Faux pas de Natasha Madison chez Juno Publishing France !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Faux pas, une agréable romance de Natasha Madison. Une publication de Juno Publishing France !

Titre : Faux pas

Auteure : Natasha Madison

Éditeur : Juno Publishing France

Genre : Romance

Résumé : Un amour de vacances n’était pas ce qu’elle recherchait, à moins que

Six jours à Paris, c’était le plan. Garder la tête baissée, faire ce que j’avais à faire, et je retournerais à mon vignoble. C’était une tâche facile jusqu’à ce qu’elle entre dans le restaurant et retourne mon nouveau vin, pourtant corsé et savoureux.

Je l’ai ignorée jusqu’à ce qu’elle quitte le restaurant à la recherche d’un taxi à une heure du matin. Le gentleman que je suis ne pouvait la laisser errer dans les rues de Paris, n’est-ce pas ? Je la raccompagnerais, m’assurerais qu’elle était en sécurité, et cela serait terminé. Seulement, cela ne s’est pas déroulé ainsi.

Quelque chose en elle m’attire. Il a fallu un moment d’ébriété et une simple question, et tout s’est embrouillé.

Cela pourrait être l’amour de vacances d’une vie. Après tout, il n’y a aucune raison pour qu’elle connaisse mon histoire et tous mes secrets.

Je suis le célibataire le plus convoité de France.

L’avisdeMya :

Tout d’abord, j’aimerais remercier Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi du service presse de Faux pas.

La plume de Natasha Madison que j’ai déjà eu le plaisir de découvrir dans la duologie #Tentation promettait un super moment de rigolade.

Mais, l’auteure a changé de cap dans ce troisième titre et nous a offert une histoire d’amour toute en douceur mais, aussi toute en sensualité. Le genre de conte de fées que nos cœurs d’artichaut aiment beaucoup en consommer autant que le chocolat pendant la période de Noël ou la Saint-Valentin. Rassurez-vous, ce n’en est aucunement une critique négative. Cela reste une jolie histoire, sauf que ce n’est pas à ce que je m’attendais, vu ses antécédentes publications.

Pendant une soirée alcoolisée, Meghan, l’héroïne de cette trame et ses meilleures amies, Kate et Diana, se tapent le délire de réserver des billets pour la France. Vers une promesse d’une petite semaine dans le pays de l’amour, du bon vin et de la bonne chair. Et pourquoi pas plus, si affinités…

Arrivées sur place, nos jeunes Canadiennes ne s’attendaient pas à vivre des vacances de rêve. À cause ou plus tôt grâce à un faux pas de Meghan. « Il est possible que tous les faux pas conduisent à un bien inestimable ». Dit-on ! Serait-ce le cas pour nos deux victimes de la magie de Paris ?

Le soir même de leurs débarquements, les filles rejoignent une copine « Chez Louis » pour le dîner. Elles ne savaient pas encore que Meghan avait rendez-vous avec le destin. Une fois la commande passée, ni le vin ni le service n’ont été à la hauteur de leurs appétences. Ce qui a permis l’entrée en scène du propriétaire du restaurant aussi malpoli que son serveur.

Cette rencontre avec le mystérieux Alex a ébranlé le programme de notre trio. S’ensuivit une immersion dans le milieu Select en goûtant à ce qui se fait du mieux en gastronomie française, en spiritueux ou vin et aussi en amourettes de vacances. Car c’est ce qu’est cette attirance fulgurante entre Meghan et Alex. Et doit absolument le rester. Une relation à long terme entre eux est impossible. Et pour cause, la distance et le secret qu’Alex cache à son amante ne permettent aucun rapprochement entre eux !

Mais quand le karma s’en mêle…

Comme, je disais, Faux pas, pourrait vous plaire… Ou pas. En fait, cela dépend de vos humeurs du moment. Si vous avez besoin de détente, cette histoire est faite pour vous. Vous êtes romantiques ? Cette histoire est faite sur mesure !

Perso, le genre ne me fait pas trop rêver. Parce que je le trouve irréaliste et loin du quotidien du commun des mortels. Mais, quand je suis en panne lecture, c’est tout à fait le style qui me déstresse et me refait revenir à de meilleures dispositions !

En tout cas, l’auteure nous a offert un voyage de rêve entre Paris et le Canada. Une immersion dans un univers de faux-semblants, une bande de copines déjantées, du désir et la magie d’un coup de foudre à cause d’un faux pas… Qui aurait cru qu’un coup de tête pourrait se transformer en un coup de coeur ? Et surtout pas Meghan ! Et pourtant…La magie de Paris ou plus tôt de l’amour a opéré !

Après un début un peu laborieux, je suis vite entrée dans cette histoire qui se lit vite. Et si je n’ai pas retrouvé le punch habituel de la plume de Natasha Madison, j’ai passé quand-même passé un agréable moment lecture !

 

Love crescendo de Tillie Cole chez Hachette Romans !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de coeur sur Love Crescendo de Tillie Cole ! Un service presse de NetGalley France dont je remercie Hachette Romans  !

Titre : Love Crescendo 

Auteure : Tillie Cole

Éditeur : Hachette Romans

Genre : Young Adult

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

Résumé : Lorsque Cromwell, 19 ans, est derrière ses platines,
les corps se pressent, la fièvre monte. Personne ne lui résiste.
Jusqu’à la fille dans la robe violette.
Ce soir-là, Bonnie est venue voir
l’ex prodige du classique qui lui a inspiré sa passion.
Son verdict tombe, implacable  : la musique de Cromwell n’a plus d’âme. 
Cromwell n’aurait pas dû se laisser atteindre.
Pourtant, les paroles de Bonnie rallument en lui
l’étincelle de quelque chose qu’il croit mort depuis longtemps. 
Alors, quand le destin les force à travailler ensemble,
leur attirance mutuelle les rapproche,
leurs sentiments se font plus forts.
Et, malgré les secrets qui pourraient leur briser le cœur,
jour après jour, leur amour va crescendo…

L’avisduMya : 

Tillie Cole a encore frappé et a mis mon coeur en émoi. Notre Serial-Author-Sadique ne nous a pas épargnées. La connaissant, je n’aurais pas dû être surprise. Mais à chaque fois, cette auteure se joue de nos émotions comme d’un instrument de musique. Imposant son rythme et tempo et aussi ses notes. Parfois on en rit mais, souvent on en pleure !

Et cette fois-ci encore, elle n’a pas dérogé à la règle. Les mots d’ordre qui prédominent  : Une émotion extrême, une vague déferlante d’émotions et émotions de tout genre ! Passant d’un sourire à la tristesse, de l’attendrissement à la colère. De la tristesse à l’enjouement. Sans sommation et parfois en quelques chapitres…. Et dans tout cela, les larmes ne sont jamais loin. C’est du Tillie Cole tout craché.

En premier lieu, nous rencontrons Cromwell en plein trip musical et Il est très fort dans son domaine. Mixer la musique, c’est son exutoire, son Instant T dans lequel il se transporte dans un monde exempt de toutes ces pensées noires qui parasitent son cerveau au quotidien… Il vit son art en donnant de lui-même suant corps et âme.

Ce soir, il y a du monde pour son concert. Mais, cette marée humaine en transe sous le coup de ses mixages, n’arrive pas à lui masquer cette jeune fille qui n’a pas l’air à sa place. Elle parait présente et lointaine à la fois. Elle est là, debout, les yeux fermés, à s’imprégner de sa musique. Mais apprécie-t-elle pour autant son art ? Cela ne parait pas car, en une seconde, la jeune fille a disparu de son champ vision, ne laissant qu’un souvenir éthéré !

Quelques heures plus tard, cette même jeune fille l’a rejoint dans un moment de s’auto-apitoiements et a lui a jeté à la figure le verdict qu’il connaissait déjà mais qu’il reniait. Sa musique, si elle est techniquement bonne, il lui manque une âme. Elle ne jaillit pas de son coeur. Apparemment, elle lisait sa musique et en lui comme personne. Et sous ces bonnes paroles, elle a disparu de sa vie comme elle est apparue. Cette fille restera un mystère complet car, il n’est pas près de la revoir…

Mais, le destin en a décidé autrement pour eux… Les rencontres fortuites ne sont pas que pur hasard. Cromwell, le ténébreux, reverra son ange rédempteur là où il ne l’attendait pas. Elle n’a l’air de le porter dans son coeur autant qu’il lui en veut de lire aussi facilement en lui. Le regard de Bonnie ne le juge pas et sa curiosité envers lui n’est pas malsaine. Elle connaît des faits de sa vie antérieure, ses zones d’ombre et sait rester discrète. Le laissant venir à elle et s’épancher librement. Mais, qu’elle soit témoin de sa souffrance, lui est intolérable.

Ils doivent travailler en binôme et notre musicien ne compte pas lui faciliter la tâche. Chacune de leurs rencontres est un défi à relever. La pousser dans ses derniers retranchements et titiller sa colère ou sa nervosité, sont devenus son passe-temps de prédilection. Mais depuis quelque temps, les choses entre eux ont changé. Il sent qu’elle devient de plus en plus le centre de son univers. Les détestations ont laissé place à des sentiments plus doux et sauvages à la fois. À son insu, Cromwell commence à se sentir proche d’elle, avoir envie de la connaître, de se confier à elle, lâcher prise dans ses bras, de la protéger. Mais cette fois, c’est elle qui le met à l’écart et élude ses tentatives d’approche. Un sentiment d’urgence semble l’animer. Elle ne pense qu’à boucler la boucle de leur projet en commun comme si elle était prise par le temps. Un mur d’incompréhension les éloigne loin de l’autre. Car, si lui est décidé à franchir le pas, à s’envoler pour un avenir plus lumineux auquel il ne croyait plus prétendre, Bonnie, elle, se replie sur elle-même, semblant porter un fardeau plus lourd pour ses frêles épaules. Et pour cause, cette dernière, ne pense qu’à le protéger d’un coeur en souffrance. De ce côté, il a déjà assez donné. Elle l’aime assez pour le laisser partir avant que les choses aillent loin entre eux. Mais, n’est-il pas déjà trop tard ?

Effectivement, les dés sont jetés. Cromwell lui est déjà attaché. Et rien ne le fera partir loin d’elle. Au risque d’avoir le coeur brisé et mourir à petit feu ! La musique et Bonnie résonnent en symbiose dans son coeur. Il a autant besoin de l’une que de l’autre comme il a besoin d’oxygène !

Jusqu’où le destin peut-il être aussi cruel pour s’acharner autant sur ces deux cœurs fusionnels ? Échanger une vie pour une autre parait un deal acceptable. Mais, Bonnie ne l’entendra pas de cette oreille !

Love Crescendo ou un vœu pour nous est une symphonie de moult couleurs qui illustrent magistralement cette histoire tumultueuse de mille petites choses qui nous rendent heureux, ou au contraire nous rendent malheureux… Comme un battement de coeur, de belles émotions, des larmes de joie ou de tristesse, une note de musique, la douleur après un deuil, un amour fusionnel, La culpabilité, un sourire, des liens plus forts que la mort, un son agréable à l’oreille, une envolée d’oiseaux…

Bref, du Tillie Cole dans toute sa splendeur qui n’a de cesse d’insuffler à ses histoires un contraste addictif entre la guimauve et le dramatique, que nous aimons tellement, sans s’essouffler. De nous séduire avec ses love stories à fleur de peau et de toute beauté, ses personnages sincère, fascinants et en souffrance nous partageant une émotion indescriptible, de nous briser le coeur pour mieux le réparer. J’ai déjà dit qu’elle était sadique ?

En somme, je n’ai pas besoin de vous recommander cette tragédie émotionnelle, douloureuse et particulièrement bouleversante si vous connaissez déjà l’auteure, l’une des reines de l’émotion par excellence ! Mais, reste à vous prévenir que ça va faire pleurer dans les chaumières !  

68613880_366550077374237_2719009388391038976_n

 

 

 

Quelque chose de Marilyn de Marie Lerouge !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Quelque chose de Marilyn de Marie Lerouge que je remercie pour sa confiance ! Une comédie romantique dosée comme j’aime. Fraîche et pétillante de vie que je ne peux que vous recommander !

Titre : Quelque chose de Marilyn

Auteure : Marie Lerouge

Éditeur : Auto-édition

Genre : Comédie romantique

Résumé : Quand Ava Giuliani, sa riche marraine, l’invite à venir passer plusieurs mois à Manhattan, Marie-Line n’hésite pas une seconde à quitter sa Bretagne natale. Ce voyage à New York, elle en rêvait.
C’est en promenant le chien d’Ava dans les allées de Central Park qu’elle croise pour la première fois Darius, un mystérieux photographe au charme magnétique qui s’intéresse à elle d’un peu trop près. Faut-il croire au hasard des rencontres ? Qu’attend-il d’elle ? Est-il celui qui pourra l’aider à trouver ce qu’elle cherche depuis toujours : sa part américaine ?

Marilyn Monroe apparaît en guest star dans cette comédie romantique à suspense dont le cinéma tient lieu de fil rouge.

L’avisdeMya :

Et de deux pour Marie Lerouge en auto-édition. Une deuxième comédie romantique qui vaut autant le détour que la première. L’auteure nous embarque pour un trip filmique à travers quelques titres cultes. Dans chaque chapitre, on y trouve une mise en situation ou des répliques qui rappellent l’un de ces classiques. Pretty Women, Crazy For You, Dolce VitaLa La Land, Mr & Mrs Smith, A lovely Night, Un Américain à Paris…Pour ne citer que ceux que les cœurs romantiques affectionnent tant et en consomment sans modération. (Moi comprise, quand je peux). Les chapitres sont courts et se lisent vite et bien. Les points de vue de Mari-Line prédominent. Et j’avoue que j’ai adoré les apartés de Darius qui se sont glissés entre quelques chapitres à l’insu de sa créatrice, je suppose, connaissant le fameux gaillard. Il en impose, et ce n’est pas Mari-Line qui dirait le contraire si elle pouvait parler.

Alors merci Marie Lerouge pour cette piqûre de rappel, pour ces instants de douceur, pour cet amour tout en tendresse mais, non dépourvu de passion. Pour ces situations rocambolesques et rigolotes. Pour cette énigme que j’aurais voulu un peu plus approfondie mais, c’est la gourmande en moi qui parle là, alors cela ne compte pas.

Je te remercie aussi pour ta jolie plume qui me transporte toujours autant. Et pour tes personnages hauts en couleur. Attachants, fascinants et de caractères bien trempés, comme on les aime. Sans oublier de moult émotions qui ont eu la part du lion dans cette superbe histoire. Le parcours de Marilyn Monroe, the guest star, en est la cerise à croquer sur cette gourmandise estivale. Un voyage kiffant qui vous transporte entre romance, enquête policière, rebondissements, suspense et un plongeon cinématographique addictif qui fera le bonheur des cinéphiles, surtout amatrices de comédies romantiques.

Mari-Line Le Dantec, est une Bretonne qui n’a pas eu la vie facile. De père inconnu, une mère, rêveuse et souvent absente et une grand-mère acariâtre qui ne lui a pas pardonné d’être née hors mariage. Vous convenez que ce n’est pas une vie pour une enfant. Mari-Line a vécu dans l’ombre de son idole, Marilyn Monroe, à laquelle elle ressemble apparemment même, si elle ne voit pas en quoi clairement. Enfin sa mère l’a décidé ainsi. Point. Toute sa vie, elle a dû subir les regards des autres auxquels elle n’arrive pas à s’habituer même adulte. Solitaire et repliée sur elle-même, seule sa passion pour le cinéma, lui donnait un semblant de bonheur.

Aujourd’hui, Mari-Line s’est reconstruite et exerce un métier qu’elle aime loin des caprices de son aïeule et de tout tracas familial. Jusqu’au jour où son monde basculât !  Recevoir une invitation pour rejoindre sa marraine dans la Grande Pomme, c’est enfin l’opportunité de toucher son rêve du bout des doigts et d’approfondir sa part américaine. Et par la même occasion, sortir de sa zone de confort pour se retrouver, de récupérer son identité que sa mère s’est efforcée à effacer à cause de son obsession de la faire ressembler à la Diva Hollywoodienne !

Mais arrivée sur place, rien ne se déroule comme elle l’entend. Ou si, mais pas comme elle l’attendait. Surtout depuis que sa route a croisé ce mystérieux personnage aux multiples visages. Qui est-il en vrai ? Darius, le détective privé ? Ben, le trader ? Dan, le flic ? Le charmeur cinéphile ? Ou juste un mytho manipulateur ? Mari-Line, en perdra le nord si elle était cette fausse ingénue derrière laquelle, elle cache sa vraie personnalité ! Depuis son arrivée à New-York, son séjour n’est pas de tout repos. Courir après Bijou, le caniche dont elle a la responsabilité, ses rencontres fortuites…ou pas avec Darius qui a l’air de lui coller au train et toujours par pur hasard. Son comportement bizarre attise sa méfiance. Mari-Line a toutes les raisons pour se méfier de lui et de son entourage. Car, un sentiment de malaise semble alourdir l’atmosphère de la Grande Pomme Et elle ne sait pas si elle doit faire confiance à Darius et ses demi-vérités qu’il lui sert à tout bout de champ croyant la leurrer !

Mais entre les crapules et son sexy Darius, le choix est vite fait. S’ensuit un voyage vers son rêve. Vers son identité. Vers l’amour et la passion !

Mais tout cela suffira-t-il pour bâtir un avenir ?

Entre New-York, La Cité des Anges et Paris, attendez-vous à vivre une aventure trépidante, une trame bien amenée et à apprécier une bonne dynamique. Et aussi des dialogues pertinents et répliques pleines d’esprit et marrantes à s’en régaler. Quelque chose de Marilyn est une comédie romantique rafraîchissante dont les mots d’ordre : Passer un super moment de détente tout en légèreté sans omettre de citer la très bonne et touchante compagnie des personnages.

68264504_332785574274411_4438255513892814848_n

 

 

 

 

Le voisin parfait est un enfoiré de Camilla Simon aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous invite à découvrir Le voisin parfait est un enfoiré de Camilla Simon. Une sexy comédie publiée aux éditions Addictives.

Titre : Le voisin parfait est un enfoiré

Auteure : Camilla Simon

Éditeur : Editions Addictives

Genre : Comédie romantique

Résumé : Emmett est tatoué, sauvage et intimidant. Tout le monde le craint et le respecte… sauf Hailey.
Sa jolie voisine, aussi maladroite que gourmande, ose lui tenir tête et l’envoyer balader ! 
Intrigué et attiré, Emmett lutte farouchement contre son désir. Mais l’attirance est trop forte, la passion trop puissante…
Pourront-ils faire face ensemble aux sombres secrets d’Emmett ?

L’avisdeMya : 

Hailey est enfin satisfaite du tournant que prend sa vie. Heureuse de s’installer en colocation avec sa meilleure amie loin de la bienveillance intrusive de sa mère. Ne vous y trompez pas, sa maman n’est pas mauvaise, elle est juste étouffante. Et Hailey comme toute jeune fille a besoin d’air et de déployer ses ailes sans avoir les parents sur le dos pour tout et n’importe quoi. Ses moments de félicité, elle les voue aux dégustations des Cupcakes, son péché mignon. Même son pas-charmant, sexy et mystérieux voisin a réalisé que c’était le chemin le plus court pour exercer son pouvoir de séduction sur elle. Sauf qu’elle n’est pas de ces filles qu’on soudoie aussi facilement. Elle se damnerait pour toutes ces gourmandises si chères à ses papilles qu’Emmett lui offre au quotidien mais, elle n’hésiterait pas à l’envoyer paître s’il dépasse les bornes.

Si les autres sont intimidés par son aura ténébreuse, pas elle. Hailey voit clair en lui. Elle voit ces zones d’ombre qui s’agrippent à sa peau comme des sang-sues pour le plonger dans ses pires cauchemars. Si elles parviennent à faire fuir tous ceux qui prennent le risque de s’en approcher, chez elle, elles titillent son instinct protecteur. Elle voudrait être une bulle qui le protégerait de ses vieux démons, de lui-même, si seulement, il ne se fermait pas comme une huître à chacune de ses approches. Ses accès de colère et ses pulsions destructrices n’en sont que la preuve d’un lourd passif.

Serait-ce la cause de sa disparition du jour au lendemain ? Ce jour-là Emmett est parti sans préavis laissant derrière lui un cœur meurtri et une Hailey désespérément inconsolable.

Le voisin parfait est un enfoiré est une comédie si sexy et fort sympathique. Je tiens à préciser que tout n’était pas parfait. Le scénario n’est pas une nouveauté certes, mais les personnages attrayants et la fluidité du récit faisaient plaisir à découvrir et nous accrochent à cette histoire un chouïa invraisemblable. Mais, n’est-ce pas le panache des comédies ? Toute comédie qui se respecte doit avoir son grain de folie pour sa réussite.

Par ce fait, l’auteure nous embarque dans un univers dont elle n’a pas à en rougir. Car j’ai lu et j’en redemande. Une histoire qu’elle nous présente en deux parties, l’une est légère et rafraîchissante, et la deuxième, entre deux. Légèreté et effet dramatique qui épice un peu plus cette trame pour ne pas tomber dans des répétitions abusives et gênantes.

Une première partie très gourmande, mâtinée de légèreté et de séduction. Les légendaires maladresses de Hailey donnent le ton, s’imposent et nous font bien marrer. Mais, parfois indisposent…Camilla Simon en a usé jusqu’à l’usure. Mais, cela ne m’a pas empêché d’en rire.

Puis, arrive la deuxième partie, ma préférée. L’auteure prend confiance, reprend les rênes de son histoire et celles du jeu de ses protagonistes. Si on continue de rire des boulettes de l’héroïne, et se régaler des chamailleries et des canulars de la bande d’amis, un ton plus grave prédomine. Les révélations et les bouleversements dramatiques entachant la vie d’Emmett et leurs impacts sur sa relation déjà précaire avec Hailey, rajoute un peu plus de piquant. Les rebondissements s’enchaînent à mon grand plaisir. Il y avait de quoi me séduire et me motiver d’aller au bout de cette histoire sans m’ennuyer.

Le personnage de l’impénétrable Emmett est loin du fieffé coquin que Hailey voudrait nous faire croire. Il est maladroit certes, mais cette dernière le bat à plate couture ! Un peu taquin, oui. Il aime bien la pousser à bout, c’est son plaisir. Mais, c’est sa façon propre d’attirer son attention et lui montrer ses sentiments. Vous conviendrez que ce n’est pas la méthode typique du bad boy du service n’est-ce-pas ? Il est attachant dans son mutisme et sa douleur. Dans son besoin de la protéger de son passé et des agissements peu orthodoxes de son père. Il est trop chou dans ses offrandes de paix bien caloriques et sucrées. Bref, il n’y a rien à jeter et tout à prendre !

Alors si vous aimez les comédies en plus d’une promesse de passer un superbe moment lecture, je vous recommande de prendre place au soleil ou à l’ombre, munies de quelques gourmandises et des rafraîchissements pour accompagner cette sexy romance qui alterne humour et d’intenses émotions.

Tous mes remerciements à Camilla Simon pour cette gourmandise guillerette et aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse en version numérique !

67575957_2380858325503940_1202384194823520256_n

 

L’avis de Mélissa sur Love Me Lou de Eva De Kerlan aux Editions Elixyria


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Love Me Lou d’Eva De Kerlan. Une romance sombre, atypique et bouleversante publiée chez les éditions Elixyria.

Titre : Love Me Lou

Auteure : Eva De Kerlan

Éditeur : Editions Elixyria

Genre : Dark Romance 

Collection : Elixir of Love

Broché : Lien d’achat

Résumé :

Dan a grandi dans un quartier miséreux. Abandonné par ses parents, il veille depuis toujours sur sa sœur, cumulant les petits boulots. Lou, jeune femme croisée fortuitement et issue d’un milieu différent du sien, représente à ses yeux un îlot de sérénité. Mais sa rencontre avec Xander, homme ambitieux et dangereux à la tête d’un gang, va insensiblement l’entraîner dans une violente descente aux enfers. Entre les ombres de son passé et la lumière de son avenir, Dan parviendra-t-il à sauver son existence ?

Mon avis :

Love Me Lou relate l’histoire d’un jeune homme, Daniel, qui malgré un passé pas très glorieux, va tout mettre en œuvre pour avoir une vie meilleure à celle qu’il partage depuis des années avec sa sœur. Et ainsi lui offrir une porte de sortie du quartier malfamé dans lequel ils vivent. Professionnellement, il s’est fixé un but et sa persévérance est sur le point de payer plaçant son objectif à portée de main…

Mais ce n’est pas la seule chose qui va lui donner la possibilité de croire à un bel avenir. Sa rencontre fortuite avec cette fille : Lou. Complètement sous le charme de l’un et de l’autre, ils vont créer des liens très forts. Une relation unique, des rencontres quotidiennes, offrant à Dan l’apaisement comme tel qu’on savoure dans un havre de paix. Et cela uniquement grâce à sa présence à elle. Elle, qui fera de ce jeune homme le centre de son Univers.

Mais comme dans toute histoire sombre, il y a une ombre au tableau ! Xander, rentrera lui aussi, subitement, dans la vie de Daniel, mais après avoir été son soutien, il pourrait tout aussi bien devenir celui qui réduira ses rêves à néant.

Lire Eva De Kerlan est pour moi une première, je la remercie tout d’abord pour sa confiance et de m’avoir permis de la découvrir avec ce service presse numérique. Elle a une plume très agréable et j’avoue l’avoir trouvée assez atypique.

En premier, il y a eu ce prologue où je me suis dit : Ho punaise ! Cette entrée en matière est pleine de promesses, ce qui m’a immédiatement mise en haleine. Puis j’ai débuté cette histoire qui se déroule en deux parties.

La première, ne m’a pas particulièrement conquise mais, c’est simplement pour une question de goût. Alors je me dois de vous expliquer que je n’ai rien à redire concernant l’écriture ou la fluidité du récit. L’auteure n’est pas novice et cela se ressent tout de suite. Petit à petit, on apprend à connaître les protagonistes à travers plusieurs points de vue. Puis, la trame se met en place mais, trop doucement à mon goût… Et même si c’est une étape nécessaire, le manque d’action m’a chagrinée.

Puis la deuxième partie est arrivée, et là, virage à 180 degrés, on prend la direction opposée, j’en ai eu enfin pour mon argent comme on dit. Parce que cette action que j’attendais tant, a eu aussi pour effet d’entraîner des révélations, des explications sur trop de questions restées en suspens. Mais aussi de l’émotion compte tenu de l’issue de certaines situations. Et quand je vous dis émotion, je vous parle d’une déferlante quoi ! Je m’en suis régalée ! Je retrouvais enfin le grain de folie de ce prologue qui m’avait tant fait rêver.

Les personnages ont dévoilé dans cette partie leurs côtés les plus sombres pour mon plus grand bonheur. Sans parler de certains événements qui m’ont fait plonger dans une autre dimension…

Volontairement, je ne vous en dirai pas plus au risque de trop en dévoiler. Je précise seulement que la fin m’a complètement déboussolée, même beaucoup frustrée. Mais je respecte l’auteure pour un tel parti pris. Cela correspond complètement à l’image que je me suis faite d’Eva de Kerlan à travers ce roman et puis, cela laisse libre cours à notre imagination.

L’auteure mentionne dans les remerciements que l’écriture de ce livre a été éprouvante, hé bien merci d’avoir été au bout des choses car, c’est une histoire qui s’est avérée aussi surprenante que bouleversante.

Je vous invite à découvrir ce livre unique en son genre, en totale harmonie avec la plume de l’auteure que je qualifie comme je le disais en début de cette chronique, de vraiment atypique et à partager vos ressentis avec nous car, je suis réellement curieuse de connaître le retour des lectrices de Love Me Lou.

J’écris, tu me lis mais, qui suis-je ? avec Marie Lerouge !


Hello les étoiles, notre rubrique « J’écris, tu me lis mais, qui suis-je ? » met à l’honneur l’une des reines du Feel-Good et de la comédie romantique. Une auteure grâce à laquelle nous pouvons prétendre à des moments forts et douces à la fois à chacune de ses sorties. Nous remercions Marie Lerouge qui s’est prêtée gentiment au jeu de la carte blanche pour célébrer sa sortie numérique déjà disponible à la vente sur Amazon et de fêter aussi la sortie du broché dans la dernière quinzaine du mois. L’auteure vous dit tout sur les personnages de ses romans. QUELQUE CHOSE DE MARILYN  . En solo pour le meilleur et pour le pire ! Et bien d’autres !

21314706_1138543639580182_8494166737896033450_n

Si on parlait des mes héroïnes

Quand Mya m’a donné quartier libre pour me dévoiler, au lieu d’une interview traditionnelle, j’ai choisi de parler de mes héroïnes. Après tout, il y a un peu de moi dans chacune d’elles, même si je suis agacée quand des proches prétendent me reconnaître dans mes romans. Mes amies romancières ne me démentiront pas, le sujet est sensible, surtout dès qu’il s’agit des scènes érotiques.

 

61036712_1808323335935539_4242119381280096256_n

Leur âge : J’écris des romances contemporaines classiques qui balancent entre le feel-good et la comédie romantique. Mes héroïnes ont entre vingt-cinq et trente-cinq ans, la tranche d’âge qui représente pour moi, celle des accomplissements, cette période où les femmes s’épanouissent dans le couple, la profession et éventuellement la maternité. Celle où elles savent ce qu’elles veulent, où elles ont appris à connaître leurs défauts et leurs qualités. Ce moment charnière qui détermine leur avenir pour un grand laps de temps.
Dans le futur, j’aimerais aborder la romance à des âges plus avancés et correspondants plus au mien (même si dans ma tête, j’ai toujours trente ans). Les lectrices, fans du genre, y sont-elles prêtes ? C’est toute la question. Si oui, j’ai un roman tout prêt sous le coude qui met en scène une héroïne proche de la cinquantaine, veuve, qui s’apprête à vivre une relation passionnelle avec un homme de son âge.

67566919_484001885718342_6466086810454851584_n

 

Leur métier : Mathilde, l’héroïne de L’héritière comblée, est la seule à exercer un métier que je connais bien : celui de journaliste de presse écrite. Et son meilleur ami est inspiré par celui qui a travaillé en face de moi pendant des années.
Trois d’entre elles exercent un métier artistique : Camille, dans Vers les beaux jours, est restauratrice de tableaux pour le musée du Louvre ; Clara, dans La valse des sentiments, est violoniste et Pénélope, dans Le choix de Pénélope est historienne de l’art. À travers elles, je me suis offert des vies que j’aurais aimé vivre.
Marie-Line, dans Quelque chose de Marilyn est infirmière, un métier que je n’aurais jamais pu exercer car je tombe dans les pommes dès que je pose un pied dans un hôpital. Raison pour laquelle, j’ai préféré la faire travailler dans une maison de retraite.

66511033_1886080738159798_3291082728522383360_nLeurs hommes : Ils ont tous un trait commun : l’humour. Pour moi, c’est la qualité essentielle qui passe avant les muscles et l’aspect physique en général. Un humour qui va de pair avec le charme et l’intelligence. Le fait que mon mari soit anglais n’y est pas étranger !
Le prototype de ce héros est sans conteste Gaspard dans En solo pour le meilleur et pour le pire !, et de l’humour, il en faut une bonne dose pour supporter l’impétuosité de Laure.
Darius, dans Quelque chose de Marilyn, n’en manque pas non plus, à la manière américaine, et c’est la seule façon pour Simon, dans Le choix de Pénélope, de surmonter son handicap.

23905562_1198518460249366_776928166879832009_nLeur famille : La famille joue un rôle essentiel dans l’entourage de mes personnages, que ce soit par une présence trop forte (la mère abusive de Laure) ou une absence qui peut expliquer leurs failles. Bizarrement, en réfléchissant à cet article, j’ai remarqué que quatre de mes héroïnes étaient nées de père inconnu. Ce n’est pas mon cas, et je n’ai pas d’explication, ni l’intention de consulter un psy à ce sujet.

67710660_10216367656597838_8701852690885378048_n

Leurs aventures : On me pose souvent la question sur mes sources d’inspiration. On me demande si j’ai vécu tel ou tel épisode de la vie de mes héroïnes. Ma réponse est toujours la même : mes histoires sont purement imaginaires mais ne sortent pas de nulle part. Tout m’inspire. Je suis perpétuellement à l’écoute de la vie des autres et de celle du monde. La plaisanterie selon laquelle il vaut mieux ne pas être ami avec un ou une romancière n’est pas fausse. Pour autant, je ne me permettrai jamais de retranscrire telle confidence d’un proche ou de raconter sa vie. Tout passe par un filtre. Les seules scènes les plus proches de la réalité que j’ai pu faire vivre à mes héroïnes, ne concernent que moi et sont rarement à leur avantage. Par exemple, l’apprentissage de la conduite automobile par Laure dans En solo… est largement inspirée de la mienne. Et je n’ai pas honte d’avouer que si elle en est à sa cinquième tentative pour décrocher le permis, il m’en a fallu huit !

67699556_10216367652237729_4483965759902449664_n

En conclusion : D’après les commentaires lus ou entendus, l’humour est ce qui caractérise mes deux derniers romans, des comédies romantiques auto-éditées, dans lesquelles je ne me suis pas censurée, et c’est l’un des grands avantages d’être son propre éditeur. On me conseille de persévérer dans ce genre. Comme je m’y éclate, je ne vais pas m’en priver. L’une de mes prochaines héroïnes, Marguerite, alias Margot pour les intimes va vous faire vivre en mode loufoque ses aventures dans Les tribulations d’une expat à Moscou qui n’est pas une romance, mais un récit sous forme de journal inspiré de mes années d’expatriation dans la fascinante capitale d’un pays totalement surréaliste comme je les aime. Sa sortie est prévue en novembre. Mais j’en offre actuellement la primeur par épisodes aux abonnés de ma newsletter. Si vous voulez les rejoindre, c’est par ici https://mailchi.mp/dfab5097f1e5/landing : Un chapitre inédit de En solo… vous sera offert, en prime au moment de l’inscription.
Pour trouver les références des romans cités, rendez-vous sur ma PAGE AMAZON.
À bientôt.
Marie Lerouge

68744032_402463143731551_6334176064008355840_n

L’avis de Mélissa sur Devious Desires de Mila Marelli aux Editions Addictives


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Devious Desires de Mila Marelli. Cette  magnifique perle a été publiée chez les éditions Addictives !

Hello les étoiles,

Titre : Devious Desires

Auteure : Mila Marelli

Éditeur : Editions Addictives

Genre : Romance 

Collection : Luv

RésuméInterdit. Puissant. Irrésistible.

Rafael et Harper sont rivaux depuis la naissance. Leurs familles sont concurrentes dans le domaine de la joaillerie française, elles se haïssent… Et on ne fraternise avec l’ennemi que pour mieux l’abattre ! Mais les règles volent en éclats quand, après des années d’absence, Harper revient en France. Entre Rafael et elle, la rivalité devient attirance, la haine se transforme en désir. S’ils cèdent, ils perdent tout, et pourtant ils se retrouvent pour des nuits chaque fois plus torrides. Dans ce monde de luxe, de scandales et de mensonges, comment s’aimer sans se détruire ?

Après le succès de Dark Man in Love, découvrez Devious Desires, la nouvelle romance de Mila Marelli aux éditions Addictives !

Mon avis :

Harper et Rafael vivent tous deux dans le même milieu, celui de la joaillerie. Leurs familles sont en concurrence depuis toujours dans ce monde de requins, un univers qui évolue autour du luxe et évidemment de l’argent.

Harper Richard a quitté la France de force pour suivre des études au MIT afin d’avoir enfin un tant soit de peu reconnaissance. Et devenir la meilleure dans son domaine pour pouvoir prétendre à la succession de l’entreprise familiale. Après quatre ans d’absence, elle va dès son retour rejoindre les rangs de la société pour se vouer corps et âme à ce pourquoi elle a temps travailler. Lors d’une soirée d’anciens élèves où va la traîner sa meilleure amie, Hannah, elle va croiser son principal rival mais est-ce vraiment le fruit du hasard ? Peu importe, dès leur premier échange, les hostilités seront lancées.

Lui, c’est Rafael, PDG de la joaillerie Benson, enseigne rivale des Richard. Son apprentissage, il l’a fait auprès de son père et non dans une grande université, mais qu’importe, il est le meilleur et ne se laissera pas démonter par celle pour laquelle il a eu le béguin des années plus tôt. Elle lui a volé la vedette une fois mais, ça ne se reproduira plus….

Reste à savoir si un regard ne pourrait pas réveiller ses désirs refoulés. Et si cette attirance n’avait jamais cessé de le torturer ?

Devious Desires est l’histoire d’un homme et d’une femme qui vont se livrer à un jeu dangereux. D’abord rivaux à cause de leurs patronymes, ils vont se lancer dans des négociations qui vont prendre une tournure bien plus distrayante, mais comment assumer cela au grand jour ? Un Benson et une Richard qui se lient d’un sentiment tel que l’amour est synonyme d’une relation vouée à l’échec, c’est tout simplement impossible. Mais, l’interdit n’est-il pas fait pour être bravé ?

Et c’est leur passion commune pour l’amour des pierres précieuses qui les conduira à se découvrir et faire des choix qui pourraient bien bouleverser leur vie.

Quel plaisir de retrouver la plume de Mila Marelli, une de celles qui m’emportent encore et toujours et que j’affectionne particulièrement. Chaque lecture de cette auteure est pour moi une nouvelle surprise. J’aime cette facilité qu’elle a à aborder différents thèmes avec une telle aisance. Je tiens à préciser qu’à chacune de ses romans, je me munis d’un dictionnaire pour m’enrichir mes connaissances sur des sujets auxquels je n’aurais jamais porté intérêt.

Dans cette histoire, je me suis très vite attachée aux protagonistes. Nous avons une jeune femme très touchante, ambitieuse, déterminée et pleine de valeurs. Mais, elle est aussi sous l’influence d’une personne de pouvoir qui fait ressortir ses faiblesses et quelquefois son mal-être. Et il y a cet homme, charismatique et dur en affaires et pourtant tellement sensible. Comment ne pas être sous le charme de Rafael ?

Quant aux autres personnages, ils ne sont pas en reste et apportent petit à petit les réponses aux intrigues qui s’installent au fil des pages. Une lecture fluide et entraînante avec son lot de rebondissements. Même si à un moment, tout va peut-être un peu trop vite à mon goût. Grrrrr ! Que voulez-vous, je me répète mais, j’aime les complications !Et quand j’adhère, j’en veux toujours plus… Une éternelle insatisfaite qui est tout de même séduite.

Pour conclure, je dirai que Mila Marelli nous offre, avec ce livre, une version de Roméo et Juliette des temps modernes. L’histoire interdite entre deux amants dont les familles se livrent à une guerre sans merci et ce depuis toujours… Mais quelle sera l’issue de cette relation ?

« WoW ! Arrêt sur image ! ! !  » Ou devrais-je dire : WoW Arrêt sur ce livre ! ! ! Je ne peux que vous inciter à découvrir par vous-même ce que l’avenir réserve à Harper et Rafael et je vous garantis que vous ne serez pas déçues !

Je remercie Carole des Editions Addictives pour ce service presse numérique ainsi que Mila Marelli pour m’avoir emportée avec cette magnifique perle !

67897027_396627484295618_3904151024687906816_n

L’Avis de Mélissa sur 666 : Les Murmures Du Diable : Histoire d’Horreur d’AB. Blackwood


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur 666 – Les Murmures Du Diable, une histoire d’horreur à thématique d’AB Blackwood.

Titre : 666 Les Murmures Du Diable

Auteure : AB. Blackwood

Éditeur : Auto-édition

Genre : Histoire D’horreur

Broché : Lien d’achat 6.66

RésuméCamille, une jeune fille de 13 ans, emménage dans une nouvelle maison. Obligée de quitter Londres et son meilleur ami pour vivre avec sa mère dans le nord de la France, l’adolescente voit son existence sombrer dans l’horreur. Victime de harcèlement scolaire, Camille commence à entendre des bruits inquiétants et à avoir des hallucinations. Isolée, persuadée d’être hantée par le diable, elle s’enfonce dans la paranoïa. Ali, son meilleur ami tente de raisonner la jeune fille, tandis que les phénomènes paranormaux tournent au cauchemar…

Mon Avis :

C’est une jeune fille en pleine rébellion que nous rencontrons au début de cette histoire… Et pour cause, Camille n’a que 13 ans lorsque sa mère la contraint à quitter Londres et laisser derrière elle son meilleur ami Ali. À son jeune âge, il est plus que difficile d’envisager de reconstruire sa vie loin de tout ce qui lui est cher. Camille le fera payer à sa mère en jouant les rebelles immatures… Une nouvelle ville, une nouvelle maison. Une nouvelle école, une nouvelle vie voilà le nouveau quotidien qui s’offre à cette adolescente. Alors, qu’elle crée des liens avec ses nouveaux camarades de classe, tout ne va pas se passer comme elle le souhaite et sa vie va virer au cauchemar.

C’est ainsi que Camille va devenir une victime : Harcèlement scolaire, phénomènes étranges à son domicile… Mais à quel point saura-t-elle gérer tout ça sans devenir folle ? En ressortira-t-elle indemne ?

AB Blackwood nous plonge encore une fois dans un univers sombre et angoissant, univers qu’elle maîtrise à la perfection. De plus, elle met à l’honneur un fait d’actualité : Le harcèlement scolaire, un fléau malheureusement encore trop présent dans nos établissements scolaires. Ainsi que les événements plus ou moins dramatiques qui peuvent en découler.

Camille va perdre ses repères, et dans le besoin, elle ne saura plus comment se comporter que ce soit avec son meilleur allié ou encore avec sa mère qu’elle rejette depuis trop longtemps. Lorsque des événements troublants vont venir la perturber encore plus, difficile de sortir la tête de l’eau. Et c’est seule qu’elle va affronter tout ça afin de démêler fiction et réalité. Mais quelle en sera l’issue ?

L’auteur nous plonge avec une impressionnante facilité dans l’enfer de Camille. Impossible de rester indifférente et de ne pas ressentir toute la souffrance éprouvée par cette dernière. Cette lecture m’a tellement emportée que je parlais à mon livre, oui, oui, essayant de me donner un rôle de grande sœur pour devenir la confidente de cette jeune fille, la conseiller ou encore l’aiguiller dans ses choix.

Ce livre a pris vie entre mes mains, tout autour de moi et je pense que c’est ce qu’espère tout auteur lorsqu’il couche ses mots, ses pensées sur papier.

Encore une fois, de mon avis, l’auteure a relevé le défi haut la main. J’ai pourtant un petit point négatif qui me vient à l’issue de cette lecture ! Et je m’adresse à toi AB Blacwood directement : Pourquoi juste une nouvelle ? C’est un roman que j’aurai voulu ! Un bouleversement comme celui-ci ne devrait pas se vivre sur si peu de pages… C’est de la Torture …

Je tiens à préciser que c’est une lecture qu’il faut aborder en gardant à l’esprit le jeune âge des personnages, et justement, il peut être lu par de très jeunes lecteurs faisant preuve d’une certaine maturité. Des lecteurs qui pourraient être touchés par ce que subit Camille dans son milieu scolaire. Leur faire prendre conscience des mots tels que la confiance ou la trahison et des risques de ne pas se confier aux gens qui nous aiment malgré les disputes ou les désaccords qu’on pourrait avoir avec eux. Le harcèlement scolaire doit être puni afin qu’aucun drame issu de cette violence gratuite ne soit perçu comme un vulgaire fait divers.

Évidemment que je vous invite à lire 666 : Les Murmures Du Diable. Pour ma part, ce n’est pas à ce livre que va mon coup de cœur mais, à son auteure AB Blackwood. Merci de m’emmener dans un univers qui me correspond tellement avec chacun de tes écrits. Merci également pour l’envoi de ce Service Presse papier !

Pour rappel : En France, quelque 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire, dont la moitié de manière sévère. (Chiffres novembre 2018).

67686719_514788399061689_2840146613102444544_n

#Halloween2020 BRAVO Tu as trouvé le bon livre à délivrer, mais pourras-tu ressortir ? Trouve ton chiffre du jour

Pour cela il te suffit de manger toute la salade aux 666 yeux

n’en laisse aucun surtout ! Et additionne tout jusqu’à trouvé qu’un seul chiffre.

la salade aux 666 YEUX

Contre ma peau de Chlore Smys aux éditions Black Ink !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Contre ma peau, une romance érotique, dosée à point, signée Chlore Smys chez Black Ink éditions. À consommer sans modération

Titre : Contre ma peau

Auteure : Chlore Smys

Éditeur : Black Ink

Genre : Romance érotique

Résumé :***PERSONNEL ET CONFIDENTIEL***

Pendant trois mois. Ta peau contre ma peau. Je ferai de toi tout ce dont tu rêveras.

Ton corps contre mon corps. Tu feras de moi tout ce que tu voudras. Nos souffles enchaînés. Si tu veux toujours jouer…Je t’attends.

Quand Arielle reçoit ce mystérieux carton d’invitation, elle y voit l’opportunité de mettre de la couleur dans sa petite vie grise. Et pourquoi ne pas tenter de découvrir qui se cache derrière cette sulfureuse proposition ? Se voit-elle offrir le cadeau qui révélera sa féminité ou met-elle les pieds dans un piège cruel ? Le torride Salinger sera l’écrivain de ses fantasmes… contre un prix qu’elle n’envisageait pas. Entraînée dans les méandres d’un jeu pervers qui la dépasse, Arielle en sortira grandie… ou détruite.

L’avisdeMya : 

Tout d’abord, merci à Black Ink éditions pour l’envoi du service presse de Contre ma peau. Le sublime design de la couverture a fait son petit effet et le contenu brûlant m’a totalement séduite et réconciliée avec le genre.

Il était une fois, une petite sirène, nommée Arielle… Sauf que cette sirène-là, sa vie n’a rien d’un conte de fée. Mal dans sa peau et rien chez elle, ne trouve gré à ses yeux. Elle ne ressent que dégoût pour ce corps qu’elle trouve gros et laid.

Toute jeune encore, elle est emprisonnée dans un cercle infernal et obnubilée par ses complexes, elle passe à côté de belles choses que la vie peut lui offrir. Arielle a-t-elle conscience que justement le regard d’autrui reflète tout simplement celui qu’elle se porte à elle-même ?

Excédée par son manque de confiance en elle. Marre de se donner à fond dans son travail pour récolter les critiques désobligeantes de son chef et de ses collègues. Marre d’avoir envie de se terrer à chaque attaque ciblant son corps ou son style vestimentaire. Marre de perdre ses moyens quand il faut avoir du répondant pour se faire respecter. Pourtant, Arielle n’est pas une personne timorée. Marre de sa solitude. Son quotidien n’est qu’une série de pensées noires que seule, sa meilleure amie, arrive à l’en sortir.

Mais que pourrait-elle faire pour changer tout cela ?

La réponse lui parvient sous forme d’une mystérieuse invitation sulfureuse signée par un certain Salinger. Est-ce une blague de la part de l’un de ses collègues pour se moquer d’elle ? Ou est-ce June, témoin du désert de Gobi qu’elle traverse, qui lui a fait ce genre de cadeau ?  Après mille questions, et tergiversations, Arielle décide de répondre à l’invitation et de se rendre au rendez-vous. Advienne que pourra !

Cette dernière s’attendait à tous mais, pas à ce plongeon dans les méandres de la sensualité et dans les tréfonds de ses fantasmes les plus fous qu’elle ne s’avouait même pas. Le mystérieux Salinger a tenu toutes ses promesses et l’a embarquée pour une exploration profonde de son corps et de ses zones érogènes méconnues d’elle. Il a libéré sa féminité en la poussant dans ses retranchements. Il lui a rendu sa confiance en elle et en son pouvoir de séduction. Et si les questions sur la provenance de cette invitation et sur l’énigmatique, Salinger, continuent à la tarauder, notre jeune aventurière en devenir, n’a pas résisté à la tentation de son hot guy et a succombé au fruit du désir !

Mais quand les fantômes du passé refont surface, quand les sentiments du cœur s’en mêlent et s’entremêlent au désir du corps, les ennuis ne sont jamais loin.

J’ai tellement apprécié Mixology ma première lecture de Chlore Smys, alors, je n’ai pas hésité à solliciter Contre ma peau sans même lire le résumé. La couverture très révélatrice m’a donné envie de retourner à un de mes anciens amours. Un genre, avec lequel, j’étais fâchée après moult déceptions. Mais, mon appréhension n’avait aucune raison d’être. Chlore, comme à son habitude, s’en est sortie comme un chef.  L’auteure nous a offert un moment de pure volupté sans tomber dans le vulgaire et le jeu de ses personnages était à la hauteur de mes attentes. Attachants et émouvants.

Deux personnages que tout oppose. La lumière et la noirceur ne peuvent cohabiter ni s’entendre, et pourtant… L’ingénue, mal dans sa peau, n’avait aucune chance de séduire l’incandescent, et pourtant…Elle n’avait aucune chance de satisfaire la perversité de ses désirs, et pourtant…Elle n’aurait jamais été son choix s’il devait avoir une relation amoureuse, et pourtant… Il n’aimait pas l’amour vanille, et Pourtant…Contre ma peau a rempli totalement sa mission : Une initiation de par et d’autre des plus explosives et muy caliente…

Et rassurez-vous, il y en a pour tous les goûts. Celles qui ne sont pas fans du genre, il y a bien une superbe histoire de fond, une intrigue hautement bien menée, du suspense et des rebondissements qui ne manqueront pas de trouver gré à vos papilles difficiles…

J’ai évité de m’étendre sciemment sur le personnage masculin, pour vous laisser le plaisir de découvrir sa personnalité clair-obscur et atypique. Un brin fantaisiste et profonde à la fois, un caractère fort mais, non dénué de faiblesse qu’il ne renie pas. Ses failles, ses pulsions qui ont forgé l’homme qu’il est devenu aujourd’hui, son métier qui heurte un peu les plus sensibles d’entre nous mais, qu’il assume fièrement et le milieu dans lequel il baigne, faisant de lui une personne exceptionnelle qui bouscule tous les codes de nos héros papier. Plus on en découvre sur lui, plus on s’y attache. Je dirais même qu’il est le point fort de cette romance érotique captivante.

Venez, entrez dans la danse purement corps à corps et torride du club sélect, Portes du soir. Un contrat à durée déterminée qui vous offre tous vos fantasmes dans un univers feutré et élégant mais, non exempt de tous les coups bas. Entrez-y comme vous êtes ou ce que vous voudrez être ! Spectatrice ou actrice, dominante ou dominée, Contre ma peau, exaucera tous vos fantasmes avoués ou pas…

En somme, une superbe et torride romance érotique que je vous recommande « chaudement » !

67483738_340663526823505_7895070889950052352_n

 

 

Nos PAL de la semaine !


Hello les étoiles, voici quelques sorties qui viendront étoffer nos PAL du 1/08 au 04/08.

Avec la participation de Lips&co éditions & June Robin, Juno Publishing France, Black Ink éditions & Emma Landas, Marie H.J, éditions Addictives & Sophie S. Pierucci et Emma Green, Sienna Harlow.

  • Lips&Co éditions 

Avec la sortie du jour de Solitaires de June Robin dans la collection Lips&Roll.

Résumé : « Une petite voix au fond de moi me lance une alerte « garçon dangereux », mais je n’arrive pas à l’écouter. »

Les apparences sont souvent trompeuses, c’est pour ça qu’il ne vaut mieux pas s’y arrêter !

Depuis leur première rencontre explosive, Lilly fond devant le Marley responsable, honnête et prévenant, même si l’autre visage qu’il affiche lui hurle de partir en courant : un homme aux multiples conquêtes, « émotionnellement indisponible ». De son côté, la jeune femme se méfie de tout et de tout le monde depuis des années, et sa carapace est difficile à percer.

Mais quand on veut, on peut, et ces deux-là, c’est évident qu’ils se veulent ! Entre confidences et attirance, le destin de ces êtres brisés pourrait bien changer…

  • Juno Publishing France

Avec l’une des tentation M/F du jour L’expiation de Minuit : La lignée des Cynn Cruors d’Isobelle Cate. (Lien d’achat)

41SjDrNtq2L

RésuméUne guerre surnaturelle. Une séduisante journaliste prise au milieu. Un désir dévorant…

Graeme Temple, un guerrier surnaturel Cynn Cruor, est presque tué lors du siège brutal de la forteresse du diabolique Dac Valerian sur l’île de Man, lorsqu’il prend une balle en argent destinée à son camarade Roarke Hamilton. Roarke et Graeme sont tous les deux des guerriers hybrides, mi-humains, mi-vampires et mi-loups-garous, créés par un ancien alchimiste pour sauver les humains de la race meurtrière des Scatha Cruors.

Alors qu’il est toujours en voie de guérison, Graeme ne s’attend pas à rencontrer Kate Corrigan – une séduisante journaliste d’investigation qui essaie de dénoncer le chef d’une traite d’êtres humains – qui allume en lui une convoitise dévorante, un désir de posséder et un besoin de protéger. Et Kate n’a jamais eu l’intention de craquer aussi vite pour un héros aussi mystérieux – pour ne pas dire extrêmement sexy – dont elle ne peut nier l’attirance, peu importe les efforts qu’elle déploie.

Les sentiments qu’ils ont l’un pour l’autre suffiront-ils à détruire Dac Valerian tout en les préservant ? Graeme sera-t-il l’homme qui abattra les murs du cœur de Kate ?

Et aussi la 2e tentation M/F du jour Revivre enfin : Se reconstruire #1 de Maria MacDonald 

Résumé : « Une âme soeur est quelqu’un dont les serrures correspondent à nos clés et les clés conviennent à nos serrures. » ~Richard Bach~

Je connais mon âme sœur, ma meilleure amie, ma sœur depuis toujours. Ni la distance ni le temps ne pourront changer cela. Même alors que j’errais péniblement dans une vie sans saveur, la solitude et l’isolement me collant aux semelles. Elle a toujours été mon Étoile du Nord.

Maintenant, je sais que je vais la perdre – mon âme sœur – et je vais devoir apprendre à m’appuyer sur le seul homme que j’ai aimé de toute ma vie. Celui qui m’a repoussée… simplement pour survivre.

La vie dont je rêvais auparavant a été noyée par un océan de regrets. Des personnes de mon passé apparaissent dans mon présent dans l’espoir de rester dans mon futur. Chaque jour, je puise ma force dans mon histoire.

Je dois apprendre à revivre enfin, à retrouver l’espoir et à aimer à nouveau.

Elle veut que je fasse confiance à cet homme. Il veut une nouvelle chance. Je veux simplement la force de commencer une nouvelle vie. Tout ce que je dois faire maintenant, c’est le grand saut… et avoir un peu confiance en moi.

  • Marie H.J

Sortie demain de la version numérique du 3e épisode de la série Sweet Summer consacré à Valentin. ( Lien d’achat du broché 10.99)

51awwDgWFsL._SX311_BO1,204,203,200_

Résumé : Un été pour tout changer.
4 cœurs esseulés
3 destinations
2 mois de vacances
1 pacte, l’amour à trouver …
L’été sera-t-il « Sweet » pour ces 4 amis prêts à relever le défi ?
Livre 3, Valentin
Museler les fantômes du passé pour enfin avancer.Vivre ou simplement survivre ? Ne plus laisser passer l’existence, mais y plonger, en profiter. Ouvrir enfin les bras, apprendre à respirer, goûter à la vie… Glisser sur la déferlante et tenter de la dompter… Les vacances de Valentin seront-elles le déclencheur de son bonheur ?
Dans Sweet Summer, j’ai voulu mettre en avant la romance. Le cœur, la douceur, la passion… J’espère que Marlone, Milan, Valentin et Dorian vous plairont…Marie HJ
Homo romance comportant des scènes explicites, réservées à un public averti.
 

  • Black Ink éditions 

Avec la sortie du 2 Août de Green Oak de Emma Landas.

Résumé : La vie de Victoria bascule un jour d’été ensoleillé, quand son cœur sombre en même temps qu’elle au fond du lac.

Lui, le sang-mêlé mis à l’écart par son peuple, lui le beau Tsigane aux yeux gris et à la peau trop mate pour les gadjos mais trop pâle pour les siens, est aux antipodes de la jolie blonde issue de l’aristocratie.

Et pourtant ! Le destin se joue des conventions et des apparences. Le vieux chêne vert sera témoin de cet amour hors du temps qui unit deux âmes que tous cherchent à séparer.

  • Editions Addictives 

Avec la sortie du 3 Août de Deep and Dark, un romantic-suspense de Sophie S. Pierucci.

Résumé : Il doit la tuer. Va-t-elle succomber ?
Il y a trois ans, Leia Taylor a dû tout quitter sans un regard en arrière. Nouvelle vie, nouvelle identité, sans trace, sans histoire, jusqu’au jour où l’impensable se produit : un homme chargé de la tuer s’introduit chez elle. 
Il est dangereux, il est implacable, il est tout ce qu’elle a toujours redouté… Mais dans sa lutte pour lui échapper, elle parvient à le blesser. Et, quand son mystérieux agresseur se réveille, il a perdu la mémoire. 
Allié ou ennemi ? Comment savoir ? Peut-elle vraiment faire confiance à quelqu’un qui ne sait plus qui il est ? 
Est-il son pire cauchemar ou ce qui pouvait lui arriver de mieux dans sa vie ?

  • Réception service du jour :

10 bonnes raisons de te détester ! d’Emma Green. Une romance à deux voix, en un seul volume. Sortie numérique mi-août. Sortie papier en 2020 

67116556_2473260732894805_7640194100242677760_n

Résumé : « Ils ne devaient jamais se revoir.
Ils sont liés pour toujours. »
Art Pearson a deux amours dans la vie : son île du Pacifique et l’hôtel paradisiaque qu’il a bâti en partant de rien. L’engagement, la famille, ça n’a jamais fait partie de ses plans.
Pourtant, son passé le rattrape sept ans après une nuit torride et sans lendemain : une jeune Française vient de débarquer à Hawaï, avec ses jumeaux et son sale caractère, prête à piétiner tous les châteaux de sable sur son passage.
Entre le bad guy sans attache et la mère célibataire, le paradis sur terre pourrait bien tourner à l’enfer. 

  • Pub auteur :

Avec Sienna Harlow et son titre Skinny Love.

Résumé : À l’aube de ses trente ans, Jenna remet en question les choix de vie qui l’ont conduite à une carrière monotone de cadre au sein d’une banque d’investissement. Alors que sa relation avec Diego se délite, elle tente de faire taire la petite voix qui lui murmure que sa place est ailleurs. Tout s’effrite autour d’elle, mais le destin semble décidé à lui montrer une toute autre voie en lui rappelant que son rêve de toujours, celui de devenir romancière, n’est pas mort. Il lui offre même l’inspiration idéale en mettant sur son chemin l’un des hommes les plus talentueux et sexy de la planète: le leader adulé du groupe des Skins, Liam Norton. De Paris à Los Angeles, Jenna fera voler en éclats l’existence bien rangée qu’elle s’était appliquée à bâtir des années durant.

Merci pour votre attention les étoiles et à la semaine prochaine !

67770520_218053659093524_6322915432852357120_n

Catégories PAL