L’avis de Mélissa sur Marquée à Jamais d’Allison B.


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Marquée à vie d’Allison B. Une réédition des éditions Plumes de Mimi 

Titre : Marquée à Jamais

Auteur : Allison B.

Éditeur : Plumes de Mimi

Genre : Romance

Résumé : Mégane s’est fait une promesse, celle de ne plus jamais tomber amoureuse. Elle se reconstruit difficilement et reprend sa vie en main pour tenter d’oublier l’enfer qu’elle a vécu durant de longues années. Jusqu’au jour où elle fait la connaissance de Thomas, un brillant avocat indéniablement attirant. Celui-ci change son existence et lui apprend à accepter d’être aimée. Avec le soutien de Béatrice, sa patronne et amie qui l’a prise sous son aile, elle pense pouvoir échapper aux démons qui la hantent depuis si longtemps. Mais c’est sans compter sur la persévérance de l’homme qui l’a brisée en faisant d’elle une femme apeurée.

L’avis de Mélissa :

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Plumes de Mimi  ainsi que l’auteur, Allison B. pour leur confiance et pour l’envoi de ce service presse numérique.

Marquée à Jamais est un de ses romans auxquels on ne peut rester insensible carlL’auteur y aborde le thème poignant qu’est la violence conjugale.

Mégane a vécu un enfer quotidien auprès de son ex-compagnon pendant trop longtemps. Victime de violence et d’atroces humiliations, elle a fui son bourreau ainsi que la Suisse sans jamais se retourner.

Perdue et n’ayant plus goût à la vie, elle s’apprête à commettre l’irréparable lorsqu’elle va faire la rencontre de Béatrice. C’est grâce à cette femme qui deviendra sa patronne et très vite son amie, que Mégane prendra un nouveau départ.

Puis il y aura un homme, Thomas… Cet avocat sexy pour lequel, elle éprouvera une attirance certaine. Très vite, il estompera son aversion envers la gent masculine et lui fera ressentir des sensations inconnues, des sentiments agréables permettant à la jeune femme de prétendre enfin au bonheur.

Mais qu’en est-il de celui qui l’a détruite ? La laissera-t-il impunie de l’avoir quitté ainsi ? JAMAIS ! Loïc est loin d’avoir dit son dernier mot et pourrait bien transformer le rêve de Mégane en un véritable cauchemar.

Bien qu’ayant, depuis quelque temps, tous ses livres dans ma bibliothèque, c’est avec cette réédition de Marquée à Jamais que je découvre enfin la plume de l’auteure. Et même si ce n’est pas une lecture coup de cœur, je l’ai beaucoup appréciée.

Comme je le disais plus haut, le sujet choisi ne peux nous laisser de marbre et j’ai tout de suite ressenti de la peine et de la sympathie pour Mégane. Une femme qui a eu le déclic, la force et le courage de fuir la relation néfaste et destructrice dans laquelle elle vivait.

Je trouve qu’Allison B. a su trouver les bons mots pour nous décrire le terrible passé de notre protagoniste et ainsi faire passer de nombreuses émotions tout en nous offrant une lecture fluide et agréable.

Cependant, de mon point de vue, l’histoire manque de développements. J’aurais vraiment aimé que les événements aillent moins vite, donnant un peu plus de crédibilité à quelques comportements de Mégane. Car, j’ai eu l’impression à certains moments qu’elle faisait preuve de trop de légèreté par rapport à son vécu et ce même si elle a rencontré Thomas. Cet homme du genre renversant au premier regard, attentionné et présent à tout moment pour sa belle dont j’ai beaucoup aimé son côté protecteur…

J’ai tout de même passé un très bon moment de lecture. Ce roman nous embarque de surprise en surprise avec son lot de rebondissements. Et puis ce dénouement…….. Je suis restée sans voix. Jamais je n’aurais pensé à une fin similaire, ce qui m’a complètement bluffée et j’adore ça.

Voilà pourquoi je vous invite à découvrir ce roman par vous-même. Une histoire qui pourrait porter un message d’espoir aux trop nombreuses femmes qui sont maltraitées par leurs conjoints. Un livre, qui vous apportera une multitude d’émotions.

Pour ma part, c’est avec plaisir que je découvrirai les autres écrits d’Allison B..

61915669_403693760358159_263491970117140480_n

J’écris, tu me lis mais… Qui suis-je ? Avec Aryabella Connors Auteure Lips and Co


Bonjour les étoiles

Aujourd’hui nous vous proposons de faire connaissance avec Aryabella Connors qui n’est autre que la talentueuse auteure de la saga Coup de Coeur :

Une plume dans le désert.

Une saga en 3 tomes dont vous pouvez retrouver mes avis en lien à la fin de ce post.

Je t’ai lu Aryabella. J’ai énormément aimé ta plume ! Mais… Qui est-tu ?

61613086_481495362618660_8265951211564302336_n

 Portrait Chinois

Si j’étais un animal ? Je serais un tigre blanc pour son coté rare, respecté, solitaire, dominant, majestueux….
Si j’étais une couleur ? Je serais une variation du bleu. J’adore le bleu et toutes ses nuances.
Si j’étais une chanson ? En ce moment, j’hésite entre « Giant » de Ragon Bon Man et « Petite sœur » de Ben l’Oncle Soul.
Si j’étais un livre ? Un seul ? Non, beaucoup de livres, toutes sortes de livres : petits, gros, lourds.. Un qui ne me quitte jamais, hormis mon agenda de maman, je dirais mon cahier à spirales qui me suit partout pour prendre des notes dès qu’une idée me traverse l’esprit.
Si j’étais une pierre précieuse ? L’ambre, sa couleur m’apaise.
Si j’étais une personne connue?  Pink : j’aime cette femme !
Si j’étais un dessert ? Un tiramisu au Nutella.
Si j’étais un moment ? Dans mon jardin avec ma famille, à s’amuser ensemble ; ou dans mon bain, avec des bougies et un bon livre.
Si j’étais une blague pourrie ? Que s’est-il passé en 1111 ? L’invasion des Huns.
Si j’étais une fleur ? Le coquelicot.
Si j’étais un film ou une série ? En ce moment, je dirais la série « Sons of Anarchy ». Je l’ai vu déjà 4 fois. Et je ne parle pas du nombre de fois où j’ai regardé « Twilight », « Die hard » ou « Le grand chemin »…
Si j’étais une odeur ? Celle de mon homme.

Questions de la Team 

58377130_591224341376237_2350103948574064640_n

Quand et comment as-tu commencé à écrire ?
J’ai toujours été de nature créative, j’aime imaginer une histoire avec des personnages, des amours, des emmerdes et une fin heureuse… Je suis issue de la génération Walt Disney. Lorsque j’étais enceinte de ma fille, je lui écrivais des contes pour enfants. Lorsque j’étais assistante maternelle, je m’ennuyais durant le temps de sieste des enfants. Après avoir lu tout ce qui me passait sous la main, il me fallait une occupation silencieuse : je me suis donc remise à l’écriture. Cela m’a permis de m’évader de ce quotidien, de faire évoluer les personnages, de faire des recherches sur des sujets totalement différents…
L’écriture est devenu mon moment, où je pouvais faire tout ce que je voulais. Je suis la seule à pouvoir élargir mon champ de connaissances, de vision, d’imaginaire… Et j’adore cela !
Ton premier pas dans l’édition ?
La saga « Une plume dans le désert » est ma première publication en maison d’édition, plus précisément chez Lips & Co.
Mes amies m’ont poussée durant des années à sauter ce cap, à présenter l’une de mes histoires. J’ai choisi cette saga car elle me paraissait la plus aboutie.
C’est une aventure extraordinaire, stressante mais bénéfique, qui me permettra de faire évoluer mes autres histoires.
D’où t’es venu l’idée pour la saga « Une plume dans le désert » ?

J’ai d’abord commencé à écrire avec des fanfictions (sur « Twilight » pour ma part), mais je voulais faire évoluer les personnages dans des univers très différents de l’original. Puis ma plume est partie toute seule, laissant libre court à mon imagination…
Maxynne avait cet avenir de défini, il me fallait un monde opposé, donc le cadre militaire s’est imposé. Pour ce qui est de la Libye, j’ai choisi ce pays suite à un reportage sur la télé, durant mes recherches sur les militaires.
A quand remonte ta passion pour les livres ? Y a -t-il eu une lecture ou un élément déclencheur ?
Ma mère lit beaucoup, elle avait tendance à me dire que lire, c’est s’évader de son quotidien, voyager de son salon et s’ouvrir sur le monde ou des sujets divers. Par contre, je n’ai jamais aimé lire ce qu’on m’imposait à l’école.
J’ai toujours lu de tout, des livres historiques à ceux édités chez Harlequin, en passant par le thriller, du Streampunk… Si je suis happée par l’histoire, si le sujet m’intéresse, je sais que la nuit va être courte.
A quel âge as-tu écrit ta première histoire ? De quoi parlait-elle ?
Ma toute première histoire était axée sur des samouraïs. J’avais six ou sept ans. J’ai retrouvé mon cahier, il y a avait même des dessins sur des scènes que je n’arrivais pas à écrire et beaucoup de fautes, mais le souvenir des sensations éprouvées pendant que j’écrivais étaient les mêmes que maintenant…60665759_804049673307089_784560713887645696_n
As-tu un rituel pour écrire ? Ou peut-être un endroit bien particulier ?
Oh oui, et il est sacré… Le soir, une fois ma famille au lit, je me fais une boisson chaude sucrée, des petits trucs à manger, je me mets des bougies, de la musique… En ce moment, j’écris dans mon canapé, entourée de coussins pour me blottir.
Je m’évade, je m’éclate, je fais vivre tout ce qui me passe par la tête aux personnages et rien ne me freine, si ce n’est l’heure. Alors je grappille encore un peu de temps avant d’éteindre mon ordinateur pour aller me coucher.
Quel est ton genre de prédilection en tant que lectrice ?
J’aime la romance, les histoires bien ficelées, sans comprendre dès les premières pages ce qu’il va se passer. J’aime qu’on me surprenne.
Mais je ne suis pas contre un bon thriller. Celui qui vous met la chair de poule lorsqu’un bruit vous interrompt.
Pourquoi avoir choisi ce pseudo ?
Aryabella est l’héroïne de mes histoires. Je n’aime pas inventer des prénoms. Donc dans la première version de chacune de mes histoires, les noms des personnages sont les mêmes, et le premier rôle féminin s’appelle Aryabella Connors.
As-tu des nouveaux projets en cours ?
Oui, mais je dois encore les travailler, les faire évoluer, finir des recherches, puis lorsque je serai satisfaite, je les proposerai à ma maison d’édition.
Un petit mot pour tes lecteurs ?
Ce que m’a apporté cette saga, en plus de faire connaître mes écrits, c’est le contact avec les lecteurs : par le biais de Facebook, leurs blogs, leurs petits mots d’encouragement sur les plate-formes… Il n’y a rien de plus jouissif que de lire ces avis, de voir que j’ai pu procurer des émotions, partager l’amour de mes personnages et de vous dévoiler mon monde

.
Mes lecteurs, vous m’inondez d’une telle force d’écriture et d’inspiration !
Certaines personnes, comme les blogueuses, vous permettent de vous faire connaître bien sûr, mais aussi de rencontrer des personnes incroyables.
Aucune maison d’édition ne peut fonctionner sans lecteurs ou lectrices… Alors que puis-je vous dire à part : un immense merci !

Merci à toi Aryabella, ce fut un plaisir de faire plus ample connaissance et hâte de retrouver ta plume dans de nouvelles aventures.

Une plume dans le désert Tome 1
52840290_758214027890654_2991118372868980736_n

Ebook IciBroché Là-

Mon avis – par ici Mon avis – par ici

 

 

59229926_791542611224462_6497342000432414720_n.jpgUne plume dans le désert Tome 2

Ebook Ici – Broché Là-

Mon avis par ici

Une plume dans le désert 3
61451163_806795159699207_4894548346884063232_n.jpg

  1. Ebook Ici – Broché Là-

Mon avis c’est par là

Si vous désirez lire le début de ce roman c’est très simple ! Rendez vous sur la Lipsithèque de Lips and Co Ici

Résumé :

« Il me regarde, se penche. Mon souffle s’accélère, mon corps fourmille d’impatience. Je ne peux pas… Il se rapproche encore plus près, me sourit et embrasse ma joue lentement pendant que je regarde fixement devant moi… »

Quand sa sœur et sa meilleure amie s’engagent comme infirmières dans l’armée, Maxynne n’hésite pas une seule seconde à signer pour partir avec elles. Quitte à laisser au pays son fiancé Brooster, à qui elle est promise depuis toujours…

Propulsée du jour au lendemain dans le désert infernal de Libye, elle va devoir se montrer plus forte que jamais pour affronter les horreurs de la guerre et la rigidité militaire. Comme si cela ne suffisait pas, elle doit résister au charme du lieutenant Huppers, qui semble bien décidé à se rapprocher d’elle…

Maxynne parviendra-t-elle à se faire une place au milieu de ces soldats surentraînés ? Va-t-elle succomber à la passion qui vient bouleverser toutes ses certitudes, ou choisira-t-elle de respecter la promesse qu’elle a faite à Brooster ?