Green Oak d’Emma Landas aux éditions Black Ink !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur la dernière publication de Black Ink éditions. Green Oak d’Emma Landas. Une sublime histoire qui ne vous laissera pas indifférentes. Un amour plus fort que toutes ces différences, la redoutable excuse pour s’entre-déchirer, l’arme fatale que l’Homme a inventée pour s’auto-détruire !

Titre : Green Oak

Auteure : Emma Landas

Éditeur : Black Ink éditions 

Genre : Romance

Résumé : La vie de Victoria bascule un jour d’été ensoleillé, quand son cœur sombre en même temps qu’elle au fond du lac.

Lui, le sang-mêlé mis à l’écart par son peuple, lui le beau Tzigane aux yeux gris et à la peau trop mate pour les Gadjos mais trop pâle pour les siens, est aux antipodes de la jolie blonde issue de l’aristocratie.

Et pourtant ! Le destin se joue des conventions et des apparences. Le vieux chêne vert sera témoin de cet amour hors du temps qui unit deux âmes que tous cherchent à séparer.

L’avisdeMya :

Avant tout, des remerciements s’imposent autant à la maison d’éditions Black Ink qu’à toute son équipe. Mea culpa Emma Landas. Un adage arabe dit : « Qui ne te connaît, t’ignore ». Comme je ne connaissais pas ta plume, j’ai failli passer à côté d’une pépite. Car, au tout début de ma lecture, je n’ai pas du tout accroché à cette histoire. J’avais l’impression qu’elle ne menait nulle part. Fatiguée et en panne de lecture, J’ai dû lâcher l’affaire et faire une pause. Jusqu’à hier. J’ai pris mon courage à deux mains et je me suis lancée dans l’aventure et là enfin, c’est le déclic. Il m’a manqué juste un peu de patience à la première lecture et je reconnais qu’elle n’est pas mon fort. Je me félicite d’être allée jusqu’au bout, sinon j’aurais manqué une romance qui vaut vraiment le voyage et le temps passé dessus.

L’histoire de Lorialet et Victoria n’est pas commune malgré ce qu’en ai pensé au début. Et mène finalement à la plus belle et douce des étapes de la vie. L’amour. Cette offrande divine après laquelle on court tous et on est prêts à tous les sacrifices pour la préserver. Un bel amour passionnel, sauvage et tout en douceur à la fois. Un amour plus fort que toutes ces différences, la redoutable excuse pour s’entre-déchirer, l’arme fatale que l’Homme a inventée pour s’auto-détruire !

L’argent et l’amour font tourner le monde. La plupart du temps, la cupidité gagne sur les sentiments. Mais parfois, l’amour gagne. Et c’est d’autant plus, la plus belle des victoires. Dans Green Oak, l’amour et l’argent entrent aussi en compétition. Là où la richesse essaie encore de dominer et faire plier les sentiments les plus nobles.

Mais Victoire et Lorialet, malgré leurs différences, les esprits étriqués, la douleur, l’enfermement, ils crieront leur amour aussi fort, aussi loin qu’on pourrait les entendre. Et terrasseront les préjugés juste par la force de ces beaux sentiments qui les animent.

Et pourtant, entre eux, ce n’était pas le coup de foudre. Non loin de là. Après tout, les petits gens ne se mélangent pas aux bourgeois, n’est-ce pas ? Entre la bourgeoise et le sang-mêlé, s’il devrait y avoir une chose, ce n’est surtout pas le coup de foudre. Depuis le premier jour, ça ne l’a pas fait pour Lorialet. Ce sac d’os et même pas belle n’arrêtait pas de lui coller aux basques ni de le pousser dans ses retranchements. Et il ripostait de la seule façon qu’il connaissait : Avec une grande méchanceté. Le pire c’est quoi qu’il fasse ou dise pour la blesser, Victoire ne l’a jamais lâché, n’a jamais arrêté de chercher sa compagnie, son amitié. Jusqu’à présent ! Le temps qu’il se rende compte que la donne a changé, c’était déjà trop tard.

Victoire a disparu de sa vie laissant derrière elle un vide abyssal qu’il n’a pu combler qu’à force de travail. Si son souvenir d’elle s’escomptait dans son esprit, son cœur ne l’a pas oublié. La preuve, dès qu’elle a réapparu, il est entré en transe et a recommencé à battre d’un tempo qu’elle seule sait retentir en lui !

Mais, la revenante n’est plus sa Victoire d’antan. Si elle a gardé le sourire lumineux et son attitude belliqueuse qu’il aimait et détestait à la fois, ses yeux, eux ne chantaient plus le même refrain. Son regard s’est éteint, auréolé de tristesse et d’ombres. Qu’est-il arrivé à sa lumière ? Pourquoi l’a-t-elle abandonné pour réapparaître aussi belle et tourmentée au moment où il a commencé à prendre sa vie en main ?

Loralet le découvrira à ses dépens et bien assez tôt ! Toute vérité n’est pas bonne à entendre. Et celle de Victoire est terrible, destructrice ! Mais, il doit accuser le coup, l’assumer et faire en sorte qu’elle ne détruise pas sa seule et plus belle possession. Aujourd’hui, pour la garder, il aura du pain sur la planche. Il aura à donner de lui-même pour vaincre ses démons et ceux de sa plus belle victoire ! Le chemin vers l’amour ne sera pas de tout repos, mais la famille auquel il ne croyait pas, est là pour lui prêter mains fortes. Le goût du sacrifice ne sera que plus savoureux surtout quand c’est offert à l’être aimé.

Tout est parti d’une légende, mais ne dit-on pas que les légendes ont une part de vérité ? Faut savoir lire entre les lignes pour l’assimiler. Car les prémonitions d’Aïda qu’il a crues être un délire d’une aïeule qui perd la tête et auxquelles, il n’a jamais cru, se sont avérées et l’enfant de la lune a su retrouver la force en lui et l’homme qu’il est vraiment, pour mener son combat et celui de son aimée. Leur combat pour faire vaincre l’amour !

Green Oak n’est pas un conte de fées qu’on raconte, on en rit et on oublie aussi vite. C’est une histoire qu’on savoure comme du petit lait et on s’en souvient pour la belle leçon de vie qu’on en tire. On la garde en mémoire pour sa pérennité.

Green Aok n’est pas seulement une histoire d’amour, mais aussi des thèmes qui donnent à réfléchir. Comme l’acceptation de soi avant de réclamer celle d’autrui. C’est aussi un appel à la tolérance. Un don du sacrifice au nom de l’amour des plus addictifs. Une ode à l’amour sans frontières : De la richesse, ethniques, raciales ou culturelles. Et aussi un hommage à nos différences, aux liens du sang ou du cœur.

La sagesse qu’on en tire : La vie est belle si on se donne la peine de la vivre tout simplement sans nous emprisonner dans des cases qui ne servent qu’approfondir un mal-être récurent !

Alors si votre cœur vibre et parle le langage de l’amour, Green Oak est une histoire qui est faite pour vous ! Une romance qui vibre de mille notes et de mélodies qu’on apprécie de chapitre en chapitre. Une histoire qui résonne de moult émotions intenses, de bonne humeur, d’amour mais aussi de tristesse, de douleur et de mille de ces choses qui nous tordent les boyaux ou font palpiter nos cœurs en symbiose. Des personnages forts et attachants qui nous subjuguent à nous faire rire de leurs mordantes réparties, à nous faire pleurer de leurs maux. Ou à nous émouvoir de leur douceur et de leur bel amour.

Bravo à la talentueuse artiste qui a dessiné ce tableau de maître dans lequel la lumière dame le pion à la noirceur. A celle qui a composé cette bel air qui continuera à faire bondir mon coeur de mille frissons. Et le vôtre aussi, si vous tenter l’aventure de cet amour qui rappelle un certain Roméo et Juliette revisité avec excellence.

 

69279127_622299538296210_6069550815230558208_n

 

L’avis de Carine sur A trois je vous aime… T3 Un roman de Lougane Rose chez Lips & Co


41r5r3OYWHL._SY346_

Titre : A trois je vous aime… 3/3

Auteur : Lougane Rose

Genre : Romance

Editions : Lips & Co

Collection lips & roll

Ebook ; https://amzn.to/2SuXZwA

Broché : 16.99 €

Résumé : « Il me souffle qu’en amour, il n’existe aucune loi, qu’aimer n’est pas un choix mais une liberté… dont le seul maître est le cœur. »

Lilie semble plus épanouie que jamais, et pourtant, une ombre qu’elle n’arrive pas à chasser se précise au fil des jours. Dans une histoire d’amour, il est difficile de fermer les yeux sur ce que l’on ressent vraiment.

La jeune femme doute. Cette vie ne lui convient peut-être pas, elle craint de ne jamais pouvoir combler tous ses espoirs et son besoin d’amour. Année après année, les interrogations restent, même si les sentiments évoluent.

Mais aujourd’hui les trois amis n’ont plus droit à l’erreur. De Valentyn ou de Léandre, il n’est plus question que l’un d’eux souffre.

Comment décider de son avenir quand l’avis commun s’en mêle ? Dans ce tourbillon d’émotions enivrantes, entre passion et morale qui l’emportera définitivement ?

*****

Lougane Rose signe ici une saga riche en émotions, promesse de bien des heures de délice, qui saura ravir les friands de romance !

Mon avis : 

Il regarde son rêve s’évaporer, ce rêve qu’il a pourtant touché du doigt et pour lequel il était prêt à tout… Ce rêve, s’appelait Lilie et aujourd’hui elle n’est plus à lui… Son meilleur ami, son frère de toujours a gagné son cœur et plus jamais, il ne pourra penser à elle autrement que comme une amie. Son cœur saigne, pleure mais c’est une nouvelle vie qui commence pour les amoureux et lui n’en fera pas partie. 1… 2… 3… Au revoir Lilie. Je t’aime pourtant si fort et c’est bien pour cela que je te laisse partir…

Depuis que Lilie a fait son choix, tout se passe pour le mieux dans son couple. Elle est aujourd’hui une femme épanouie qui aime son mari plus que tout et son fils qu’elle chérit chaque jour. Toute trace de colère ou de jalousie a enfin quitté son mari depuis qu’elle lui a dit OUI. Ce oui, qui a permis aussi aux deux meilleurs amis de redevenir des frères de cœur aussi sincères qu’avant leur discorde. Certes, elle l’aime toujours de tout son cœur et de toute son âme, mais à ce jour, elle n’est plus que la femme d’un seul homme et tout le monde semble l’avoir accepté. Enfin la paix… Ou presque ! Car, si Lilie est heureuse, comblée et aime comme une folle son mari, elle semble ne pas être complète. Elle n’a plus cette étincelle dans les yeux, ces étoiles qui brillaient et illuminaient ses deux amants lorsqu’ils formaient la trinité. Sa raison lui a fait faire un choix qu’elle ne regrettera jamais car, Lilie est folle de son mari, mais son cœur, lui fait payer chaque jour le fait de s’être cachée et d’avoir pris pour excuse les codes, la morale et l’éducation. Pourtant en amour, il n’existe qu’une seule loi et c’est celle du cœur. Celle qui vous permet de vivre, d’aimer, d’exister et de faire ces propres choix qu’importe le regard des autres, qu’importe si cela n’est pas conventionnel. Le cœur de Lilie n’est pas divisé en deux parties égales entre ses deux amours, il est assez grand pour Eux et au même titre. Mais la voilà condamné à vivre avec un cœur comblé et meurtri à la fois…. Est-il possible d’aimer deux hommes à la fois et avec la même intensité ?

Cela serait-il possible que ce soit pour toujours ?

Rien à avoir avec une passade ou une faiblesse pour Lilie et Avec 1…2…3… Je vous aime, elle vous le confirmera. Et non, pas avec les arguments qui vous feront plier et comprendre, mais avec son cœur et celui de ses deux amours… Avec tous les sentiments qui transpirent de leur relation. Avec toute cette peine qui nous broie les tripes au point de lui dire : Mais fonce Lilie ! Écoute ton cœur ! La Trinité, c’est vous, qu’importe les qu’en dira-t-on ! Soyez heureux !

Mais si pour Lilie, aimer deux hommes à la fois peut-être possible, qu’en serait-il pour Val et Léandre ? Eux, qui se sont tant déchirés déjà pour elle, pour son amour ? Elle n’est pas la seule à vivre le dilemme de ce triangle amoureux qui est à ce jour plus qu’une illusion…

Quels choix se présentent à eux ? Comment gérer face à Soan ? Ne pas rentrer dans le moule de la société fait-il d’eux de mauvais parents ? Qui sommes-nous pour juger ?

Un troisième tome toujours aussi palpitant mais surtout empli d’une émotion et de sentiments dont on ne se lasse pas. Les triangles amoureux, ce n’est pas ma tasse de thé et j’ai déjà dû vous en parler dans mes précédents avis sur les deux premiers tomes, mais comment fermer les yeux et son cœur face à autant d’amour ? Un amour qui enfle un peu plus chaque jour et qui prend une place phénoménale. Pour Lilie, aimer un n’empêche pas d’aimer l’autre ni d’en aimer un moins que l’autre.

Un amour vrai, profond et sincère qui casse les codes. Un récit qui propose successivement le point de vue de chaque personnage, étonne, puis fait finalement mouche. À trois, je vous aime… est définitivement une trilogie coup de cœur !

Lougane Rose a su poser les bons mots, mettre en avant les bonnes situations mais surtout, montrer la passion et l’amour, le vrai. Cet amour qui nous prend aux tripes et nous fait sentir vivants. Cet amour qui s’accroît chaque jour un peu plus au point de faire éclater nos cœurs. Mais non… Le coeur est extensible lorsqu’il aime et qu’importe ce que l’on peut en penser. Avec ce récit, Lougane Rose parvient à nous faire changer de perspective sur les personnages au fur et à mesure que se dévoile la vérité sur leurs sentiments indescriptibles. Sur ce besoin incommensurable d’amour sur lequel, il est difficile de fermer les yeux et qui nous fait espérer sans savoir comment cela peut être possible. Un amour Complexe, difficile, écrit tout en finesse par une plume remarquable et amoureuse de l’amour. Sous le vernis de ce couple heureux, on entrevoit un manque irréductible de l’autre pour ne former qu’Un à trois. La trinité… L’auteur nous emporte dans un tourbillon d’émotions enivrantes et passionnelles. Une lecture intense, émotionnellement épuisante, passionnée et fusionnelle. Les scènes sensuelles apportent une beauté et une intensité au récit de telle façon que cela en est époustouflant. La beauté des gestes, de l’amour, de ce respect de l’un et de l’autre. C’est fou ! C’est percutant et cyclonique. C’est écrit avec tact tout en gardant une tension érotique sans jamais tombé dans l’explicite. J’en ai savouré chaque situation, parfois euphorique et parfois au bord des larmes. On tourne les pages sans avoir envie de les quitter, on en veut encore, on veut tout savoir sur le « après » malgré les trois tomes qu’on vient de passer.

Ce roman parle d’amour et j’ai envie de dire presque et uniquement de cela. Alors, si vous aimer vibrer et avoir un coeur qui se gonfle aussi grand que peut le faire celui des protagonistes, je n’ai qu’un mot à dire : Foncez !

L’amour c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.

Un grand merci à Lips &Co éditions pour m’avoir permis de découvrir cette trilogie sublime et bouleversante en service presse Papier.

67453229_841060662939323_581980515423223808_n