Love Temptation. Sex Friends de Laurie Eschard !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Love Temptation. Sex Friends de Laurie Eschard ! Une superbe romance mâtinée d’amitié et d’humour que je vous recommande chaudement. Merci aux éditions Addictives pour cette belle découverte.

Titre : Love Temptation. Sex Friends

Auteure : Laurie Eschard

Éditeur : Editions Addictives 

Genre : Romance

Résumé : Aaron est dragueur, sûr de lui et arrogant, il séduit et quitte les filles sans jamais s’attacher.
Mais quand ses amis lui lancent le défi de rester plus d’un mois avec la même, Aaron compte bien leur prouver qu’il en est capable !
Aalya est tout son contraire : elle s’attache trop vite et ses copains finissent toujours par la tromper ou la quitter. 
Elle décide alors de reprendre sa vie amoureuse en main, son premier challenge étant de coucher sans sentiments ! 
La rencontre entre Aalya et Aaron fait des étincelles, l’attirance est immédiate, et ils passent un contrat de sex friends : amis le jour, amants la nuit. 
Aucun risque que tout parte en vrille, pas vrai ?

Découvrez la nouvelle romance de Laurie Eschard, Love Temptation. Sex Friends, après le succès de Love Naked !

L’avisdeMya :

Ayant déjà lu Love Naked et beaucoup apprécié, je n’ai pas hésité à solliciter son spin off dont le personnage clé titillait ma curiosité. Je croyais savoir à quoi m’attendre, mais au fil des pages, je me suis rendue compte que j’avais tout faux. Car si Aaron était le clown du service de la bande, on découvre aussi d’autres facettes de sa personne qui méritent d’être connues.

Aaron est un mec à femmes et aime varier et pimenter ses nuits de moult couleurs. Alors sortir avec une seule femme, ce n’est pas son plat de prédilection. Enfin, je dis sortir mais ce n’est pas tout à fait le mot que j’aurais dû utiliser. Mais je pense que vous avez compris à peu près le genre. Attention, il ne fait rien de mal. Les filles qui entrent dans son lit, savent à quoi s’en tenir avec lui. Elles sont consentantes et ravies de faire partie de ses conquêtes même pour une nuit.

À force, il a fini par agacer son entourage par son instabilité sentimentale. Ses amis ont trouvé la solution pour le mater au moins pour un mois. Garder une seule fille et cela durant trente jours, c’est un vrai challenge qu’Aaron accepte de relever. Mais pas sûr qu’il le gagne.

Aalya est la nouvelle arrivée dans la bande. Une fille discrète, pas sûre d’elle et on a l’impression que la vie ne l’a pas ménagée. Mais auprès de ses nouveaux amis, elle retrouve un nouveau souffle et un semblant de sérénité. Même si elle semble un peu stressée. Vous devinez la cause n’est-ce pas ? Aaron, le phénoménal à l’ego aussi gros qu’une pastèque pense faire d’Aalya sa prochaine victime ou son cobaye. L’objet de son challenge pour se prouver à lui et à ses amis qu’il n’est pas le serial noceur qu’ils pensent. Mais tel pris qui croyait prendre. Si cette dernière accepte l’opération sex friend, ce sera à ses conditions ou rien. Et commence la descente sur terre de notre séducteur impénitent qui se pensait irrésistible et prenait cette relation pour acquise.

Le pari est réussi. Aalya consent à passer avec lui de bons moment et sans attache, mais ce sera leur vilain secret. Pas question, qu’on sache qu’ils sont amants. Cette dernière n’avait aucunement l’intention de rompre les modalités du contrat. Jusqu’au jour où cela ne suffisait plus. Changer les règles du jeu n’était pas prévu au programme ni pour Aaron ni pour Aalya. Mais à force de jouer, ils ont fini par se brûler les ailes…

Quand le passé refait surface, les récriminations, la haine et la douleur ne sont pas bien loin. Aaron et Aalya auront un autre challenge et de plus haute importance à relever.

Les Davis ne perdent jamais… Sauf en amour ! La balle est dans le camp d’Aaron pour prouver le contraire !

Ce spin off de Love naked est un petit bijou d’humour tout en émotions. Aaron s’est révélé un personnage attachant malgré son humour douteux qui parfois donne envie de lui en mettre une. Un jouisseur de belles choses mais qui ne s’en cache pas. Assumé ses travers le rend plus accessible. Parfois, j’avais envie de le détester mais je n’y arrivais pas. Il est arrogant, impulsif ainsi que maladroit. Mais ses qualités dépassent de loin ses défauts. Bon, loyale, protecteur, il a un sens de la famille très développé et il a oublié d’être bête. Sa réputation douteuse ne le définit pas. Ce n’est qu’un masque pour cacher son émotivité. Et oui Aaron est doux comme un agneau quand il se laisse aller et j’adore ça.

Aalya n’est pas en reste. Au début, je craignais un personnage timoré. Mais elle m’a démontré qu’elle a son petit caractère. Sauf si côtoyer Aaron a sorti le meilleur d’elle-même. Ou le pire. Oui, c’est l’effet Aaron, il est inévitable, dévastateur et addictif. Mais ne le lui dites pas. Son ego ne supporterait pas autant de compliments. Si vous voyez ce que je veux dire.

Aalya est attentionnée, généreuse et altruiste. Elle a tendance à faire passer le bien-être des autres devant ses propres besoins. Elle n’est pas infirmière pour rien. Et sa réaction à la nouvelle donne qui a chamboulé la vie d’Aaron a été un super moment d’émotion. Elle l’a acceptée, et même aller jusqu’à mettre son amant devant ses propres responsabilités. Au risque de balayer son couple en devenir. C’est admirable.

En somme, une magnifique histoire dans laquelle rien n’est acquis ni connu d’avance. Laurie Eschard nous embarque d’office d’un rebondissement à l’autre sans nous laisser le temps de souffler. Elle nous offre de l’amour, de l’amitié et une intrigue inattendue qui est venue mettre son grain de sel pour relever un peu plus le goût de cette recette déjà parfaite !

Love Temptation.  Sex Friends est une lecture sexy, drôlement pétillante avec des personnages hauts en couleur. J’ai passé un super moment lecture avec Aalya  et Aaron, ou melon nourri à la gonflette. Si ben de Love Naked était pas mal dans son genre, Aaron est un phénomène à découvrir et plus…si affinités et sans attendre !

Mes grands remerciements aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse et à l’auteure pour cette superbe histoire.

66099603_932788183731409_4924378144590266368_n

 

 

 

 

 

L’avis de Carine sur Reckless Love, un roman de Diane Hart chez Butterfly Editions


51Vb0A90l7L._SY346_.jpgTitre : Reckless Love

Red romance

Auteur : Diane Hart

Editions : Butterfly

Genre : Romance

Ebook : 4.99€

Broché : 25.99€

Résumé : Installé à New-York depuis la fin de ses études, Jack O’Shea cumule les succès. Fortune, pouvoir, femmes, tout lui réussit. A la tête d’un fonds d’investissement, il mène son existence d’une main de maître, mais surtout de fer. Pour ce séducteur ténébreux et inaccessible, la vie ne doit rien laisser au hasard. Le hasard génère des imprévus et Jack déteste les imprévus… du moins jusqu’à ce qu’il pose les yeux sur la meilleure amie de sa soeur. A vingt-cinq ans, Lauren Williams a tout pour elle. Ravissante, brillante et indépendante, elle sait ce qu’elle veut et où elle va. Alors que la plupart des femmes la jalousent, les hommes, eux, la désirent. Lorsqu’elle décroche un job aux Etats-Unis, la jeune femme est aux anges. Enfin ça, c’était sans compter sur l’arrogant, mais néanmoins irrésistible frère de sa plus vieille amie. Entre eux, l’attraction est inattendue, dévorante et pourtant, impossible. Elle est sensuelle, insaisissable et désinvolte or, représente tout ce qu’il a toujours fui. Il est séduisant, énigmatique et fait resurgir en elle les sensations défendues d’un passé compliqué. Déchirés par le poids de leur histoire respective et le désir dévastateur qui les consume, Jack et Lauren parviendront-ils à lâcher prise ? Et surtout, en assumeront-ils les conséquences ?

Mon avis :  

Après avoir eu un énorme coup de cœur pour Baby-sitting Love, c’est avec une joie immense que je me suis plongée dans ce spin-off, Reckless Love.

Jack n’est plus le petit garçon de 5 ans que nous avons pu connaitre dans le premier opus. C’est aujourd’hui un homme sublime qui n’a rien à envier à son père. Vous me direz que c’est un O’Shea, rien d’anormal, mais c’est encore plus que ça.

Installé à New-York, il mène une vie bien remplie entre le métier qu’il exerce, ses plans cul et sa passion de s’envoyer en l’air à bord de son planeur. Jack aime l’argent, les belles femmes et les belles choses. Il a le moyen de se payer tout ce qu’il désire. Comme rouler en McLaren ou voyager en Jet Privé. Il a bossé assez dur et a réussi à se faire un nom que tout le monde connait et ce n’est en aucun cas grâce à papa O’Shea avec lequel il est en conflit depuis plusieurs années.

Jack est à la tête d’un fond d’investissement qu’il gère de main de maître et qui lui rapporte plus d’argent qu’il n’en faut. Perfectionniste obsessionnel, sûr de lui, Jack est le businessman new-yorkais que toutes les femmes veulent épouser… Ou simplement avoir la chance qu’il pose un pose un jour les yeux sur elles. Voire les mains sur leurs corps qui fument dès qu’elles le croisent. Ténébreux, irrésistible et arrogant au plus haut point, Jack est surtout… Inaccessible.

Il a fait le choix de vivre seul, de ne pas s’attacher. Tomber amoureux ne fait pas partie de ses plans et il fait tout pour que cela ne lui arrive pas. Il couche rarement deux fois avec la même fille et ce, même si elle pourrait le transporter sur la lune. Il cloisonne tout, contrôle tout, et ne laisse personne l’atteindre. Un peu cliché ? Il pourrait vous dire que vous avez sûrement raison mais qu’il se tape en fait de ce que vous pouvez en penser. Jack a fait un choix avec lequel il vit en parfaite harmonie. L’amour est une source de souffrance et un piège qu’il préfère simplement tenir éloigné de lui mais ça… C’était sans compter sur les idées lumineuses de sa morveuse de sœur qui va le supplier d’héberger sa meilleure amie, Lauren. Elle arrive à New-York, et son appartement ne sera disponible que dans trois petites semaines.

Lauren… Jeune femme brillante, indépendante et volontaire qui vient de décrocher « Le poste » qui prouve aux yeux de tous qu’elle n’est pas une simple femme magnifique mais, qu’elle a aussi une tête bien remplie. La nature l’a faite plus que jolie et elle a très vite compris l’effet qu’elle pouvait avoir sur les hommes.

Mais si elle a su en jouer à un moment de sa vie, aujourd’hui, elle n’a aucune envie de se consacrer à une relation quelconque, car en tant que carriériste bourrée d’ambition, son seul désir est son accomplissement professionnel et rien ne pourra se mettre en travers de son chemin.

Mais lorsqu’elle va croiser les deux perles grises de son colocataire, il se pourrait bien que sa joie de vivre se transforme en un désir brûlant et inassouvi qui la consume intérieurement et qui la laisse en combustion totale H24 ! L’attraction entre eux va être immédiate, inattendue, déroutante et surtout… Impossible.

Jack n’arrive plus à la sortir de ses pensées tout comme il hante les siennes. Elle est tellement sûre d’elle… Tellement excitante… Tellement belle… Il a du mal à ne pas penser à tout ce qu’il aimerait lui faire. Elle dégage cette assurance de la femme qui n’a pas froid aux yeux et qui sait ce qu’elle peut faire d’un homme…. Lauren serait-elle une (Jack) au masculin ? Il se pourrait bien mais, … Comment pourrait-il combattre son double ?

Une fois de plus ce sera un énorme coup de cœur ! Diane Hart a réussi à m’embarquer sans que j’en oublie, non plus, le petit Jack. Cependant, j’avais peur de ne pas pouvoir faire abstraction du fait que dans le premier opus, il n’avait que 5 ans et pourtant, sans l’oublier, c’est bien Jack, le trentenaire qui m’a fait fondre comme neige au soleil. Liquide oui une fois de plus, il me semble bien avoir noté ce qualificatif dans le premier et il a toute sa place dans celui-là aussi.

J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture avec Reckless love. Tout est profond, intense, sensuel et complètement addictif. Les pages défilent, 800, ce n’est pas rien et pourtant… À chaque page que l’on tourne on se délecte de tout. Les joutes verbales, les émotions, le désir qui les consume et qui nous donne chaud à maintes reprises. Et ce n’est pas la canicule qui est en cause.

Chaque doute, remise en question ou encore chaque peur nous coupe le souffle. Cette douleur qui émane des personnages est vraiment palpable et on s’attache tellement vite à eux que tout en est décuplé. Chaque moment fort est détaillé et écrit tout en subtilité ce que nous pousse encore plus loin dans les émotions. L’auteure nous aspire dans son récit et refuse de nous relâcher.

La plume de Diane a beaucoup évolué par rapport au premier opus. Toujours aussi fluide et pleine de peps. Elle est aujourd’hui plus affûtée, recherchée, mûrie. Mais son humour et sa fraîcheur sont toujours aussi présents.

Avec Reckless Love, elle nous emporte d’un bout à l’autre dans une rythme qui suit l’évolution du récit. Plus lent sur le départ avec beaucoup de descriptifs pour nous permettre de bien visualiser le milieu bourgeois dans lequel nos personnages évoluent. Je ne suis pas fan de trop des citations redondantes de marque, mais en même temps cela donne le ton. Puis crescendo, la tension arrive, et Diane Hart va la pousser à son paroxysme pour notre plus grand bonheur.

Au plus, Lauren va challenger Jack, au plus, l’attirance sera forte. Au plus il va la repousser, au plus, la frustration fera monter la température de son excitation jusqu’au point de non-retour. Ils se cherchent, mais refusent de se laisser aller à leurs désirs. La tentation est beaucoup trop forte pour qu’ils tiennent le coup. Les barrières qu’ils ont pu ériger au fil des années, tombent les unes après les autres. Les carapaces se disloquent et font ressurgir toutes les fêlures de leurs passés qui seront un énorme frein à un quelconque avenir.

Deux êtres magnétiques dont un désir fou et incontrôlable va les pousser dans leurs retranchements jusqu’à ce que cela les dévastes et qu’ils prennent conscience que le destin n’est pas dicté par le passé. Que l’avenir peut-être différent que ce qui est écrit s’ils le vivent main dans la main, s’ils lâchent prise… . Mais quand la peur s’en mêle… Rien n’est rationnel.

Le plus de cette histoire, sera également cette intrigue qui rajoute du piment avec un suspense qui prend le dessus à un moment donné. Tout colle parfaitement et s’imbrique dans le récit à la perfection. Et que dire de ma joie de retrouver Savannah et Calhann … Est-il nécessaire que je vous en parle ? Non pas vraiment car si vous voulez aussi les retrouver, il ne vous reste plus qu’à lire ce spin-off tant attendu et qui est une pure réussite.

Merci Diane de m’avoir fait une nouvelle fois vibrer avec les O’Shea et j’espère que nous aurons un jour la joie de pouvoir suivre les aventures de Poppy.

Merci Aurélie pour ce merveilleux service presse qui, comme le premier, est un énorme coup de coeur, de chaud, de… un ventilateur please !

65386768_681626998941664_4383467412121452544_n