L’avis de Carine sur le Bonus With Love 3.5 Nino, un roman de Marie H.J

 Titre: With Love Nino

Bonus With love

Auteur : Marie HJ

Genre : Romance MM

Editions Private Marie HJ

Ebook : 2,49 €

Broché : 7.99 €

Résumé :

Identité : Nino.

Signe particulier : Bébé.

Activité professionnelle : Dodo, biberon, câlins, dodo.

Extrait de vie : Adam : Mais qui séssé le bébé mimi-craquant trop choupinou ?

Joachim : Ouais, c’est bon, t’es ridicule ! Regardez, j’ai trouvé une guirlande lumineuse libellules qui clignote, aux couleurs Rainbow… Ça va claquer dans sa chambre. Je commande celle avec 24 leds ou 254 ? On pourra faire deux fois le tour de la pièce comme ça ! Rainbow forever !

Réponse collégiale : Nooooooonnnnn !

Joachim : Bon, OK, on reste soft, on part sur 24 !

Maxim : Mon Dieu !

Zach : Crevette, on a dit : pas de trucs gays !

Sheryl : Dégage avec tes idées débiles.

Joachim : Houlà, dans le genre coincés… vous êtes navrants ! Pauvre gosse ! Milo, on la prend pour nous ? Pussy va kiffer !

Milo : Je déménage.

Adam : Trop bien ! Bébé, j’en prends une pour mettre dans les chiottes !

Vadim : Je rentre en Russie, vous me fatiguez.

Nino : Bababa

Malgré les apparences, ceci n’est pas un conte pour enfant mais une romance MxM pouvant comporter quelques scènes explicites. Ce tome est un bonus suivant le tome 3 de la série With Love.

Mon avis :

C’est toujours avec un bonheur non dissimulé que je retrouve cette bande d’amis extraordinaires. Ce Bonus est une fois de plus une belle réussite, une magnifique parenthèse, des instants de vie pour notre plus grand plaisir.

Avec Nino, Marie H.J ne dérogera pas à sa règle qui est de nous toucher en plein coeur tout en nous faisant rire. Un paradoxe toujours bien mené et bien pensé dans chacune des situations que nous allons vivre en compagnie de nos protagonistes, situations qui gravitent particulièrement autour du petit dernier arrivé… Nino.

Cette petite grenouille prend beaucoup de place dans cette famille atypique qui est unie par un lien beaucoup plus fort que celui du sang. Le lien du coeur au couleur de l’arc en ciel qui va apporter beaucoup d’amour à cet enfant que tout le monde aime sans restriction. Trop peut-être ? Non, on aime jamais trop. Mais parfois cela peut apporter des petits couacs dans une vie de couple. C’est un gros changement et à vouloir trop bien faire, on peut aussi oublier que l’on est pas que parent. Ou encore, avoir du mal à trouver sa place. Des ajustements sont nécessaires et cela est loin d’être simple.

Au milieu des rires mais aussi des peines, notre joyeuse bande d’amis vont se soutenir comme jamais.

Malgré que ce récit soit court, il nous fait passer par tout un panel d’émotions lors de notre lecture. Tout y passe, tout nous touche, mais pardessus tout, Marie Hj va nous faire encore plus mourrir de rire qu’à son habitude ( merci tata Jo surtout ne change rien !)

Même si Zach va nous donner quelques sueurs froides, ce tome est particulièrement rempli d’amour et de tendresse.  Une lecture fraiche dans laquelle Nino va rendre gaga nos amis qu’il a mis dans sa poche dès son premier cri.  Un petit soleil au milieu d’un arc-ciel qui va illuminer la vie de chacun d’entre eux mais  aussi leur apporter un vocabulaire hors du commun et quelques odeurs qui ne sentent pas la rose.

Un tome bonus qui apporte un beau plus dans cette saga qui est plus que géniale. Il y a des hauts, des bas, des larmes, du rire et des larmes de rire. Mais aussi une profondeur certaine au milieu de tout ça. Car rire c’est bien. L’amour c’est magnifique, mais… Traiter de l’homoparentalité est un sujet sensible pour beaucoup de personnes, y compris moi. Pas que j’ai des préjugés loin de là, mais un simple exemple sous mes yeux dans la vie réelle qui n’est peut être pas le bon. En lisant ce tome bonus, même si je sais parfaitement que la vraie vie n’est pas faite de paillettes et de tata Jo chez tout le monde, j’ose y croire. Croire que quand on aime tout est possible. Que tant qu’on apporte l’amour nécessaire à un enfant et un équilibre, il ne peut que être heureux et s’épanouir….  Merci Marie pour ce beau moment de lecture, ces instants de vie d’un quotidien pas banal mais tellement plein d’amour.

Rainbow forever !

Bon à savoir :

L’histoire de la Gay-Pride commence à New York, dans les années 60. A cette époque, il était interdit de servir des boissons alcoolisées aux homosexuels, strictement interdit de se travestir et prohibé de danser entre hommes. En dépit de toutes ces restrictions, le « Stonewall Inn » est l’un des seuls bars où les gays peuvent se rencontrer malgré les fréquentes descentes de la police.

Les premières organisations gays apparaissent dans les années 70 aux Etats Unis .

Plus tard, être gay devient une fierté :la Gay Pride apparait. En Europe, dés 1971, on assiste aux premières Gay Pride à Londres et à Paris.

Trente ans après les émeutes de Stonewall, on célèbre la Gay Pride dans plus de cent cinquante villes dans le monde.

Les manifestations gay ne sont plus désormais appelées comme cela, elles ont étés appelées « Lesbian & Gay-pride » puis « LGBT Pride », pour finalement et définitivement s’appeler « La Marche des Fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans. » 

Chaque année, les Gays-prides ont un nouveau slogan, par exemple en 1999 le mot d’ordre était « Contre l’homophobie et pour le pacs » et en 2003  » Homophobie, lesbophobie, transphobie : agissons ! « . Les marchés des fiertés en 2001 et 2002 avaient comme thème l’adoption.

Pour conclure, on peut dire que le mouvement de la gay-pride a été le précurseur de la lutte contre l’homophobie dans le monde. L’importance de cette alliance des défenseurs de l’homosexualité montre que leur acceptation est bel et bien devenue un enjeu de la société.

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s