L’avis de Carine sur Not a fuckin’ romance de Ena L.


 



41EutERy8EL._SX331_BO1,204,203,200_Titre : Not a fuckin’ romance

Auteur : Ena L.

Genre : Romance comédie romantique

Editions : Auto

Ebook : 4.99€

Broché 18.99€18.99€

Résumé : Moi c’est Aly, écrivain encore inconnu et en galère le jour, serveuse dans un bar louche la nuit. Ma particularité ? Je partage une colocation avec les cinq plus beaux spécimens que la Terre ait portés : un ex collant, un fantasme inaccessible, un connard mégalo collectionneur de femmes, un rayon de soleil ambulant et un amateur de naturisme. Mais s’il n’y avait qu’eux… Voilà qu’un sixième débarque, et pas n’importe lequel ! Un bad boy sexy et dangereux à souhait. Si vous souhaitez en savoir plus sur les péripéties d’une auteure en devenir et découvrir qui des six beaux gosses sera l’élu (ou pas), suivez le guide ! (Avertissement de l’auteure : Récit complètement cinglé et pas du tout assumé. Stop. Dommages sur le cerveau à prévoir. Stop. Pardon pour tout. Stop.)

Mon Avis :

Par où commencer…. Vous dire de foncer déjà le lire, serait une très bonne chose car qu’importe ce que je pourrai vous dire par la suite, ce roman c’est de la bombe atomique pour les fans accros à la romance et dévoreuses de roman que nous sommes.

Pourtant ce n’était pas gagné au départ. Il m’a fallu tout de même un certain temps pour entrer complètement dans le récit. Et ce ne sera peut-être pas gagné pour tout le monde. Le style déjanté et atypique de l’auteure qui se démarque dès les premières lignes est un pari très risqué qui va être compris et adulé sur la blogosphère par son originalité et le fait que chaque lectrice pourra se retrouver dedans à un moment donné. Que ce soit dans une situation, dans une fonction ou encore dans une de ses lectures. Mais pour une lectrice ou un lecteur lambda ? Saura-t-il comprendre les messages de l’auteure et ses analyses ? Dans tout les cas, ça l’a fait pour moi et je valide à 2000 %.

La part de vérité qu’il contient est démente et tellement bien mise en situation. Ena L. casse les codes de la New Romance en nous offrant un panel de clichés hors du commun et en les transformant à sa manière. Elle nous ouvre les portes de son cœur, de sa partie cérébrale à multiples facettes, habitée ou pas de plusieurs personnalités. Quel auteur n’est d’ailleurs pas habité de ses personnages ? Combien sont-ils dans leurs têtes ? C’est une question qu’on se pose souvent… A-t-on enfin une réponse dans ce roman ? Je pense que oui 😉

Dans la tête d’Ena L., on y retrouve Aly.  Aly cela pourrait être elle et nos convictions deviennent de plus en plus sûres au fil des pages. Ses pensées se mélangent entre l’héroïne et celle qui tient la plume. Mais l’héroïne ne tient-elle pas aussi une plume ? On dit qu’un auteur est souvent soumis à ses héros qui les mènent à la baguette et les emmènent un peu là où ils le désirent. Et c’est un peu ce que nous propose Ena L. dans Not A Fuckin’ Romance.

Aly est une jeune belle femme de 25 ans qui assume parfaitement son côté bisounours et vivre dans sa bulle. Tout comme ses tenues vestimentaires qu’elle porte fièrement et qui marque sa personnalité. Écrivaine, (du moins elle essaie) elle vient de sortir son premier roman, son premier bébé dont elle est super fière. Elle vit à Bordeaux où elle partage une colocation avec six bellâtres plus beaux les uns que les autres, des bombes sexuelles, des canons atomiques. Bref, vous m’avez comprise. Un bavoir est hautement recommandé lors de votre lecture, je dirais même impératif !

Tous, sont le cliché parfait des héros qui nous font rêver… Nous avons le Bad Boy ténébreux, dangereux a l’enfance malheureuse que chaque héroïne de roman voudrait sauver. L’ex-futur médecin, beau et prévenant… L’apollon bien monté, amateur de robes de chambre, le connard arrogant et prétentieux ou encore le demi-frère intouchable, tout comme le canon hyper, hyper sexy mais… Complètement gay qui est alors aussi intouchable que le demi-frère qui n’a pourtant pas le même sang qu’elle et sur lequel il n’est pas interdit de fantasmer… Ou d’espérer. Vous me suiviez toujours ? Bref, le panel parfait de nos héros ou anti-héros de nos romances qui nous font baver et devant lesquels la belle Aly ne manquera pas de devoir essuyer son menton à plusieurs reprises. Mais la question est : Qui sera l’élue de son cœur ? 6 colocataires mais une multitude de possibilités ou pas… N’oubliez pas qu’Aly n’est pas dans une Fuckin »romance et que rien de rien ne va aller dans le bon sens !

Ce qui est certain dans un premier temps, c’est qu’Aly est un peu perdue et peu sûre d’elle depuis la sortie de son roman. Elle, qui n’aime pas se confronter aux vérités qui font mal et préfère de loin vivre dans sa bulle et son monde imaginaire, se retrouve à devoir se mettre en avant malgré elle et ses petites voix qui la hantent en permanence vont la faire se remettre en question. Ok, elle écrit avec son cœur, avec ses tripes, mais comment savoir si cela va plaire ? Comment écrire l’amour et le rendre vivant quand on est incapable de le vivre soi-même et qu’on se contente d’envier celui des autres ? Pourquoi n’aurait-elle pas aussi sa belle histoire ? Ses relations sont un tel fiasco qu’elle se retrouve à être troublée par chacun des colocs, demi-frère compris. Jusqu’à présent ses ex l’ont toujours déçue et ne lui ont pas permis de se dévoiler en tant que femme. Aly c’est pourtant une amoureuse de la vie, des arc-en-ciel et des bisounours. Une grande fan de Manga qui refuse, dans un sens, de grandir. Mais, c’est avant tout un rayon de soleil qui illumine tout son entourage bien qu’elle ne s’en rende pas compte. Une amoureuse de l’amour tout simplement mais, le connaîtra-t-elle un jour ? Peut-être que le nouvel arrivant pourrait lui ouvrir la porte du plaisir ? Celle de son cœur ? Allumer la petite étincelle qui lui manque pour embraser celle qui se cache au plus profond de son être et lui permettre de se dévoiler ?

Un roman léger, rafraîchissant et complètement barré qui ne l’est pas tant que cela finalement, tant il s’approche d’une vérité tellement évidente dans ses analyses et ses révélations. Un récit cinglé et original qui ne manquera pas de vous faire passer un excellent moment de lecture. Une comédie pleine de saveurs, de sensations et d’émotions qui m’ont emportée dans un tourbillon d’exaltation des sens et de la perception des sentiments tout comme celle des doutes et de la souffrance. Mais, aussi la perception du plaisir avec des scènes sensuelles et chaudes vraiment bien écrites et décrites qui nous embrasent par tout ce qu’elles peuvent transmettre. Tension, sensations, combustion, émotions… Et bien d’autres encore…

Ena L. va dépoussiérer la romance avec son récit mais, aussi nous faire vivre l’envers du décor lorsqu’on est auteur. Elle va nous ouvrir les yeux sur tout ce que peut ressentir cette personne qui tient la plume et nous fait vivre de magnifiques aventures avec ses récits. Ses illusions et ses désillusions par le biais de son héroïne. Nous montrer aussi qu’un auteur peut donner le sens qu’il le désire à son histoire d’une multitude de manières, nous laissant comme deux ronds de flan puis, nous faire bondir prête à l’étriper mais, sans omettre un sacré fou rire. D’ailleurs, des fous rire, j’en ai eu pas mal. Je plaide coupable moi qui suis souvent réticente à un certain degré de comédie, il m’a été impossible de ne pas me laisser attraper dans cette folie aussi déjantée que profonde et subtile.

Comme dit en début de chronique, j’ai eu du mal sur le départ. Je l’ai posé deux fois et suis passée à une autre lecture. Ce n’était pas le bon moment pour moi tout simplement. Et je suis très heureuse de lui avoir laissé sa chance. Une fois en vacances et reposée, je l’ai repris et je n’ai pas pu m’arrêter de le dévorer. De rire, de verser ma larme aussi et ce, plusieurs fois. Alors, si comme moi le début vous perd un peu, il faut persister et surtout pas lâcher, quitte à le lire à un autre moment.

Ce roman est un concentré d’émotions en tout genre. Suivre l’évolution d’Aly, la voir grandir, s’ouvrir, m’a transportée jusqu’au mot fin. Une fin qu’on ne veut pas voir arriver pour ne pas quitter cette bande de colocataires hors du commun que l’on aimerait tous et toutes pouvoir rencontrer un jour. Surtout, cet amour qui unit Hugo à sa moitié qui m’a fait rêver et ressentir des myriades de sentiments. Non, je ne nous parlerai pas de la moitié d’Aly ! Qui vous dit qu’elle va la trouver d’ailleurs ? Mystère et boule de gum comme on dit, même si pour moi, c’était une évidence dès le départ et qu’Ena L. m’a scotchée sur sa façon de faire, d’être et surtout de garder ses personnages fidèles à eux-mêmes.

Merci Ena L. pour cette merveilleuse lecture que je ne cesse et ne cesserai de recommander. Pas merci pour l’épilogue et encore que… lol

 

Faux pas de Natasha Madison chez Juno Publishing France !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Faux pas, une agréable romance de Natasha Madison. Une publication de Juno Publishing France !

Titre : Faux pas

Auteure : Natasha Madison

Éditeur : Juno Publishing France

Genre : Romance

Résumé : Un amour de vacances n’était pas ce qu’elle recherchait, à moins que

Six jours à Paris, c’était le plan. Garder la tête baissée, faire ce que j’avais à faire, et je retournerais à mon vignoble. C’était une tâche facile jusqu’à ce qu’elle entre dans le restaurant et retourne mon nouveau vin, pourtant corsé et savoureux.

Je l’ai ignorée jusqu’à ce qu’elle quitte le restaurant à la recherche d’un taxi à une heure du matin. Le gentleman que je suis ne pouvait la laisser errer dans les rues de Paris, n’est-ce pas ? Je la raccompagnerais, m’assurerais qu’elle était en sécurité, et cela serait terminé. Seulement, cela ne s’est pas déroulé ainsi.

Quelque chose en elle m’attire. Il a fallu un moment d’ébriété et une simple question, et tout s’est embrouillé.

Cela pourrait être l’amour de vacances d’une vie. Après tout, il n’y a aucune raison pour qu’elle connaisse mon histoire et tous mes secrets.

Je suis le célibataire le plus convoité de France.

L’avisdeMya :

Tout d’abord, j’aimerais remercier Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi du service presse de Faux pas.

La plume de Natasha Madison que j’ai déjà eu le plaisir de découvrir dans la duologie #Tentation promettait un super moment de rigolade.

Mais, l’auteure a changé de cap dans ce troisième titre et nous a offert une histoire d’amour toute en douceur mais, aussi toute en sensualité. Le genre de conte de fées que nos cœurs d’artichaut aiment beaucoup en consommer autant que le chocolat pendant la période de Noël ou la Saint-Valentin. Rassurez-vous, ce n’en est aucunement une critique négative. Cela reste une jolie histoire, sauf que ce n’est pas à ce que je m’attendais, vu ses antécédentes publications.

Pendant une soirée alcoolisée, Meghan, l’héroïne de cette trame et ses meilleures amies, Kate et Diana, se tapent le délire de réserver des billets pour la France. Vers une promesse d’une petite semaine dans le pays de l’amour, du bon vin et de la bonne chair. Et pourquoi pas plus, si affinités…

Arrivées sur place, nos jeunes Canadiennes ne s’attendaient pas à vivre des vacances de rêve. À cause ou plus tôt grâce à un faux pas de Meghan. « Il est possible que tous les faux pas conduisent à un bien inestimable ». Dit-on ! Serait-ce le cas pour nos deux victimes de la magie de Paris ?

Le soir même de leurs débarquements, les filles rejoignent une copine « Chez Louis » pour le dîner. Elles ne savaient pas encore que Meghan avait rendez-vous avec le destin. Une fois la commande passée, ni le vin ni le service n’ont été à la hauteur de leurs appétences. Ce qui a permis l’entrée en scène du propriétaire du restaurant aussi malpoli que son serveur.

Cette rencontre avec le mystérieux Alex a ébranlé le programme de notre trio. S’ensuivit une immersion dans le milieu Select en goûtant à ce qui se fait du mieux en gastronomie française, en spiritueux ou vin et aussi en amourettes de vacances. Car c’est ce qu’est cette attirance fulgurante entre Meghan et Alex. Et doit absolument le rester. Une relation à long terme entre eux est impossible. Et pour cause, la distance et le secret qu’Alex cache à son amante ne permettent aucun rapprochement entre eux !

Mais quand le karma s’en mêle…

Comme, je disais, Faux pas, pourrait vous plaire… Ou pas. En fait, cela dépend de vos humeurs du moment. Si vous avez besoin de détente, cette histoire est faite pour vous. Vous êtes romantiques ? Cette histoire est faite sur mesure !

Perso, le genre ne me fait pas trop rêver. Parce que je le trouve irréaliste et loin du quotidien du commun des mortels. Mais, quand je suis en panne lecture, c’est tout à fait le style qui me déstresse et me refait revenir à de meilleures dispositions !

En tout cas, l’auteure nous a offert un voyage de rêve entre Paris et le Canada. Une immersion dans un univers de faux-semblants, une bande de copines déjantées, du désir et la magie d’un coup de foudre à cause d’un faux pas… Qui aurait cru qu’un coup de tête pourrait se transformer en un coup de coeur ? Et surtout pas Meghan ! Et pourtant…La magie de Paris ou plus tôt de l’amour a opéré !

Après un début un peu laborieux, je suis vite entrée dans cette histoire qui se lit vite. Et si je n’ai pas retrouvé le punch habituel de la plume de Natasha Madison, j’ai passé quand-même passé un agréable moment lecture !