L’avis de Carine sur le roman de Aurelia Vernet Christmas Sucks chez Plumes du Web

51BS6EL7FIL._SY346_TitreChristmas Sucks

Auteur : Aurelia Vernet

Editions : Plumes du Web

Genre : Romance

Ebook : 4.99 €

Broché : 15.90 €

Résumé : Joséphine Olinsky, avocate sûre d’elle et sans scrupules, déteste Noël et tout ce qui s’y rapporte. Surtout ce concentré de sentiments mielleux et dégoulinants de niaiserie. La seule chose qu’Aaron Starck, auteur à succès et séducteur, déteste encore plus que Noël, c’est cette garce d’avocate qui a réussi à lui extorquer la moitié de sa fortune lors de son divorce. Pourtant, ces deux-là vont devoir passer les fêtes de fin d’année ensemble suite à un (mal)heureux coup du hasard. Entre deux passages de la romance érotique d’Aaron et trois guimauves, entre une œillade de tatie Janine, sexagénaire décomplexée, et une énième plainte de ce vieux ronchon de papy René, coups bas et vacheries vont pleuvoir. Cynisme, sexe et quiproquos, Noël n’aura jamais été si mouvementé !

Mon avis :

Je vais commencer mon avis d’une façon pas très commune, en ne remerciant pas l’auteure pour les images de tatie Janine qui me hantent depuis la fin de ma lecture. Non, impossible… Par contre, la remercier pour ce merveilleux moment de lecture, je dis un grand OUI !

Il y a les fans de romances de Noël, puis il y a les autres… Les autres, peuvent d’ores et déjà se jeter sur cette histoire décalée qui leur fera aimer à nouveau ce genre de lecture. Pour les fans, vous ne serez pas déçues non plus. Aurelia Vernet a réussi le pari fou de vous réunir, le temps d’un récit déjanté, d’une famille de dégénérée, qui bouleverse les codes de la romance dégoulinante de guimauve qu’on aime lire en cette période. Pour ce faire, elle nous offre un panel de clichés qu’elle contre à sa manière en se servant de ses personnages qui ne sont pas tous fans de ces fêtes festives et elle le fait avec une grande justesse sans jamais tomber dans un simulacre faussement dosé…

Aaron Starck, célèbre auteur à succès a toujours excellé dans la comédie romantique mais, depuis trois mois, il se retrouve devant une page blanche. En plus de devoir changer de genre littéraire à cause de son éditeur, qui souhaite à ce jour un roman plus érotique, il subit cette colère qui le hante depuis son divorce. Il n’arrive pas à se sortir de la tête, son ex-femme et sa garce d’avocate. Elles lui ont tout pris, sa voiture, sa maison, son honneur… Et sa flamme. Depuis plus rien ne va. Alors, lorsque son meilleur ami l’invite à passer la fin de l’année dans leur chalet de famille, il se dit qu’il n’a plus rien à perdre et que l’inspiration reviendra peut-être auprès d’une vacancière au sang chaud. humm... Du sang chaud, il est clair qu’il va en trouver et plus que ce qu’il ne le pense, mais pas de la manière dont il espérait…

Joséphine Olinsky, avocate, sûre d’elle, sans scrupules, de caractère bien trempé et pleine de rancœurs n’aime rien ni personne…sauf sa demi-sœur pour laquelle elle se retrouve à devoir passer les fêtes de fin d’année dans un chalet au fin fond d’un bled perdu. Fêtes qu’elle exècre plus que tout… Noël. Tout comme prendre des vacances, cela ne lui ressemble pas. Jo est une warrior, elle fait partie de ces femmes qui écrase tout sur leur passage, qu’importe les conséquences, seul le résultat compte du moment où c’est une réussite. Elle donne l’impression que rien ni personne ne peut l’atteindre, et pourtant… Arrivée au chalet elle va avoir une drôle de surprise, de drôles de mauvaises surprises… On va découvrir que G.I. Jo, comme tout le monde l’appelle, ne s’est pas forgée une carapace pour rien, mais ne pensez pas qu’elle va devenir chamallow grâce à l’esprit de Noël ou encore à grâce à l’amour. Son caractère de merde elle le revendique et c’est Aaron qui en fera le plus les frais, même si personne ne sera épargné… À part peut être papy Jo qui lui, a tout compris !

Christmas Suks est un roman épique et atypique qui dégage un sacré mélange de sentiments contradictoires. On a envie de les voir s’aimer, mais c’est trop géant quand ils se détestent et on ne souhaite en aucun cas qu’ils enterrent la hache de guerre trop vite. Car rire de leurs coups bas et se délecter de leurs joutes verbales fait vraiment ressortir notre côté Grinch, mais pourtant, on se repaît de chaque rapprochement et on succomberait presque à la dinde de Noël qu’on imagine parfaitement en tatie Janine. Bien cuite, les jambes bien écartées. Mince… Mon Dieu me revoilà avec des images en tête qui vont me faire détester la dinde. A.U S.E.C.O.U.R.S

Les romances de Noël nous font souvent pleurer, mais dans celle-ci, nous parlerons plutôt de pleurer de rire même si l’auteur a su y apporter son lot d’émotions qui saura nous toucher. De rire à en pleurer ou pleurer de rire. S’émerveiller de l’ambiance de Noël tout comme la détester l’instant d’après. Avoir chaud assez souvent aussi, car il ne faut pas se leurrer, l’auteure n’a pas fait dans la demi-mesure et les protagonistes sont à tomber ! Le tout en un seul roman, ça fait un bien fou pour notre état mental qui précède cette période, mais aussi pour les zygomatiques car il paraît que faire de l’exercice, c’est bon pour la santé avant les fêtes et ce sont bien des muscles non ?

L’auteure est forte et même très forte. Forte dans la préparation des coups bas que vont se faire nos protagonistes. Forte en reparties et de belles parties de joutes verbales et cinglantes qui se déroulent, tout comme, elle fait passer ses messages tout en finesse, ou pas ! Deux mères pour Aaron, des commentaires peu élogieux, des histoires de famille… Elle nous emporte dans son univers en sachant parfaitement où elle nous emmène et elle le fait avec une psychologie des personnages très bien menée. Ils ont tous quelque chose, et rien n’est là par hasard. Tous sont géniaux à leurs manières, qu’ils soient du bon côté ou du mauvais, ils apportent leurs pierres à la réussite de ce roman, car au-delà du rire, il y a ces blessures qui apportent au récit cette profondeur et beaucoup de réflexions.

Je n’entrerai pas dans le sujet pour vous en laisser la découverte, mais je peux vous dire que tout cela m’a plus que touchée, car c’est tellement courant malheureusement dans la vie réelle… Un roman rafraîchissant et complètement barré qui ne l’est pas tant que cela finalement, tant il s’approche d’une vérité tellement évidente pour beaucoup d’entre nous quel que soit le côté que nous sommes, pro-Noël ou anti.

Une comédie pleine de saveurs, de sensations et d’émotions qui m’ont emportée dans un tourbillon d’exaltation des sens au son de Jingle Bell. Avec surprise dans le traîneau… L’histoire de Josepha qui a été intégrée au récit à la perfection avec toute l’importance et l’originalité qu’elle y apporte. Et moi, je dis BRAVO.

Un grand merci aux Éditions Plumes du Web pour m’avoir fait découvrir cette pépite ! N’hésitez surtout pas et foncez, vous ne serez pas déçues.

Extrait :

– Vous ne savez rien de moi, alors gardez vos réflexions pour vous et mettez-les vous là où je pense ! lui lancé-je en le défiant du regard.

– Ho si, je vous connais ! rétorque t-il tandis qu’il se plante devant moi. Vous êtes une garce manipulatrice ! Vous n’avez pas de cœur, vous ne pensez qu’à vous et prenez un malin plaisir à torturer les autres ! vous vous régalez à ruiner la vie de ceux qui vous entourent !

– Et vous, vous n’êtes qu’un scribouillard ! Un écrivain raté, obligé d’écrire des histoires à l’eau de rose farcies de cul pour vendre un peu de rêve à des frustrées de la chatte !

– C’est vous la frustrée ! la seule bite qui vous supporte, c’est celle de votre pote en silicone !

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s