Mon Univers #1 (All in) d’Emma Scott. Une édition de Juno Publishing France !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de coeur sur Mon univers, le premier tome de la duologie All In d’Emma Scott. Merci à Juno Publishing France pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley France !

Titre : Mon Univers #1 (All in)

Auteure : Emma Scott

Éditeur : Juno Publishing France

Genre : Romance M/F

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

Résumé : Je t’aimerais pour toujours, si seulement j’en avais la chance

Kacey Dawson a toujours vécu sa vie à fond, impulsivement, parfois imprudemment. Maintenant, guitariste dans un groupe très prometteur, elle est à deux doigts de toucher à la gloire et la fortune. Mais Kacey est partagée entre vouloir devenir une musicienne sérieuse et les démons qui l’attirent vers le monde scintillant, mais imprégné d’alcool qu’est la célébrité. Un concert raté à Las Vegas menace de complètement ruiner sa carrière. Elle se réveille avec une gueule de bois phénoménale et aucun souvenir de la nuit passée, ni comment elle s’est retrouvée sur le canapé de son chauffeur de limousine… Jonah Fletcher est à court de temps. Il sait que sa situation est sans espoir, et s’est juré de profiter des quelques mois qui lui restent. Ses plans consistent à assister à l’inauguration de son oeuvre en verre dans une prestigieuse galerie d’art… cela n’inclut pas de tomber amoureux de la rockeuse, sauvage et agitée qui a atterri sur son canapé. Jonah voit que Kacey est sur une pente destructrice. Il la laisse rester avec lui durant quelques jours afin de lui permettre de se redresser. Mais aucun d’eux n’anticipait le lien profond qu’ils ressentent, ni comment cela pouvait changer si rapidement d’amitié en autre chose. Une chose profonde, pure, qui change la vie… Une chose aussi fragile que du verre, ils le savent bien, qui explosera au final, peu importe à quel point ils essaient de s’y accrocher. Aimer avec tout son coeur, sacrifier, connaître une douleur terrible et une joie grandissante. Vivre sa vie avec toutes ses beautés, ses peines, et à la fin, être capable de sourire à travers les larmes et savoir qu’on n’aurait pas changé une seule chose, c’est tout simplement cela que nous apprend Mon Univers.

L’avisdeMya :

Kacey Dawson, guitariste d’une étoile montante, est sur la mauvaise pente. Sur les routes trop jeune et depuis trop longtemps. Aujourd’hui, elle ne tient debout que grâce à sa copine Lola et à son compagnon meurtrier qui remplit sa vie solitaire d’ombres et d’éclats, éphémères soient-elles.

L’alcool lui apporte l’oubli et balaie ses mauvais souvenirs, son mal-être et son manque de confiance en elle. Elle est douée pour les mots et c’est grâce à elle que le groupe commence à connaître une certaine notoriété. Mais la jeune fille préfère rester en retrait et dans l’anonymat. Les seules choses dont elle a besoin, c’est être sur scène et de ces moments de pure connexion avec ses fans qui la noient dans un bain de foule rempli d’amour. Oui, d’amour. Le problème de Kacey vient de là. Privé de tout sentiment affectif, de tout contact humain depuis sa naissance que le moindre geste envers d’elle, la remplit d’allégresse.

La déchéance n’est pas loin. Car à la fin de chaque concert, on la ramasse à la petite cuillère. Jusqu’à ce jour…C’est dans ces moments de doute que Kacey va à la rencontre de son destin !

Kacey provoque une émeute dans la boîte de nuit où elle se produisait avec son groupe. Et son sauveur n’est autre que le chauffeur de la limousine que le Label met à leur disposition.

Depuis sa rencontre avec Jonah Fletcher, sa vie s’est remise sur les rails. Et sa tête a cessé de tourner dans tous les sens. Kacey a retrouvé le petit truc qui manquait à sa vie sans qu’elle sache quoi.  Jonah, en peu temps, est devenu son évidence, sa boussole dans les ténèbres. Ce travailleur du verre lui a appris la valeur du temps et lui a montré l’estime d’elle-même. Et aussi la valeur de ces petits moments que la vie lui offre. La vie est si courte et la mort est si brusque, est devenu leur mantra. Jouir de ces moments jusqu’à plus soif pour ne pas avoir des regrets. Pour remplacer les mauvais souvenirs par d’autres plus beaux.

Mais d’où tire-t-il toute cette sagesse ? Jonah est un être à part. Réservé et tient à sa routine. Sa philosophie de vie, il ne l’a pas inventée. Mais il l’a tirée des épreuves qu’il subit en silence et avec pudeur.

Avant sa rencontre avec Kacey, il était obnubilé par le temps. Déterminé à accomplir sa mission avant que la date fatidique n’arrive à échéance. Aujourd’hui, le temps, n’est plus aussi important que partager ces petits moments et accumuler le plus de beaux souvenirs possibles avec son âme sœur. Celle qui a apporté le soleil et un peu de couleur dans sa grisaille. Avant elle, il ne se laissait pas approcher. Il ne s’attachait pas. La solitude lui convenait. Seuls sa famille et ses deux meilleurs amis qui avaient droit à son intimité et à sa confiance. Il accomplissait sa routine, résigné.

Aujourd’hui, il est avec elle, il rit avec elle, il aime et il est aimé comme il le mérite enfin. Il occulte la douleur qui noue ses entrailles. Il est serein et en accord avec lui-même. Il vit l’instant tout simplement ! Elle est son univers autant qu’il l’est pour elle ! Et s’ils devaient mourir le lendemain, ils partiront heureux de connaître cette félicité que leur amour leur octroie.

Tout ce qu’il veut, c’est vivre le présent avec la femme de sa vie. Et qu’importe ce que le destin leur réserve. Tragique soit-il !

Un millier de coups au cœur pour ce premier tome de la duologie All In. Mon univers est un cocktail d’intenses émotions. Un condensé de souffrance. Et une mosaïque de moult et belles couleurs. Une histoire bouleversante qui m’a brisé le cœur. Une découverte d’une plume au talent fou qui diffuse de l’émotion à volonté. Une histoire douloureuse mais aussi riche d’un plein de petites choses ou petits moments qui donnent le sourire et rendent heureux. Un amour aussi altruiste qu’égoïste. Aussi beau que déchirant. Fusionnel, intense et aussi d’une douceur incommensurable…

Les personnages sont si attachants. Autant les principaux que les secondaires. Ces derniers ont apporté la pierre à l’édifice pour le consolider et amener le sourire quand la tristesse envahit nos cœurs. Kacey qui était si seule s’est trouvé une famille. Une famille qui l’a accueillie à bras ouverts et sans jugement. Cette famille même sur laquelle elle pourrait compter et l’accompagnera dans les moments difficiles ainsi que dans les bons moments.

Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous recommande de foncer découvrir cette pépite émotionnelle qui restera dans mon cœur et à jamais !

65467199_841906006193476_5550070225812062208_n

 

L’avis de Carine sur Liz : 1.5 – Dangereux désirs de G.H. David. Une réédition des éditions Elixyria !


41Af+5CP2pL

Titre : Liz : 1.5 – Dangereux désirs 

Auteure : G.H David 

Éditeur : Editions Elixyria 

Collection : Elixir Of Love 

Kindle : Lien d’achat

Résumé : Max, jeune homme intelligent, populaire, issu d’une famille aisée, se contente d’amours ordinaires et d’amitiés simples. Mais tout n’est qu’apparences. Insensible, hermétique au désir, il reste foncièrement solitaire. Son drame : une rancœur viscérale envers un père qui, en privilégiant son ambition, a brisé sa vie.

Comme un ouragan, Élisabeth Ribes va surgir dans son existence et tout remettre en question.

Sombres révélations, obscure dépendance, on ne lutte pas contre la destinée !

Mon avis : 

A l’occasion de la réédition du Projet Phénix par les éditions Elixyria , je vous repartage mon avis sur ce spin off consacré à Max… Mon Cher Max qui fait battre mon cœur depuis sa première édition…Tu m’avais déjà conquise en restant énigmatique avec tes zones d’ombre, mais là je dois dire que tu as fini de m’envoûter dans cette nouvelle version.

Dangereux désirs est un spin off de la série Liz, et si l’auteure reprend tout depuis le départ avec un nouveau point de vue, elle nous offre également une autre vision du récit qui ne manque pas de piquant ni de pures émotions …

Max est un étudiant doué qui, malgré les apparences, dissimule une blessure très profonde qui le hante et l’empêche d’accorder sa confiance facilement et donc par la même occasion, ses sentiments… Un passé qui le ronge et le replonge dans les abîmes de ses pensées obscures où il se sent bien seul malgré tous les démons qui s’y trouvent…. Il cache son mal être aux yeux des autres en jouant de son charisme à la perfection. Mais sa rencontre avec Liz, Elie comme il aime la surnommer, risque bien de faire tomber quelques barrières et de fissurer cette carapace pourtant bien en place…

Liz étant la petite amie d’Alex, il ne pourra lui offrir que son amitié malgré cette attirance, cette obsession qui le ronge et ne le quitte pas… Elie…. Il le sait … Il le sent… C’est elle… Elle est « La fille »… Elle est sa dépendance… Mais elle n’est pas libre… Il la désire tellement qu’il s’en rapprochera comme il peut, il veut être là pour elle, qu’importe les circonstances, qu’importe le fait qu’elle soit la petite amie d’Alex… Peut-être même, parce qu’elle est la petite amie d’Alex…

Mais qu’en est-il pour Liz ? On voit très bien que cette dernière est troublée par Max, mais l’est-elle au point de remettre en question sa relation avec Alex ? Qui es-tu vraiment Maximilien Ricci ?

G.H. David va nous livrer un Max écorché, tourmenté, avec toutes ses pensées les plus sombres, les plus intimes… Un Max attachant que l’on aimerait voir heureux même si on s’énerve souvent du comportement qu’il peut avoir et de son caractère impulsif ! Mais il n’est pas le seul à souffrir et l’auteure nous plongera également dans les méandres de Liz et Alex.

Des révélations importantes, troublantes, percutantes qui nous aideront à comprendre un peu mieux nos personnages et les attitudes qu’ils peuvent avoir et qui nous déstabilisent. Des comportements énigmatiques qui vont nous emporter au cœur d’un danger certain, car derrière leurs apparences d’étudiants ordinaires, nos protagonistes sont loin d’être ceux que l’on croit…

G.H. David tourmente ses personnages autant qu’elle nous tourmente nous, ses pauvres lecteurs. Nous sommes spectateurs des événements qui s’enchaînent et de toute cette souffrance qui se dégage des lignes et que l’auteure nous fait palper du bout des doigts. Mais aussi des pensées sensuelles qui apportent une touche voluptueuse au récit. Ce qui n’est pas pour me déplaire 😉

La fluidité de sa plume nous guide d’un bout à l’autre avec un style bien à elle en nous faisant découvrir son univers avec ses mots… Mais par-dessus tout, avec son cœur… Une plume de plus en plus ténébreuse, percutante et riche en rebondissements. Un spin off qui m’a conquise, troublée et m’a fait ressentir un tas d’émotions comme je les aime. Des émotions fortes grâce à l’analyse psychologique des personnages, des émotions profondes qui nous happent et nous laissent en apnée, perplexes, dans l’attente d’une suite.

Un grand merci à Geny pour cette magnifique lecture !

41Af+5CP2pL