L’avis de Carine sur le roman de Erin Graham L’homme idéal est une licorne comme les autres.


76751543_1157232287819964_5431669573873041408_n.png

Titre : L’homme idéal est une licorne comme les autres.

Auteur : Erin Graham

Editions : Addictives

Genre : Comédie romantique

Ebook 4.99 €

Résumé :

Laly, 25 ans, institutrice et célibataire, rêve du grand amour à travers les pages de ses romances préférées, sans jamais l’avoir connu.
Jusqu’au jour où elle décide de se créer elle-même sa romance. Son boss ? Son coloc ? Ou peut-être un sportif ? Ou une star de ciné ? Lequel sera le bon ?
Aidée par ses amis de toujours et d’une imagination sans limite, elle approchera les incarnations de ses fantasmes les plus secrets, qui l’emmèneront loin de son quotidien…
Et si, au milieu de tous ces inconnus, elle croisait réellement son homme idéal ?

Mon avis :

Une comédie sentimentale tout simplement rafraichissante. Cette histoire est drôle, pétillante et aux personnages extraordinaires hors du commun.

Avec l’homme idéal est une licorne comme les autres, Erin Graham nous plonge littéralement dans le récit du roman de la quête de Laly. Cette romantique rêveuse qui grâce, ou à cause de Erin Graham, va partir à la recherche de son héros. Il parait que la romance existe partout autour de nous et qu’il suffit simplement de la trouver ! Oui c’est ce que dit Erin à la fin de son roman que Laly referme tout juste, alors c’est que cela doit être possible.  A moins qu’elle virevolte sur une planète inconnue et qu’un double aliéné ce soit emparé de sa plume ? A savoir…

Il est bien connu qu’il suffit de frapper à la porte d’un inconnu et de lui dire « Ho bonjour et si tu devenais mon histoire d’amour ?  » Et comme laly a toujours de la chance, c’est à ce moment-là que la femme, du dit voisin, pourrait bien arriver pour l’envoyer sur la lune. Vous me direz, elle pourrait y côtoyer les Aliens avec Erin et surement trouver un petit extraterrestre lunaire qui voudrait bien d’elle ? Beurk non ! Laly veut le grand amour ! Un héros comme dans les romances qu’elle affectionne. Rencontrer un Inconnu dans un ascenseur ou un Perfect boss ferait bien l’affaire, mais zut, il y a aussi les bikers ! C’est cool les bikers… Ana Scott a bien vécu sa belle histoire elle ! Bref, un héros ça ne court pas les rues, mais elle est bien déterminée à trouver le sien. Malheureusement pour elle,  Son boss est une vieille femme acariâtre donc déjà, on oublie. Un Biker ? Pourquoi pas, à voir.. Rien que de les imaginer dans leur cuir moulant Laly a déjà du mal à garder sa petite culotte étanche, c’est pour dire ! Mais avant tout autre recherche, voyons voir si le Héros Star serait pas plus mal. Riche, célèbre, gentleman et donneur d’orgasme, surtout donneur d’orgasme car ça, c’est rédhibitoire si cela ne fait pas partie de l’équation !

Laly recherche romance désespérément….  Elle va alors se lancer dans un défi, une sorte d’opération commando...  Trouvera t-elle son homme idéal ou est -ce un genre purement utopique que l’on ne peut rencontrer que dans les livres ?

C’est dans une lecture pleine de peps qu’ Erin Graham nous emporte d’un bout à l’autre sans aucun temps mort. Elle sort à nouveau de sa zone de confort en nous offrant une belle comédie romantique acidulé qui m’a complètement conquise par son originalité, mais aussi par ses personnages qui sont vraiment attachants et haut en couleur.

Entre amour, humour et quiproquo, pour son « Opération Romance »,  Laly va vivre des aventures complètement déjantées, mais aussi très tendres à l’image de ce qu’elle est vraiment.  Enchaînant les gaffes et les situations rocambolesques, elle part dans une quête guidée par la plume, au sens littéraire mais, aussi au sens propre, de Erin Graham.

Cette jeune institutrice est une jeune femme fraîche, pétillante, un pur rayon de soleil qui vous surprendra à coup sûr par sa façon de rêver à l’amour profond et pur. A tout ce qu’elle est prête à faire et à vivre pour être l’héroïne de l’histoire d’amour de sa vie. Il y a surement autour d’elle un homme fait pour elle, mais où se cache t-il ? Là est la question… Peut-être passe t-elle à côté des évidences ? Il est clair qu’elle ne veut pas de relation bas de gamme avec un homme qui n’en a rien à faire des convenances et qui n’est pas du tout romantique, non. Laly veut un homme qui arrive à cheville de ses héros de roman. Un homme qui lui fasse découvrir ce que l’on ressent lorsqu’on à des papillons qui virevoltent dans le ventre, un homme qui lui offre des fleurs et pour lequel elle serait la seule et unique merveille du monde. Oui ok, c’est beaucoup. Elle va très vite comprendre qu’ils ne sont pas du tout comme dans ses livres et que c’est loin de se passer de la même manière, Erin Graham n’est qu’une menteuse ! Quand une de ses héroïnes rencontre l’homme idéal en général il n’est pas Gay !  Bien entendu il faut que cela tombe sur elle. D’ailleurs elle aurait bien deux mots à dire à Ana Scott en ce qui concerne les Bikers car elles ne doivent pas avoir les même adresses. Rien ne se passe comme prévu, mais trouver un équilibre entre le rêve et l’idéal, ça peut se faire non ? Laly l’espère…

Et elle espère tellement la belle Laly que j’ai ressenti au plus profond de moi, cet amour incommensurable qu’elle rêve de partager avec un homme et toute l’émotion qui en découle. Elle m’a fait rire c’est clair, mais elle m’a aussi beaucoup touchée car dernière cette fille solaire, se cache une femme peu sure d’elle et désespérément en manque d’amour. Mais est-elle désespérée au point d’être prête à tout ?

J’ai plus qu’adoré retrouver la plume déjantée de l’auteur qui n’a pas su tenir son rôle de « Erin Graham » » dans cette comédie,  en se faisant doubler souvent par la folie de son clone « Marie H.J ». Une fois encore, cela a été un pur régal. Je ne dirais pas que j’ai eu des crampes au ventre à force de rire, mais mes zygomatiques ont bien travaillé je vous l’assure ! Je me suis totalement évadée dans une parenthèse de bonheur, d’amitié , d’amour et d’humour. L’auteure a une fois de plus réussi à m’emporter même en changeant de style. Il faut dire qu’on se retrouve un peu aussi en Laly. Qui n’a pas déjà rêvé en refermant une de ses romances un jour de rencontrer son Héros. Son Christian Grey, son Matthew, ou encore son Perfect Boss. Mais on sait toutes qu’avoir la chance de rencontrer un homme comme ceux de nos romances, c’est un peu comme croire aux licornes. Mythique, elles fascinent et font rêver. Elles sont signes de beauté de pureté mais aussi de la part féminine qu’il y a en chaque homme… En Bref tout ce qui fait rêver  jusqu’à sa corne que l’on dit magique et puissante. Qu’elle est une forme phallique est une pure coincidence… ou pas.

Et si l’homme idéal était une licorne comme les autres ?

Un moment excellent qui m’a emportée dans un univers que j’ai adoré, sans prise de tête, qui fait tout oublier et décompresser le temps d’une lecture.  Une romance à lire impérativement et si vous avez un coup de blues, accompagnez là d’un bon gros pot de Nutella.

Un grand merci aux Editions Addictives pour ce service presse mais aussi à Erin Graham pour sa confiance lors de l’écriture de ce dernier.

 

Extrait : 

«…Silence pesant dans la pièce. Je fronce les sourcils avant d’oser demander de plus amples explications. Ce mec est épuisant, c’est incroyable.
– Comment ça « les culottes » ? Je ne vais pas demander aux hommes de m’offrir des culottes, non ? J’imagine bien : « Si tu veux m’offrir un truc, je suis une fan de culottes, surtout n’hésite pas » ! Stan, tu sais que tu devrais quand même aller consulter ?
– Non, Laly ! répond-il en levant les yeux au ciel. Je parle du niveau d’humidité de tes culottes. Genre, ton boss, deux culottes noyées. Le biker, en revanche, une simple petite humidité à peine perceptible… Et hop, la culotte a parlé, le boss remporte ! Enfin, tu vois l’idée ?
Je vois surtout qu’il a vraiment un problème. J’en ai marre de ce type !
– Je trouve ça pas mal !
Et Gaëlle qui plussoie ! Non, mais sérieusement, comment voulez-vous que j’avance avec des meilleurs amis pareils ? Je suis cuite, destinée à la solitude éternelle, le Piou-piou, moi je vous le dis.
Je m’enfonce dans le canapé, l’esprit épuisé.
– Mouais. On verra pour ça.
Stan hausse les épaules, détaché.
– Bon, peu importe, de toute manière, c’est ton problème à toi. Si tu préfères risquer une petite mare asséchée comme en plein désert alors que les chutes du Niagara t’attendent, libre à toi. Tu ne viendras pas te plaindre.
– Il n’est pas question de ça, Stan ! m’énervé-je. Simplement, il n’y a pas que la culotte qui compte dans la vie !
– Waouh ! Ça c’est de la citation. Je te la pique, ça peut toujours servir !
Je lance un regard noir à Gaëlle qui remporte à l’instant la palme de la meilleure amie super chiante qui n’aide absolument pas…»

personnage-visage-emoji-dessin-anime-coeur-rouge_20412-158