Cupcakes & Co(caïne) 2 : La suite de la chicklit de l’été de Fleur Hana !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur la suite de Cupcakes & Co(caïne) de Fleur Hana. Un deuxième épisode à la hauteur mes attentes. Au menu : Rire à volonté !

Titre : Cupcakes & Co(caïne) 2

Auteure : Fleur Hana 

Éditeur : Auto-édition

Genre : Chicklit 

RésuméVotre cupcake, avec ou sans cocaïne ?
J’allais enfin pouvoir reprendre mon business avec la vente de mes cupcakes.
Ma priorité était vraiment de me recentrer sur ma petite boutique.
Tout était parfait, les touristes commençaient à arriver et ma recette glacée leur plaisait déjà.
Tout devait se dérouler sans accroc.
Enfin ça, c’était la théorie.
La pratique ? Aujourd’hui, me voilà à nouveau embarquée dans une sombre affaire de drogues dures avec mon lieutenant sexy, une grand-mère italienne, la réincarnation de Tolstoï et la version naine de Jolly Jumper.

L’avisdeMya : 

Tout d’abord merci à Fleur Hana pour l’envoi du service presse de ce deuxième épisode qui m’a fait rire jusqu’aux larmes. Sacrée Fleur, sacrée Charlie, et Pauvre Maxence. Il n’a aucune chance de prendre le dessus entre ces deux-là. Deux langues bien pendues pour le prix d’une, c’est cadeau.

C’est reparti pour un tour avec Charlie Monroe et ses mésaventures avec la mafia russe, italienne ou je ne sais quoi d’autres. Cette fille est si imprévisible que cela ne me surprendrait guère si elle a les mafias du monde entier aux trousses. Elle n’est jamais là où on l’attend. Nota Bene : Elle est capable de faire face à tout et à chaque situation malgré, ce qu’en pense son lieutenant sexy. Et surtout, elle sait y faire pour le détourner de son devoir et le pousser à bout, rien qu’en ouvrant la bouche. Il faut avouer que notre Miss Cata s’y connait aussi pour faire d’un rien toute une histoire. Une vraie drama queen.

Charlie pensait reprendre sa vie en main et retournait à ses fourneaux et à ses tentations sucrées. Malheureusement, quand la malchance s’acharne, cela donne un deuxième épisode gaguesque et hilarant. En plus, d’un flic excédé par ses mélodrames et par sa manie de se mettre dans les pétrins. Inconscience elle ? Non, non du tout. C’est la faute à pas de chance qui lui colle aux basques. Non, mais c’est clair, cette nana, si habille de ses mains, comment peut-elle aussi maladroite ? Mystère complet et ce n’est pas Maxence qui me contredirait.

Sur la recommandation de sa meilleure amie, Charlie se lance dans un projet en béton armé d’arrondir ses fins de mois difficiles. Sans qu’elle s’en rende compte, elle a fait entrer les loups dans la bergerie. En s’acoquinant avec le patron de Caro, inconsciemment, elle a ouvert la boîte de Pandore. Et c’est Maxence qui fera les frais de ses actes irréfléchis même, s’ils partent d’une bonne intention. Charlie, une fois qu’elle est partie, on ne l’arrête plus et elle ne fait rien comme les autres ni dans la demi-mesure. Et si vous ne me croyez pas, faites-vous votre propre opinion !

Ce deuxième épisode est juste énorme. Un trop-plein de fraîcheur, de rire et de légèreté. Tout ce qu’il faut pour se détendre et passer un bon moment. En effet, Charlie a repris du poil de la bête et a gagné en hardiesse. Et ses réparties ne sont que plus comiques. On redécouvre une fille qui a du mordant et qui fonce dans le tas laissant ses peurs dans la poche de son tablier. Jouer l’indic et aller à la pêche d’infos ? Prems ! Mafia russe ? Même pas peur. Se mettre Maxence à dos, pfff, c’est du gâteau ! Charlie manie excellemment les apartés, les questions et réponses et collectionne les ennuis. N’est-elle pas adorable ? Mais, je comprends qu’il y a de quoi faire péter les plombs et éprouver la patience d’un Lieutenant Vasseur désabusé et résigné. Après tout, il l’a bien mérité n’est-ce-pas Charlie ? On ne laisse pas bébé dans son coin quoiqu’il arrive !

Charlie & Maxence sont certes, des personnages de fiction mais, leur histoire ne rentre pas dans le domaine de l’improbable. Laissez tout tomber et foncez dans la première boutique de Cupcakes (sans cocaïne, mais je ne garantis rien) que vous trouverez sur votre chemin, un Maxence ou une Charlie, (mais sans mafia, promis) vous y attend sûrement entre deux étals.

Cupcakes & Co(caïne), l’essayer, c’est l’adopter ! Parole d’étoile !

Affaire à suivre…

 

66648596_465899630863209_484803603291176960_n