Deep and Dark de Sophie S. Pierucci aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Deep and Dark. Le parfait combo pour passer passer un superbe moment lecture. Une romance à suspense haletante et magistralement échafaudée par Sophie S. Pierucci et éditée aux éditions Addictives. De l’action, du suspense, un dénouement épatant et des personnages très attachants et qui en imposent avec des personnalités explosives !

Titre : Deep and Dark

Auteure : Sophie S. Pierucci

Éditeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romantic-Suspense

Résumé : Il doit la tuer. Va-t-elle succomber ?
Il y a trois ans, Leia Taylor a dû tout quitter sans un regard en arrière. Nouvelle vie, nouvelle identité, sans trace, sans histoire, jusqu’au jour où l’impensable se produit : un homme chargé de la tuer s’introduit chez elle.
Il est dangereux, il est implacable, il est tout ce qu’elle a toujours redouté… Mais dans sa lutte pour lui échapper, elle parvient à le blesser. Et, quand son mystérieux agresseur se réveille, il a perdu la mémoire.
Allié ou ennemi ? Comment savoir ? Peut-elle vraiment faire confiance à quelqu’un qui ne sait plus qui il est ?
Est-il son pire cauchemar ou ce qui pouvait lui arriver de mieux dans sa vie ?

L’avisdeMya :

Tout d’abord, je remercie les éditions Addictives pour l’envoi numérique de ce romantic-suspense des plus captivants. Deep and Dark s’est révélé bien plus complexe qu’on ne pourrait penser au début de la lecture. Plus on avance, plus on découvre des zones d’ombre qui échappent à l’entendement. En effet, Sophie S. Pierucci distille les indices à toutes petites doses pour laisser le bon sens des lecteurs prendre la mainmise sur son imagination pour trouver les réponses à leurs questionnements. De quoi se perdre dans de moult labyrinthes dont ils ne s’en sortiront pas indemnes. Ou si peu. Le suivi psychologique de l’histoire ainsi que celui des personnages était juste parfait accompagné d’une intrigue élaborée avec brio. On sent la maîtrise de l’auteure des outils essentiels au suspense. Elle est si à l’aise dans le genre comme un poisson dans l’eau que j’ai eu l’impression avoir affaire à une auteure rodée à l’exercice alors, que c’est son premier roman à suspense. Bon, je n’ai pas eu de surprises ayant déjà eu l’honneur de le lire en avant-première mais, le plaisir de la découverte est resté intacte.

En somme, Deep and Dark est un plongeon total et addictif dans ce bad road trip rempli de danger, de rebondissements et de suspense. Mais, aussi de pleines de choses qui nous accrochent à un excellent roman. Et je ne vous parle pas du dénouement bluffant qui ne manquera pas de vous faire de l’effet. Les personnages évoluent constamment au fil des chapitres et selon les situations auxquelles ils sont confrontés. Une bonne dynamique qui ne laisse point place à l’ennui. Je vous certifie que ce nouvel univers est une réussite totale et que je ne serais pas surprise si elle en fait son domaine de prédilection pour ses prochains romans.

Leia Taylor a tout perdu. Hier, elle était la princesse de sa tour d’ivoire. Et aujourd’hui, il ne lui reste qu’une vie en sursis et une identité qui ne lui appartient même pas. Lana Smith a effacé Leia Taylor de son présent. Et a passé ces dernières années à fuir son propre ombre. À marcher en surveillant ses arrières. À Courir à perdre haleine, à se terrer et à se rendre presque invisible pour mettre le plus de distance entre son passé et elle. Mais, dans sa course contre la mort, elle a développé l’instinct de survie d’un animal sauvage. La raison pour laquelle elle est encore en vie jusqu’à ce jour. Chaque ville, chaque état qu’elle met entre elle et la mort est une petite victoire. Déjouer les pièges de son pire cauchemar lui fait gagner un jour de plus à respirer.

Jusqu’au jour où elle va enfin se retrouver assez en confiance pour lâcher prise. Une petite ville retirée du monde, de nouveaux complices et Leia peut enfin respirer un bon coup. D’arrêter de fuir. De se reconstruire une vie partie en fumée en un laps de temps. Mais, l’arrivée d’un étranger sur la ville fait retentir la sonnette d’alarme dans sa tête. De nouveau aux aguets, elle s’apprête à prendre la poudre d’escampette. Sauf que Jack Anderson ne l’entendra pas de cette oreille. Il est mandaté d’une sale tâche dans ce bled paumé et rien ni personne ne l’en détournera. Sa mission arrive à son terme enfin après des jours de traque. Et Lena lui a facilité carrément la tâche en arrêtant de fuir. Terrible erreur et tant mieux pour lui. Tout se déroule comme il a voulu comme c’est souvent le cas. Ce que veut Jack, l’implacable, il le prend sans état d’âme.

Excepté, quand la mal-chance intervienne et pervertisse un plan en béton-armé. Un effet papillon qui changera le cours de la vie des deux personnages qui n’ont rien en commun qu’un commanditaire aux abois. Un huis-clos à cause d’une avalanche qui ouvrira la porte de l’espoir à d’autres sentiments que la peur, la résignation et l’adrénaline. Et qui sait, la tempête qui s’abat sur la ville, ne sera pas juste de neige. Mais aussi d’émotions intenses que personne n’attendra de cet impitoyable tueur à gages !

Si on arrive à lire facilement Leia, une fille sans filtre ni ne porte de masque malgré son passif et sa méfiance, c’est loin d’être le cas en ce qui concerne Jack. Il n’est pas très causant et avare de ses pensées. Un personnage à double-entité. L’une s’oppose à l’autre. Mais, l’une se nourrit de l’autre.  Lequel de ces deux caractères séduit le plus ? La personnalité glaciale qui donne froid au dos ? Ou celle aux émotions exacerbées qui se cache en marge du tueur à gages mais, qui se révèle à nous quand Leia s’approche un peu trop de lui ? En fait, Leia en femme avisée ou aveuglée, je n’ai pas encore décidé, ne se voit aucunement avec l’un sans l’autre. Les deux personnalités lui font de l’effet. Et si parfois, elle a du mal à les décortiquer, cela ne l’empêche pas de succomber à leur charme, différents, certes, mais complémentaires. Et nous nous ne sommes pas en reste. La psychologie de cet anti-héros a été si bien cernée, si bien analysée par l’auteure qu’elle nous le rend fascinant et surtout très attachant. Sophie nous livre de petites indications sur sa personnalité complexe au fil des pages. Ses gestes, ses faits et son comportement sont autant de pièces qui viennent compléter le puzzle qu’est Jack Anderson. Et l’ensemble s’avère juste parfait.

J’en ai tellement à dire sur ce roman que je dois me freiner pour ne pas spoiler, alors par ce fait, je vous laisse ce grand plaisir de vous y aventurer par vous-même, l’effet ne sera que meilleur !

Deep and Dark est une romance à suspense haletante et magistralement échafaudée que je ne peux que vous la recommander ! De l’action, du suspense, un dénouement épatant et des personnages très attachants et qui en imposent avec des personnalités  explosives. Bref, un sacré turn-page qui ne laisse pas indifférent !

 

68360433_2360872187337327_6185773317455085568_n

L’avis de Carine sur Mon insupportable Boss, un roman de Charlie Lazlo chez les Editions Addictives


51JMBH83a-LTitre : Mon insupportable Boss

Auteur : Charlie Lazlo

Genre : Romance

Editions : Addictives Collection Luv

Ebook : 4.99 €

Résumé : Il veut la posséder, elle n’a pas dit son dernier mot.

Sören est puissant, riche, il n’a peur de rien ni de personne… mais il est un boss exécrable.
Ses actionnaires lui imposent donc une Chief Happiness Officer : une cheffe du bonheur, pour remotiver les troupes et faire en sorte que les employés reprennent confiance en leur boîte et en leur directeur.
Rose connaît Sören de réputation… et un peu plus, puisqu’ils ont partagé une nuit torride cinq ans plus tôt. Elle hésite à refuser le poste, mais elle en a terriblement besoin.
Quand elle arrive dans l’entreprise, elle est déterminée à s’imposer… mais le clash est immédiat.
Ils se désirent, s’affrontent, se détestent et sont incapables de se résister.
Peu importent les conséquences

Mon insupportable boss, de Charlie Lazlo, histoire intégrale.

Mon avis :

Rose devrait lui dire d’aller se faire voir… Oui, elle devrait… Mais, il est fort possible qu’elle soit hypnotisée par ce connard arrogant. Elle fait probablement partie de ces femmes faibles et pathétiques qui perdent leurs mordant devant un type aussi beau que lui. Beau et surtout sexy et ne manque pas d’audace en lui faisant une proposition aussi indécente, tentante qu’invraisemblable… Elle pourrait… Mais, non ! Rose n’a jamais eu autant envie d’étrangler quelqu’un que lui succomber. Personne ne lui a jamais fait autant d’effet, non, personne. Cet homme est un magicien et sa baguette magique lui ferait même voir des licornes. Pourtant, son envie de le tuer est aussi forte que le désir qu’elle ressent pour lui. Rose ne pourra pas s’empêcher de succomber à un échange charnel le temps d’atteindre les étoiles juste, avant de s’envoler pour la Silicon Valley où elle part répandre le bonheur.

Lui, c’est Sören Love, et cinq plus tard, il lui fait malheureusement toujours le même effet lorsqu’elle s’apprête à prendre ses fonctions au sein de son entreprise. Là où elle vient d’être embauchée comme Chief Happiness Officer. Apparemment, il a du mal à garder ses employés et cela ne l’étonne même pas vu de son caractère. Même si leur échange a été bref, elle n’a jamais oublié son air suffisant et son arrogance. Ni le meilleur orgasme de sa vie d’ailleurs… Mais, Rose refuse de se laisser avoir une seconde fois et préférera serrer les dents (les cuisses aussi, aussi doué soit-il) que d’être à nouveau prise pour son objet sexuel. Pourtant, cela ne sera pas simple, car Sören Love à beau être un fumier de première, il n’en est pas moins sexy et les souvenirs qui la hantent ne vont aider pas non plus.

Le combat sera rude… Ou pas ! Il n’y a jamais de mal à se faire du bien comme on dit, mais qu’en sera-t-il lorsque les sentiments s’en mêleront et qu’on se retrouvera face à un homme qui en est dépourvus ? À moins d’être la planète terre, elle n’a aucune chance. Bon, ce n’est pas tout perdu. Elle a un atout de choix qui semble beaucoup plaire à Sören. Dotée de deux beaux globes bien ronds comptent dans l’équation séduction, et elle ne va pas se gêner d’en user. Elle peut peut-être tricher en dessinant les continents dessus, non ? Blague à part, Sören est incapable de faire passer qui que ce soit avant sa Start-up, y compris ce qu’il a de plus cher au monde…

Une belle romance écrite à 4 mains, fraîche, étincelante et piquante à souhait que j’ai lue d’une traite. Une histoire sans prise de tête qui m’a fait passer un excellent moment de lecture pour une pause rafraîchissante. Entre deux Dark Romance, cela fait du bien.

Un récit plein d’humour dans lequel nos protagonistes se rendent coup pour coup et dont les joutes verbales sont à la fois hilarantes et à croquer. Deux protagonistes à l’opposé l’un de l’autre sur la terre ferme et qui se complètent tellement dans leurs échanges charnels aussi explosifs que leurs caractères.

Rose est une femme douce et généreuse et ne souhaite que répandre le bonheur et la bonne humeur autour d’elle. Son job est à l’image de sa personne. Un job qu’elle rêvait et rêve encore d’exercer aux USA. Mais après, la déconvenue qu’elle a subie, elle a dû rentrer en France le temps de régler ce différent. Si elle est super à l’aise et forte dans son domaine d’apporter un peu de bien-être aux autres, Rose est loin, et même très loin, d’être aussi efficace pour faire de même sur sa personne.

Sören est tout son contraire, il ne pense qu’à lui, qu’à son boulot et sa Start-Up. Il ne fait pas dans les sentiments et il est complètement nul en relations humaines, indifférent aux autres, un peu même asocial…. C’est un ours qui aime se calfeutrer dans sa caverne devant son clavier sur lequel il passe pourtant, le plus clair de son temps à trouver des solutions, à sauver la planète plutôt que de prendre soin de ceux qui y vivent dessus. Vous me direz que l’un ne va pas sans l’autre, mais avec le grand Sören, il ne faut pas chercher à comprendre. C’est un Businessman avant tout et Un Boss insupportable ! Charlie Lazlo nous propose de les découvrir au fils des pages et on en devient accro. Accro à leurs joutes verbales, accro à leurs échanges sensuels. Accro à cette relation qui prend place petit à petit. Puis, de plus en plus de place.

Le personnage de Rose est du pain béni, mais en ce qui concerne Sören, il va falloir du temps avant qu’il ne montre son vrai visage. Une partie de lui-même qu’il ne savait pas avoir. Tellement, il se complaît dans sa façon d’être. Être un connard arrogant est un titre presque aussi jouissif que de recevoir la licorne de l’année. Le Grand Sören Love !

Une belle romance sans fioriture aussi simple que l’amour, le partage et l’espoir… Une romance dynamique et colorée. Un peu à l’image de ces bonbons poudrés. Attirants par leurs formes et leurs couleurs douces puis, lorsqu’on les met en bouche, c’est un feu d’artifice acidulé qui claque, craque et surprend par son pétillant.

Un grand merci aux Éditions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette belle romance rafraîchissante en service presse numérique.

51JMBH83a-L