L’avis de Carine sur le roman de Max L. Telliac chez Black Ink Editions

41O9l1OdUzL

Titre : SIX, tome 1 : À nos destins mêlés
Auteur : Max L. Telliac 
Genre : Romance
Editions : Black Ink
Ebook : 4.99 €

Broché : Le 20 mars
Résumé : « Faut se présenter ? Pfff. Marc Tillard. Flic. Râleur. Taciturne. Métro, boulot, dodo… et sexe, évidemment. Ma vie était réglée jusqu’à ce qu’un petit con aux yeux émeraude se pointe. »
« On parle de moi ? Simon Fauquet. Fun, insouciant et trop mignon. Ma vie rime avec soirées et vodka, jamais sans ma coloc’ et meilleure amie. Entre nous, c’est à la vie à la mort, jusque dans les ennuis que j’attire comme un aimant. »
« La best-friend en question c’est moi. Louise Dario. Coriace sous mes airs de poupée Barbie, et déterminée à percer dans le monde de la mode. Ce milieu est rempli de requins, mais qu’importe ! »
« Je suis le plus dangereux des squales, of course. Adam Jameson. Mannequin britannique au physique de rêve, au regard polaire énigmatique, prêt à rendre folles toutes les femmes de la capitale, voire au-delà. »
« Eva Tentiller. Journaliste, féministe, indépendante, discrète mais aussi sauvage et mystérieuse. Ma seule ligne de conduite : zéro attache. Mes démons sont loin derrière moi désormais, mais si vous êtes sages, peut-être que je vous en parlerai. »
« Et la boucle est bouclée avec la crème de la crème. Moi ! Alex Azarov, pour vous servir. Flic de mon état et coéquipier de cette brute de Tillard. Je ne me prends jamais la tête, sauf quand on décide de me mettre sur la route d’une sulfureuse brune. »
Six destins entremêlés. Autant de possibilités…

Mon avis :  

Que dire d’une telle lecture ? Déjà que Max L. Telliac a beaucoup de talent serait un bon début. Il a réussi l’exercice d’une épatante diversité d’expression autour d’un même récit en offrant le point de vue de Six protagonistes dont les destins vont se mêler, s’entremêler, sans jamais se perdre en route.  De ces Six personnages va naître trois couples qui seront liés d’une certaine façon… et qui vont surtout nous offrir un récit dans lequel chaque histoire d’amour est différente et où chaque lecteur pourra y trouver la sienne. Ou encore, son Héros chouchou 😉 Le mien ? Top secret ! Un indice ? Je vous le dis un peu plus bas, mais il se pourrait bien que ce soit le plus détestable de tous, oups…
Marc et Alex, sont deux flics à faire pâlir n’importe qui grâce à leur plastique de rêve, mais complètement différents dans leur façon d’être. Si Alex est drôle, bavard et vraiment sympathique, Marc lui est tout son contraire. Taciturne, grande gueule, il est gangrené par une rage sous-jacente qu’il porte en lui depuis son enfance et qu’il tente de contenir comme il peut. Tout deux planchent sur une affaire de drogue qui s’éternise un peu mais qui va leur permettre de croiser la route de la flamboyante Eva, la journaliste féministe, mystérieuse, qui croque les hommes à sa faim sans jamais aucune attache et qui fera tourner la tête de l’un de nos deux flics.
Mais aussi celle de Simon, ce jeune étudiant en photographie, homosexuel assumé, rêve d’émancipation et mène une vie un peu trop insouciante qui va le mettre malgré lui dans de sales draps. Simon aime faire la fête et la Vodka, mais il aime surtout et pardessus tout, sa coloc Louise, sa meilleure amie.
Louise est aussi étudiante et rêve à un monde de paillettes dans lequel elle serait une grande styliste. Passionnée et déterminée, elle s’en approche jour après jour en bossant comme assistante sur des Shootings ou encore des défilés. Mais malheureusement pour elle, elle va tomber sur un mannequin un peu trop imbu de lui-même qui va faire basculer ses rêves en un claquement de doigt.
Adam Jameson, cet odieux britishs énigmatique, glacial, qui se cache sous une carapace de connard de première depuis bien trop longtemps pour ne pas en être un à temps plein. Mais si ce dernier a l’habitude d’obtenir tout ce qu’il désire par tous, il ne sera pas au bout de ses surprises avec Louise qui est loin d’être une petite poupée fragile à l’image qu’elle renvoie. Trop coriace pour lui ? Adam Jameson jubile de la partie qui s’annonce. Faire souffrir c’est ce qu’il sait faire le mieux…
Six personnages, Six destins. Quelles sont les possibilités ? Tous seront liés de près ou de loin à l’enquête que mène nos deux flics de chocs et vont devoir être amenés à se rencontrer, se croiser, même si ce n’est que furtivement pour certain, leur destin n’en est pas moins relié.
Max L. Telliac m’a complètement bluffée avec Six. Moi qui aime avoir une double narration dans un roman j’ai été plus que ravie d’en retrouver six. Il nous emporte sans préavis dans chacune des histoires qu’il nous propose. Chacun son récit et ses casseroles, chacun sa personnalité, mais tous auront conquis mon coeur d’une façon ou d’une autre avec une préférence pour le récit de Adam qui est un personnage vraiment torturé , très borderline et sur lequel l’auteur à joué le plus en psychologie.
Ce que j’aime dans les romans à plusieurs voix et plusieurs histoires, c’est que si l’une nous embarque moins qu’une autre, on a toujours de quoi se faire plaisir en changeant de protagoniste. Sauf que dans cette lecture, je les ai tous adorés ! A aucun moment je n’ai eu envie de passer des chapitres pour continuer l’histoire de l’un en passant une autre. A chaque changement de point de vue, on est ravi de se replonger dans leurs aventures et on reprend facilement le fil du récit. Je les ai aimés comme j’ai aimé aussi les détester. Tous feront des choix ou auront des actes qui nous feront bondir et c’est là que je dis bravo à l’auteur qui a su mener sur chacun d’eux la psychologie adéquate à leur personnage et le cheminement qui va avec leur histoire. Tout comme sa manière de les lier les uns aux autres qui est juste parfaite.
Six cheminements différents menés avec brio autour d’un même thème et pourquoi pas même, d’une quête qui est celle du bonheur. Est-ce l’amour qui pourrait les rendre heureux ? La réussite ? La liberté ? Et si il fallait simplement oser et se laisser aller pour le toucher du doigt ? Si seulement le passé n’était pas si présent…
Très difficile de vous en dire plus sur ce premier tome mis à part que j’ai passé un excellent moment de lecture et qu’il me tarde de vite avoir la suite. Je n’ai pas réussi à poser ma liseuse; j’en voulais toujours plus. Plus de Simon trop craquant. Plus d’Eva qu’on meurt d’envie de protéger. Plus de Louise, cette femme forte et fragile à la fois, et belle comme un cœur. Plus de Marc pour le découvrir en profondeur. Plus de Alex qui a fait fondre mon cœur et PLUS Encore de Adam qui est si complexe qu’il me tarde qu’il soit décortiqué dans son intégralité.
La plume de Max L.Telliac est juste sublime et complètement addictive tant dans sa fluidité et son dynamisme que dans son intensité. Son récit est captivant, l’intrigue est prenante et les péripéties vraiment surprenantes avec des émotions palpables qui ne manquent pas au rendez-vous.
Quelles seront les possibilités de nos Six destins mêlés dans le second tome ? Hâte de le découvrir !
Un grand merci à Black Ink Editions pour cette merveilleuse lecture en service presse. Mais aussi un grand merci à Max  L. Telliac et surtout un grand Bravo.

 

 

 

 

Extrait : 

« L’intensité de l’agacement qu’il m’inspire est à la hauteur de mon attirance pour lui. Je lui en veux, mais il arrive tout de même à me décrocher un sourire. Je monte dans la voiture malgré moi et attache ma ceinture. Nous roulons quelques minutes en silence avant qu’il ne le brise.
— Tu vas me dire ce que tu as ?
— Tu m’as dit d’aller me faire voir, lui réponds-je avec agressivité.
— Pardon ? Moi, je t’ai dit ça ?
— Oui, dans ton texto.
Il éclate de rire. Qu’est-ce qu’il lui prend ? Il se fout de ma tronche en plus. Je réfléchis un instant à sauter du véhicule en marche, mais m’abstiens. Mauvaise idée. Alors, je croise les bras et boude. Après tout, en femme qui se respecte, quoi de plus naturel ?
— Pour une fille qui ne se prend pas la tête, tu fais plutôt des fixettes. Hier, tu es partie de chez moi comme une furie. Le texto, c’était pour te laisser de l’air. Je veux simplement qu’on passe du bon temps ensemble, sans contraintes. Sinon je t’aurais proposé qu’on se mette en couple.
— Ce n’est pas l’impression que j’ai eue, campé-je sur mes positions. Tu m’as dégagée.
— T’es bien une nana. La prochaine fois, je t’enverrai un sms avec intro, thèse, antithèse, synthèse et conclusion.
— Merci, je sais ce qu’est une dissertation.
Il soupire, se mure dans le silence en remarquant mon apparente froideur. Je suis rancunière, méfiante et butée. Que voulez-vous ? On ne se refait pas à 26 ans ! »

Extrait de
SIX, tome 1 : À nos destins mêlés
Max L. Telliac

88286593_506858593366477_1801570881810464768_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s