Love crescendo de Tillie Cole chez Hachette Romans !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de coeur sur Love Crescendo de Tillie Cole ! Un service presse de NetGalley France dont je remercie Hachette Romans  !

Titre : Love Crescendo 

Auteure : Tillie Cole

Éditeur : Hachette Romans

Genre : Young Adult

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

Résumé : Lorsque Cromwell, 19 ans, est derrière ses platines,
les corps se pressent, la fièvre monte. Personne ne lui résiste.
Jusqu’à la fille dans la robe violette.
Ce soir-là, Bonnie est venue voir
l’ex prodige du classique qui lui a inspiré sa passion.
Son verdict tombe, implacable  : la musique de Cromwell n’a plus d’âme. 
Cromwell n’aurait pas dû se laisser atteindre.
Pourtant, les paroles de Bonnie rallument en lui
l’étincelle de quelque chose qu’il croit mort depuis longtemps. 
Alors, quand le destin les force à travailler ensemble,
leur attirance mutuelle les rapproche,
leurs sentiments se font plus forts.
Et, malgré les secrets qui pourraient leur briser le cœur,
jour après jour, leur amour va crescendo…

L’avisduMya : 

Tillie Cole a encore frappé et a mis mon coeur en émoi. Notre Serial-Author-Sadique ne nous a pas épargnées. La connaissant, je n’aurais pas dû être surprise. Mais à chaque fois, cette auteure se joue de nos émotions comme d’un instrument de musique. Imposant son rythme et tempo et aussi ses notes. Parfois on en rit mais, souvent on en pleure !

Et cette fois-ci encore, elle n’a pas dérogé à la règle. Les mots d’ordre qui prédominent  : Une émotion extrême, une vague déferlante d’émotions et émotions de tout genre ! Passant d’un sourire à la tristesse, de l’attendrissement à la colère. De la tristesse à l’enjouement. Sans sommation et parfois en quelques chapitres…. Et dans tout cela, les larmes ne sont jamais loin. C’est du Tillie Cole tout craché.

En premier lieu, nous rencontrons Cromwell en plein trip musical et Il est très fort dans son domaine. Mixer la musique, c’est son exutoire, son Instant T dans lequel il se transporte dans un monde exempt de toutes ces pensées noires qui parasitent son cerveau au quotidien… Il vit son art en donnant de lui-même suant corps et âme.

Ce soir, il y a du monde pour son concert. Mais, cette marée humaine en transe sous le coup de ses mixages, n’arrive pas à lui masquer cette jeune fille qui n’a pas l’air à sa place. Elle parait présente et lointaine à la fois. Elle est là, debout, les yeux fermés, à s’imprégner de sa musique. Mais apprécie-t-elle pour autant son art ? Cela ne parait pas car, en une seconde, la jeune fille a disparu de son champ vision, ne laissant qu’un souvenir éthéré !

Quelques heures plus tard, cette même jeune fille l’a rejoint dans un moment de s’auto-apitoiements et a lui a jeté à la figure le verdict qu’il connaissait déjà mais qu’il reniait. Sa musique, si elle est techniquement bonne, il lui manque une âme. Elle ne jaillit pas de son coeur. Apparemment, elle lisait sa musique et en lui comme personne. Et sous ces bonnes paroles, elle a disparu de sa vie comme elle est apparue. Cette fille restera un mystère complet car, il n’est pas près de la revoir…

Mais, le destin en a décidé autrement pour eux… Les rencontres fortuites ne sont pas que pur hasard. Cromwell, le ténébreux, reverra son ange rédempteur là où il ne l’attendait pas. Elle n’a l’air de le porter dans son coeur autant qu’il lui en veut de lire aussi facilement en lui. Le regard de Bonnie ne le juge pas et sa curiosité envers lui n’est pas malsaine. Elle connaît des faits de sa vie antérieure, ses zones d’ombre et sait rester discrète. Le laissant venir à elle et s’épancher librement. Mais, qu’elle soit témoin de sa souffrance, lui est intolérable.

Ils doivent travailler en binôme et notre musicien ne compte pas lui faciliter la tâche. Chacune de leurs rencontres est un défi à relever. La pousser dans ses derniers retranchements et titiller sa colère ou sa nervosité, sont devenus son passe-temps de prédilection. Mais depuis quelque temps, les choses entre eux ont changé. Il sent qu’elle devient de plus en plus le centre de son univers. Les détestations ont laissé place à des sentiments plus doux et sauvages à la fois. À son insu, Cromwell commence à se sentir proche d’elle, avoir envie de la connaître, de se confier à elle, lâcher prise dans ses bras, de la protéger. Mais cette fois, c’est elle qui le met à l’écart et élude ses tentatives d’approche. Un sentiment d’urgence semble l’animer. Elle ne pense qu’à boucler la boucle de leur projet en commun comme si elle était prise par le temps. Un mur d’incompréhension les éloigne loin de l’autre. Car, si lui est décidé à franchir le pas, à s’envoler pour un avenir plus lumineux auquel il ne croyait plus prétendre, Bonnie, elle, se replie sur elle-même, semblant porter un fardeau plus lourd pour ses frêles épaules. Et pour cause, cette dernière, ne pense qu’à le protéger d’un coeur en souffrance. De ce côté, il a déjà assez donné. Elle l’aime assez pour le laisser partir avant que les choses aillent loin entre eux. Mais, n’est-il pas déjà trop tard ?

Effectivement, les dés sont jetés. Cromwell lui est déjà attaché. Et rien ne le fera partir loin d’elle. Au risque d’avoir le coeur brisé et mourir à petit feu ! La musique et Bonnie résonnent en symbiose dans son coeur. Il a autant besoin de l’une que de l’autre comme il a besoin d’oxygène !

Jusqu’où le destin peut-il être aussi cruel pour s’acharner autant sur ces deux cœurs fusionnels ? Échanger une vie pour une autre parait un deal acceptable. Mais, Bonnie ne l’entendra pas de cette oreille !

Love Crescendo ou un vœu pour nous est une symphonie de moult couleurs qui illustrent magistralement cette histoire tumultueuse de mille petites choses qui nous rendent heureux, ou au contraire nous rendent malheureux… Comme un battement de coeur, de belles émotions, des larmes de joie ou de tristesse, une note de musique, la douleur après un deuil, un amour fusionnel, La culpabilité, un sourire, des liens plus forts que la mort, un son agréable à l’oreille, une envolée d’oiseaux…

Bref, du Tillie Cole dans toute sa splendeur qui n’a de cesse d’insuffler à ses histoires un contraste addictif entre la guimauve et le dramatique, que nous aimons tellement, sans s’essouffler. De nous séduire avec ses love stories à fleur de peau et de toute beauté, ses personnages sincère, fascinants et en souffrance nous partageant une émotion indescriptible, de nous briser le coeur pour mieux le réparer. J’ai déjà dit qu’elle était sadique ?

En somme, je n’ai pas besoin de vous recommander cette tragédie émotionnelle, douloureuse et particulièrement bouleversante si vous connaissez déjà l’auteure, l’une des reines de l’émotion par excellence ! Mais, reste à vous prévenir que ça va faire pleurer dans les chaumières !  

68613880_366550077374237_2719009388391038976_n