresse, le danger est encore plus grand ?

Une intrigue vraiment fantastique et bien cherchée ! Ce roman dystopique est une belle pépite, j’ai même envie de vous dire une tuerie dans le genre. Il contient tout ce qu’il faut pour nous rendre complètement accro à cette lecture. L’action et les rebondissements sont très présents et la part de romance, tout comme celle de l’amitié, apportent la touche nécessaire à l’attachement fort des personnages, autant les principaux que les secondaires.

On est en immersion totale dans le récit et notre coeur fait Boum Boum. Boum car on s’insurge et on se révolte pour les protagonistes de part le thème du récit. Boum, car l’envolée de papillons qui nous submerge, nous laisse un goût incertain pour la suite. En nous donnant des bribes de pensées qui vont nous obliger à nous poser moult et moult questions. On sent que quelque chose nous turlupine sans pouvoir y mettre le doigt dessus et cela nous rend complètement dingue. Il fait encore boum lorsque l’auteure sadique nous offre une fin digne d’un Cliffhanger de grand film en nous laissant comme deux ronds de flan… Puis boum boum, car il faut attendre pour avoir la suite.

Le style de l’auteure est exaltant, haletant. Son écriture est fluide sans fioriture, sans aucune longueur, tout à son importance. Le récit est vivant et très rythmé. Ses personnages sont bien travaillés chacun avec un rôle et un caractère bien défini. Ils sont parfois intrigants car Cara Solak sème comme un Petit Poucet de quoi nous déstabiliser, de quoi nous faire douter de chacun. Mais qu’on les aime ou pas… On ne peut que vouloir les connaitre en profondeur et savoir où ils veulent nous mener et de quel côté ils sont. Ils évoluent tous dans un décor qu’on ne peine pas à imager. Tout défile comme si nous étions devant un grand écran et on se délecte de chaque instant. Même lorsque la situation nous fait frémir car c’est une chose que Cara Solak réussit aussi à merveille… Elle sait faire passer les émotions et les rendre palpables.

Je pourrais vous en dire encore et encore, mais je pense que si vous le lisez c’est mieux non ? Vous l’avez compris ce roman est un coup de coeur et je n’ai plus qu’une seule hâte, en lire la suite !

Un grand merci aux Éditions Plumes du Web pour leur confiance en m’ayant permis de découvrir cette pépite en service presse

téléchargement61335937_402976493624660_1407285720032215040_n

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s