La librairie des rêves suspendus d’Emily Blaine, mon avis !

Bonsoir les étoiles, je vous invité à découvrir une jolie histoire qui parle de notre passion pour les livres, d’espoir, et de beaux sentiments. #LaLibrairieDesRêvesSuspendus #NetGalleyFrance, une romance signée Emily Blaine chez Collection &H que je remercie pour l’envoi du service presse via NetGalley France !

Titre : La librairie des rêves suspendus

Auteure : Emily Blaine 

Éditeur : Collection &H 

Genre : Romance 

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

Résumé : Entrez dans un monde où tout devient possible…

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves.

 

L’avisdeMya : 

La librairie des rêves suspendus est à l’image des romances qu’on apprécie pleinement, surtout à l’approche de l’été, des vacances…Un titre que j’ai reçu dais le cadre du #ChallengeNetGalleyFR

Emily Blaine, égale à elle-même, nous offre une histoire de seconde chance toute en douceur mais qui ne manque pas d’un brin de noirceur.

L’histoire de ses personnages principaux, Sarah et Maxime m’a tellement émue et conquise. La trame en elle-même n’amène pas de renouveau certes, mais l’auteure a l’art de transformer un air de déjà-vu en une histoire exceptionnelle.

Maxime est le stéréotype du bad boy au comportement violent et désinvolte. Acteur de renommé, charismatique, riche, centré sur lui-même et indifférent aux problèmes d’autrui. Les seules émotions qu’il laisse apparaître ou exploser, c’est sur un plateau de tournage ou sur un ring.

Effectivement, ce dernier a du mal à gérer la rage qui couve en lui. Tout est propice à une bonne castagne pour apaiser ses bonnes vieilles rancœurs. Cela va jusqu’à mettre sa carrière en danger… Et la dernière baston a été la goutte qui a fait déborder le vase.

Là, il ne suffit plus de signer un chèque pour réparer les conséquences de ses débordements. Si son avocat lui évite l’incarcération ferme, Maxime va devoir assumer le résultat de ses actes. Il doit payer le tribut en travaux d’intérêt général. Et dans le lieu de ses pires cauchemars ! Maxime va devoir faire face à ses vieux démons en passant deux mois en Charente, dans sa ville natale, et aussi celle à la base de ses tourments !  Sarah habite dans un petit village dans lequel, il ne se passe jamais rien. Mais cela lui convient. D’une timidité presque maladive, elle n’aime pas la foule ni les approches sociables. Pour seules compagnies, Ses livres bien aimés et les commerçants avoisinants le sien. Ces derniers constituent sa seule famille depuis l’abandon de son père, après l’indifférence de sa mère. Et le décès de la seule personne qui l’a aimée, sa grand-mère, n’a pas arrangé sa situation.

Propriétaire d’une librairie en ruine et déficitaire, Sarah n’en a pas perdu son humeur solaire pour autant. Souriante et respirant la joie de vivre, elle fait le bonheur de ceux qui l’entourent qui ne peuvent pas s’empêcher de la couver de leurs protections.

Encline à la solitude et introvertie, sa vie a basculé au retour peu glorieux de l’ancienne brebis galeuse. Maxime est arrivé dans sa librairie apportant avec lui un vent de panique et aussi de vie. Et en retour, elle lui a apporté un vent de liberté, de fraîcheur et moult couleurs.

Sujets tous les deux à un débordement émotionnel dont ils ne savent que faire, ils commettront à coup sûr des erreurs. Rien de plus normal pour un estropié du sentiment tel Maxime. Aimer d’amour, ils ne connaissent pas et n’y ont jamais goûté, mais ils sauront trouver un compromis dont l’amour seul en sortira vainqueur !

La librairie des rêves suspendus est un superbe moment lecture. La recette idéale pour déguster tout un tas de mets rafraîchissants et délicieux. Bon temps assuré avec le plein d’émotions qui étaient au rendez-vous à l’instar des autres romans de l’auteure.

Si Sarah, ne m’a pas trop touchée au coeur, je dois avouer que Maxime y est entré et par la grande porte. Il a su m’émouvoir par toutes ses émotions qu’il n’a jamais connues mais qu’il a su gérer comme un chef. Malgré un comportement déviant, son histoire s’est avérée émouvante. Sa cuirasse de mauvais garçon qu’il a passé des années à ériger n’a pas fait long feu devant la gentillesse et la bonne humeur de Sarah. Avec elle, il redécouvre sa vraie nature qu’il a remodelée à force de coups de poings. Dans cette librairie cabossée par le passage du temps, il s’est révélé un homme bon, soucieux d’autrui, généreux et attentionné. Et la détresse de Sarah ne l’a pas laissé insensible. Comment résisté à un tel homme qui n’a pas beaucoup fait d’efforts au début pour séduire nos cœurs !

Si avant, la Charente était le tombeau de ses espoirs, aujourd’hui, elle est devenue l’Éden de sa rédemption et l’accomplissement de ce merveilleux rêve qu’il n’a jamais cru qu’il y avait droit.

Poussez la porte de La librairie des rêves suspendus, et laissez-vous bercer par une douce et addictive histoire d’amour entre deux êtres que tout oppose mais que le destin met à l’épreuve ! Venez partager leur joie et leur tristesse. Leur amitié, leur espoir et leur désillusion. Venez vous délectez d’un amour à toute épreuve !

En somme, une jolie histoire qui parle de notre passion pour les livres, d’espoir et de beaux sentiments !

61837776_648189038979881_8166376487910375424_n

 

 

 

 

 

2 commentaires sur « La librairie des rêves suspendus d’Emily Blaine, mon avis ! »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s