L’avis de Carine sur le roman de Shelby Kaly : Possessed Souls chez Black Ink Editions


Possessed souls par [Kaly, Shelby]Titre : Possessed souls

Auteur : Shelby Kaly

Genre : Romance

Editions : Black Ink

Ebook :`4.99 €

Broché : 17.00 €

Résumé :

Megan, sulfureuse et sublime jeune femme, vit sous la coupe de son père qui l’utilise pour ses affaires illégales.

Sa dernière mission : séduire Connor, le fiancé d’Alyssa, sa demi-soeur décédée dans un étrange accident, qui avait en sa possession des informations compromettantes. Elle doit découvrir ce qu’il sait, et mettre en oeuvre n’importe quel moyen pour parvenir à ses fins.

Mais Connor n’est pas manipulable et recèle une dangerosité qui excite la prédatrice en elle. Chacun cherchera à prendre l’ascendant sur l’autre, mais certains secrets causent des dégâts irréversibles.

Un torride mais vicieux jeu de séduction s’engage, les poussant à déployer l’étendue de leur machiavélisme. Quand deux chasseurs s’affrontent, la loi du plus fort ne s’applique pas toujours.

Mon avis : 

Il y a des romans qu’on déguste, d’autres que l’on dévore sans aucune retenue tel des boulimiques qui ne savent pas se tenir devant une assiette appétissante. Possessed Souls fait partie de la seconde catégorie. On commence déjà par se mettre en appétit devant la couverture sublime qui nous donnerait presque le filet de bave en plein contemplation, mais on ne peut tenir longtemps, car regarder, c’est bien, mais goûter c’est bien mieux. Et là, c’est l’explosion des papilles, on dévore d’un appétit féroce, on en redemande… tellement il est impossible de se rassasier. C’est bon, épicé, c’est addictif et vraiment appétissant. Explosive, tentatrice, gourmande juste ce qu’il faut, la recette est parfaite et les ingrédients aux accords savamment dosés. Puis vient la fin du roman … C’est un peu comme lorsque l’assiette est vide et que cela vous rend à la fois triste, car vous en aurez bien voulu encore, mais aussi heureux de vous dire  » Cette adresse là est vraiment excellente, je reviendrai me faire plaisir dès que possible. Shelby Kaly ? J’ai hâte de goûter à un nouveau plat, mais en attendant il est fort possible que je dévore à nouveau celui dans une version plus palpable qui ira tout droit dans ma bibliothèque.

Connor est dangereux, sexy, sulfureux, riche et puissant. Il attire comment un aimant, un piège à femmes qui n’ont pas peur de se brûler les ailes tant qu’elles peuvent avoir un peu d’attention de sa part. Si les femmes le désirent, les hommes eux, l’envient. Mais lorsqu’il devient la proie de la sulfureuse Megan, un jeu ardent, suffocant et incandescent va se mettre en place. Elle est aussi rusée que lui et tout aussi attirante. Elle fait partie de ces femmes qui vous hantent et vous obsèdent tant le désir qu’elle dégage est violent et tentant. Bien plus qu’une simple attitude séductrice, Megane est aussi l’élégance, la flamboyance d’une attitude de vie. Cette ode à la beauté indomptable, teintée de panache et débordante de charme va provoquer sa chance, jouer, flamber jusqu’à son coeur et tenter le tout pour le tout pour réussir.

Elle veut jouer ? Pas de soucis, Connor est son homme, mais est-il possible qu’il puisse perdre face à cette beauté qui pourrait bien lui faire perdre la tête ? D’autant plus que si Megane le convoite ce n’est pas simplement pour une partie de plaisir, pour cela elle a tout ce qu’il lui faut, quand il faut. Non. Si Megan doit séduire Connor, c’est avant tout un ordre de son père qui lui a donnée une mission et elle ne doit pas échouer !

Qui va l’emporter ? N’est-il pas trop dangereux pour elle ? Affaire à suivre dans un face à face plus qu’explosif.

Une magnifique romance qui ne manque pas de piquant et encore moins d’émotions. J’ai passé un excellent moment de lecture plus qu’addictif ! Les pages se tournent et se dévorent dans un mélange de mots forts, de situations torrentueuses. Face à Connor, Megane va découvrir que le verbe aimer peut exister, même dans son monde. Mais se laisser aller à ce sentiment est vraiment rédhibitoire pour elle. Elle qui n’en a jamais reçu et encore moins donné ne souhaite en aucun cas se laisser aller à cette faiblesse. Façonnée par son père à l’image d’une personne sans cœur, blindée derrière une armure qui la rend prête à faire tout ce qu’il lui demandera et lui prouver qu’elle peut être aussi digne et fidèle à sa famille. Un père manipulateur immoral qui n’a malheureusement guère de considération pour la gent féminine que ce soit pour sa femme ou pour sa fille… Elle n’est finalement qu’un vulgaire pion dans le royaume de ce dernier, mais elle compte bien lui prouver qu’elle est aussi capable que son frère Charlie pour avoir une place à ses côtés pour gérer l’entreprise familiale… Un frère à l’image de son père et peut-être même, encore plus pervers.

Auprès de Connor, elle affirme sa forte désirabilité au gré d’ingrédients hautement séducteurs et de son caractère de feu. Une créature prédatrice, aussi magnifique que démoniaque que Connor va essayer de cerner et qui va lui donner du fil à retordre en se laissant guider par son instinct. Chacun est la proie de l’autre, ils jouent, s’attirent et essayent tant bien que mal de marquer leurs territoires tout en ouvrant les portes du passé, de ses secrets et se battant pour une vérité jusqu’à s’ouvrir l’un à l’autre… Mais à quel prix ?

Un récit hautement addictif d’un jeu mené de main de maître par l’auteure qui nous offre là une romance qui est loin de ressembler à de la guimauve. Les protagonistes sont bien travaillés tout comme l’intrigue pleine de suspense qui nous pousse toujours à en savoir plus. Tout est ficelé à la perfection pour nous laisser découvrir l’histoire sans que cela soit tout joué d’avance, autant sur la trame que sur les héros que nous allons apprendre à connaitre et à comprendre petit à petit.

Un roman riche en émotions qui sont même parfois très dures à gérer plongées dans un univers où la manipulation et la luxure sont les maîtres mots. Un mélange savant entre romance érotique, dark et romance à suspense. Tout ce que j’aime ! La plume fluide et intense de Shelby Kaly m’a conquise au plus haut point tout comme son récit torride qui sort des sentiers battues et dont la fine psychologie des personnages m’a complètement subjuguée.

Je n’ai qu’un mot à dire : Foncez !

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de découvrir cette pépite très caliente, mais aussi très profonde en service presse numérique.

Extrait :

L’attente devient insupportable, le désir de plus en plus ardent. Il est clair que nous n’allons plus pouvoir prendre notre mal en patience bien longtemps, même si je suis toujours en proie à mes hésitations et mes interrogations.
Mes paumes caressent son torse, puis longent dans une lenteur calculée ses abdominaux appétissants. Connor frémit au moment où j’atteins, non sans une certaine hâte, l’élastique de son maillot de bain. Je veux qu’il comprenne que je le désire. Il ne faut pas qu’il pense que jamais plus…

À double tranchant, tome 1 : Manipulations de Feryel aux éditions Black Ink !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Manipulations, le premier volet de À double tranchant de Feryel publié chez Black Ink éditions. Son premier roman certes mais, qui a tenu toutes ses promesses !

Titre : À double tranchant, tome 1 : Manipulations

Auteure : Feryel

Éditeur : Black Ink éditions 

Genre : Romantic-suspense 

Résumé : Jeune flic téméraire mais inexpérimentée, Claire Stevens se retrouve piégée dans une fusillade entre trafiquants. Menacée, elle est contrainte de se réfugier chez la mère de son petit ami Eddie, également policier.

Mais cohabiter avec Antonio, le demi-frère de ce dernier, est la variable qu’elle ne peut maîtriser. Nonchalant et provocateur, à l’opposé de son aîné, Antonio réveille chez Claire un trouble contre lequel elle veut lutter. Quand les actes criminels se mutltiplient, au nom d’une mystérieuse vengeance à assouvir, elle comprend qu’elle ne peut se fier aux apparences…

Dans ce sulfureux jeu de dupes, Claire doit-elle se laisser aller à ses désirs ?

Et si l’amour devenait une arme à double tranchant…

L’avisdeMya

C’est avec un grand plaisir que je suis arrivée au mot fin de ce romantique suspense tellement addictif. Frustrée certes, mais tellement contente de cette addictive prise de tête …

Je vais éviter de faire un point détaillé sur ce premier volet. A l’instar de beaucoup de romantiques suspense, Manipulations ne supporte aucun spoiler sinon, il perdra de son mystère qu’il faut absolument découvrir par soi-même !

Feryel a tenu toutes ses promesses en nous offrant suspense et amour, une combine détonante et explosive ! Une sublime arnaque que je ne pourrai qu’applaudir et féliciter…tellement elle est rondement bien menée !

Claire, notre jeune flic possède tous les atouts pour faire du bon boulot malgré son inexpérience. Elle est forte, hardie, passionnée et n’a pas froid aux yeux. Auprès de son copain, Eddie, et flic également, elle se sent invincible…Jusqu’au jour où elle est prise dans une fusillade…Elle a fait connaissance avec un élément perturbateur qui fera basculer toutes ses résolutions et bousculer ses principes. Elle sera prise entre deux feux. Son amour pour Eddie et son obsession pour Antonio, le secret honteux de la famille de son copain…

Claire a une mission : prendre revanche sur son douloureux passé et faire taire cette culpabilité dont son mal-être se nourrit !

A-t-elle trouvé la sécurité et l’apaisement dont elle a besoin ? Pas sûr, car son coeur, ce lâcheur, entrera bientôt en guerre avec sa raison ! Une guerre attisée par la rivalité et la haine qui animent les frères ennemis, Cruz !

Feryel nous a offert un puzzle magistralement construit sachant surtout que c’est son premier roman. Un coup de théâtre dont on ne sort pas indemnes. Rarement, un roman a trouvé un titre aussi adapté et qu’il lui va comme un gant. L’auteure maîtrise l’art de la manipulation et m’a baladée tout le long de cette lecture entretenant le suspense avec brio et multipliant les zones d’ombre. Au moment où j’étais sûre de détenir enfin la vérité, je me rends compte qu’elle se joue de ses lecteurs comme un marionnettiste manipulant les ficelles de ses marionnettes. Déconvenue, car c’est rare qu’on me berne ainsi et avec facilité, mais aussi en extase que je reprends ma lecture en espérant arriver à percer le mystère qui auréole cette histoire avant la fin. Mais, hélas, il était écrit que je perde mon pari !

Tout se mélange dans nos têtes et on ne sait plus par où tenir le bout ni démêler l’écheveau de cette histoire remplie de questionnements, de suspense ainsi que de passion…Les indices s’accumulent mais mènent tous à un cul-de-sac des plus casse-têtes. On découvrira à nos dépens que les apparences sont trompeuses et que rien n’est acquis avec cette jeune auteure…

J’ai été conquise par la force de caractère des protagonistes et par leurs côtés attachants et fougueux malgré l’aura mystérieux d’Antonio qui m’a laissée sur ma faim, j’espère qu’il se dévoilera un peu plus dans le final. J’ai été séduite et bluffée aussi par l’intrigue policière et par son déroulement explosif et surtout inattendu. Je suis fan.

Je reviens très vite pour vous relater la suite qui confirmera ou pas mon enthousiasme pour cette pépite addictive !

Merci à Black Ink éditions pour l’envoi du service presse numérique et toutes mes félicitations à la jeune auteure qui a su me captiver, me frustrer et que je remercie même de m’avoir fait passer une nuit blanche !

82603164_486892485164303_5205657983756795904_n

 

 

 

Esme, tome 2 de Farah Anah chez Black Ink éditions !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le 2e tome de Esme de Farah Anah, une romance publiée chez Black Ink éditions, remplie de noirceur et de fortes émotions !

Titre : Esme, tome 2

Auteure : Farah Anah

Éditeur : Black Ink éditions 

Genre : Romance

Broché : Lien broché

Résumé : « Je crèverais de la toucher, de la serrer contre moi, me couler en elle pour effacer toutes ses souffrances. »
Je m’étais juré de la protéger, coûte que coûte.
À présent, je paye cash les décisions prises, et je partage l’addition avec Esme.
Le piège à loup se referme sur nous, me voilà contraint de m’expliquer face à Elle, de lui cracher la vérité qui pourrissait en moi. Ces révélations nous plongeront dans la sombre mécanique du destin, nous condamneront sans procès. La passion nous a submergés au point de nous noyer.
Parviendrons-nous à garder la tête hors de l’eau, ou la fatalité s’acharnera-t-elle jusqu’à nous déchirer ?

L’avisdeMya

Ayant beaucoup aimé le premier tome qui m’a laissé à la fin sur une tonne de questions, j’ai abordé ce deuxième tome avec une grande appréhension. Esme a-t-elle été trahie par l’homme qui lui a tout donné, amour et protection, en somme tout ce qui lui manquait ? En tout cas, le cours des événements du premier tome ne m’a laissé aucun doute… Mais j’avais espoir pour une fois d’être à côté de la plaque.

Mais, il s’est avéré qu’Abain a dû prendre des décisions pour contrer l’entêtement de sa protégée. De mauvaises certes, mais pour la seule raison de protéger la femme qu’il a prise sous son aile depuis qu’il a foulé en terrain conquis le sol de son quartier malfamé… Des décisions qui ont changé le cours de la vie d’Esme et ont impacté son avenir…

Le détestable Abain a rapidement gagné quelques points en nous donnant sa version des faits dans ce dernier tome. Et ce ne serait pas une surprise si je vous dis que je lui ai trouvées des circonstances atténuantes pour son attitude et ses frasques qui me donnaient envie de lui en mettre une…même si cela n’excuse pas tout. Mais, il a une façon bien particulière de nous raconter son histoire qui nous donne envie de lui pardonner et Esme n’est pas en reste… Car elle va continuer sa quête pour la vérité aussi amère soit-elle et ne renoncera pas à sa quête du bonheur… Un bonheur qu’elle ne sait trouver qu’auprès de son protecteur et tourmenteur à la fois !

Je ne peux pas vous en dire plus au risque de vous gâcher le cours de l’histoire qui mérite d’être dévoilé au compte de gouttes pour un max de suspense. Mais, ce que je peux vous en dire, c’est que c’est une belle et sombre romance que Farah Anah nous a concoctée là. Suspense et émotions en sont les mots d’ordre même si la tension s’est légèrement allégée dans ce final !

Exit les questionnements et place aux réponses qui nous faisaient défaut et nous taraudaient tout le long de cette lecture… Place aussi aux émotions intenses, à un désir fou, à la passion et aussi à l’amour et au bonheur d’être réuni auquel aspirait nos protagonistes depuis leur première rencontre…

Abain, grandement déterminé, doit ramer et passer par tant d’épreuve s’il veut reconquérir une Esme aussi émotionnée que commotionnée par cette douloureuse rafale de réponses qu’elle a cherchées pendant des années mais n’attendaient pas… Quant à Esme, parviendra-t-elle à passer outre cette trahison même perpétrée pour son bien ? Parviendra-t-elle à oublier cet amour ravageur qui a forgé la femme qu’elle est devenue aujourd’hui ? Un amour destructeur mais non dénué de joie et de plénitude qui l’a aidée à se reconstruire à un moment crucial de sa vie ! La trahison n’est pas de moindre, mais Esme est tellement mordue que je ne serai pas étonnée si elle pardonne encore et encore à son élément perturbateur préféré !

Bref, n’attendez pas pour découvrir cette magnifique duologie et ses magnifiques protagonistes qui n’attendent que vous pour vous dévoiler le mystère de leur histoire, vous raconter leur amour passionnel et fusionnel. Leur rire, leur tristesse ainsi que leurs coups de sang légendaires ! Et la plume addictive de l’auteure est la cerise sur ce délicieux gâteau qui nous laisse quand même un goût amer par sa noirceur…Bravo Farah  Anah !

Merci à Black Ink éditions pour l’envoi du service presse ainsi qu’à Farah Anah pour cette sublime romance à fortes émotions qui sort des sentiers battus !

41Prs8tBvKL._SY346_

L’avis de Carine sur le roman de Sonia Eska Savage, chez Addictives Editions


Savage par [Eska, Sonia]Titre : Savage

Auteur : Sonia Eska

Editions : Addictives

Ebook : 4.99 €

Résumé : 

Ils n’ont rien en commun… sauf le désir.

Casey est l’étoile montante du freefight, en chemin pour les Jeux olympiques.
Il est implacable, tourmenté et mystérieux.
Aria est nageuse, déterminée et tendue vers un seul but : remporter les Jeux.
Entre eux, c’est électrique et puissant dès le premier regard.
Céder au désir, c’est une évidence. Admettre ses sentiments ? Ce sera la plus grande épreuve de toutes !

Mon avis : 

Encore une magnifique lecture chez les Éditions addictives. Avec Savage, Sonia Eska m’a offert un merveilleux moment de lecture passionnante et très intense dans un univers très peu abordé en romance. On ne peut en aucun cas faire de pause lors de notre lecture tant on veut connaitre la suite des événements.

Aria est une grande nageuse qui s’entraîne sans relâche pour les JO de Rio. Son coach, qui est aussi accessoirement son père, ne la ménage pas sur le côté sportif et encore moins sur les sentiments qu’ils se portent pour l’un et l’autre. Ce dernier est acide, cinglant, il devient de plus en plus dur et tout particulièrement ces derniers mois. Pourtant, Aria donne tout ce qu’elle peut, tout comme son équipe dont fait aussi partie sa sœur. Depuis le décès de sa mère, Aria est devenue ermite, complètement coupée du monde extérieur, nageant encore et encore. C’est une vraie machine. Nager pour gagner est tout ce qui lui importe et c’est ce qu’elle fait jour après jour sous les yeux de son père pour qui ce n’est jamais assez bien. Aria est devenue cette fille hermétique à tout. Aucune affection, aucune sortie, rien ne doit la faire dévier de sa route. Zéro distraction, tout dans le contrôle. Seule et concentrée sur son unique objectif, La Médaille d’or à Rio.

Seul son meilleur ami, Pierce, est resté auprès d’elle malgré ses absences et son manque de sociabilité. Et c’est un peu à cause ou grâce à lui que contre toute attente, son contrôle et sa ténacité vont lui faire défaut face à un homme qui d’un simple regard, va faire mettre à mal ses barrières et la faire basculer… L’impact sera brutal…

Casey, l’étoile montante du Free-Fight est lui aussi en route pour les JO. Cet homme torturé ne se bat pas simplement pour le côté sportif, mais surtout, contre et envers ses démons qui le torturent et le hantent si souvent que cela fait presque peur. La rencontre entre les deux champions va être électrique… Et c’est une drôle de compétition qui va se jouer entre les deux athlètes dans une catégorie bien à eux.

Entre désir, promesses, drames, déchirures et tout l’espoir que peuvent avoir nos protagonistes, Sonia Eska nous offre là une romance spectaculaire tant elle est addictive et passionnante. Comment ne pas devenir accro dès les premières pages ? J’avais d’autres lectures en cours et ne lisant pas les résumés à la réception du service presse, j’ai tenté quelques lignes pour me faire une idée…je n’ai jamais pu arrêter ! Tans pis pour le retard, je devais en savoir plus, rester avec Aria et Casey. Ils m’ont tous deux emportée dans leur monde avec la dose d’émotion nécessaire pour me faire succomber sans préavis.

Nous entrons dans les coulisses de deux cœurs meurtris, mais aussi dans celles des J.O qui vues de l’intérieur apportent beaucoup tensions à cette histoire. Cette façon dont les athlètes professionnels font face aux entraînements ardus pour accéder au haut niveau. Se lever très tôt, effectuer des entraînements toute la journée, suivre une alimentation équilibrée… Motivés seulement par le dépassement de soi et la compétition. Oubliant bien trop souvent qu’ils ne sont pas des machines, mais des êtres humains, mettant alors à mal leurs vies sociales, sentimentales et leurs passions.

Aria et Casey sont deux sportifs écorchés aux âmes bien noires, mais déterminés dans leurs quêtes de la victoire qu’ils pensent être l’ultime but à atteindre pour trouver enfin cette plénitude qui leur fait défaut. Ils vont devoir lutter pour atteindre le podium… Mais si avant tout pour gagner, ils devaient lutter contre eux-mêmes ? Lutter contre ce manque, cette absence de laisser aller au désir et aux sentiments ? Se sentir tout simplement vivant hors compétition.

Le style de l’auteure est captivant tout en étant simple et riche de détails. On devine le travail de recherches poussées qu’elle a  faire pour nous immerger en plein cœur de l’ambiance des JO, vue et ressentie par nos protagonistes, ainsi que par ceux qui les entourent. Car les personnages secondaires sont tous aussi addictifs, attractifs que nos deux protagonistes. Ils font tous partie du package comme la grande famille qu’ils forment. Et c’est tous ensemble que nous vivons cette aventure comme si nous y étions. Sonia Eska nous pousse avec ses héros dont la psychologie est assez complexe et elle le fait bien. Le cheminement qui les mènera vers la lumière ne sera pas facile, mais nous sommes aux premières loges pour les encourager même si souvent on aimerait plus les pousser aux fesses et les mettre au pied du mur. C’est d’une plume pure, fluide et maîtrisée qu’elle nous offre un vrai bonheur. Un mélange brut de tendresse, d’impulsivité et beaucoup de sensualité. C’est vivifiant.

Un mélange de chaud et de froid qui fait du bien et met notre palpitant à dure épreuve. Et que dire de leurs échanges épistolaires ? En plus d’être vifs, ils sont souvent pleins d’esprits et j’ai adoré ça ! Tout comme j’ai aimé ressentir autant de choses et si j’ai été plus que touchée par Aria et qu’elle m’a fait vivre des tonnes d’émotions. Je dois vous avouer que c’est Casey qui m’a mise à terre, complètement KO. Je lui décerne la médaille d’or de mon cœur. Sans oublier Pierce qui mérite amplement sa place sur le podium des héros de ce roman.

Un grand merci aux Éditions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette pépite une fois de plus en service presse. Merci Sonia Eska pour ce merveilleux moment de lecture si palpitant et à la fois, si touchant.

Extrait :

– Merde, Aria, souffle-t-il en passant son bras dans mon dos pour m’attirer d’un coup sec contre lui.
Son érection se cale sur mon bas-ventre. Je ne respire plus, ne pense plus, n’obéis plus à aucun commandement de ma conscience. Comment peut-il gagner si vite ?
Sa main libre englobe ma joue et passe dans mes cheveux qu’il empoigne pour m’imposer de basculer la tête en arrière. Je suis prise au piège, comprimée contre son corps bandé, pourtant je n’ai pas peur.
Non, ce n’est pas de la peur, seulement de l’appréhension, de la surprise… de l’impatience contenue.
Tandis que ses yeux détaillent minutieusement les courbes de ma bouche, sa mâchoire se crispe. Une déferlante de frissons prend d’assaut ma peau, mes muscles, mes organes. Je vrille, je me noie, je…
– J’ai sauvagement envie de toi, articule-t-il.
Mon entrejambe s’enflamme. S’il savait à quel point j’en ai envie aussi, à quel point je me déteste de ressentir ça alors que je ne devrais penser qu’aux Jeux, aux médailles… à ma promesse.
– Mais tu peux partir, murmure-t-il en délaissant mon dos pour venir effleurer mes lèvres de son pouce.

Savage, de Sonia Eska, histoire intégrale.