L’avis de Carine sur le second tome de Ne crois pas que tu m’aimes de Alfreda Enwy


413PLfN5CnLTitre : Ne crois pas que tu m’aimes, tome 2

Auteur : Alfreda Enwy

Genre : New Adult

Editions : Harlequin France

Collection : &H

Ebook : 5.99€

Broché l’intégrale : 16.99

Résumé : [ ! ATTENTION SPOILER ! : à ne pas lire si vous n’avez pas encore découvert le tome 1]

Il l’a toujours protégée… mais parviendra-t-il à la sauver de lui-même ?

Il s’appelle Mao, elle s’appelle Autumn. Depuis qu’ils se sont rencontrés, enfants, dans ce parc, ils sont inséparables.

Cinq années se sont écoulées depuis que Mao a été séparé de celle qui illuminait son existence. Cinq années sans nouvelle, sans visite, sans lettre. Alors, quand enfin il sort de prison, il est persuadé qu’Autumn l’a abandonné et a tourné la page de leur histoire. Mais il ne peut pas se résoudre à ne plus jamais croiser son regard vert. Il doit la revoir. Juste une fois ; une dernière fois…

Mon avis : 

5 ans… 5 ans à attendre de ses nouvelles… Elle, son Autumn, sa feuille d’érable, celle qu’il aime plus que tout l’a abandonné du jour au lendemain. Laissant Mao sans nouvelles d’elle. A-t-elle rencontré quelqu’un ? Comment peut-on tourner la page après ce qu’ils ont vécu ? Après ce qu’il a pu faire pour elle, pour eux ? Après tout cet amour qu’ils ont pu partager ?

Bien que décidé à ne plus croiser sa route, son envie de la voir est bien plus forte que lui, juste une toute dernière fois, ensuite, il passera à autre chose et fera comme elle, tourner la page… Mais, en la revoyant, Mao, est envahi d’un mélange de sentiments contradictoires qui lui tordent les tripes. Elle est toujours aussi belle et son cœur bat toujours aussi fort pour cette tornade rousse qui a toujours été ce qu’il avait de plus précieux. Mais, son envie de la faire souffrir autant que ce qu’il a pu éprouver lors de son abandon le tiraille. Il veut lui nuire, il veut qu’elle ait mal à son tour. Pourtant, elle l’attire toujours autant et cette raison va le rendre encore plus odieux.

Mais que s’est-il passé ? Dans le cœur de Mao c’est le chaos, l’incompréhension, la souffrance… Ils étaient complices, fusionnels… Si amoureux. S’il est en pleine confusion, nous le sommes autant que lui. Nous les avions quittés, en fin du premier tome, plus amoureux que jamais et si forts que rien ne pouvait les séparer. Rien de rien, pas même ces cinq années qu’ils étaient condamnés à ne pas partager et pourtant…

C’est un second tome, et donc, je vous partage plus mon ressenti que des détails sur le récit, comme vous pourrez le constater. Je peux déjà vous dire que cette suite est à la hauteur du premier opus qui nous emporte sans préavis dans un tourbillon d’émotions intenses. Alfreda Enwy a mis la barre plus haute avec Ne crois pas que tu m’aimes. Un sujet lourd, profond, tragique qui ne peut que nous toucher en plein cœur.

Pourtant au départ, cela m’avait l’air d’une romance légère. Deux meilleurs amis qui tombent amoureux, cela a été vu et revu. Seulement, j’étais loin de m’attendre au tournant que l’histoire allait prendre. J’ai été bluffée, malmenée et j’ai souffert avec eux de cet amour si obsessionnel qu’il en a été destructeur. Chacun veut protéger l’autre et qu’importent les actes, qu’importent les conséquences. Ils s’aiment à en perdre la raison… Ils s’aiment au point de nous faire vibrer avec eux, au point de ressentir leurs émotions, leur fragilité, leur colère et déception…. Mais aussi, le son de leurs rires, des tensions sexuelles qui les embrasent et ces blessures qui sont bien plus profondes et complexes que ce à quoi l’on s’attend.

Deux protagonistes touchants aux caractères de feu que le destin a réuni sans omettre de dresser un tas d’obstacles sur leur parcours. Mais cet amour qu’il se porte, est si fort qu’abattre des montagnes ne leur fait pas peur s’il s’agit de le faire pour l’autre. Mao pourrait sans peine gravir le mont Fuji pour sa belle, et même si ce volcan est inactif depuis plus de trois cents ans, il serait capable de le faire entrer à nouveau en éruption et d’en attraper sa lave avec les mains si cela pouvait mettre Autumn à l’abri de tout ce qui pourrait lui faire mal. Pourtant, sa déception est bien grande, bien lourde mais sa Kyo sera toujours sa Kyo quoi qu’elle fasse, elle est et restera toujours, sa saison préférée. Tout comme il sera toujours tout pour elle. Elle l’aime tel qu’il est, avec sa colère et ses failles, ses larmes et ses doutes. Son amour pour elle lui fait perdre la raison bien trop souvent. Elle l’aime parce qu’il est lui et qu’elle est elle. Tout ce qui fait qu’ils sont eux. Ce couple si différent et pourtant tellement complémentaire…

Ne crois pas que tu m’aimes est un roman bouleversant et riche en émotions. Un livre que je vous conseille sans hésiter malgré le côté sombre qui nous broie les tripes à plusieurs reprises. j’ai pleuré et aussi souri… Souvent. Toutes les émotions qui peuvent être retranscrites dans ce roman m’ont touchée en plein cœur et c’est l’une des choses qui me stupéfait et m’émerveille dans une lecture. Pouvoir ressentir au point d’être émue jusqu’aux larmes, qu’elles soient de peine ou de joie, et qui me fait dire que l’auteur a réussi à la perfection à mettre des mots sur tout ce qu’elle avait sur le cœur en faisant évoluer ses héros.

Une romance addictive, écrite d’une plume fluide qui nous emmène d’un bout à l’autre sans cesser de tourner les pages et de s’imprégner de chacun des mots. Je n’oublie pas les personnages secondaires géniaux qui font partie intégrante du récit et de la vie de nos amoureux. Et pour lesquels on ne peut que s’attacher. On les aime tout autant et ils sont loin de ne pas en baver aussi… Peut-être un spin-off à venir ?

Avec Ne crois pas que tu m’aimes, Alfreda Enwy, nous offre une excellente histoire, avec toute une palette de sentiments qui nous emportent dans de nombreux sujets lourds écrits avec beaucoup d’intelligence qui ne pourront que vous ravir, alors, n’hésitez pas. Juste foncez !

Un grand merci à Collection &H et à NetGalley France pour m’avoir permis de découvrir cette pépite en service presse.

413PLfN5CnL