Alliance Factice, Tome 1 de Cécilia City, une édition de BMR !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le premier tome de « Alliance Factice » de Cécilia City, une magnifique romance éditée par BMR. Quand humour et suspense font la recette parfaite pour un superbe moment détente. Je recommande à 100%

Titre : Alliance Factice – Tome 1

Auteure : Cécilia City

Éditeur : BMR

Genre : Romance 

Service presse : NetGalley France

Résumé : Livia n’a pas une vie facile  : étudiante, elle jongle entre son job de serveuse et celui d’hôtesse de téléphone rose, sans parvenir à boucler ses fins de mois.
C’est alors qu’une riche femme d’affaire lui propose un emploi avec une clause d’embauche bien inhabituelle. Elle devra épouser Victor, l’insupportable héritier de l’entreprise familiale, et faire croire au monde entier qu’ils sont tombés éperdument amoureux l’un de l’autre. Franchement, qui pourrait accepter un arrangement pareil pour obtenir un poste  ? Personne.
Pourtant Livia, criblée de dettes, hésite. Après tout, n’a-t-elle pas déjà touché le fond  ?

L’avisdeMya : 

En premier, je voudrais remercier BMR pour l’octroi du service presse numérique via la plateforme de NetGalley France. Ainsi que Cécila City pour cette excellente lecture qui m’a totalement conquise.

Livia, est un soleil permanent qui irradie tous ceux qui s’y approche. Un personnage comme on aimerait qu’on soit. Sa joie de vivre donne la banane et remonte le moral. Quant à ses tendances provocatrices, peuvent attiser la jalousie et l’envie. Elle est belle et le sait, mais n’en joue qu’au besoin. Elle donne l’impression d’être superficielle à première vue mais, derrière cette façade de légèreté frondeuse, on décèle une intelligence profonde et une faille qui bouleverse.  Malgré son passif et ce qu’elle traverse encore aujourd’hui, son sourire contagieux, sa force de caractère et son mordant font plaisir à voir.

En effet, Livia doit se plier en quatre pour joindre les deux bouts afin d’accomplir son ambition. Tout ce qu’elle veut, c’est de financer ses études et se donner une chance pour s’assurer un futur meilleur que son présent et laisser le passé derrière à elle. Être hôtesse d’accueil dans l’événementiel ou hôtesse de téléphone rose pour arrondir les fins de mois difficiles, rien ne la rebute. Courageuse et fonceuse, elle ne craint pas d’aller au bout de ses rêves. Mais de temps en temps, le passé revient se rappeler à son souvenir pour la renvoyer dans ses vieux travers. Et comme cela ne suffisait pas, en plein service, elle doit supporter les attouchements malvenus de l’un des invités de la soirée qui n’accepte pas qu’on lui dise non. Et Livia n’est que plus déterminée à porter plainte contre ce malappris qui n’est pas à son premier coup d’essai. Et que lui importe les conséquences. Et des conséquences, il y en aura. Gilles Capresse ne compte pas en rester là et tous les moyens seront bons pour lui fermer le clapet.

Dans ces moments-là, et au bout du désespoir, Livia se jette dans le tourbillon effréné que lui procure le sexe pour apaiser son mal-être. Elle s’oublie tout simplement le temps d’une étreinte sensuelle avec son complice et sex-friend, Cédric, qui est sur la même longueur d’onde, le sexe sans attache, la carte gagnante ! Jusqu’à sa rencontre avec le richissime et exécrable Victor Fabre. Ce dernier, qui n’a que mépris à proférer à son encontre, sera autant sa planche de salut que celui qui lui ouvrira la porte des sentiments auxquels elle pensait être imperméable.

Quand sa mère, la cause de ses tourments, contracte des dettes en son nom, elle n’a qu’une seule alternative, accepté l’impensable deal que lui impose Victor. Un mariage arrangé pour des raisons que je vous laisserai découvrir, même si cela la débecte de plier l’échine devant cet abject chantage, sera la clé à ses mésaventures financières et autres…

Livia croyait ses cauchemars derrière elle une fois sous la protection de Victor et sa famille, elle déchante vite après les mystérieux incidents qui ont failli lui coûter la vie !

Alliance Factice est une belle romance mâtinée de suspense et d’érotisme. Un transport total dans un univers où les conflits familiaux font loi. Et dont le désir, l’humour et une rencontre orageuse en sont les maîtres-mot. Et bien d’autres ingrédients alléchants qui ne pourraient qu’accrocher les lecteurs. Cécilia City en a fait une réussite avec des personnages hauts en couleur. Des personnages fort attachants qui donnent le change malgré leurs passifs douloureux.

D’emblée, on découvre la personnalité de Livia qui se dévoile à nous et sans pudeur au fil des pages. Son passé, ses provocations, son sens de la répartie, sa langue pendue, son tac au tac charment, font rire et émeuvent le plus endurci parmi nous. Même Victor Fabre, censé être intouchable et inaccessible, n’a pas échappé à la tornade nommée Livia malgré son indifférence apparente. Ce dernier a beau joué à l’insensible, il n’a pas pu tromper l’instinct et la clairvoyance de Livia. Ses airs glacials ont complètement fondu à son contact chaleureux, à sa tendance à le défier à tout bout de champ et à sa manie de le pousser dans ses derniers retranchements. Il adore sa personnalité loufoque  même s’il ne se l’avoue pas.

En somme, une romance comme on les aime. Une histoire bourrée d’humour et d’émotions. Une intrigue captivante qui nous accroche jusqu’au mot fin. Et une mention au style fluide et épuré de l’auteure. J’en suis vraiment fan.

Bref, vous avez compris que je suis conquise par ce premier tome magnifiquement bien écrit. J’ai si bien ri, j’ai été charmée par les personnages et ai été émue par leur fragilité. J’ai adoré leur folie et bonne humeur contagieuse que je ne peux que vous le recommander chaudement !

Affaire à suivre…

66595971_556917021506799_2984069193369911296_n

 

 

L’avis de Carine sur Deep Love de Vanessa Martin


41IYF8x68wL
Titre : Deep Love
Auteur : Vanessa Martin
Genre : Romance
Editions : Lips & Co
Collection : Lips & Roll
Ebook : 5.99 €
Broché : 16.99€
Résumé : « Je devrais peut-être chercher des médicaments pour m’aider. Tu crois que ça existe, des comprimés pour ne plus souffrir ? Ce serait tellement plus simple… »

Marie est une jeune femme enjouée jusqu’au décès de sa meilleure amie, Sophie. Là, c’est tout son univers qui s’écroule. S’isoler, boire, se plonger dans ses études, ou même écrire des lettres à sa complice disparue, tout ça ne suffit pas à soulager sa douleur.

Aussi, quand Isaac, le frère de Sophie, découvre dans ses affaires une « liste de choses à faire avant de mourir », il a une idée folle : réaliser ses rêves pour lui rendre un dernier hommage.

Tous deux se lancent alors dans l’aventure avec l’intention de faire leur deuil, sans savoir que cela les rapprochera bien plus qu’ils ne l’auraient imaginé…

Mais il se pourrait que Sophie n’ait pas livré tous ses secrets.

Et si elle n’était pas celle qu’ils pensaient ?

Mon avis :

2 h 17 du matin… Le téléphone qui ne cesse de sonner puis les mots…. Les mots que Marie n’oubliera jamais jusqu’à sa course vers l’hôpital… Sophie, sa meilleure amie d’enfance et colocataire, vient d’avoir un accident. C’est irréel, impossible, cela ne peut pas être elle. Sophie était censée être entrain de dormir à la maison. Comment se fait-il qu’elle ait pu se faire renverser par une voiture au beau milieu de la nuit… Comment se fait-il qu’elle ne l’ait pas entendu sortir ?

Tant de questions se bousculent dans sa tête sur le chemin qui guide ses pas jusqu’à son chevet. Marie qui arrivera trop tard va la supplier de se réveiller. Trop jeune pour partir, trop jeune pour ne pas vivre tout ce qu’elles ont encore à vivre ensemble, trop jeune pour mourir… Trop importante pour l’abandonner.

Sa meilleure amie, son âme sœur, son Tout est parti, bien trop vite cette nuit du 22 juillet 2015, rejoindre les anges…

35 jours plus tard, Marie est toujours sous le choc. Elle ne vit plus, ne dort plus et boit plus que de raison. Les parents de Sophie s’entredéchirent et son frère Isaac a choisi de fuir sa peine en partant aider les autres au bout du monde. Elle est seule avec sa peine…

Aidée par un psychologue, il lui conseille de continuer ses échanges avec son amie. Marie commence à lui écrire des lettres, beaucoup de lettres. Mais n’atténuera vraiment sa peine ni sa douleur. Elle est en permanence comprimée dans un étau et sombre jour après jour.

Alors elle se rapproche de ce que tout ce que Sophie aimait et commence à lire une par une les romances qu’elle collectionnait en grand nombre et les dévore tout en « discutant » de ce qu’elle en a pensé dans les lettres qu’elle lui adresse. Ces lettres qui représentent l’échappatoire à sa douleur et lui permettent de la sentir toujours auprès d’elle.

Le temps de laisser le temps au temps d’atténuer sa peine même, si elle sait très bien qu’elle aura toujours un trou béant dans son cœur.

366 jours… C’est ce qu’il a fallu à Marie pour reprendre pied et la laisser partir… et c’est le temps qu’il a fallu à Isaac pour revenir…

Ne pas oublier… Continuer à vivre…

Pour y arriver, Isaac et Marie vont se lancer dans une drôle d’aventure qui aura pour but de rendre un dernier hommage à celle qu’ils aimaient plus que tout. Une aventure qui va les rapprocher mais, va aussi livrer des révélations auxquelles ils ne s’attendaient ni, l’un ni, l’autre.

Sophie avait bien des secrets… Et Marie la découvre sous un autre jour…

Deep Love… Une magnifique romance en deux parties qui m’a tiré des larmes dès les premières page. Vanessa Martin nous fait sombrer dès le départ dans la souffrance qu’apporte la perte d’un être cher puis toutes les étapes qui l’accompagne pour y faire face. Après avoir passé celle du deuil, elle nous emmène sur le chemin de l’acceptation, puis de la reconstruction, avec comme unique base, les souvenirs et tout l’amour qui entourait leur amitié.

On plonge directement dans le cœur de l’histoire, dans l’œil du cyclone, noyées d’intenses émotions, … Tout n’est que tempête autour de Marie, tout s’effondre, s’envole. Mais là, au milieu de cette douleur, tout est calme, vide… Vide de vie, vide d’envie…

Puis une deuxième partie, dans laquelle la nuit laissera place à la lumière du jour. Avec tout d’abord un soleil bien pâle mais, qui deviendra de plus en plus lumineux au fil du temps. Le temps de tout remettre en ordre, de se reconstruire et de pardonner.

Une histoire émouvante, bouleversante remplie d’amour, de révélations, mais, aussi de surprises auxquelles on ne s’attend pas forcément. Des personnages attendrissants, magnifiquement attachants, chacun à sa manière. J’ai aimé suivre leur parcours, leur reconstruction mais, aussi leur rapprochement qui ne se fera pas sans mal.

La plume de Vanessa Martin est prenante, douce et surtout réaliste dans le cheminement psychologique des protagonistes. Elle est aussi bien imagée car, elle décrit et détaille le tout dans une précision sans lourdeur.

J’attire votre attention cependant, sur la première partie que vous aurez peut-être tendance à passer outre. Certes, les lettres sont nombreuses et prennent une grande place dans le roman, mais, elles sont aussi très importantes car, on y découvre tout ce que ressent Marie. Sa douleur, ses doutes, son désespoir, ses terreurs. Mais, aussi son envie de reprendre le dessus, ses rêves et tout simplement, le déroulement de toute une année de vie après avoir subi le choc d’une perte. Parfois, elles font même rire car, notre belle Marie a souvent la poisse. Alors, n’en ratez aucune !!!

Je n’ai qu’un petit bémol à cette belle lecture, ce sera la liste que j’ai trouvée un brin gentillet 😉


Deep Love, une agréable lecture à découvrir ou redécouvrir. Un grand merci aux Éditions Lips & Co pour m’avoir permis de découvrir cette magnifique lecture en service presse !

66335138_837300453315344_2915253822899093504_n