L’avis de Carine sur le roman de Sonia Eska Savage, chez Addictives Editions


Savage par [Eska, Sonia]Titre : Savage

Auteur : Sonia Eska

Editions : Addictives

Ebook : 4.99 €

Résumé : 

Ils n’ont rien en commun… sauf le désir.

Casey est l’étoile montante du freefight, en chemin pour les Jeux olympiques.
Il est implacable, tourmenté et mystérieux.
Aria est nageuse, déterminée et tendue vers un seul but : remporter les Jeux.
Entre eux, c’est électrique et puissant dès le premier regard.
Céder au désir, c’est une évidence. Admettre ses sentiments ? Ce sera la plus grande épreuve de toutes !

Mon avis : 

Encore une magnifique lecture chez les Éditions addictives. Avec Savage, Sonia Eska m’a offert un merveilleux moment de lecture passionnante et très intense dans un univers très peu abordé en romance. On ne peut en aucun cas faire de pause lors de notre lecture tant on veut connaitre la suite des événements.

Aria est une grande nageuse qui s’entraîne sans relâche pour les JO de Rio. Son coach, qui est aussi accessoirement son père, ne la ménage pas sur le côté sportif et encore moins sur les sentiments qu’ils se portent pour l’un et l’autre. Ce dernier est acide, cinglant, il devient de plus en plus dur et tout particulièrement ces derniers mois. Pourtant, Aria donne tout ce qu’elle peut, tout comme son équipe dont fait aussi partie sa sœur. Depuis le décès de sa mère, Aria est devenue ermite, complètement coupée du monde extérieur, nageant encore et encore. C’est une vraie machine. Nager pour gagner est tout ce qui lui importe et c’est ce qu’elle fait jour après jour sous les yeux de son père pour qui ce n’est jamais assez bien. Aria est devenue cette fille hermétique à tout. Aucune affection, aucune sortie, rien ne doit la faire dévier de sa route. Zéro distraction, tout dans le contrôle. Seule et concentrée sur son unique objectif, La Médaille d’or à Rio.

Seul son meilleur ami, Pierce, est resté auprès d’elle malgré ses absences et son manque de sociabilité. Et c’est un peu à cause ou grâce à lui que contre toute attente, son contrôle et sa ténacité vont lui faire défaut face à un homme qui d’un simple regard, va faire mettre à mal ses barrières et la faire basculer… L’impact sera brutal…

Casey, l’étoile montante du Free-Fight est lui aussi en route pour les JO. Cet homme torturé ne se bat pas simplement pour le côté sportif, mais surtout, contre et envers ses démons qui le torturent et le hantent si souvent que cela fait presque peur. La rencontre entre les deux champions va être électrique… Et c’est une drôle de compétition qui va se jouer entre les deux athlètes dans une catégorie bien à eux.

Entre désir, promesses, drames, déchirures et tout l’espoir que peuvent avoir nos protagonistes, Sonia Eska nous offre là une romance spectaculaire tant elle est addictive et passionnante. Comment ne pas devenir accro dès les premières pages ? J’avais d’autres lectures en cours et ne lisant pas les résumés à la réception du service presse, j’ai tenté quelques lignes pour me faire une idée…je n’ai jamais pu arrêter ! Tans pis pour le retard, je devais en savoir plus, rester avec Aria et Casey. Ils m’ont tous deux emportée dans leur monde avec la dose d’émotion nécessaire pour me faire succomber sans préavis.

Nous entrons dans les coulisses de deux cœurs meurtris, mais aussi dans celles des J.O qui vues de l’intérieur apportent beaucoup tensions à cette histoire. Cette façon dont les athlètes professionnels font face aux entraînements ardus pour accéder au haut niveau. Se lever très tôt, effectuer des entraînements toute la journée, suivre une alimentation équilibrée… Motivés seulement par le dépassement de soi et la compétition. Oubliant bien trop souvent qu’ils ne sont pas des machines, mais des êtres humains, mettant alors à mal leurs vies sociales, sentimentales et leurs passions.

Aria et Casey sont deux sportifs écorchés aux âmes bien noires, mais déterminés dans leurs quêtes de la victoire qu’ils pensent être l’ultime but à atteindre pour trouver enfin cette plénitude qui leur fait défaut. Ils vont devoir lutter pour atteindre le podium… Mais si avant tout pour gagner, ils devaient lutter contre eux-mêmes ? Lutter contre ce manque, cette absence de laisser aller au désir et aux sentiments ? Se sentir tout simplement vivant hors compétition.

Le style de l’auteure est captivant tout en étant simple et riche de détails. On devine le travail de recherches poussées qu’elle a  faire pour nous immerger en plein cœur de l’ambiance des JO, vue et ressentie par nos protagonistes, ainsi que par ceux qui les entourent. Car les personnages secondaires sont tous aussi addictifs, attractifs que nos deux protagonistes. Ils font tous partie du package comme la grande famille qu’ils forment. Et c’est tous ensemble que nous vivons cette aventure comme si nous y étions. Sonia Eska nous pousse avec ses héros dont la psychologie est assez complexe et elle le fait bien. Le cheminement qui les mènera vers la lumière ne sera pas facile, mais nous sommes aux premières loges pour les encourager même si souvent on aimerait plus les pousser aux fesses et les mettre au pied du mur. C’est d’une plume pure, fluide et maîtrisée qu’elle nous offre un vrai bonheur. Un mélange brut de tendresse, d’impulsivité et beaucoup de sensualité. C’est vivifiant.

Un mélange de chaud et de froid qui fait du bien et met notre palpitant à dure épreuve. Et que dire de leurs échanges épistolaires ? En plus d’être vifs, ils sont souvent pleins d’esprits et j’ai adoré ça ! Tout comme j’ai aimé ressentir autant de choses et si j’ai été plus que touchée par Aria et qu’elle m’a fait vivre des tonnes d’émotions. Je dois vous avouer que c’est Casey qui m’a mise à terre, complètement KO. Je lui décerne la médaille d’or de mon cœur. Sans oublier Pierce qui mérite amplement sa place sur le podium des héros de ce roman.

Un grand merci aux Éditions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette pépite une fois de plus en service presse. Merci Sonia Eska pour ce merveilleux moment de lecture si palpitant et à la fois, si touchant.

Extrait :

– Merde, Aria, souffle-t-il en passant son bras dans mon dos pour m’attirer d’un coup sec contre lui.
Son érection se cale sur mon bas-ventre. Je ne respire plus, ne pense plus, n’obéis plus à aucun commandement de ma conscience. Comment peut-il gagner si vite ?
Sa main libre englobe ma joue et passe dans mes cheveux qu’il empoigne pour m’imposer de basculer la tête en arrière. Je suis prise au piège, comprimée contre son corps bandé, pourtant je n’ai pas peur.
Non, ce n’est pas de la peur, seulement de l’appréhension, de la surprise… de l’impatience contenue.
Tandis que ses yeux détaillent minutieusement les courbes de ma bouche, sa mâchoire se crispe. Une déferlante de frissons prend d’assaut ma peau, mes muscles, mes organes. Je vrille, je me noie, je…
– J’ai sauvagement envie de toi, articule-t-il.
Mon entrejambe s’enflamme. S’il savait à quel point j’en ai envie aussi, à quel point je me déteste de ressentir ça alors que je ne devrais penser qu’aux Jeux, aux médailles… à ma promesse.
– Mais tu peux partir, murmure-t-il en délaissant mon dos pour venir effleurer mes lèvres de son pouce.

Savage, de Sonia Eska, histoire intégrale.

ouns002redq