L’avis de Carine sur le nouveau roman de Margot D. Bortoli : Too Young, Aux Editions Addictives

414AEj48y6L

Titre : Too young

Auteur : Margot D. Bortili

Editions : Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance

Ebook : 4.99€

Résumé : 

Les différences ne font pas le poids face à la passion !

Entre Mia et Tobias, rien n’était prévu et tout semble interdit, hors de portée.
Craquer pour le gamin qu’elle gardait autrefois, ce n’est pas envisageable pour Mia.
Mais Tobias est désormais un homme viril et sûr de lui… et il entend bien prouver à Mia que ce ne sont pas leurs 8 ans de différence qui vont les séparer, pas plus que le regard des autres.
Tobias est joueur, Mia est têtue… qui va céder le premier ?

Mon avis : 

Margot D. Bortolie aborde avec Too Young un thème d’actualité. Même si la différence d’âge dans un couple n’est plus tabou de nos jours. Pourtant, lorsque c’est la femme qui est plus âgée, les langues se délient un peu trop facilement. Par jalousie peut-être ? Chez nous, en France, c’est fortement possible, mais là où l’auteure situe son récit c’est une autre histoire, et on peut dire que les commentaires vont voler très bas.

Too Young est une magnifique romance qui nous happe dès le prologue et nous plonge totalement dans un récit qu’on pourrait penser simple en apparence, mais qui cache son lot de surprises en nous offrant un panel d’émotions intenses, fortes et extraordinaires. Un ascenseur émotionnel qui nous monte petit à petit au dernier étage d’une tour en nous faisant vivre des myriades de sensations. Mais l’auteur va couper les câbles avant d’arriver en haut pour nous offrir un chute vertigineuse qui va ouvrir toutes les vannes de notre coeur….

Mia revient dans sa ville natale après avoir essuyé bien des déconvenues à New York où pourtant tout semblait lui réussir. Un Job qui la faisait triper, un fiancé parfait qu’elle était sur le point d’épouser, un appartement de luxe… Bref, le parfait cliché de la femme épanouie. Lorsqu’on vient d’une famille modeste comme la sienne, Wall Street représentait pour elle L’eldorado et une fois atteint, elle excellait dans son travail comme Business Woman enviée de tous. Mais aujourd’hui, c’est penaude qu’elle pose ses valises à Springville. Elle revient à la case départ, seule, sans emploi chez ses parents, à 30 ans ! Un retour qui ne se passera pas sans commentaires grinçants et regards haineux. Springville est une petite bourgade où les rumeurs se propagent aussi vite qu’une traînée de poudre et dans laquelle les habitants se donnent le droit de juger au nom de leur seigneur. Une ville très pieuse, trop peut-être ? Sûrement… Mais heureusement pour Mia, elle est bien entourée grâce à des parents aimants et sa meilleure amie Calista qui est à elle seule, un antidépresseur. Un soleil qui illumine la vie morose de Mia et qui va tout faire pour la remettre en selle. Elle ne manquera d’ailleurs pas de se moquer lorsque le pasteur de la ville va demander à Mia d’aller récupérer le petit Tobie à la gare. La revoilà une nouvelle fois Baby-sitter de son psychopathe de petit voisin. Dix ans qu’elle ne l’avait pas vu, et elle s’en serait bien passée encore pour une décennie. Et c’est à reculons qu’elle va se rendre à la gare avec Calista qui peste et jure comme un charretier jusqu’à l’apparition du petit Tobie qui, a vraiment beaucoup changé…

Que vous dire ? Par quoi commencer ? Je ne lis pas les résumés et d’ailleurs, je ne l’ai pas encore lu pour savoir ce qu’il peut dévoiler. Mais ce que je sais, c’est que j’ai vu passer un nombre incalculable de post sur la toile, disant que ce roman était une tuerie et que beaucoup ont versé des larmes. Je dois vous avouer que je ne comprenais vraiment pas pourquoi. Ce roman est une belle romance certes, les préjugés, l’humour légendaire de Margot, les commérages, le droit à l’amour qu’importe l’âge ou encore le harcèlement. Tout est là pour nous apporter les rebondissements nécessaires à une bonne lecture. Mais de là à dire que c’était une tuerie, j’étais perplexe… Quelques longueurs dans le récit ont fait que j’ai failli décrocher à un moment donné. Pas abandonner loin de là, juste qu’il devenait facile de poser ma liseuse pour faire des pauses. C’est vers deux heures du matin, prête à m’endormir que je me suis pris l’uppercut ! Margot D. Bortoli m’a mise Ko. Sonnée, révoltée, ébranlée ! Tout à coup ma lecture a pris un virage à 360 degrés en m’embarquant dans une direction inattendue.

The Rebondissement qui va faire de cette lecture, une tuerie ! La passion, la douleur et toute cette révolte qui nous serre le cœur à n’en plus finir. On pense que tout est tracé, que le récit est du tout cuit et qu’ils finiront par un « vécurent heureux » avec de nombreux enfants. Mais ça, c’était sans compter le sadisme de Margot, qui après ce tournant donne une nouvelle dimension à son récit. Un récit fort et addictif ! Je n’ai pas dormi de la nuit pour le finir. Il m’était alors impossible de le poser et je l’ai dévoré jusqu’au point final. Les larmes ont eu du mal à se tarir, je peux vous avouer même que j’étais plus en sanglot qu’en larmes. Sa faculté à nous emporter dans des tourbillons d’émotions est spectaculaire. Un cyclone force 7, une tempête livresque qui a dévasté mon petit cœur d’artichaut et n’en a laissé que des débris éclatés partout.

Un roman électrique qui nous fait passer du rire aux larmes et nous fait même rire dans les larmes. Des sujets abordés qui touchent, qui se fondent parfaitement dans le récit, chacun à son importance pour la suite et auxquels, on ne peut rester indifférents. L’histoire d’amour est belle et tout en pudeur sur le fond mais tellement explosive dans les formes. Les Flash Backs nombreux nous ouvrent le cœur de nos protagonistes mais pas que. Ils sont essentiels au récit d’un bout à l’autre tout comme l’intrigue peu commune menée avec une grande habilité.  On espère tant que l’amour triomphera mais, comment en être certaine ? Mia va se battre contre elle-même en essayant tant bien que mal à repousser ces sentiments et cette attirance qui la consument un peu plus chaque jour. Le regard des autres et cette culpabilité permanente qui est bien trop forte. Alors que paradoxalement, Tobias, lui, se montre prévenant et courageux. C’est à se demander qui a 22 ans et qui a 30 ans dans l’histoire. Mais c’est un tout pour Mia et pas seulement son histoire avec Tobias qui la rend telle qu’elle est à ce jour. L’auteure nous offre plus qu’une simple histoire d’amour avec Too Young. J’avais un peu peur d’ailleurs au début que cela ne soit que ça. Mais c’est tellement plus… Margot m’a surprise. Son récit est beaucoup plus complexe, intéressant et tortueux qu’il ne parait au premier abord. Parfois drôle, parfois sombre, mais toujours sincère, vrai et profond. Les sentiments sont forts et nous montre que l’amour n’a pas d’âge. Elle a également réussi le pari fou de nous enlever cette image du petit Tobie pour laisser place à Tobias, ce petit garçon devenu un homme au cœur rempli d’amour, de tendresse et Ô combien sexy ! . Cet homme qui sait depuis son plus jeune âge ce qu’il veut et qui fera tout pour l’obtenir…

La plume de Margot D.Bortoli est toujours aussi addictive et électrique même si quelques longueurs et répétitions sont présentes. Mais elle a cette faculté à nous emporter qui fait qu’on ne peut que vite les oublier. Particulièrement dans le seconde partie dans laquelle plus rien ne compte à part les lignes et les mots qui défilent sous nos yeux et que l’on dévore sans aucune modération. Accro, Addict, qu’importe le mot, Too young est un coup de cœur. Il fait et fera partie de ses romans qui nous laissera toujours une trace de sa lecture. De ceux qui nous habitent le cœur encore et encore plusieurs jours après la fin de notre lecture.

Mention spéciale aux personnages secondaires et particulièrement Calista qui a été aussi le personnage central de ce récit. Sans elle, cette histoire n’aurait pas eu la même saveur.  

Un grand merci aux Éditions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette magnifique lecture fracassante en service presse. Merci à Magot D. Bortoli pour m’avoir emportée dans ce récit aussi palpitant et drôle que fort et bouleversant !

71593851_888229108222478_9099846874751303680_n

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s