Wild Rush – 2 – Heaven Sign de Mychele S.


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Heaven Sign, le 2e volet de la saga Wild Rush de Mychele S. Un magnifique voyage émotionnel et en musique à ne pas manquer.

Titre : Wild Rush – 2 – Heaven Sign

Auteure : Mychele S.

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat

Heavenly IllusionLien d’achat 

Résumé : Longtemps, Logan Carson a cru que son existence ne serait que musique et femmes. Mais le destin va se charger de chambouler l’univers du chanteur.
Sans qu’il s’en aperçoive, il aura suffi d’un instant pour que tout bascule.
Après la tragédie qui les a séparés, et des mois de silence et d’absence, Logan sera-t-il en mesure de laisser Josie réinvestir sa vie ?
Il ne peut que s’y résoudre, car désormais tout a changé.
Pourtant, dans ce monde où le succès de Wild Rush va grandissant, leur histoire semble vouée à l’échec avant même d’avoir pu éclore…
Car le passé pourrait bien devenir l’ombre de leur avenir.

L’avisdeMya 

Un an après Heavenly Illusion, le premier tome de Wild Rush qui m’a laissé un goût amer dans la bouche et un trou dans le coeur, me voilà encore au rendez-vous pour vous partager mon ressenti sur Heaven Sign, le deuxième volet de cette saga élaborée sous le signe de la musique et des émotions fortes. Un deuxième tome à la hauteur de la plume talentueuse de Mychele S., aussi addictif et déchirant si ce n’est plus que le premier. L’auteure nous embarque encore une fois et sans préavis pour un voyage émotionnel qu’est l’histoire de Josie et Logan. Si vous avez lu Heavenly Illusion, vous savez déjà quels rôles leur a été attribués. Mais une piqûre de rappel ne risque rien. Josie est la cousine de Lara et Logan est le chanteur du groupe Wild Rush. Je ne sais pas vous, mais je n’avais pour lui aucune sympathie. Je le trouvais superficiel, je m’en foutiste et un peu trop queutard pour attirer mon intérêt ! Malheureusement, Josie est tombée dans son piège. Mais faut avouer qu’elle n’avait aucune arrière-pensée en tombant dans ses bras le temps d’une nuit. Une parenthèse plaisante mais sans suite, c’est ce dont elle avait besoin en ce moment-là. Et Logan avait toutes les qualités pour le lui offrir. Il ne risque pas de s’attacher à elle ni elle de lui. Tous les deux profitent l’un de l’autre dans un moment d’oubli salvateur sans aucune attente.

Mais après le drame, la vie de Josie a volé en éclats. Elle a perdu totalement le contrôle sur sa vie. Les masques sont tombés, et les démons sont revenus la tourmenter car, la seule personne qui les tenait à distance n’est plus… Huit mois après, Josie essaie encore de retenir la bride haute à ses pensées noires qui la propulsent à chaque fois dans un abîme sans fond. Aujourd’hui, elle a des responsabilités envers un être innocent et elle se doit d’être à la hauteur. Mais, la vie n’a pas l’air de vouloir d’être clémente avec elle. Elle est dans les ennuis jusqu’au cou. Surendettée, sans ajouter la protection un brin trop possessive jusqu’à devenir malsaine de son collègue avec lequel elle a commis l’erreur de s’en approcher de près. Heureusement, son proprio, patron et meilleur ami est là pour lui botter l’arrière-train au besoin pour lui rappeler son devoir envers Heaven. Retrouver son coup d’un soir pour lui offrir une vie meilleure que celle qu’elle peut se permettre en ce moment. La mettre en sécurité car, elle sent que le vent souffle dans le mauvais sens comme il l’a toujours fait en ce qui la concerne… Elle n’a pas droit au relâchement ni au découragement. Elle doit être forte… Pour Elle… Son ancre, sa finalité, son ÉDEN. Et c’est de là qu’est partie l’histoire… Réécrire son histoire avec Logan Carson, ce n’était pas ce qu’elle avait prévu. Mais ce dernier, lui a prouvé qu’il était digne de son intérêt et surtout de sa confiance qu’elle avait perdue depuis belle lurette.

Huit mois après, Logan Carson est devenu autre… Il n’est plus le sale type cavaleur qu’on connaissait, ni le clown du service qui avait toujours une blague douteuse dans son jabot. Exit les airs conquérants, les sourires factices, les fêtes extravagantes, les soirées de beuverie et les coucheries faciles avec les midinettes qui pilulent dans le sillage du groupe. Aujourd’hui, c’est un mec réfléchi, mature et prend son rôle de médiateur dans cette bande d’amis qui partent en dérive au sérieux. Entre Bax qui régit mal le drame qui l’a frappé et la colère, sa sœur qui file du mauvais coton, il y a bien trop de boulot pour penser à faire le mariole. Apaiser la tension au sein du groupe, gérer les répétitions, le stress d’avant concert, lui demandent beaucoup de concentration et de maîtrise de soi. Bref, méconnaissable mais bien plus intéressant…Pour celui-ci, je signe quand et ou vous voulez… Ce nouveau personnage m’a séduite et a effacé les faux airs qu’il se donnait pour faire son intéressant, il adorait être le clou de l’attention générale.

Mais la surprise qui l’attend à la fin d’un de leur concert pourrait bien entamer cette patience et  vriller ce self-control qu’il a mis longtemps à cultiver…

Encore une fois, Mychele S. a prouvé qu’elle était une auteure de grande envergure. Elle nous a offert une magnifique histoire avec moult émotions à vif, du suspense, des rebondissements et beaucoup de palpitations à me faire crever de peur. Elle a éprouvé mes nerfs, ma patience, m’a vrillé les tripes et torturée jusqu’à la maudire ou peut-être la remercier de me donner autant de frissons. Avant le mot fin de l’histoire, je ne savais plus encore où j’en étais. Mais à la fin, je me suis rendue, vaincue par son imagination sans limite, sa capacité de me transporter dans son univers d’auteure sadique…

Elle nous a fait don d’espoir, de seconde chance, de personnages humbles,forts et touchants, des larmes, des sourires et pleins d’autres ingrédients pour faire de cette histoire une bombe qui ravage tout ce qu’elle croise sur son chemin. Une réussite, en un seul mot, MAGISTRALE.

Une belle couverture, et un roman joliment illustré par des notes musicales, un récit rythmé pour nous faire voyager en musique et un titre parfait pour cette romance. Heaven Sign n’a pas été choisi par hasard et il a une signification loin d’être anodine. Vous comprendrez le pourquoi du comment si vous succombez à la tentation nommée Logan Carson qui saura vous convaincre de l’aimer comme il le mérite. Josie n’est pas en reste, elle gagnera votre respect par son fort caractère ainsi que sa douceur. Côtoyer une célébrité convoitée jusqu’à la psychose n’est pas de tout repos et demande un courage à saluer en courbettes S.V.P.

Une plume magnifique, pleine de sensibilité, fluide et addictive comme à son habitude et un texte impeccable, et oui c’est important de le souligner aussi ! Bref, une lecture coup de coeur que je vous recommande de lire. Surtout, ne pas manquer Heavenly Illusion. Il est essentiel de le lire avant de découvrir Heaven Sign.

Merci Mychele S. pour l’envoi du service presse et pour ta confiance ! Continue de faire vibrer nos cordes sensibles, on adore trop cela.

104118884_2570906013011106_4512408194515704608_n

 

 

 

Les papillons se cachent pendant la pluie de Danielle Guisiano !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Les papillons se cachent pendant la pluie de Danielle Guisiano dont le premier pas dans l’auto-édition est une magnifique réussite. Une romance feel-good qui véhicule des messages forts et poignants ! Ne manquez surtout pas le rendez-vous du 1er juillet !

Titre : Les papillons se cachent pendant la pluie

Auteure : Danielle Guisiano

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance feel-good

Broché : Lien d’achat

Résumé : Le hameau de Sivergues n’est pas un lieu comme les autres. Il répare les ailes froissées des papillons après la pluie. Blanche est loin de se douter que le chaos de sa vie la dirige vers une rencontre décisive. Si elle a quelqu’un à découvrir, c’est avant tout elle-même. Quant à Eddy, son taciturne voisin, il trace son chemin, solitaire. Le destin va réunir ces deux âmes à vif.
Entre passé et avenir, leurs vieux démons s’agitent. Rien ne sera facile, pourtant le moment est venu d’ouvrir les ailes pour s’envoler.

L’avisdeMya :

Que dire sur Les papillons se cachent pendant la pluie ? Une histoire de seconde chance ? Oui, certainement elle l’est. Elle nous livre un message fort et poignant sur des thèmes d’actualités qu’on n’aborde pas assez souvent. Probablement par pudeur. Un message fort sur la reconstruction après un traumatisme fatal.

Là où se trouve la persévérance, survient le miracle comme le dit si bien le proverbe. Les traumatismes que certains subissent dans le passé les modèlent de telle façon qu’ils se reconstruisent soit positivement ou négativement. Certains, s’en servent pour qu’ils deviennent une force et malheureusement pour d’autres, ils deviennent une faiblesse, un fardeau lourd qu’ils portent jusqu’à leurs derniers souffles.  Les papillons se cachent pendant la pluie est une histoire d’espoir, une romance qui nous fait sentir mieux, voire, elle ouvre une parenthèse positive et efface les ardoises déjà trop noircies et cela malgré la souffrance jusqu’aux larmes qui suinte entre ses lignes.

Blanche, l’héroïne de ce roman, est cassée. Sous les vêtements BCBG, une tonne de maquillage et ses airs assurés, se cache un être fragilisé par un mal-être qui ronge ses entrailles. Depuis son enfance, on lui a fait comprendre qu’elle doit tripler d’efforts pour obtenir ce qu’elle voudrait. Et aujourd’hui, elle n’a toujours pas arrêté. Avoir la reconnaissance de sa hiérarchie et rendre son père fier d’elle, c’est tout ce qu’elle demande… Mais les obtient-elle pour autant ? Non, loin de là. Ses chefs s’octroient ses réussites, ses sacrifices au détriment de sa santé morale et physique et son père est un éternel insatisfait, rien n’est encore assez bien pour lui.

Aujourd’hui, rien ne tourne rond dans sa tête et encore moins dans son corps. Blanche est au bord du burn-out. Aucun moyen de contrôler ses émotions à fleur de peau. Peut-être qu’un séjour forcé à La Tarasque, la maison que lui a léguée une tante inconnue, la guérira de ses maux. Peut-être… Mais à croire que le destin se ligue lui aussi contre elle. Un fantôme revenu de son passé ne fera qu’accentuer son mal-être. Le seul recours qu’elle a trouvé pour s’en défaire, c’est se cloîtrer en elle-même et rejeter tourtes les mains tendues de ceux qui l’aiment. Car Blanche, malgré ce qu’elle croit, elle est aimée. Par ceux qui sont présents dans la joie autant que dans les peines et même par ceux qui sont partis… La preuve, elle l’aura quand elle pourra se remettre du tourbillon des déceptions, du rejet qui l’aveugle, ce mal qui est devenu son compagnon de jeu jour et nuit. Des années de maltraitances, pas physiques non, ces blessures sont visibles à l’œil nu et cicatrisent avec le temps. Mais celles de l’âme sont les pires car, elles sont indétectables et leurs cicatrices nous façonnent peut-être pas de la meilleure façon. Blanche croit avoir le contrôle sur sa destinée mais, elle ne sait pas qu’elle est en train de perdre celui de son corps et celui de son cœur. Blanche doit se relever, se prouver que tout ce qu’elle a vécu n’est un accident de parcours. Se réconcilier avec elle-même, se pardonner et pardonner. Il sera temps de renouer avec l’amour, celui qui la complète, la rend belle, confiante en elle et en l’avenir. D’ailleurs, elle n’a pas le choix, si elle veut vivre et pas seulement survivre. Soit elle prend son destin en main et laisser l’amour des siens la guérir ou sombrer jusqu’à ne plus pouvoir se relever !

Quant au personnage principal, lui, ne se met pas beaucoup au devant de la scène. Malgré que sa vie pue le mal-être autant que celle de Blanche. Il cède la place à l’héroïne pour qu’elle extériorise sa douleur, ses peines, ses doutes et ses incertitudes. Et ne nous lâche que quelques bribes sur lui, sur sa vie et sur son vécu… Aujourd’hui, il a occulté le passé, la douleur, la colère car il a eu la chance de croiser de belle personnes qui l’ont aidé à se retrouver, à retrouver sa sérénité, à faire la paix avec lui-même et voir ce qu’il y a de beau dans le monde. Aujourd’hui, il est arrivé à se pardonner, à pardonner et avancer sans penser à l’avenir et ses incertitudes, se contenter de ce que le destin lui réserve. Mais Blanche n’a pas eu cette chance ou pas assez de temps pour qu’elle reçoive le même traitement qui l’aidera à redresser la barre de son navire en plein naufrage. Ces belles âmes l’ont remise sur son chemin et il pourrait enfin prouver sa reconnaissance en lui donnant à son tour ce qu’il a reçu. Mais le laissera-t-elle faire ? Connaissant Blanche et son entêtement à avancer dans une carrière qui la détruit à petit feu, pas vraiment sûr !

Laisseront-ils l’amour les guider vers le bonheur dont ils ont été privé jusqu’à présent ?

Ils s’aiment tendrement, sauvagement, audacieusement, infiniment pour reprendre les mots de l’auteure que je trouve magnifiques et justes.

Une belle et émouvante histoire d’amour à thèmes qui nous vrillent le cœur et nous touchent à l’âme. Un amour qui se laisse lire et se déguster, né en pleine Provence, dans un milieu rural, rustique et dont les magnifiques paysages que l’auteure nous décrit avec réalisme, émotion et amour, nous donnant l’impression de faire partie du casting, car on vit l’histoire et on vibre en direct. Un vrai plaisir de voir autant de solidarité et de soutien, de convivialité entre ses braves gens. Dans leurs moments de partages, dans la joie mais, aussi dans la peine, présents les uns pour les autres. Des moments qui embellissent les lèvres de moult sourires.

Et je ne vous parle même pas des émotions intenses que dégage la plume de l’auteure. Je ne saurais les décrire à leur juste valeur alors, je vous laisse le plaisir de la découverte. On ressent son investissement total et une implication très personnelle, ce qui infuse une véracité, un impact et une haute sensibilité à ses mots. On a autant envie de rire que de pleurer. Et il n’y a pas de règle, on peut passer autant à l’un qu’à l’autre entre deux ou quatre pages. Bref, vous l’aurez compris, Les papillons se cachent pendant la pluie a été un coup de cœur et mille coups au cœur. J’ai eu le cœur brisé par autant de douleur, de peine mais aussitôt pansé par des petits trucs qu’on pense anodins mais qui se révèlent de vrais petits bonheurs. Une amitié, une main tendue, une gentillesse, un mot, une pensée ou juste une expression sur le visage et le sourire revient effaçant la boule qui monte dans la gorge.

Merci à Danielle Guisiano pour cette magnifique romance feel-good qui m’a conquise par ses messages subliminaux, son clin d’œil à l’espoir, à l’amitié, par ses mots et aussi par ses personnages tellement attachants et surtout par toutes ses émotions exacerbées !

106228274_309440366884497_7157763380157257239_n

 

J’écris, tu me lis…mais qui suis-je ? Avec Danielle Guisiano !


Hello les étoiles, à l’occasion de la sortie de Les papillons se cachent pendant la pluie, Danielle Guisiano nous fait l’honneur d’un #blogtour, avec nos collègues les blogueuses, pour vous faire connaitre cette superbe histoire qui ne manquera pas de vous séduire. Elle ira même jusqu’à faire palpiter vos cœurs comme elle l’a fait avec le mien ! Et pour l’inaugurer, l’auteure vous invite à une causette kahwa pour faire connaissance par le biais de cette rubrique !

105603543_112234443868168_3054278944136129673_n

Me décrire : Hello les étoiles ! Demander à un auteur de se décrire… En fait, l’auteur est bavard quand il parle de ses personnages, mais quand il s’agit de parler de lui… En tout cas, moi, je ne suis pas très à l’aise sur ce sujet.

Commençons pas le début, je suis une fille, comme mon prénom l’indique Danielle. Je n’ai pas pris de pseudo, donc GUISIANO est mon nom de naissance. Mon papa était d’origine italienne, et il m’a légué la gestuelle des mains quand je parle, l’intonation chantante et le goût pour les pâtes, surtout les lasagnes. J’ai grandi dans le Sud, tout à côté de Marseille, et je vis maintenant dans le Luberon avec mon mari. Une région haute en couleurs.

96605888_10220482821852727_3071208862904162174_oLa Provence est donc le creuset de mon inspiration, à part mes premiers romans fantastiques, toutes mes romances contemporaines se déroulent dans ma région. J’aime les vieilles pierres, les calades, le soleil et le chant des cigales, et parfois aussi le Mistral. Je suis convaincue qu’il n’est pas utile de transposer une intrigue aux Etats-Unis pour qu’elle soit sexy et passionnante.

 

556bc441317da67211d08e5a3a40c661J’aime lire… je lis de tout, sauf des biographies et des essais politiques. Je crois que la première saga que j’ai lu était « Angélique marquise des anges ». J’ai gardé de cette lecture le goût de la femme aventurière et amoureuse par-dessus tout, prête à tout pour retrouver un amour perdu. Plus tard, je me suis passionnée pour Robin Hobb et l’assassin royal, un sublime périple fantastique. Je n’ai jamais écrit de Fantasy, mais j’adore en lire. J’aime les séries, avec hommes sexys si possible… et les films d’amour qui font pleurer et le comédies romantiques. Et non, je ne mange pas de pop corn en pleurant sur le canapé, je préfère les glaces.

Si je dois choisir trois de mes romans…  je vous présenterais dans l’ordre chronologique :

14595744_1796071300630676_1638343814202578934_nL’art et la manière ou comment devenir un expert du sexe. Oups ! Je suis partie de l’idée qu’un homme pouvait se faire jeter parce qu’il ne savait pas faire l’amour. Le personnage de Julien était né. Tout en lui conférant une plastique de sportif, le concept avait pour but de l’initier à la sensibilité, aux sensations et à la délicatesse. Tout en finesse, comme dans le titre.

54515439_2273830456188089_8940647787301699584_nOù que tu sois. Le sujet de ce roman est déchirant. Angel est plongé dans le coma suite à un accident de moto. Zoé va tout mettre en œuvre pour le veiller. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’il entend tout ce qu’elle dit. L’idée était de mettre toute la force de l’attraction dans le seul dialogue de Zoé, d’insuffler l’envie de vivre, de ne jamais renoncer à Angel. Je me rappelle avoir pleuré en écrivant certaines scènes. Une grosse dose d’émotions pour une histoire touchante.

104966788_260837875219011_8006168843031340317_nLes papillons se cachent pendant la pluie. J’aborde ici un autre sujet difficile, et malheureusement de plus en plus commun : le burn out. Quand il faut choisir entre la vie et la non-vie. Comment se libérer des anciens schémas pour ouvrir ses ailes et s’envoler. Blanche apprendra à ses dépens qu’il vaut mieux s’écouter avant qu’il ne soit trop tard. Et le sexy Eddy est là pour lui ouvrir la voie. Un beau roman de résurrection que j’ai adoré écrire car j’ai été concernée par le sujet. Pour moi ce roman est une pépite d’optimisme, un chemin de vie chaotique mais au combien régénérateur. Si vous avez un coup de mou dans votre vie, lisez-le, et ouvrez vos ailes !

Si vous êtes arrivés ici, c’est que vous avez tout lu ! Et je vous en remercie.

projet-768x466J’ai encore plein de projets en tête, dont certains sont finalisés et chez l’éditeur en attente de dates de parution. J’en parlerai le moment venu.

 

 

5657-Merci dans un coeur de mains_mediumEn tout cas mon souhait le plus profond est celui de vous rencontrer au détour d’un salon, d’une dédicace, en vrai ! Mais sinon je réponds toujours avec plaisir à vos commentaires sur les réseaux sociaux.

Merci de m’avoir donné la parole. J’ai finalement réussi à parler de moi, un peu, mais j’en parle beaucoup plus entre les lignes, avec les émotions prêtés à mes personnages.

Pour retrouver Danielle Guisiano sur les réseaux sociaux, suivez les liens :

Intagram : C’est par ICI

Facebook : C’est par ICI

Plateforme de vente Amazon : C’est par ICI

106277309_10220575451808418_7444789090490251781_o

 

Pile à lire du 29/06 au 5/07


Hello les étoiles, voici quelques sorties de la semaine que vous serez tentées de rajouter à vos PAL. Avec la participation de Mychele S., Danielle Guisiano, Ena L., Marie H.J. en auto-édition, Black Ink éditions avec Anna Triss, Editions Addictives avec Mag Maury & Laura Black, Harlequin avec Marion Lennox, Shirley Jump et Nina Singh et Hugo Roman avec Elle Seveno.

  • Auto-édition : Cette semaine commence sous le signe de l’auto-édition. Vous aurez l’occasion de découvrir une belle vague de titres auto-publiés qui sauront vous conquérir.

Avec la sortie numérique de Wild Rush – 2 – Heaven Sign de Mychele S. Je rappelle que la version papier est déjà disponible. (Achat broché)

Résumé : Longtemps, Logan Carson a cru que son existence ne serait que musique et femmes. Mais le destin va se charger de chambouler l’univers du chanteur.
Sans qu’il s’en aperçoive, il aura suffi d’un instant pour que tout bascule.
Après la tragédie qui les a séparés, et des mois de silence et d’absence, Logan sera-t-il en mesure de laisser Josie réinvestir sa vie ?
Il ne peut que s’y résoudre, car désormais tout a changé.
Pourtant, dans ce monde où le succès de Wild Rush va grandissant, leur histoire semble vouée à l’échec avant même d’avoir pu éclore…
Car le passé pourrait bien devenir l’ombre de leur avenir.

Et aussi la sortie numérique de Les papillons se cachent pendant la pluie de Danielle Guisiano qui amorce par ce titre une nouvelle aventure en solo dans l’univers de l’auto-édition. Le broché est déjà disponible ! Save the date : Le 1er juillet vous avez rendez-vous avec une pépite à ne pas manquer ! (Achat broché)

Résumé : Le hameau de Sivergues n’est pas un lieu comme les autres. Il répare les ailes froissées des papillons après la pluie. Blanche est loin de se douter que le chaos de sa vie la dirige vers une rencontre décisive. Si elle a quelqu’un à découvrir, c’est avant tout elle-même. Quant à Eddy, son taciturne voisin, il trace son chemin, solitaire. Le destin va réunir ces deux âmes à vif.
Entre passé et avenir, leurs vieux démons s’agitent. Rien ne sera facile, pourtant le moment est venu d’ouvrir les ailes pour s’envoler.

Et vous avez rendez-vous aussi avec la sortie de L‘été de leurs 26 ans, le 2e tome de la trilogie estivale Lacanau Beach de Ena L.

Résumé : Lacanau. Un bar.
Six amis d’enfance, à la vie à la mort.
Trois étés.
Trois histoires déjantées.
Tome 2 : l’été de leurs 26 ans, focus sur Vadim et Jiya (et leurs prétendants respectifs)
L’univers des chocolatines est de retour dans cette comédie romantique frappadingue, issue de l’univers de Not a fuckin’ romance et So romantic.

Il y a aussi la sortie de Marie H.J. qui vous donne rendez-vous le 3 juillet avec Loving Memory dans la Collection Men Soul.

loving-memory-1361529

Résumé : Oublier la disparition d’un être cher. Pleurer son frère. Depuis sept ans, Simon s’acharne à suivre le chemin qui le mènera loin du deuil et de la tristesse. Cependant, les tortures qu’il s’inflige ne sont plus assez fortes. Son esprit, épuisé de se battre contre les fantômes, réclame plus, toujours plus, sans pour autant réussir à fuir cette réalité noire bien trop présente… Lorsque certains détracteurs s’en mêlent, le fil sur lequel il jouait l’équilibriste menace de céder et le gouffre se rapproche. Trop pour lui.

La dernière étape. S’en sortir ou se perdre définitivement ?

Cet homme, surgi de son passé, comme un spectre qu’il ne cesse de croiser, ne serait-il pas son unique porte de sortie ? Retomber amoureux de cet inconnu nommé Romuald. Mais cette fois, oser l’approcher. Peut-être lui parler. Simplement pour tenter d’exister

  • Black Ink éditions

Chez Black Ink, vous découvrirez en ce début de semaine Possessions immatérielles,

le 3e tome de Myrina Holmes  d’Anna Triss qui est déjà Top des ventes sur Amazon. 

Résumé : La trahison du démon que j’aime est sans conteste la pire épreuve de ma vie d’hybride.

Je suis anéantie dans un monde en proie au chaos depuis que Kel m’a abandonnée sans la moindre explication, comme si je n’avais jamais existé.

Pourtant, mon instinct de Traqueuse me souffle que la vérité m’échappe… et mon cœur de femme se révolte, incapable de se résigner.

Qu’à cela ne tienne, je suis prête à affronter les terribles dangers qui planent pour élucider cette nouvelle affaire. Je n’hésiterai pas à botter des culs écailleux au passage. Je traquerai mon connard d’Hybresang dans les Limbes s’il le faut !

Quitte à sombrer moi-même au cœur des ténèbres afin de pouvoir espérer trouver la lumière qui s’y cache.

  • Editions Addictives 

Une sortie très attendue de Mag Maury. Summer Secret qui arrivera dans vos PAL numériques le 30 juin.

Résumé : Il n’a rien à lui offrir. Elle va tout lui donner.
Ariel s’apprête à vivre le meilleur été de sa vie : deux mois de camp en pleine nature avec ses deux meilleures amies. Le rêve !
Sauf qu’un imprévu vient tout chambouler dès le premier jour : Ambros.
Il est sombre, arrogant, sûr de lui et collectionne les conquêtes : tout ce qu’Ariel déteste !
Et il a décidé d’entamer avec elle un jeu délicieux : il est le chat, elle est la souris…

Chez les éditions Addictives, vous trouverez aussi Sulfurous Bad Boy, le 3e volet de la superbe saga sur les Styx Lions de Laura Black qui sort le 4 juillet !

Résumé : Ils se détestent. Ou presque.
Amber est indépendante, libre, et refuse toute forme d’attachement. Elle aime le sexe et les relations sans lendemain et surtout sans prise de tête !
Mais ses certitudes n’ont aucun poids face à Sam. Sombre, torturé, déterminé, il la rend dingue… et pas que de désir.
Et le pire, c’est qu’elle va devoir cohabiter avec lui : un mystérieux ennemi la menace, et elle a besoin d’un garde du corps, que ça lui plaise ou non.
Deux options : soit ils s’entretuent, soit ils se sautent dessus !

  • Harlequin

104002474_10158721407384994_7947831075777459026_n

Et je n’oublie pas de vous parler de la nouvelle collection made in Harlequin. Harmony qui viendra étoffer la prestigieuse maison d’éditions. Dés le 1er Juillet, vous aurez le plaisir de découvrir les premiers trois titres en poche et en numérique avec :

Le destin de son coeur de Nina Singh

Cet enfant à aimer de Marion Lennox

Une seconde chance de bonheur de Shirley Jump.

  • Wishlist 

S’il y a un livre qui me tente bien cette semaine, c’est bien le nouveau de Elle Seveno,  dont j’aime bien la plume. T’atteindre sort en librairie le 2 juillet.

Résumé : Une vidéo. C’est ce qu’il a fallu pour bouleverser la vie du jeune Aidan. Dessus : une danseuse en pleine chorégraphie. À l’intérieur de lui, c’est le chaos : il faut qu’il danse à ses côtés.
Fini les terrains de sport, il se met au classique. Seul cet objectif compte désormais, et il le défendra contre les préjuges et les moqueries.
Des années plus tard, Aidan touche son rêve du doigt. Il a intégré la même école que son idole, mais a du mal à se plier à la discipline extrême qu’on lui impose. Respecter les règles n’a jamais été son fort… Peut-il vraiment nier qui il est ? Même pour elle ?

Merci les étoiles pour votre attention et à la semaine prochaine pour une nouvelle PAL.

 

82180984_2685647044986609_6435280561519126553_n

Catégories PAL

L’avis de Charlotte sur Lié par l’honneur #1 Des hommes d’honneur de SE Jakes


Bonjour les étoiles ! Je vous partage mon avis sur Lié par l’honneur #1 Des hommes d’honneur de SE Jakes publié chez Juno Publishing.

Titre : Lié par l’honneur

Auteur : SE Jakes

Genre : Homoromance érotique

Editions : Juno Publishing France

Ebook : 4,49 €

Broché : 17 €

Résumé :

Une promesse oblige deux hommes à se mettre à nu… complètement.

Un an auparavant, lors d’une mission qui a mal tourné, Tanner James n’a pas réussi à sauver la vie de Jesse, son coéquipier des Rangers de l’armée. Avant de mourir dans cette jungle sud-américaine, Jesse lui a arraché une promesse qui ne laissera pas Tanner tranquille tant qu’elle ne sera pas remplie – peu importe ce qui lui en coûtera.

Damon Price aimait Jesse, mais les problèmes dans leur relation avaient atteint leur point culminant juste avant que Jesse parte pour sa dernière mission. Maintenant un Dom réticent et un homme toujours en deuil, il n’est pas ravi lorsque Tanner apparaît dans son club BDSM. Et encore moins satisfait de la dernière demande de Jesse – que Tanner le remplace pour une nuit.

Après un début difficile, Damon se rend compte que le soldat coriace, malgré ses protestations, meurt d’envie de donner le contrôle à quelqu’un. Et Tanner ressent une hésitation, une insécurité chez Damon qui le fait se demander s’il est simplement un substitut de Jesse, ou si leur connexion provisoire pourrait devenir quelque chose de plus.

Pour l’amour de Jesse, ils acceptent d’essayer un weekend ensemble.

Mon avis :

Lié par l’honneur est une romance érotique, de fait, il y a beaucoup de scènes explicites, d’autant plus que l’un des personnages dirige un club BDSM. Chaleur garantie !

Un an que Tanner a fait une promesse à son coéquipier mort au combat et qu’il attend cette date pour pouvoir respecter sa parole.

Un an que Damon tente de faire son deuil et qu’il essaye de continuer sa vie après la perte de son amour, Jesse.

La rencontre entre les deux hommes est pour le moins difficile pour l’un comme pour l’autre. Mais en mémoire de Jesse, ils acceptent de respecter sa dernière volonté : le remplacer en tant que soumis pour une nuit.

L’entrée en matière est directe, dès le premier chapitre, l’auteure nous immerge immédiatement dans l’univers du Dominant, a l’instar de Tanner qui n’est pas initié. Ce dernier est quelque peu perturbé par cette séance et par cet homme. Cette soirée marquera le début d’une remise en question pour Tanner, mais aussi pour Damon.

Tous les deux ont des choses à régler. Tanner a du mal à accepter la mort de son frère d’arme, dont il se sent responsable. La culpabilité le ronge et il a tendance à avoir un comportement autodestructeur. Damon de son côté, en plus de la difficulté à faire son deuil, a un passé lourd à supporter, il en fait toujours des cauchemars. Heureusement qu’il peut compter sur son ami de toujours, LC. Difficile pour eux d’avancer et de trouver ce qui est bon pour leur vie. Pourront-ils compter les uns sur les autres pour se sortir des schémas dans lesquels ils s’enferment ? Le jeu de Domination et de soumission leur apportera-t-il le réconfort attendu ?

Cette romance oscille entre érotisme, suspense, douleur et tendresse avec fluidité. Tanner et Damon se livrent petit à petit. J’ai aimé suivre tout au long du roman leur cheminement, leurs remises en question et leur évolution. On en apprend aussi un peu sur LC, qui peut-être, sera le personnage principal du tome 2 ?

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour ce service presse qui sort de l’ordinaire.

Extrait :

Il était impossible de briser la promesse faite à un mort.

Damon l’étudia pendant quelques minutes. Tanner n’était pas du genre à être mal à l’aise et il n’allait pas commencer maintenant. Finalement, Damon dit :

— J’ai entendu dire que vous aviez un message de la part de Jesse. Et je jure devant Dieu que si vous vous foutez de moi, je vous fais passer la tête à travers le mur.

Tanner renifla malgré lui.

— Oui, bien sûr. J’aimerais vous voir essayer.

Damon s’écarta du bureau et se tint nez à nez avec lui.

— Parlez.

Parlez. Oui, comme si c’était facile.

— Jesse m’a dit de venir ici – de vous demander. De vous dire…

Bon sang. Il bougea, conscient que la proximité de Damon le faisait flipper. Si cela n’avait pas été pour Jesse, Tanner aurait pu tenter quelque chose sans y réfléchir à deux fois.

Comme s’il savait à quoi Tanner pensait, Damon leva un sourcil et sa bouche se courba en un demi-sourire moqueur.

Rien à foutre.

— Je suis supposé vous dire d’avoir une séance avec moi. Jesse le voulait.

— Une séance ? répéta Damon.

— Oui. Je suis supposé vous laisser être mon Dom. C’était la dernière volonté de Jesse.

Damon pâlit, recula d’un pas, puis d’un autre.

— C’est une mauvaise blague ?…

MONTAGEMR LIE PAR L'HONNEUR 1

L’avis de Charlotte sur Mr Alpha de Marion Laurent


Coucou les étoiles, après l’interview pour découvrir l’auteure : Marion Laurent, je vous partage mon avis sur Mr Alpha publié aux Editions Addictives.

Titre : Mr ALPHA

Auteur : Marion Laurent

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook : 4,99

Résumé :

Elle ignore tout du désir. Il va l’instruire.

Quand son portable RedLine sonne, Lola devient une autre.
Elle n’est plus l’assistante fauchée d’un patron aussi charismatique qu’invivable.
Elle devient Crystal, une femme sensuelle, érotique, se prêtant aux fantasmes de ses clients anonymes par téléphone.
Entre tous ces hommes, un seul se démarque : Mister A. Autoritaire, possessif, mystérieux, il lui fait vivre des nuits de folie.
Mais se rencontrer en vrai pourrait bien tout faire voler en éclats !

Mon avis :

Laissez le charme de Mr Alpha opérer !

Lola est l’assistante d’un patron arrogant et insupportable. Dans sa vie, elle se débrouille seule et compte bien montrer qu’elle est capable de s’en sortir sans aide… Jusqu’au moment où, rattrapée par les problèmes financiers, elle cède à la proposition de sa colocataire et devient, certains soirs, Crystal, charmante jeune femme assurant aux hommes qui l’appelle un moment de plaisir érotique. Parmi eux, Mister A, avec qui le courant passe de mieux en mieux et qui assure à Crystal de chaudes nuits. Mais Lola est entière, comment rester détachée de son personnage de Crystal ?

Lola est touchante dans son inexpérience et se lâche en devenant Crystal. La jeune femme répond à des demandes parfois classiques, parfois surprenantes. Certaines m’ont beaucoup fait rire. Dans toutes les situations, elle fait face, avec pour conserver cet emploi qui peut la sortir des soucis d’argent. Cependant, un de ses clients se détache du lot : Mister A, homme autoritaire, qui sait ce qu’il veut et ne perd pas de temps en futilité, un homme qui donne chaud, très chaud !

Au fur et à mesure de ses rendez-vous, la frontière entre elle et son personnage devient flou. Arrivera-t-elle à faire la distinction pour ne pas se perdre en cours de route ? Je me suis rapidement attachée à Lola et j’ai pris un grand plaisir à suivre son évolution, ses expériences, ses doutes… Mister A, au-delà de la chaleur qu’il suscite, m’a surprise par sa personnalité que l’on ne devine pas aux premiers abords.

Merci à Carole et aux Editions Addictive pour cette romance que j’ai adorée. Les émotions sont au rendez-vous, l’humour aussi. La plume de l’auteure, Marion Laurent, est fluide, rythmée et addictive. Je suis rentrée dans l’histoire dès les premiers chapitres pour ne plus en sortir, n’arrivant plus à décrocher. J’ai passé un très bon moment de lecture !

Extrait :

Vingt heures précises, mon téléphone se met à sonner. J’hésite un instant et finis par décrocher en m’asseyant sur mon lit, puis en me redressant aussitôt pour me donner une certaine contenance.
– RedLine à votre service, dis-je après une longue inspiration.
– Bonsoir, quel est ton nom ?
– Crystal.
– Bonsoir Crystal. Je viens d’appeler la centrale qui m’a dit que tu étais nouvelle. J’adore les nouvelles.
– Je suis à votre service, réponds-je sans savoir quoi dire de plus.
– Que portes-tu ?
J’avale difficilement ma salive. Ce client semble pressé.
– Une robe fendue noire avec des talons aiguilles.
– Et dessous ?
– Des bas en dentelles, dis-je très vite en fermant les yeux.
– Ça me plaît.
– Comment dois-je vous appeler ? tenté-je pour orienter la conversation loin de mes sous-vêtements.
– Tu n’as qu’à m’appeler « monsieur ».
OK, un mâle dominant, tout ce que je déteste.
– Très bien, monsieur. Que souhaitez-vous ?
– Te sens-tu capable de jouer différents scénarios ?
Mon cœur bat la chamade et mes mains sont moites. Il est encore temps de raccrocher. Je jette un œil sur mon bureau et regarde la ligne rouge de mon découvert bancaire. Je prends une profonde inspiration et ferme les yeux. C’est parti, Crystal prend les commandes.

Bonus : L’interview de Marion Laurent !

MONTAGEMR ALPHA

L’interview de Marion Laurent


Bonjour les étoiles !

Voici une interview de Marion Laurent, auteure de Mr Alpha, publié aux Editions Addictives ! C’est parti !!

Charlotte : Hello Marion, merci de répondre à nos questions ! Pour démarrer, peux-tu nous en dire plus te concernant ? Qui es-tu ?

61yKqx07A0L._SY600_

Marion : Je m’appelle Marion LAURENT, j’ai 36 ans. Je suis bourguignonne mais j’ai rejoins le sud de la France il y a 15 ans. Je suis mariée et j’ai deux petites filles.

Je suis ce qu’on pourrait appeler une hyperactive créative. Je n’aime pas rester sans rien faire, il faut toujours que j’ai des projets créatifs en tête. C’est pourquoi j’écris, mais je fais aussi de la couture, du dessin, du modélisme et tout ce qui peut me passer par la tête.

Charlotte : D’où t’es venue l’envie d’écrire en général ?

Marion : Je crois que j’ai toujours aimé ça mais l’écriture de roman n’est venu qu’en 2013/2014.

Charlotte : L’écrire est une passion ?

Marion : D’une envie, c’est effectivement devenue une passion à l’heure actuelle.

ma vie revéeCharlotte : Quelle est ta première histoire ? Quel est son parcours ?

Marion : En 2011 (26 ans) j’ai commencé à avoir une histoire en tête, mais je voulais l’écrire en scénario. Malheureusement, je n’arrivais pas à faire passer les sentiments dans ce que j’écrivais. C’est alors que j’ai pensé au roman. Mon premier roman. Je l’ai écris en écoutant de la musique, ou plutôt c’est en écoutant de la musique que les scènes de mon roman s’écrivaient dans ma tête. Voilà, c’est comme ça qu’est né Ma vie rêvée.

Charlotte : Quelle lectrice es-tu ?

Marion : Contrairement à beaucoup d’auteurs, je ne lis que très rarement. Peut-être 1 roman par an.

Charlotte : Alors partons sur la découverte de ton dernier roman, Quel est en le sujet?

Marion : Mr Alpha remet au goût du jour le téléphone rose et l’anonymat qu’il y a derrière.

mr alpha

Charlotte : Quelle a été ta (ou tes) source d’inspiration pour l’histoire ?

Marion : Aucune idée, tout est venu dans ma tête, mais je ne sais pas comment.

Charlotte : 😉 Quelle est ton inspiration concernant les lieux ?

Marion : J’adore les grandes villes, mais j’aime aussi surtout les Etats-Unis. New York principalement (lieu de Mr Alpha), mais aussi Harvard (lieu de ma saga Descendance).

Charlotte : Et en ce qui concerne les personnages, quelle a été ta (ou tes) source d’inspiration ?

Marion : Idem que tout à l’heure, pas de source précise.

Charlotte : Quels sont les qualités et défauts des personnages principaux ?

Marion : Lola : honnête, entière mais peu sûre d’elle. Mister A : autoritaire, salaud, macho mais quand on creuse : blessé, peu sûr de lui, et finalement très attentionné et très doux.

Charlotte : As-tu des points communs avec tes personnages ?

Marion : Non aucun

Charlotte : Comment c’est passé l’écriture ? Quel était le moment le plus agréable ?

Marion : Tout dans l’ensemble

Charlotte : Le plus difficile ?

Marion : Le syndrome de la page blanche

Charlotte : Quels sont tes rituels d’écriture, si tu en as ?

Marion : Il faut que ce soit écrit dans ma tête avant de me mettre à l’ordinateur.

Charlotte : 😉 Écris tu en musique ?

Marion : Non il me faut du silence et du calme, sans aucune distraction autour.

Charlotte : Merci à toi pour ces réponses, passons maintenant aux questions courtes by les étoile ! C’est parti : ta plus grosse peur ?

Marion : la mort

Charlotte : Ta plus grosse honte ?

Marion : je n’ai jamais honte, j’assume tout

Charlotte : Ton plus gros fou rire ?

Marion : aucun ne me vient en tête, mais il est certain que les plus gros ont été avec mes meilleures amies, Maud, Violaine et Émilie

Charlotte : Ta plus grosse boulette ?

Marion : aucune idée

Charlotte : Ta plus grosse déception ?

Marion : de voir que mes livres ne plaisent pas

Charlotte : Ta plus grosse envie ?

Marion : de pouvoir vivre de l’écriture et de devenir célèbre lol

 

Merci Marion d’avoir pris le temps de répondre à nos questions !

Retrouvez la chronique de Mr ALPHA en cliquant sur ce lien ! !

montage

 

 

 

Colocs, désirs & autres complications de Jeanne Pears aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Colocs, désirs & autres complications de Jeanne Pears publié aux éditions Addictives. Une superbe romance qui abordent des thématiques qui ne laissent pas insensible !

Titre : Colocs, désirs & autres complications

Auteure : Jeanne Pears

Éditeur : éditions Addictives

Genre : Romance

Résumé : Il ne devrait pas céder. Il le fera quand même.
Shane est décidé à reprendre sa vie en main. Nouveau boulot, nouvelle maison, il va faire profil bas et, surtout, pas de vagues.
Alors ce n’est pas le moment de craquer sur l’une de ses colocs !
Le seul problème, c’est que Callie est aussi belle que piquante, aussi vulnérable que complexe… et elle le rend fou !
Ce n’est pas une bonne idée, sa raison lui hurle de s’éloigner, son cœur se méfie… mais Shane n’a jamais su résister à la tentation.
Pour le meilleur ou pour le pire ?

L’avisdeMya

La série des Colocs de Jeanne Pears continue de nous charmer avec ce volet consacré à Shane et Callie. La plume de l’auteure est toujours aussi fluide et plus engagée. Car, cet opus relève des thématiques d’actualité hautement sensibles et qui ne laissent point indifférent. Si les histoires des colocs me plaisent assez car, on y trouve toujours une bonne ambiance, du moins électrique. Mais cette colocation entre Shane et Callie va se révéler encore plus piquante, plus addictive et riche en émotions ! Une coloc qui va très dangereuse pour la tranquillité de leurs états d’esprit et pour leurs résolutions.

Shane vient de sortir de prison et a eu la chance de se trouver un boulot chez un patron pas très regardant mais il doit faire ses preuves quand même et un toit sur la tête. Et rien que pour cela, il doit absolument se tenir à carreau. Mais dès qu’il a croisé le regard de Callie, il a senti les ennuis arrivés sans qu’il puisse leur faire barrage ! Effectivement, cette dernière est d’une joie de vivre communicative, d’abord facile, blonde et pulpeuse, tout à fait son genre de femmes et il se pourrait bien qu’il craque pour elle. Heureusement, l’appel de son petit copain freine tout de suite ses ardeurs le sauvant d’une situation malvenue surtout en ce moment. Aujourd’hui, fini les bêtises, il a besoin de se recentrer sur lui-même et se concentrer sur l’essentiel. Mais dites-cela au destin qui n’a de cesse de se jouer d’eux, comme les tenter en les éclaboussant d’un tourbillon de désir auquel ils ne pourront pas résister.

Callie est en effet casée mais loin d’être heureuse et épanouie comme le devrait être une femme amoureuse. Sous les apparences, se cachent des blessures béantes. Les yeux rieurs pleurent en permanence et le sourire n’est qu’un dessin sur les lèvres pour leurrer son entourage. Si elle ne peut se cacher à sa meilleure amie, Beth, comme elle le fait à son entourage, elle ne pourra le faire à Shane qui a la faculté de lire en elle et regarder au-delà de sa bulle protectrice, un regard qui la met à nu…

Si la relation entre Shane et Callie a pris un mauvais départ, la suite nous prouvera que ce n’était qu’un contre temps. Car eux-deux, c’est une évidence. Leur amitié est une évidence. Leur complicité est une réalité qu’on ne peut nier… Entre eux, c’est beaucoup de tendresse qui fait plaisir à voir. Ils se complètent et s’aident mutuellement. Callie a compris son importance grâce à Shane qui n’a de cesse de lui prouver qu’elle est essentielle dans sa vie et qu’elle est une personne à part entière. Qu’elle doit vivre pour elle et non pour les autres. Suivre ses envies et pas celles des autres. Elle a arrêté enfin de se cacher que cette relation est malsaine et toxique pour elle. Une relation qui n’est qu’une série d’humiliations, de rabaissements et d’atteinte à son psychique. Grâce à lui, elle s’est sentie enfin libre et entière. Épanouie et séduisante à ses yeux et dans ses yeux. Shane qui se croyait fort et libéré de sa colère, ce n’est que proche d’elle qu’il se sent vraiment apaisé et serein. Elle l’aide à se reconstruire, à rattraper ce qu’il a perdu et tourner le dos à son lourd passif.

Les éprouves qu’ils subiront les rendront plus forts, plus résistants. Leur amour y veillera !

Encore une belle histoire que nous offre Jeanne Pears. Des thèmes émouvants qui nous affectent et nous brisent le cœur à des moments où la maltraitance psychologique que subie Callie devient insupportable. En contrepartie, elle nous offre aussi de belles amitiés qui au fil des pages sont devenues le moteur de cette histoire. Il y aussi des situations anecdotiques qui nous rendent le sourire et pansent nos plaies. En somme, une très belle histoire avec des personnages attachants, secondaires compris. Un récit qui alterne noirceur à cause de certaines thématiques qui seront les point forts de cette histoire, amenant l’émotion à son paroxysme, et aussi une légèreté si salvatrice que le sourire ne demandait qu’à naître sur mes lèvres.

Je recommande.

Merci Jeanne ainsi qu’aux éditions Addictions pour cette superbe lecture qui m’a touchée jusqu’aux larmes et fait aussi rire !

105881267_1494635287365278_9155958379330746077_n

French Escapade des quatre-mains Olivia Rigal & Tamara Balliana !


Hello les étoiles, envie d’aventures, de légèreté ? D’une comédie romantique à suspense ? French Escapade des quatre-mains Olivia Rigal & Tamara Balliana & remplit parfaitement sa mission !

Titre : French Escapade

Auteures : Olivia Rigal & Tamara Balliana

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romantic-suspense 

Résumé : Un militaire américain. Une policière française. Une enquête commune qui pourrait leur faire découvrir bien plus qu’un vaste trafic…
Kenneth Dylan rentre de mission et trouve une maison vide. À une semaine de ses examens, sa sœur qu’il a élevée depuis la mort de leurs parents, est partie. Une escapade en France avec un certain Arkady. Une escapade qui tourne mal. Lorsque Madison l’appelle à l’aide, Kenneth s’envole pour Cannes à sa recherche avec Jimmy son fidèle coéquipier et ami.Élodie Cossa, policière cannoise mise au placard pour excès d’intégrité, sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur. Pourtant, elle ne va pas hésiter une seconde à prêter main-forte à Kenneth et Jimmy. Elle accepte de les aider à retrouver Madison, quitte à mettre sa carrière en péril.
Dès leur rencontre, Ken tombe sous le charme de la jeune femme. Mais l’attirance n’a pas vraiment sa place quand des vies humaines sont en jeu. Alors qu’ils pourchassent le truand russe Arkady Ouchkine, Élodie succombe elle aussi peu à peu au beau militaire.
Mais arriveront-ils à surmonter les autres obstacles se dressant entre eux pour que leur histoire ait un avenir ?
French Escapade est une romance à suspense exaltante écrite à quatre mains par Tamara Balliana et Olivia Rigal, autrices de plusieurs best-sellers et publiées à l’international.

L’avisdeMya 

Tout d’abord, j’aimerais remercier Tamara Balliana de faire confiance à notre blog en m’offrant l’opportunité de lire ses romans en avant-première ! J’aime beaucoup ses comédies romantiques souvent mâtinées de suspense. Et French Escapade, co-écrit à quatre-mains avec Olivia Rigal, n’échappe pas à la règle. D’entrée de jeu, les deux auteures ne tergiversent point et nous plongent direct dans le cœur de l’action. Et quelle action ! Elles nous ont offert un film d’action de haut vol.

Revenant d’une mission ultra-secrète en compagnie de son frère d’armes et meilleur ami, Kenneth Dylan constate l’absence de sa jeune sœur qui est sous sa responsabilité depuis le décès de ses parents. Sa sœur est majeure et peut s’occuper d’elle-même certes, mais il a toujours été très protecteur au point de s’attirer les foudres de Madison qui n’en peut plus qu’il la couve comme un bébé. Ken a toujours pris ses responsabilités au sérieux et ne tient guère de ses actes de rébellion. Mais le dernier message qu’elle lui a laissé sème la panique dans son cœur et trouble son esprit qui est normalement habitué au stress et à prendre des décisions de hautes importance dans les pires conditions. Mais là, il s’agit de sa sœur et il est très inquiet par la tournure qu’à prise son escapade parisienne. Là, il se doit de faire le vide dans sa tête et ronger son frein pour mieux réfléchir à l’étape suivante. Heureusement, que Jimmy, est là pour le rappeler à l’ordre et couvrir ses arrières comme s’ils étaient en mission. Le militaire surentraîné était déjà prêt à embarquer avant que son ami n’en émet le souhait.

Le voyage pour la France promet d’être épuisant pour leurs nerfs à vif. Déjà à leur arrivée, la police française refuse de les prendre au sérieux et d’émettre une alerte de disparition pour la raison que la disparue n’était pas mineure.  Mais le destin a eu la bonne idée de s’en mêler mettant sur leur chemin Elodie Cossa, une policière chevronnée, à l’instinct sans faille, infaillible, faisant peu de cas des règles quand il s’agit de sauver des vies, mais malheureusement, mise au placard à cause de son intégrité mal venue selon ses chefs ripoux.

Elodie, malgré une place déjà précaire au sein de son commissariat, décide de tout mettre en œuvre pour leur venir en aide, collecter des informations subtiles de la mener à un gros trafique de traite de blanches qui sévit dans sa ville en toute impunité. Utilisant le peu d’effectifs à sa disposition, travaillant en solo, assistée juste de Ken, Jimmy et d’un agent de sécurité qui s’est avéré pourvu de plus de logistiques que la police elle-même. Elodie ne fait confiance à personne pour mener ses missions à bien. Et pour cause, après les débâcles de sa dernière en date, elle ne pouvait se permettre de se fier à ses collègues dont certains monnaient leur intégrité au plus offrants. Sachant les risques qu’elle encourt en cas d’échec, notre Amazone se lance en croisade contre le crime organisé ! Que pourrais-je vous dire ? Que j’ai été conquise ? Alors, oui, j’ai adoré ce road-trip dans lequel le quatre-mains m’a embarquée incessamment sur des routes françaises minées comme des champs de bataille. Un voyage endiablé, dangereux et riche en suspense et en rebondissements. Et entre deux haltes, il nous a offert une romance exquise née dans la tourmente pour finir dans un havre de paix salvateur. Un quatre-main en symbiose et synchro car vous ne saurez qui écrit quoi même si vous êtes des habituées des deux ou de l’une des plumes… Une histoire qui se laisse lire, fluide, entraînante, addictive avec une intrigue ficelée avec brio.

Si les personnages, Ken et Elodie, m’ont séduite par leur charme, leur intégrité, leur honnêteté, par le désir et l’amour qui les animent, il y a parmi eux un qui m’a rendu accro et j’ai hâte de découvrir sa propre histoire. Son humour et sa manie de manger comme un ogre et à toute heure me promettent un prochain opus haut en couleur !

Bref, les deux plumes ont signé là une histoire sans prétention, mais Ô combien émouvante, captivante et superbement bien menée. Une chorégraphie gracieuse sans aucun faux pas.  Je vous recommande d’y plonger têtes baissées, plaisir garanti. N’hésitez pas à vous réserver une place en première ligne pour mieux savourer votre dose d’adrénaline ! Ce romantic-suspense a tous les ingrédients pour que vous passiez un super moment de lecture

Mille mercis aux quatre-mains Tamara Balliana & Olivia Rigal, je serai au rendez-vous pour le prochain.

105580876_292643501856110_547589691379344016_n

Ennemis…et plus (Grover Beach Team #3) de Anna Katmore chez Cyplog !


Hello les étoiles, à l’occasion de la sortie papier, je vous présente mon avis sur Ennemis…et plus, le 3e volet de la saga Grover Beach Team d’ Anna Katmore. Un Young Adult attendrissant et plein de rebondissements publié chez Cyplog.

Titre : Ennemis…Et plus (Grover Beach Team #3)

Auteure : Anna Katmore

Éditeur : Cyplog

Genre : Young Adult

Broché : Lien d’achat

Changement d’équipe, volet 1 : Lien d’achat

Ryan Hunter, Volet 2 : Lien d’achat

Résumé : Je ne sais pas ce qui se passe en ce moment dans la tête d’Anthony Mitchell, mais tu y prends vraiment beaucoup de place. 
Fille d’un général, Samantha Summers n’a pas la vie facile. En effet, déménager d’un continent à l’autre tous les deux ans, quand on est une adolescente, aide peut-être à apprendre quatre langues en un temps record, mais ça tue aussi toute vie sociale.
Et quand un mec totalement craquant lui en fait baver parce qu’elle est la cousine d’une fille avec qui il est sorti – fille qui l’a largué, en plus –, la perspective de l’année scolaire à venir donne envie à Sam de jeter l’éponge.
Mais le plus énervant dans tout ça, c’est que pour une raison qui lui échappe, elle ne peut s’empêcher de rêver de ce garçon impossible.
Et bon sang, il embrasse vraiment bien ! Et pas que dans ses rêves…

L’avisdeMya 

Ayant beaucoup aimé les deux premiers volets de la saga Grover Beach Team, je n’ai pas hésité à découvrir ce troisième qui met en scène l’histoire de Samantha et Anthony. Et ce fut un grand plaisir de me plonger dans ces amours de jeunesse aussi émouvants, drôles que compliqués. Je suis de plus en plus séduite par le genre Young Adult quand c’est bien ficelé comme c’est le cas de celui-ci !

Dans Ennemis… et plus, l’ambiance était plus électrique, les personnages plus approfondis et l’histoire plus développée que dans les deux premiers pour ne pas être conquise. Bonus, la jolie plume d’Anna Katmore est plus addictive et plus fluide. L’auteure n’a pas eu besoin de scènes de sexe pour faire monter la température. Car la relation entre les deux tourtereaux était explosive et mâtinée de désir contenu et inavoué.

Nous découvrons des personnages attachants et d’autres un peu moins, qui rapportent leurs pierres à l’édifice. Nous y trouvons aussi des réponses à certaines questions ainsi que d’autres délices auxquels vous ne pourrez résister.

Anthony, l’un des maillons de la Grover Beach Team après une déception amoureuse, a décidé que l’amour et les filles, s’en est terminé pour lui. Exit le coureur de jupons et le mec jovial et plein d’énergie qu’on a connu dans le premier tome. Ici, on a affaire à un type taciturne, désagréable à souhait et d’un froid à givrer une boule incandescente. Mais l’arrivée de Sam dans la bande chamboule ses projets d’abstinence. Car, si l’attirance qu’il ressent pour elle n’était pas subite, cela ne l’empêchait pas de lorgner de son côté. Sam est un peu spéciale, elle se distingue des filles dont il s’entourait habituellement. Simple, un peu je m’en foutiste et loin d’être coquette comme les jeunes de son âge. Incompréhensible, comment peut-il ressentir le moindre fourmillement à son égard ? Rien en elle ne lui plait ou ne devrait point lui plaire ! Alors pour se défendre contre cet attrait qu’elle exerce sur lui, il n’a trouvé qu’un seul recours, la repousser de telle façon à la décourager de toute initiative de lui parler ou même lui sourire. Être désagréable et insupportable à battre est devenu son nouveau masque quand elle s’approche d’un mètre de lui… Mais combien du temps résistera-t-il à la fraîcheur de Sam et à ses déboires familiaux ? La question ne se pose même pas. Sam, l’attire oui, mais ce n’est pas son charme qui le fera craquer. Mais c’est sa tristesse et le comportement inadmissible de sa famille envers elle qui le fera plier. Son soudain besoin de la consoler et de la protéger est redevenu une réalité qu’il ne pourrait plus nier… Il sera à ses côtés désormais et ne permettra à quiconque de la faire pleurer… Cette fille qu’il pensait moche et sans charme a détourné son cœur en trois, quatre mouvements, lui qui se croyait immuniser contre l’amour et ses souffrances.

Sam, dès le premier jour à son arrivée au Grover Beach, son regard n’a pas quitté Anthony. Malgré ses yeux noirs et pleins de colère qu’il jette sur elle quand il prend la peine de la remarquer, elle ne peut s’empêcher d’être attirée par lui. Il a un lourd passif avec sa cousine et sa nouvelle meilleure amie, mais qu’importe, elle le veut et fera tout pour le conquérir. Mais Sam va de déceptions aux rebuffades aux sobriquets pénibles… Et si elle lâchait l’affaire et tourner la page ? Se faire aimer d’Anthony est un rêve inaccessible alors autant l’accepter avant qu’elle ne puisse plus se passer de lui.

Comme je disais, Ennemis… et plus est une belle romance Young Adult. Rafraîchissante, attendrissante au plus haut point et pleine de rebondissements. Elle rappelle les amours de jeunesse, les souffrances interminables, les rejets quand tu ne rentres pas dans le moule ou à cause de chaque différence qui te démarquera des autres, les tentatives, souvent vouées à l’échec, d’attirer le regard de celui pour lequel tu te meures d’amour sans pouvoir l’approcher. Elle rappelle les bons souvenirs des années du lycée mais aussi les mauvais. Elle parle aussi de bonnes amitiés et la solidité de la bande de Grover Beach, leur soutien indéfectible envers les leurs.

PS : Je préfère encore prévenir que dans cette histoire, vous ne trouverez point de scènes de sexe, ce qui est normal pour un YA mais c’est loin d’être fade. Bien au contraire, les personnages principaux sont tellement émouvants et leurs parenthèses intimes sont pleines de douceur que ce n’est pas dérangeant de ne pas en trouver du tout. C’est même plus crédible et meilleur.

Bref, un superbe moment lecture que je vous recommande et dont je remercie l’auteure ainsi que Cynthia des éditions Cyplog pour l’envoi du service presse numérique !

105034870_561874464693593_497530967439148801_n

 

 

 

Pile à lire du 22 au 28/06 !


Hello les étoiles, voici quelques sorties de la semaine qui ont rejoint nos PAL en service presse et d’autres qu’on aimeraient acquérir en numérique en papier ! Avec la participation de : Tamara Balliana, Cyplog éditions, Editions Addictives avec Lou Everly et Ana K. Anderson, Black Ink éditions avec Shelby Kaly, Natacha J. Collins, Lou Marceau et L.J.Shen

  • Montlake Romance

Avec la sortie numérique et en broché de Je veux un homme qui… de Tamara Balliana.

Résumé : Oriane aime Jules, Jules veut l’aider à trouver l’amour.

Oriane, jeune policière sportive et célibataire, ne rencontre que des hommes qui ne l’intéressent pas, ou qui ne sont pas disponibles à l’instar de Jules, le patron du Café de la Place de Cadenel, qu’elle aime secrètement depuis l’adolescence.

De son côté, Jules est plutôt préoccupé par la préparation de sa soirée, qui s’annonce mémorable. Pari réussi… mais pas tout à fait comme il l’imaginait ! Voir tous ses plans partir en fumée, et se retrouver au poste menotté par Oriane ne faisait certainement pas partie du programme. Mais à cette occasion, lui qui n’a toujours accordé qu’une attention distraite à la jeune femme, s’aperçoit qu’il peut compter sur elle.

Petit à petit, leur amitié se développe, et Jules entreprend d’aider Oriane à trouver l’amour au moyen d’une liste : celle des qualités indispensables à l’homme de sa vie. Mais comment faire comprendre à Jules que le seul homme qu’elle veut, c’est lui ?

  • Cyplog éditions

Vous avez aimé la version numérique de Ennemis… et plus de Anna Katmore ? Soyez heureuses, la version papier arrive dans les librairies le 23 juin. (Lien Précommande)

51x7ktAM7dL._SX323_BO1,204,203,200_

Résumé : Je ne sais pas ce qui se passe en ce moment dans la tête d’Anthony Mitchell, mais tu y prends vraiment beaucoup de place.  Fille d’un général, Samantha Summers n’a pas la vie facile. En effet, déménager d’un continent à l’autre tous les deux ans, quand on est une adolescente, aide peut-être à apprendre quatre langues en un temps record, mais ça tue aussi toute vie sociale. Et quand un mec totalement craquant lui en fait baver parce qu’elle est la cousine d’une fille avec qui il est sorti – fille qui l’a largué, en plus –, la perspective de l’année scolaire à venir donne envie à Sam de jeter l’éponge. Mais le plus énervant dans tout ça, c’est que pour une raison qui lui échappe, elle ne peut s’empêcher de rêver de ce garçon impossible. Et bon sang, il embrasse vraiment bien ! Et pas que dans ses rêves…

  • Black Ink éditions 

Overdose, le premier tome de Black Fidelity de Shelby Kaly arrive dans vos PAL numériques le 24 juin. Êtes-vous  prêtes d’accueillir Lynn et le leader de Black Fidelity ?

Résumé : Quand Lynn, assistante personnelle renommée de Los Angeles, est engagée par le manager du célèbre Jett Campbell, elle n’imagine pas le chaos qui l’attend.
Le leader charismatique des Black Fidelity a pour devise « sexe, drogue & provocations » sans se soucier des répercussions de sa vie sur le groupe.
Leur rencontre va être explosive et la tension à son comble alors que des sentiments et des désirs contradictoires s’ajoutent à l’équation.
Entre mensonges, jalousie et son passé qui resurgit, Lynn pourra-t-elle sauver la rockstar de ses tourments ?

  • Éditions Addictives

La sortie papier pour les fans de Scottich bastard et pour celles qui voudraient le découvrir en broché.  Ana K. Anderson vous donne l’occasion d’acheter votre exemplaire dédicacé. (Lien précommande)

41GFAsPMraL._SX350_BO1,204,203,200_

Résumé : Quinn, homme d’affaires brillant et sûr de lui, est habitué à tout contrôler. Dawn, elle, ne rend de compte à personne. Alors quand elle se retrouve à épouser son vieil ami Fergus MacFayden, de soixante-six ans son aîné, qui est aussi le grand-père de Quinn, la guerre est déclarée entre la jeune femme et l’Écossais ! Quinn veut à tout prix protéger sa famille de cette jeune arriviste… qui a ses raisons, et ne cédera face à rien ! Le plus gênant dans tout ça ? C’est que Dawn ne le laisse pas, mais alors pas du tout indifférent ! Le reconnaître ? Jamais ! Craquer pour elle ? Hors de question. Faire comme si elle n’existait pas ? Impossible !

 

Et la sortie numérique de Bad boy crush de Lou Everly jeudi prochain.

 

Résumé : Craquer pour le bad boy du lycée ? Hors de question !
Célian est sexy, séducteur, sombre et sûr de lui.
Toutes les filles du lycée craquent pour lui, et il ne se gêne pas pour en profiter !
Toutes, sauf Alayna. Surnommée la reine de glace, elle se fout de l’amour et des hommes : que du vent et une promesse de cœur brisé, à ses yeux.
Rien ni personne ne la fera changer d’avis, et elle envoie bouler les audacieux d’une pique bien sarcastique !
Il en faut beaucoup plus pour décourager Célian : plus elle résiste, plus elle l’intrigue… plus il la veut. Et il compte l’avoir.

  • Auto-édition

Je continue avec une auto-édition qui sortira le 26 juin prochain. Et tant pis pour le destin ! de Natacha J. Collins, auteure de romances historiques confirmée chez Harlequin. Avec ce nouveau roman, elle change de genre !

Résumé : Comme si la vie n’était pas déjà assez compliquée ! Non seulement les nuits de Rozenn sont peuplées de cauchemars depuis cet accident tragique où elle a failli mourir, mais voilà que Pierrick, un fantôme aussi sexy qu’insistant, lui demande son aide ! Selon lui, elle est la seule capable d’empêcher Tristan, le frère jumeau de Pierrick, de faire la plus grosse bêtise de sa vie. Bouleversée de se découvrir la capacité de communiquer avec les défunts, Rozenn fait de son mieux pour mener à bien sa mission. Mais cela s’avérerait bien plus facile si Tristan était plus enclin à la croire, et surtout, s’il n’était pas aussi séduisant…

  • Wishlist

J’aurai voulu noter plusieurs dans ma Wishlist mais, comme je suis quelqu’un de raisonnable, je me contenterai de 2.

Le 1er titre est So What de Lou Marceau sort en numérique et en poche le 25 juin chez Hugo Roman Poche et dont j’ai aimé la plume dans Le Roman de Romy chez BMR et dans Mon insupportable Boss coécrit avec Lindsey T. et publié chez les Editions Addictives. (Lien précommande)

41oTySJ6oYL

Résumé : Et si son amour de vacances devenait l’homme de sa vie ?
Quelle meilleure façon, pour se remettre d’une rupture pénible, que de partir dans un hôtel-club, tout confort, au soleil, avec ses meilleures amies ?

Alexandra pense que cela ne peut lui faire que du bien. Il est temps qu’elle pense de nouveau à elle, qu’elle s’amuse et fasse la fête. Au diable la morosité !
Cela tombe bien, ses amies sont toutes plus drôles et déjantées les unes que les autres et dès leur arrivée dans leur petit paradis, elles repèrent un spécimen masculin tout à fait admirable.
Leandro, venu pour se reposer, est là incognito. Il ne cherche pas vraiment à avoir une liaison pendant ses vacances. Alexandra encore moins.
Mais le soleil, les cocktails, les amies d’Alexandra et la persévérance du beau Brésilien… tout conspire à les rapprocher. Quel mal cela pourrait-il faire ? Ce n’est qu’un amour de vacances. Et puis, peu importe qu’il soit plus jeune qu’elle… Non ?

Et le 2e est Scandale de L.J. Shen. Son dernier roman sorti chez Collection &H ne m’a pas beaucoup convaincue mais je suis curieuse de découvrir ce que donne Scandale qui sort aussi chez Hugo Roman.

Résumé : Une liaison à risques au bureau.
Jude a de gros ennuis.

Non seulement, elle a besoin très vite d’un travail qui lui permettra de vivre mais également d’assumer les frais médicaux de son père qui est très malade, mais elle a commis une erreur majeure. Après une nuit de folie avec celui qu’elle a pris pour un simple touriste français, elle a perdu la tête et a quitté leur chambre d’hôtel en volant son portefeuille.
Elle en a honte mais Célian était visiblement aisé et elle n’a aucune chance de le revoir à New York, puisqu’il va certainement rentrer chez lui.
Mais la chance ne sourit pas beaucoup à Jude, elle le sait pourtant.
Lorsqu’elle arrive sur son nouveau lieu de travail, au sein d’un groupe de presse, elle a la très désagréable surprise de découvrir que Célian Laurent sera son patron.
L’alchimie fabuleuse qu’ils avaient découverte quelque temps auparavant est toujours là, vibrante.
Entre le vol qu’elle a commis et le désir qu’elle éprouve pour celui avec qui elle travaille, Jude pourrait voir sa vie sombrer dans le scandale.

105185966_1119722505088238_5885285060308284870_n

L’avis de Charlotte sur Passé (si) composé de Linda Catherine


Hello les étoiles, voici mon avis concernant Passé (si) composé de Linda Catherine, la suite de Passé (pas si) simple, publié chez Something Else Editions.

Titre : Passé (si) composé

Tome 2 sur 3 – premier tome : passé (pas si) simple

Auteur : Linda Catherine

Genre : Romance

Editions : Something Else Editions

Ebook : 4,99 €

Attention, le résumé et mon avis donnent des informations sur le tome 1

Résumé :

Après le chaos qu’a créé le départ de Daryl, à Riddes les semaines se sont écoulées et annoncent enfin un retour au calme dans la vie d’Alix. Malgré son incompréhension, la jeune kiné est convaincue que pour aller de l’avant, il faut définitivement l’oublier. Retour à la case départ, à quelques détails près, et pas des moindres…
Elle obtient enfin le poste qu’elle convoitait et dorénavant, elle est chargée du service pédiatrique avec son ami Abel. Nigel, qui est resté à ses côtés, lui offre également l’occasion de s’installer avec lui.
Encore bouleversée, elle accepte la proposition et tente de redonner un sens à sa vie sans lui.
Daryl, lui, retrouve difficilement le cours de son existence en Angleterre auprès de son frère Néo. Alors qu’il réussit à s’imposer face à son père pour regagner les faveurs du conseil, un événement inattendu le force à tout quitter et à réapparaître dans la vie de la jeune femme.
Mais pourquoi ce retour ? Et comment Alix va-t-elle réagir ?

Mon avis :

J’attendais ce tome avec impatience et je n’ai pas été déçu, bien au contraire !!

Alix continue sa vie malgré l’incompréhension concernant le départ soudain et inattendu de Daryl. Heureusement qu’elle peut compter sur son travail à Riddes, au poste qu’elle convoitait. Daryl, fidèle à sa ligne de conduite, travaille d’arrache-pied pour son entreprise et contre son père. Cependant, il va devoir retourner à Riddes et faire face à Alix… Comment sera-t-il reçu ? Comment prendra-t-elle les choses alors qu’elle venait de décider de tourner la page ?

Dans ce deuxième tome, Alix n’a rien perdu son caractère bien affirmé et sa langue bien pendue. C’est Nigel, resté à ses côtés, qui en fait les frais ! Heureusement (ou pas), il a également un fort caractère. Leur amitié étonnante est à leur image : telle une tornade, elle emporte tout sur son passage. J’ai adoré la présence de Niguel qui reste un personnage qui m’intrigue et que j’aime découvrir petit à petit.

Les choses prennent une tournure imprévue et le retour de Daryl, tout aussi déconcertant que son départ, va une nouvelle fois perturber Alix dans son quotidien.

L’évolution des personnages se fait en douceur, gardant leurs personnalités bien affirmées, ils vont tout de même tenter de faire des concessions sur certains points pour que les choses avancent. Mais cela sera-t-il suffisant ?

Tout est réuni dans ce deuxième tome pour nous faire passer un super moment : une histoire addictive pleine de suspense, d’action, accompagné de beaucoup d’émotions. J’ai été touchée une nouvelle fois. Mon cœur n’a pas résisté à certains passages, l’histoire et les personnages m’ont touchée et émue aux larmes.

Je suis frustrée par la fin de tome qui me donne envie de dévorer le tome suivant, que je vais, encore une fois, attendre avec beaucoup d’impatience !

Merci à Carolyne et Something Else Editions pour l’envoi de ce service presse. Merci à l’auteure, Linda Catherine, pour cette histoire en passe de devenir un coup de cœur.

Extrait :

J’ai d’abord été complètement désorientée, puis très vite dévastée lorsque j’ai éclaté en sanglots, me vidant de toutes les larmes amères que contenait mon corps inerte dans les bras de Nigel. Par la suite, des gémissements de douleur ont pris place, quand les bercements de celui-ci m’ont à peine calmée. Désespérément, j’avais tenté de comprendre pourquoi il avait fait de moi une femme atrocement blessée, avant de me rendre à l’évidence. Il m’avait prévenue et maintenant tout était fini.

Bonus : l’interview de Linda Catherine !

MONTAGE PASSE SI COMPOSE

L’interview de Linda Catherine


Bonjour les étoiles,

Voici aujourd’hui une interview consacrée à Linda Catherine, auteure de « Passé (pas si) simple » et « Passé (si) composé » publiés chez Something Else Editions.

Charlotte : Bonjour et merci Linda de répondre à nos questions ! Pour commencer, peux-tu nous en dire plus te concernant ? Qui es-tu ?

Linda : Linda Catherine est mon premier et deuxième prénom. J’habite à la campagne dans le nord de la France. Lorsque je ne suis pas en train de vous concocter une de mes histoires derrière mon écran d’ordinateur, je travaille pour un grand groupe automobile. Sempiternelle amoureuse de la vie, j’adore aller au cinéma, manger chinois, lire (ça va de soi), et passer du temps avec ma petite famille. Que des choses simples 😉

avatar Linda Catherine

Charlotte : D’où t’es venu l’envie d’écrire en général ?

Linda : Au début, j’admets que je n’avais pas pour vocation d’écrire un roman. Je voulais poser mes « maux » avec des « mots » et rien de plus. Une thérapie en quelque sorte. Un jour, j’ai fait part de mes écrits à ma sœur de cœur.  Elle m’a carrément prise au sérieux, elle trouvait que j’avais du talent, puis elle m’a poussée à continuer. Nous avons passé un pacte où je devais écrire le temps de sa grossesse et sortir nos « bébés » ensemble. Et c’est ce que nous avons fait…

Charlotte : Merci à ta sœur de cœur, elle a eu une merveilleuse idée ! L’écrire est une passion ?

Linda : C’est bien plus que ça, c’est devenu un besoin, un rituel, une dépendance…

Charlotte : Quelle est ta première histoire ? Quel est son parcours ?

Linda : Passé (pas si simple) vient tout juste de fêter ses 2 ans. Il a fait un an en autoédition avant de gagner les rangs de Something Else Éditions qui lui a permis d’acquérir un second souffle et de sortir la suite.

Charlotte : Que j’attends avec impatience 😉. Continuons avec tes lectures. Quel est ton type de lecture de prédiction ?

Linda : Mon univers livresque change continuellement. Je n’ai pas de domaine de prédilection à proprement parler et je vais là où le vent m’emporte. Ça peut passer d’un bon thriller à une romance. À savoir que je ne cherche pas forcément un coup de cœur, mais de passer un excellent moment.

Charlotte : Quel est le roman qui te tiens le plus à cœur ?

Linda : Maybe someday de Cooleen Hover. Un roman que je chéris et que je lis encore et toujours.

Charlotte : Quel est le dernier roman que tu as lu ?

Linda : Fucked Up de F.V. Estyer.

Charlotte : Quel est ton dernier coup de cœur ?

Linda : Les Hades Hagmen.

Charlotte : Un auteur ou une auteure dont tu ne loupes pas les sorties ?

Linda : Jennifer Armentrout.

Charlotte : Tu vas me donner des envies de lectures avec tout ça ! 😊 Parlons maintenant de ton dernier roman. Lequel est-ce ? Quel en est le sujet ?

Linda : Il s’agit d’une nouvelle qui sortira le 26 juillet dans un recueil de nouvelles d’été écrit avec d’autres auteurs de chez Plumes de Mimi Éditions. Une histoire légère et pleine d’humours. Avec une amitié fracassante et des rencontres improbables. Une poisse à n’en plus finir et tout cela, sous le soleil de la Grèce.

Les droles de plumes en vacancesfond blanc

Charlotte : Quelle a été ta (ou tes) source d’inspiration pour l’histoire ?

Linda : Les vacances à venir !!!

Charlotte : Quelle est ton inspiration concernant les lieux ?

Linda : Les sublimes plages de Mykonos.

Charlotte : Super ! J’ai comme une envie de vacances d’un coup ! 😉 Quels sont les qualités et défauts des personnages principaux ?

Linda : Pour le coup, Joséphine est très naïve et trop gentille.  Une qualité qui peut vite devenir un défaut !!

Charlotte : As-tu des points communs avec tes personnages ?

Linda : Pas du tout !! Cette fois, j’ai choisi de me retirer du jeu (MDR)

Charlotte : Comment c’est passé l’écriture ? Quel a été le moment le plus agréable ?

Linda : Lorsque j’ai écrit les moments un peu gênants de Joséphine. Il faut dire qu’elle en bave la pauvrette. Et lorsque j’ai posé le dernier mot. Je me suis dit : j’ai réussi !

Charlotte : Le plus difficile ?

Linda : Le commencement. J’étais en flip totale. Je ne savais pas comment je pouvais raconter une histoire en 15000 mots. Et respecter le deadline, pas évident pour ma part.

Charlotte : Quels sont tes rituels d’écriture si tu en as ?

Linda : Je n’ai pas de rituels. J’écris simplement quand j’ai le temps.

Charlotte : Ecris tu en musique ?

Linda : Non. Il me faut un silence absolu. Sinon ça part en couil… Et je finis par chanter comme une casserole, avec en guise de micro tout ce qui me passe sous la main. Et on peut dire que ma séance d’écriture est Dead.

Charlotte : J’aimerai bien voir ça 😊. Que voudrais-tu dire de plus, sur toi ? Tes personnages ? Aux lecteurs ?

Je suis plutôt dévoreuse avec une pile bien plus remplie que je ne pourrais en lire les prochains mois. Seulement, entre le travail, la vie de famille, l’écriture et le graphisme, j’ai dû me mettre au régime pour suivre le rythme. Toutefois, étant également chroniqueuse je m’accorde encore un peu de temps pour ce plaisir. Moins, qu’avant, mais cela me convient.

En ce qui concerne mes projets d’écritures. En ce moment, je planche sur une nouvelle pour l’association « Nos plumes pour vous » avec pour thème : Noël. Elle paraîtra dans un recueil cet hiver où je partage cette sublime expérience avec plusieurs auteures.

Aussi, je m’active fortement sur le dernier tome de ma saga « Passé » qui verra le jour cet automne, chez Something Else Éditions.

Ce sera tout pour 2020 😉 Il faut que je garde un peu de ressource, car 2021 sera tout aussi florissante en sorties livresques.  D’ailleurs, vous pouvez suivre mon actualité sur

https://www.facebook.com/linda.catherine.jrk

 https://www.instagram.com/lindacatherine.jrk/

Charlotte : Merci pour toutes ces infos ! Je suivrai avec plaisir tes prochaines parutions ! Passons maintenant aux questions courtes by les étoiles !

Charlotte : Ta plus grosse peur ?

Linda : De perdre mes enfants.

Charlotte : Ta plus grosse honte ?

Linda : D’avoir imaginé que j’étais une rock star, tandis que j’étais sous hypnose (j’ai vu les vidéos, la honte !!!)

Charlotte : Ton plus gros fou rire ?

Linda : Je suis en proie à des fous rires tous les jours, donc difficile à dire.

Charlotte : Ta plus grosse boulette ?

Linda : Lorsque j’ai croisé un ami d’enfance avec sa compagne que je ne connaissais pas et que j’ai félicité pour le futur bébé à venir, alors qu’elle n’était pas enceinte. Oupsss….

Charlotte : Ta plus grosse déception ?

Linda : De ne pas avoir assez de temps pour écrire.

Charlotte : Ta plus grosse envie ?

Linda :  En avoir 😉

Charlotte : Ma chanson préférée ?

Linda : I was born to love you de Queen.

😊  Merci encore Linda d’avoir pris le temps de répondre à nos questions !

La chronique de son roman Passé (pas si) simple est par ici :

passé pas si simple

La chronique du tome 2 : Passé (si) composé est par là :

passé si composé

VISUEL

Fucking Wedding de Melodie Chavin aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur une superbe lecture. Une romance à suspense et à rebondissements pleine de passion et de douceur à la fois. Je vous invite à découvrir la jolie plume de Mélodie Chavin dans Fucking Wedding  chez les éditions Addictives.

Titre : Fucking Wedding

Auteure : Mélodie Chavin

Éditeur : Editions Addictives

Genre : Romance à suspense

Résumé : Elle ne devrait même pas y penser !
Quelles que soient les épreuves, April ne baisse jamais les bras et préfère se concentrer sur le positif.
Son travail de wedding planner la passionne, son entreprise est florissante, la vie lui sourit.
L’amour ? Pour les autres, et c’est très bien comme ça !
Jusqu’au jour où un nouveau client se présente, la dernière personne pour laquelle elle aurait imaginé un jour organiser un mariage…
Mais doit-elle vraiment lui dire oui ?

L’avisdeMya

Ayant déjà découvert la plume de l’auteure dans son premier roman Campus love que j’avais beaucoup aimé d’ailleurs, je ne pouvais pas manquer l’occasion de confirmer ma première impression. Et j’avoue que j’ai été ravie de cette deuxième lecture de l’auteure. Sa plume est toujours aussi addictive que fluide. Une histoire qui ne laisse pas indifférent et qui va au-delà de l’histoire d’amour compliquée entre April et Thomas.

L’héroïne de Fucking Wedding s’appelle April. Aujourd’hui, elle est wedding planner avec son frère, exploitant le superbe domaine de sa famille pour rendre heureux les gens, leur offrant le meilleur pendant cette journée qui compte le plus dans leurs vies. Elle adore son travail et elle le fait avec passion. Elle donne cette joie qu’elle n’a jamais eue et redoute de ne jamais l’avoir. Un jour, elle aussi, elle a été aimée mais a été aussi trahie… Celui qui l’a abandonnée comme le lâche qu’il est et sans aucune explication l’a marquée au fer. L’amour, elle a connu et plus jamais, elle ne redonnerait sa confiance déjà bafouée… Pour le moment, elle se consacre à son travail qui lui apporte un pur bonheur et à sa famille sans penser au lendemain. Jusqu’au retour de celui qui a blessé son cœur et a failli la briser…. La suite, je vous laisse la découvrir en suivant les aventures d’April, Thomas et tous ceux qui ont contribué à embellir cette belle romance. Le retour de Thomas ne se fera pas son lot de complications. Entre les préparatifs du mariage de son ex dont la fiancée a choisi son entreprise à elle pour l’organiser, le secret qui taraude ses entrailles, le danger qui rôde autour d’elle et de ses proches, on ne peut pas dire que c’est la grande joie en ce moment. Heureusement, Thomas n’a pas rapporté que des problèmes. Son chapeau magique contenait aussi des explications cohérentes qui vont lui permettre de tourner la page et recoller les miettes de son cœur brisé, ainsi que pardon et une passion dévoratrice loin d’être éteinte. Mais son prochain mariage tue dans l’œuf tout espoir de reprendre leur histoire là où ils l’ont laissée cinq ans avant !  Embarquement immédiat pendant cette lecture tellement addictive. Passion, suspense, rebondissements et humour sont les quelques mots clés de Fucking Wedding.

C’est sur le goût d’inachevé qu’April a dû se reconstruire et construire son avenir. Le départ de Thomas l’a anéantie, mais la fille forte en elle a pu se relever et avancer même avec un trou baillant dans son cœur. Quant à Thomas, il y a cinq ans, il est parti sans se retourner. Ulcéré par la trahison de celle qui comptait le plus dans sa vie, il s’est concentré sur ses études enterrant le passé qui ne lui a apporté que blessures. Mais son retour au bercail n’a fait que rallumer le feu de la passion qu’il a reniée depuis trop longtemps. Mais, il n’a pas droit au Graal que lui promettait le regard embrumé de désir de son âme sœur… Le mariage doit se faire, c’est une question de vie ou de mort !  L’auteure a encore signé une superbe romance qui a conquis mon cœur et a ravi mes papilles. Une romance où tous les ingrédients d’une bonne lecture sont réunis. Bref, une histoire comme je les aime.

L’auteure nous raconte un amour inoubliable, une passion ravageuse ainsi qu’une tendresse émouvante, sans oublier des amitiés indétectables… C’est important de le souligner car ces dernières amplifient l’histoire d’une bonne dynamique. En somme une belle romance et beaucoup d’émotions à rajouter à vos piles à lire pour passer un bon moment, rire et s’émouvoir des échanges riches en humour et bien plus que cela. J’ai dû taire certaines choses pour ne pas vous spoiler.

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse numérique ainsi qu’à l’auteure pour cette belle lecture si captivante.

104477039_263245601567921_4906697952787339349_n

Sea, Sex and Sun… ou pas ! d’Angel B. en auto-édition !


Hello les étoiles, envie de fun, de soleil et d’une pause lecture toute en légèreté ? J’ai Sea, Sex and Sun… ou pas ! d’Angel B. à vous recommander. Une jolie histoire pleine d’humour et sans prise de tête.

Titre : Sea, Sex and Sun… ou pas !

Auteure : Angel B.

Éditeur : AA éditions

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat

Résumé : Léna se remet doucement de sa dernière relation amoureuse. Elle pensait vraiment avoir enfin rencontré le grand amour avec Sam. Tout paraissait si merveilleux, voire idyllique… jusqu’à ce que ce dernier la trompe avec une autre. Dès lors s’en est suivi une rupture sans retour possible pour la jeune trentenaire. À présent remise à peu près de cette peine de cœur, Léna décide de profiter de la réservation au Beach Camping qu’elle avait faite quatre mois auparavant pour Sam et elle. Sauf qu’elle n’avait pas du tout imaginé que son ex aurait le culot de vouloir partager la location du mobil-home … tant pis, elle lui montrera qu’elle n’est plus en mode love. Trois mots d’ordre sont au programme le long de ce mois d’août : Sea, Sex and Sun ! ou pas…

L’avisdeMya :

Léna est maudite, non mais vraiment. Elle n’a pas de chance avec ses amours. Chaque pas consenti en avant, elle se retrouve désespéramment à ramasser les miettes de son cœur brisé. Les mecs, elle devrait y mettre une croix et à jamais. Mais, l’espoir fait vivre… Et le dernier qu’elle vient de rencontrer est le pire de tout car, il connait quand même son passif trouble et les trahisons des hommes passés en coup de vent dans sa vie. Mais a-t-il appris la leçon ? Que nenni…

Confiante enfin, car en Sam, elle a retrouvé l’homme idéal, elle élabore des projets avec lui, comme partir en vacances ensemble, sans savoir qu’à la première occasion, il va la poignarder dans le dos… Lena décide alors de profiter de ces vacances en solo puisque l’amour n’est pas au rendez-vous. Encore une fois, il y a eu méprise sur la personne.

Sea, Sex and Sun… ou pas ! est le titre de cette jolie romance sans prise de tête que nous a concoctée Angel B. Un titre qui lui va comme un gant. Un appel au rire, aux vacances, au soleil, à la mer et aux soirées estivales, arrosées bien entendu. Pleine de punch et d’humour.

Entre Lena et Sam, la guerre est déclarée. Ils vous promettent des coups de gueule hilarants, des coups bas à la pelle et aussi des scènes torrides. Attention, n’attendez pas une histoire profonde ou des personnages torturés car, ce n’est pas le but de cette histoire estivale. L’objectif d’Angel B. est de vous faire passer un bon et léger moment, vous faire rire et tourner la page du blues de l’hiver. Une romance pleine de lumière et de scènes comiques malgré que la situation de Lena était loin d’être drôle. Elle en a bavé et en re-bave encore. Mais cette fois-ci, elle a décidé que c’est fini de rire à ses dépens. Elle a revêtu sa tenue de girl power pour rendre coup pour coup, menant Sam par le bout du nez, lui faisant payer sa trahison au centuple…Sam va en souper pour pouvoir la reconquérir, si hier, Lena lui était acquise, aujourd’hui, il va devoir redoubler d’efforts pour mériter sa confiance perdue.

Bref, une romance exclusivement faite pour les amatrices de fun, de sexe et de cocktails corsés en bonus. Un superbe moment de lecture tout en légèreté que je vous recommande… Évasion garantie.

Merci Angel pour l’envoi du service presse !

105033872_583410962554163_2051061074923201012_n

Interview de Jeanne Malysa, auteure de Le Cuir et la Plume


Coucou les étoiles, l’interview du jour est consacrée à Jeanne Malysa, l’auteure de « Le Cuir et la Plume » chez Juno Publishing, mais pas que… Découvrez-la !

photo Jeanne MalyssaCADRE

Charlotte : Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions ! Pour commencer peux-tu nous parler de toi ? Qui es-tu ? Que peux-tu nous dire sur toi ?

Jeanne : Jeanne Malysa. J’écris, je suis scorpion, j’ai de l’humour, je suis très bon public aussi, j’ai un sale caractère mais je me soigne.

Charlotte : Parlons d’écriture, d’où t’es venu l’envie d’écrire en général ?

Jeanne : D’une pulsion électrique qui a fait disjoncter mon cerveau en ébullition et qu’il a fallu calmer en alignant des mots, puis des phrases pour finir par une histoire. Et depuis, le courant n’a jamais été coupé. Bon, un peu métaphorique, la réponse, mais je n’ai pas mieux pour l’illustrer.

Charlotte : L’écrire est une passion ?

Jeanne : C’est bien plus que cela. Je ne saurais être complète sans écrire à présent.

Charlotte : Quand et dans quel contexte est née ta première histoire ?

Jeanne : Éditée en 2016, chez les éditions Dreamcatcher qui n’existent malheureusement plus, j’ai créé une saga, Thuata, qui se décline en plusieurs saisons de 2 tomes chacune. Les éditions Livresque l’ont reprise. Thuata est un domaine écossais qui se situe quelque part dans les Highlands et qui appartient à la famille Mac Kelloch’ depuis le 14ème siècle. Ma saga débute au 21ème siècle avec l’aîné de trois frères, Iain Mac Kelloch’. Il va devoir accomplir une mission, tout comme une Parisienne, Anaïs de Malincourt, qui tient une librairie à Paris et dont la famille remonte à François Premier. Cette saga mélange allègrement l’Histoire, l’aventure, la romance, l’ésotérisme, l’érotisme et le paranormal. Tout un programme.

Charlotte : Parlons maintenant de tes lectures. Quel est ton type de lecture de prédiction ?

Jeanne : J’en ai beaucoup trop pour n’en citer qu’un seul : Le thriller, le polar, le paranormal, l’ésotérisme, l’érotisme

Charlotte : Quel est le roman qui te tient le plus à cœur ?

Jeanne : Celui que je lis et relis et relirai encore : La chasse à mort de Dean Koontz. Une histoire de manipulation génétique avec des méchants et des gentils, dont un Golden Retriever dans le rôle du plus gentil de tous ! Un pur régal.

Charlotte : Quel est le dernier roman que tu as lu ?

Jeanne : Celui qui regardait le ciel de Frédéric Bleumalt. Un roman auto-édité qui relate l’adolescence et les premiers émois d’un garçon vers un autre garçon. Je résume car ce livre est bien plus que cela. C’est une merveille d’écriture.

Charlotte : Quel est ton dernier coup de cœur ?

Jeanne : Le même !

Charlotte : Un auteur ou une auteure dont tu ne loupes pas les sorties ?

Jeanne : Hou… il y en a plein. Je vais être obligée de faire un tri… Stephen King, Preston et Child, Giacometti et Ravenne,  Ken Follett,  et j’en oublie très certainement !

Charlotte : Et si nous parlions maintenant de tes écris… Quel est le sujet de ton dernier roman ?

Jeanne : J’ai plusieurs parutions prévues en juillet et en novembre : un recueil de nouvelles érotiques chez les éditions Ex Aequo et un roman d’amour masculine chez Mix éditions. Je vais donc partir du principe que cette question concerne mon projet en cours.

C’est la 3ème saison de Thuata. J’ai fini le 1er tome et presque le second. L’histoire concerne Clyde Mac Kelloch’, le cadet de la fratrie et sa femme Karola. Il est pianiste. Elle est sa muse et son impresario. Cette saison va mettre en scène un opéra de Mozart, la Franc-maçonnerie et les légendes nordiques. Sans parler de Thuata qui révèle ses mystères au fil des saisons…

montage thuataa mettre

Charlotte : Quelle a été ta (ou tes) source d’inspiration pour l’histoire ?

Jeanne : Les trois principaux sujets : la musique, les légendes nordiques et la franc-maçonnerie.

Charlotte : Quelle est ton inspiration concernant les lieux ?

Jeanne : Pour Thuata, l’inspiration vient de mon imagination fertile. J’ai tout inventé en ne me servant d’aucun repère, que ce soit géographique, historique ou légendaire. Bon, je triche un peu car le nom même de Tuatha (avec cette bonne orthographe) provient d’une légende celte irlandaise. J’ai juste emprunté le nom et changé le « h » de place.

Charlotte : Quelle a été ta (ou tes) source d’inspiration pour les personnages ?

Jeanne : Là encore, je ne m’inspire de personne. Tout vient de moi.

Charlotte : Quels sont les qualités et défauts des personnages principaux ?

Jeanne : Si on parle toujours de mon projet en cours : Clyde est la diplomatie faite homme, limite casanier, il a horreur de l’imprévu. Sa femme est un poil plus rebelle, plus aventureuse (heureusement pour elle vu ce qui lui arrive dans cette saison). Sinon, en règle générale, mes persos ont des caractères forts, plutôt entiers, toujours avec la notion de respect chevillée au corps.

Charlotte : As-tu des points communs avec tes personnages ?

Jeanne : Les trois cités précédemment, c’est certain.

Charlotte : Comment c’est passé l’écriture de ton dernier roman ? Quel est le moment le plus agréable ?

Jeanne :  Les recherches, la lecture de documents, l’élaboration de l’histoire, la concrétiser dans un plan (je ne sais pas écrire autrement), alimenter les chapitres.

Charlotte : Le plus difficile ?

Jeanne :  Tenir un rythme. Pas évident quand on est occupée par ailleurs. Je n’arrive pas à finir le tome 2 alors qu’il ne me reste qu’une petite dizaine de chapitres…

Charlotte : Quels sont tes rituels d’écriture, si tu en as ?

Jeanne :  Non, aucun. Je n’ai besoin de rien d’autre qu’une bouteille d’eau à proximité et de mon ordinateur portable (mon écriture manuelle est illisible !)

Charlotte : Écris-tu en musique ?

Jeanne :  Il m’arrive de mettre un casque lorsque le bruit extérieur est trop envahissant. Je n’ai pas de playlist « écriture », j’ai des goûts très éclectiques et je pioche dans la mienne au gré de mes envies.

Charlotte : pour finir, passons à l’interview by les étoiles ! Ta plus grosse peur ?

Jeanne :  Monter dans un manège infernal

Charlotte : Ta plus grosse honte ?

Jeanne :  Avoir giflé une fille de mon âge, au collège.

Charlotte : Ton plus gros fou rire ?

Jeanne :   J’en ai souvent, étant très bon public. Le dernier a été devant la diffusion de Rabbi Jacob, avec Louis de Funès. J’adore cet acteur.

Charlotte : Ta plus grosse boulette ?

Jeanne :  Je cherche, mais je ne vois pas. Je suis très prudente en général…

Charlotte : Ta plus grosse déception ?

Jeanne :  La trahison d’une amie. Et comme je suis rancunière…

Charlotte : Ta plus grosse envie ?

Jeanne :  Une religieuse au chocolat

Charlotte : La plus belle chanson d’amour ?

Jeanne :  La Javanaise de Serge Gainsbourg.

 

Merci Jeanne Malysa d’avoir répondu à toutes nos questions !

Vous pouvez retrouver mon avis sur « Le Cuir et la Plume » par ici :

couv le cuir et la plume

 

L’avis de Charlotte sur Le Cuir et la Plume de Jeanne Malysa


Bonjour les étoiles, je vous partage mon avis sur Le Cuir et la Plume de Jeanne Malysa publié par Juno Publishing France.

Titre : Le Cuir et la Plume

Auteur : Jeanne Malysa

Genre : Romance suspense

Editions : Juno Publishing France

Ebook : 5,99 €

Broché : 19,50 €

 

Résumé :

Lucie Fontaine est journaliste free-lance à Paris. Elle est très proche des militants pour les droits des femmes.

Pierre Cartier est capitaine à la Crim’ à Paris. Il est également l’un des associés d’un club BDSM et reconnu comme un Dominant hors pair.

L’un se voit confier une enquête sur des crimes odieux, l’autre sur une période sombre de notre histoire. À priori, aucun rapport entre ces deux affaires.

À priori, aucune chance que ces deux-là se rencontrent…

À priori.

 

Mon avis :

Une romance, oui, mais c’est aussi l’histoire d’une enquête d’une journaliste et d’une enquête policière.
Lucie est une journaliste, elle aborde régulièrement des thèmes liés au féminisme. Pierre est capitaine à la police judiciaire le jour, Maître BDSM le soir. Elle mène plusieurs enquêtes, dont une qui la plongera dans l’histoire de la France. Il tente de résoudre une affaire dont les crimes sont particulièrement violents. Rien de commun entre leurs enquêtes ? Et pourtant….

Lucie a une force de caractère indispensable à son métier. Elle est indépendante et féministe. Elle va jusqu’au bout des choses et ne se laisse pas démonter par la pression ou les critiques. Pierre mène, avec ce qu’il faut de rigueur et de compréhension, son équipe à la PJ. En privé, il est Maître Pierre, Dominant et co-gérant d’un club. Les parties concernant ses activités BDSM permettent d’appréhender sa façon de voir les choses, elles sont justement dosées, sans excès.

La rencontre entre la journaliste Féministe et le capitaine Dominant est pour le moins inattendu et déstabilisante pour les protagonistes dont les caractères sont diamétralement opposés. L’expression « les opposés s’attirent » leur colle parfaitement à la peau ! J’ai adoré suivre leur raisonnement et leur parcours pour tenter de s’apprivoiser, si tant est que cela soit possible !

L’auteure m’a mise directement dans l’ambiance des différentes enquêtes. En alternant les points de vue, elle m’a aussi permis de m’attacher dès les premiers chapitres aux personnages, aussi bien principaux que secondaires. Avec fluidité, on en apprend plus ou moins sur chacun et tous apportent un petit plus à cette histoire. L’intrigue policière prend une place importante apportant du suspense jusqu’au bout, la romance arrive tranquillement et reste un fils conducteur du roman.

Merci à Maïwenn et Juno Plublishing pour ce service presse qui m’a sorti de mes lectures habituelles par le côté polar que j’ai pris un énorme plaisir à découvrir. Vous l’aurez compris : j’ai adoré !

Extrait :

Le flic déglutit, ne s’attendant pas du tout à ça, et la regarde tel le loup de Tex Avery, la langue pendant jusqu’au sol. Ses sens dominateurs reprennent le dessus et il agrippe la taille de Lucie pour la guider, puis sa main glisse depuis le bas des reins jusqu’au cou qu’il emprisonne. Il la maintient contre lui et lui intime l’ordre muet de le suivre, lui, et non l’inverse. Il sent la chaleur de Lucie sous ses doigts, sait que la chair de poule est son œuvre et s’en délecte. Elle est belle à se perdre ainsi dans ses bras et il n’a jamais eu autant envie d’une femme qu’en cet instant.

Lucie le laisse croire qu’il a pris l’ascendant sur elle, ce sera tellement plus drôle lorsqu’il se rendra compte du contraire. Sans jamais le quitter du regard, elle sourit, sa langue humidifie ses lèvres un peu sèches, ses mains s’accrochent à ses épaules et descendent doucement sur le torse, ses pouces effleurent les tétons qui pointent sous le tissu de la chemise et s’arrêtent là.

Leur corps à corps est brûlant de sensualité, de rapport de force et de reddition.

Pierre manque une respiration, c’est une zone érogène chez lui et il a peur de se lâcher. Cette femme lui fait perdre son contrôle, il est hors de question qu’elle y parvienne. Il bloque les poignets de Lucie pour cesser ses attouchements qui vont beaucoup trop loin pour lui.

MONTAGE LE CUIR ET LA PLUME

Perfect addiction de Claudia Tan chez Hachette romans !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Perfect Addiction de Claudia Tan. Un Young Adult dont les mots clés sont vengeance et rédemption !

Titre : Perfect addiction 

Auteure : Claudia Tan

Éditeur : Hachette Romans

Collection : Hors-série

Genre : Young Adult

Service presseNetGalley

Broché : Lien broché

Résumé : Sienna a tout ce dont elle a toujours rêvé. Un job dans un club de gym, une sœur-colocataire géniale, et surtout Jax, son petit-ami parfait. Enfin, parfait jusqu’au jour où elle apprend qu’il la trompe… Avec sa sœur.
Humiliée, blessée, et surtout furieuse, elle compte bien se venger. Et quoi de mieux que de voir son ex échouer au championnat de boxe qui lui tient tant à cœur  ? Sienna décide alors d’enseigner toutes ses techniques à Kayden, son plus grand rival. En échange, Kayden accepte de l’héberger. Ce plan pourrait être super, s’ils ne se détestaient pas autant.
Mais Sienna se rend vite compte que Kayden est bien plus qu’un sportif en soif de victoire, et qu’il est difficile de respecter les limites qu’ils se sont fixées.
Il ont plus besoin l’un de l’autre qu’ils ne veulent l’admettre, mais entre le désir de vengeance de l’une, et le passé douloureux de l’autre, y a-t-il vraiment de la place pour autre chose que de l’amitié  ?

L’avisdeMya : 

Trahie par les personnes les plus chers à son coeur, Sienna est anéantie. Une fois le choc passé, elle décide de prendre sa revanche sur son traître d’ex et le toucher là où le bât blesse. La vengeance est un plat qui se mange froid, alors elle va se servir de son grand rival sur le ring pour lui porter le coup de grâce. Sienna tient enfin sa revanche sur son soi-disant petit ami parfait avec la complicité du mystérieux Kayden à l’âme torturée… Si leur première rencontre a été compliquée, la suite des événements va les rapprocher. Travailler ensemble, suer corps et âme sur un ring cela crée des liens. Si c’est difficile de se tenir aux promesses à ne pas dépasser les limites, il suffit de penser aux enjeux. Battre Jax, invaincu jusqu’à présent et lui rendre sa trahison au centuple…

Mais quand la passion s’en mêle, les limites n’ont plus de raison d’être ! Jusqu’à ce que les non-dits viennent rajouter leur grain de sable dans cet engrenage bien huilé pourtant…

Je découvre juste la plume de Claudia Tan et elle m’a agréablement surprise. Elle nous a offert une jolie romance sportive avec son maelstrom d’émotions. Intense et émouvante. Tout n’a pas été parfait, mais une bonne dynamique et une plume fluide nous embarquent sans préavis et non-stop dans le cheminement de cette histoire d’amour compliquée et loin d’être acquise. Vengeance et rédemption en sont les mots clés. Si Sienna trouve dans la vengeance un baume sur son ego blessé, Kayden est charmé par la détermination de Sienna, son tempérament fougueux, sa rage de vaincre et sa vivacité. Grâce à elle, il renaît de ses cendres comme un phœnix. Grace à elle, les démons de son passé se tiennent à distance. À ses côtés, il peut être ce qu’il est vraiment sans se soucier d’être jugé. Deux personnages aussi différents, compliqués ainsi d’attachants. Perfect Addiction, c’est aussi une belle leçon de vie et de seconde chance !

Bref, un Young Adult que je vous conseille de découvrir si vous êtes fans du genre. Et si le thème de la boxe, vous intéresse, vous frappez à la bonne porte !

Merci à Hachette Romans ainsi qu’à NetGalley pour l’envoi du service presse numérique !

104205754_2882893635156505_7040285539798633852_n

 

 

Just 17 d’Emma Green aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Jut 17 d’Emma Green. Une histoire qui raconte un amour interdit, un sujet délicat abordé avec sensibilité et moult émotions.

Titre : Just 17

Auteure : Emma Green

Éditeur : Editions Addictives

Genre : Romance 

Résumé : Une lycéenne rebelle. Un professeur hipster.
Un amour interdit.

Onze ans les séparent.
Mais la morale ne peut rien contre l’amour.

Elle est bien plus que son élève.
Il lui est formellement interdit.

Elle a tout à apprendre.
Il a tant à perdre…

Elle n’a que 17 ans.
Mais elle sait ce qu’elle veut : lui.

L’avisdeMya 

Elle, c’est Lemon, une étudiante qui va devoir tout quitter et rejoindre son oncle à Washington pour intégrer une école privée. Une école qui n’accepte que les élus. Si au début l’adaptation était très difficile, les choses n’iront pas en s’arrangeant plus tard. L’attraction qu’exerce sur elle son prof d’Histoire est dangereuse pour son intégrité mentale ainsi que pour sa carrière à lui. L’attirance est mutuelle et le rapprochement qu’elle rêvait entre eux ne s’est fait pas attendre. À ses côtés, elle apprend la passion, les désirs de son corps et ses besoins. Mais cette relation interdite n’est-elle pas un danger pour son coeur ? Qu’a-t-il à lui offrir à part un assouvissement éphémère des sens ?  Roman a besoin désespéramment de garder son poste dans cette école malgré ses convictions. Son plan est simple et précis : se faire un max d’argent et regagner son ancien établissement. Mais son attirance pour Lemon est venue bouleverser pour tout ce qu’il a travaillé. Ce feu qu’elle allume en lui est inapproprié mais ravageur… Jamais, il n’a ressenti ce genre de fourmillement qui le fait sentir vivant et le rend aveugle à toute chose ou à toute personne qui n’est pas Lemon. Pourtant, cette passion dévorante ne peut que nuire à sa réputation et entraver ce projet qui lui tient à cœur. Roman se doit être raisonnable et tuer ces sentiments dans l’œuf pendant qu’il est temps. Avant qu’il ne souffre, faire souffrir Lemon et sa famille. Chose qu’il ne supporterait pas. Mais Lemon a prouvé qu’elle est déterminée à aller au bout de cette relation et ne s’avoue pas vaincue par les obstacles…Comment pourra-t-il résister à son énergie, son esprit vif, sa maturité largement supérieure aux filles de son âge, sa soif d’apprendre, sa curiosité…?

Et si l’amour s’en mêle ? Et s’il perdait tout ? Mais s’il pouvait avoir tout ?

Le cœur a ses raisons que la raison ignore. Parfois, il arrive qu’on tombe sous le charme d’une personne avec qui une histoire d’amour semble impossible. Mais faut-il pour autant renoncer ? Se battre pour son couple interdit soit-il et y arriver après moult épreuves est le sel même de chaque histoire qu’on lit dans ce thème. Malgré les protestations de certaines lectrices réfractaires qui semblent gavées de ce genre d’histoires. Au risque de me répéter, chaque histoire a sa part de mystère, chaque histoire a le truc qui fait la différence. Chaque auteure la fait à sa sauce et y rajoute les ingrédients qui en font une recette différente et aussi captivante.

Just 17 est une belle histoire qui raconte cet amour interdit qui taraude, qui passionne et qui soulève moult questions. Qui choque aussi ou anime la polémique… Le thème relation prof/élève est sensible et épineux certes, mais Emma Green s’en est bien sortie. Le talent des quatre-mains à nous accrocher, à nous faire vendre leur histoire et la nous faire aimer, n’est plus à prouver…

Lemon et Roman, tous deux, nous ont offert généreusement leur douleur, leur passion, leur complicité, leur amour parfois sauvage et parfois doux. Leurs épreuves paraissaient insurmontables mais rien qu’un amour vrai et sincère ne peut affronter ni guérir ! On a eu une relation qui s’installe un peu dans la crainte, pour remonter en flèche, s’affirmant au fil des jours. Un coup de coeur pour le personnage masculin. Roman a tous les atouts de l’homme parfait. Euh.. pas trop quand même. Respectueux, altruiste, un coeur vaillant, généreux dans tout qu’il entreprend… Que ce soit ses sentiments, ses émotions ou quand il s’agit d’aider autrui. Les personnages secondaires, ceux que j’ai aimés ou pas n’ont pas démérité, apportant leurs contributions à la construction de cette romance magnifique.

Un style simple mais efficace, une histoire torride pleine d’émotions et très loin des stéréotypes de la romance Je vous la recommande pour vous faire votre propre opinion, quant à moi, je suis conquise !

Merci Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse ainsi qu’à Emma Green pour cette belle lecture.

104117046_261003621657667_5449122597477890976_n

 

PAL de la semaine du 15 au 21 juin !


Hello les étoiles, vous aurez le plaisir…ou pas de rallonger vos PAL avec cette semaine chargée en sorties partenaires.

Emily Chain et Ena Fitzbel et Charlie L. en auto-édition, les éditions Addictives & Emma Green & Marion Laurent, Black Ink éditons & Morgane Rugraff, Collection &H  & Linda Kage, BMR & Ludivine Delaune & Delinda Delaune.

  • Emily Chain

Avec la sortie du lundi 15 juin de L’enfant de la route en auto-édition. (Lien d’achat)

41+I5LvCwhL._SX322_BO1,204,203,200_

Résumé : Un enfant qui n’a rien demandé à la vie, conçu dans la violence, né sous le signe de la mort, il se retrouve seul et sans avenir. Mais Mick ne voit pas les choses de cette façon.
Pour lui, cet enfant ne doit pas subir l’acte immonde de son concepteur ni le drame de sa naissance.
Seul et sans expérience, il fait un choix qui bouleversera le reste de sa vie. L’homme est bien décidé à prouver au monde qu’on peut se battre contre ses origines et que n’importe qui peut devenir ce qu’il souhaite. La route n’est pas simple. Élever un enfant quand l’avenir est incertain va se révéler plus compliqué que prévu.
Mais si élever ce garçon lui permettait de renouer avec son passé ? Dans sa maison d’enfance, seul face aux yeux de ses iris purs, il comprendra ce que signifie la vie et à quel point sa valeur est sans comparaison.

  • Editions Addictives 

Deux sortie attendues cette semaine avec Emma Green et Marion Laurent.

Demain, vous aurez le plaisir de la sortie numérique du 2e épisode de Love & Lies on Campus d’Emma Green

Résumé : Pour Arlo, une seule règle : on ne touche pas à Tillie.
À la fac de San Diego, depuis quatre ans, Arlo Sheridan est chez lui : ici il respire vraiment. Enfin, il respirait, jusqu’à ce que « Baby Tillie » ait l’âge de les rejoindre sur le campus, Colleen et lui.
Colleen, c’est la grande sœur de Tillie et la meilleure amie d’Arlo. Ces deux-là sont liés par un truc indéfinissable et rien ni personne ne pourrait passer avant leur amitié.
Mais la petite sœur intouchable n’a plus rien d’un bébé. Son arrivée pourrait même tout changer…
Arlo a été chargé de veiller sur les sœurs Sinclair comme un grand frère. Parce que sur le campus de la San Diego State University, les dangers sont partout.
Et surtout là où on ne les attend pas. Peut-être même que le plus grand danger, pour elles deux, c’est lui.

Et aussi la sortie numérique de Mr Alpha de Marion Laurent le 20 juin (Lien d’achat)

51YIWXEPV+L._SY346_

Résumé : Elle ignore tout du désir. Il va l’instruire.
Quand son portable RedLine sonne, Lola devient une autre.
Elle n’est plus l’assistante fauchée d’un patron aussi charismatique qu’invivable.
Elle devient Crystal, une femme sensuelle, érotique, se prêtant aux fantasmes de ses clients anonymes par téléphone.
Entre tous ces hommes, un seul se démarque : Mister A. Autoritaire, possessif, mystérieux, il lui fait vivre des nuits de folie.
Mais se rencontrer en vrai pourrait bien tout faire voler en éclats !

 

  • Black Ink éditions

La sortie de Double Je de Morgane Rugraff, disponible en numérique dès demain.

Résumé : Les jumeaux Hugo et Enzo Montalbano partagent tout, même les femmes.
Leur jeu préféré avec elles ? Ne faire qu’un, en devenant Matt.
Matt drague.
Matt baise.
Matt détruit des petits cœurs et pas que…
Cette vie de débauche et de vices aurait pu durer encore longtemps, si la jolie Lux, serveuse au Majestic, n’avait pas renversé ses verres sur Hugo ce soir-là.
Nouvelle proie. Nouveau Jeu. Matt est de retour.
Mais rien ne va se passer comme prévu.
Entre manipulation et sentiments naissants, les jumeaux diaboliques pourraient être pris à leur propre piège et leur lien se détruire.

  • Ena Fitzbel

Ena Fitzbel vous donne rendez-vous le 17 juin avec sa nouvelle comédie romantique Man versus Dog : Un chien peut en cacher un autre 

 

Résumé : ★ Humour ★ Amour ★ Tendresse ★ En un seul tome ★
« Grèves, pensez covoiturage », peut-on lire sur les panneaux autoroutiers.
Arnaud n’a pas l’intention de s’y conformer. Il part en voyage d’affaires à Marseille. Personne – pas même le chef de l’État – ne montera dans son nouveau 4 x 4. Seulement voilà, vouloir n’est pas pouvoir !
Il ne manque qu’une chose à Fleur, élève vétérinaire à Paris, aussi gaffeuse que malchanceuse : un chauffeur.
Par un concours de circonstances imprévues, Arnaud se voit contraint d’accepter à son bord Fleur et son carlin, tout aussi exaspérants l’un que l’autre.
En quoi les péripéties qui émailleront leur route les empêcheraient-elles de trouver le chemin de l’amour ?

Collection &H

Avec la sortie de Revenge Plan, un New Adult de Linda Kage que j’ai sollicité sur NetGalley. (Lien d’achat)

415+OGrKZEL Résumé : Quand la vengeance devient tentation 
Lorsqu’elle découvre en rentrant chez elle un soir que son petit ami la trompe avec l’étudiante qui partage sa chambre, Haven est dévastée.
Pour se venger de cette trahison, elle imagine un plan aussi simple qu’efficace : se rapprocher de Wick Webster, l’ennemi juré de son ex, afin de rendre ce dernier jaloux. Ça tombe bien, Wick semble tout disposé à l’aider et accepte même de l’accueillir en tant que nouvelle colocataire. Mais très vite, Haven prend conscience que la cohabitation va être beaucoup plus difficile qu’elle ne l’imaginait. Car Wick est un sportif dangereusement séduisant, et ses attentions quotidiennes en font une tentation redoutable…

  • BMR

Avec la sortie de Just Dream (Anciennement Rain) de Ludivine Delaune & Delinda Dane. L’occasion de le relire ou le lire si ce n’est pas déjà fait dans son ancienne version.

 

Résumé : À vingt-trois ans, Emily vient de perdre l’être le plus cher à ses yeux, sa grand-mère, Francesca White. En souvenir de cette dernière, Emily garde quelques carnets manuscrits et, surtout, un parapluie violet, qui accompagnait Francesca partout où elle allait.
Un soir de mauvais temps, Emily sort pleurer sous la pluie, munie de ce legs précieux. Elle l’ouvre, et là, l’incroyable se produit…
La voilà transportée ailleurs, dans un univers de fiction où elle peut tout oublier, quitte à perdre pied avec la réalité.

  • Charlie L.

Et en fin de semaine, nous avons aussi la sortie de Charlie L. Metronomy, (From North To South t. 1) qui coïncide avec la célébration de la musique, l’occasion de plonger dans cet univers !

 

Résumé : Quand la vie ne vous fait aucun cadeau, il est difficile de croire à cette main que l’on vous tend.
Sa passion pour la musique et plus particulièrement son violon attire l’attention d’un agent.
Lorsqu’il propose à Rebecka un contrat des plus surprenants, elle y voit l’occasion de sortir enfin la tête de l’eau. Elle intègre le groupe des From North to South, alors que certains de ses membres n’y voient aucun intérêt. Difficile dans ce contexte de se faire une place pour mener à bien sa mission.
Entre amitiés, manigances et faux semblants, Rebecka réussira-t-elle à propulser les garçons sous le feux des projecteurs ?
Arrivera-t-elle à faire face dans ce nouveau milieu dont elle ne connaît pas les codes ?

Merci pour votre visite les étoiles et à la semaine prochaine !

104032127_2410073329289979_6069894990034184166_n

 

Catégories PAL