L’avis de Carine sur le roman de Natacha Pilorgue Secret Boss

41MqGVHzg3L._SY346_

Auteur : Nathacha Pilorgue
Genre : Romance
Editions : Auto
Ebook : 4.99 €
Broché14.99€
Résumé :

Noah est le roi des nuits parisiennes. C’est un boss intransigeant vacciné de l’amour. Il enchaîne les relations d’un soir et surtout, ne mélange jamais travail et plaisir. Une règle à laquelle il ne déroge jamais :
No sex in job!
Sauf… Quand la belle et torturée Zoé réapparaît dans sa vie, douze ans après leur séparation. Elle le fascine, l’intrigue. Pourquoi aujourd’hui se nomme-t-elle Océane ? Quel lourd secret cache-t-elle ?
Entourée d’amis tous plus fous les uns que les autres, elle se bat pour se relever après un traumatisme qui a bousculé son existence. Elle se consacre à son métier et sa passion : la pole dance.
Et si la vie leur offrait une seconde chance ? La tentation sera-t-elle plus forte que leurs convictions ?
Un deal, des passés douloureux et une certitude, ils ne sortiront pas indemnes de ces retrouvailles.

Mon avis :

Secret Boss est une belle romance entraînante qui a tous les atouts pour nous embarquer sans préavis dans un tourbillon d’émotions dès la lecture du prologue. La thématique est très sensible et bien que peu exploitée au profit de la romance, elle ne pourra que vous toucher. Une romance dans laquelle on ne peut que s’attacher à tous les protagonistes sans aucune exception. Les principaux, tout comme les secondaires, forment une famille atypique qu’ils se sont créés, et c’est là que réside toute la force et la beauté de ce roman. Une famille unique et originale, celle du Queen’s Paradises qui vous ouvre leur porte, mais aussi leur cœur avec Secret Boss.

Trois ans après avoir vécu un traumatisme qui lui a fait changer de vie, de ville et de nom, Océane Pole, danseuse Star du Queen’s Paradise, va se retrouver face à son nouveau Boss qui n’est autre que son amour de jeunesse. Douze ans ont passé, mais son cœur ne l’a jamais oublié. Et si le revoir réveille ses instincts primaires endormis depuis longtemps, il reste surtout un danger qui pourrait mettre à mal sa nouvelle vie, ainsi que sa nouvelle identité. Un passé qui resurgit alors qu’elle se construit petit à petit un fragile équilibre avec l’aide de sa famille de cœur et plus particulièrement Raph, alias Cookie de son nom de scène, qui est rapidement devenu comme un frère pour elle. Mais devant cet homme au regard hypnotique et autoritaire, malgré tous les signaux en alertes, son manque de confiance et ses peurs, elle ne peut que se rendre à l’évidence…. Elle. Est. Dans. La. Merde. Et elle ne sera pas la seule à l’être, car dès que son Boss sexy va croiser ses pupilles, il comprendra vite que tout homme à femmes qu’il est sans vouloir s’en encombrer, elle, sera différente et malheureusement pour lui, intouchable. No Sex in Job ! Il est foutu…

Avec Secret Boss, Natacha Pilorgue aborde un thème de base sombre et bouleversant, mais elle a fait le choix de le faire dans la légèreté en se focalisant à 200 % sur la romance et en mettant l’accent sur les décors et l’envers du décor du monde du spectacle et précisément, d’un Cabaret Parisien. Et c’est au travers de ce lieu où règne la lumière des projecteurs, les faux-semblants et les paillettes qui scintillent de mille feux, qu’elle va faire naître cette belle histoire d’amour. Mais aussi, des rires et de l’insouciance qui leur permet de s’oublier en ce lieu et vivre heureux, caché derrière un masque qui ne montre aux yeux de tous que ce qu’ils souhaitent laisser voir…. Être à la fois eux-mêmes, accomplir leurs rêves et leur passion, tout en étant quelqu’un d’autre, laissant alors aux vestiaires, leurs angoisses, leurs doutes et cette vie de l’ombre…. Il ne faut donc pas s’attendre à un approfondissement psychologique des personnages au vu du thème, ni une exploitation poussée du sujet et rester focus sur cette magnifique romance que l’on découvre avec une certaine frénésie et aussi, l’envers du décor du Queen’s Paradise en plein cœur du Marais à Paris. Secret Boss est une lecture sublime ainsi que rafraîchissante. C’est pour moi une romance doudou dans laquelle on vit en parfaite immersion avec les personnages qui nous font ressentir un tas d’émotions, particulièrement les virevoltants des papillons qui élisent domicile dans notre ventre à chaque échange de nos héros. Des échanges qui ne manquent pas de piquant et encore moins d’addiction. On s’en délecte à chaque page et Noah n’y est pas pour rien. Le coup de foudre existe aussi au travers des pages je vous le garantis ! Soupirs…. Noha est un Boss de rêve qui se cache aussi dernière un masque. Ce sera celui de l’arrogance pour lui. Il se veut intransigeant, autoritaire, efficace et surtout sans attache. Mais face à Océ, il perd vite pied. Cette femme ébranle toutes ses convictions en lui faisant ressentir une sorte d’ivresse en sa présence qui va le rendre à son tour différent et qu’importe les règles, il la veut et il l’aura… C’est plus fort que lui.

Océane est une magnifique femme, douce, talentueuse et bourrée de charme. Mais elle est aussi cette femme, mystérieuse, blessée, terrifiée, traumatisée et fragile qui tente d’avancer dans cette vie qui ne lui a jamais fait de cadeau. Chatonne apeurée le jour, tigresse le soir sur sa « Pole », elle va se retrouver lionne face à son Boss. Elle est attirée, fascinée, mais son secret la pousse à rester prudente et sur le qui-vive. Peut-elle prendre le risque de faire entrer cet home dans vie ? Pas sure, mais jouer un peu ça c’est pas interdit 😉

Des règles imposées dont, No sex in job ? Un deal ? Un jeu commence alors entre eux pour savoir qui parviendra à faire plier l’autre en premier par des préliminaires sensuels, beaux et tendres… Aguicheurs, et si tentant …. Un petit jeu du chat et de la souris qui va permettre à tous deux de faire tomber leurs barrières, jusqu’à ce que les démons du passé se rappellent au présent et fassent tomber les masques. Il est alors l’heure de faire face à la réalité. Mais à quel prix ?

Comme à son habitude, la plume de Natacha Pilorgue reste fluide et captivante tout en maniant le côté érotique de manière sensuelle, ardente et très séduisante. Je lui découvre aussi un humour que je ne lui connaissais pas et qui a fait plus que me ravir. Je la trouve une fois de plus engagée aussi avec cette thématique qui revient à nouveau dans son récit d’une manière encore différente et même si cela n’est pas approfondi, ce que je retiens, c’est que cela est lu, vu. Que les passages restent importants et qu’ils apportent un message d’espoir, de seconde chance et de renaissance. Elle nous montre entre les lignes de l’histoire d’Océane qu’on n’est pas seul et qu’il existe toujours quelque part, une personne, ou encore, un lieu pour souffler dans un premier temps, prêt à nous tendre la main dès que l’on se sent prête. Elle raccorde d’ailleurs habilement les deux univers. J’ai beaucoup aimé ces deux facettes du récit et particulièrement l’immersion dans ce monde de la nuit en participant avec toute la troupe à la renaissance de leur « chez-eux ». Mon seul bémol restera le cheminement de la finalité de l’intrigue de base et la psychologie des personnages qui l’entourent qui a fait baisser d’un petit cran l’additivité de ma lecture qui avait été très entraînante jusqu’alors. Même s’il est difficile de juger les réactions humaines, car personne ne réagira de la même manière, cela reste néanmoins important pour moi que ce soit en parfaite cohérence avec le récit même si c’est une fiction. J’ai bien compris ce que l’auteure a voulu passer comme message et on voit bien que la présence de Noah annihile complètement toutes les peurs et les angoisses d’Océane, qu’elle se sent très forte. Mais forte ne veut pas dire non plus être, invincible… Cependant, l’histoire d’amour et la vie du Queen’s Paradise primant sur le reste, vous ne serez pas non plus en reste de votre lecture qui possède assez de strass et de paillettes pour faire briller votre cœur.

Que le spectacle commence ! The Queen’s Paradise et sa famille atypique vous y attendent dans la joie, la bonne humeur et une ambiance du tonnerre.

Et je ne terminerai pas mon avis sans mettre Cookie sous le feu des projecteurs ! Ce personnage solaire illumine la scène et la vie d’Océane comme les pages de ce roman. Il est la bouffée d’air frais et de sincérité de cette romance et nous offre un final qui restera à jamais dans les annales ! Merci pour le four rire, merci pour l’image en tête. On devrait tous avoir un Cookie dans sa vie et le chérir chaque jour….

Un grand merci à Natacha Pilorgue pour sa confiance et cette magnifique découverte en service presse.

Extrait :

Océane

— C’est vraiment injuste ! Tant de beauté qui s’ignore… Regarde-moi ces seins, ces jambes ! Beaucoup de femmes rêveraient d’avoir tes formes. Si je n’aimais pas autant la bite, tu passerais à la casserole, chérie… Je redresse la tête en gloussant devant les pitreries de mon ami. Je glisse le long de la barre jusqu’à atteindre le sol, attrape ma serviette et m’éponge sommairement. Le soupir théâtral de Raphaël me fait sourire.
— Jaloux ! lui lancé-je en passant devant lui.

— Absolument ! C’est quoi ton truc pour grimper là‑dessus après une nuit de travail ? Raphy observe ma pole avec envie et admiration pendant que j’avale mon smoothie aux fruits frais.
— Dopée aux vitamines, lui révélé-je comme le plus grand des secrets en lui tendant mon verre.

— Nan ! grimace-t-il. Je préfère ma méthode : le sommeil. Dormir douze heures d’affilée, y a que ça de vrai. Parole de Raphy ! Il se vautre lamentablement dans mon canapé tout moelleux en se couvrant de mon plaid en pilou. Je me retiens de rire lorsqu’il commence à pousser de petits gémissements.
— Tu comptes encore squatter chez moi ?
— Où veux-tu que j’aille ? Il bâille exagérément et s’installe comme le ferait un chat en tapotant son oreiller. Il m’énerve, mais qu’est-ce que je l’aime, ce mec ! Et bien sûr, il est ici chez lui, même si officiellement son nom n’est pas inscrit sur l’interphone.
— Euh… Attends que je réfléchisse… Chez toi ?

— Hein ? Bah, pourquoi ? Je suis bien, là… Et puis, de toute façon, c’est trop tard. Je dors déjà…
Il ferme les yeux, un bras derrière la tête et l’autre sur son torse, dans une attitude typiquement masculine. On se tromperait presque sur son orientation sexuelle, si ses sourcils n’étaient pas mieux épilés que les miens et si des bribes de maquillage ne persistaient pas sur son si joli visage. Raphaël, alias « Cookie » de son nom de scène, est devenu la personne la plus importante de ma vie. Il y est entré comme lui seul sait le faire : en mode tornade. Patient, attentif, à l’écoute, il a su se faire sa place à mes côtés sans rien forcer, presque naturellement. Indispensable à mon équilibre et à mon bien-être depuis deux ans et demi maintenant, nous nous voyons quotidiennement. Il est mon double, mon âme sœur. Unique personne au courant de mon passé, il lui arrive de subir mes angoisses ou mes phobies sans broncher. Raph et moi sommes si différents l’un de l’autre que je n’aurais pas parié un euro sur notre amitié. Exubérant, bien dans ses talons, sûr de lui et tellement drôle… Je suis tout l’inverse : renfermée, taciturne et la confiance frôlant le néant. Deux entités que tout oppose qui se complètent et s’attirent. Il est mon roc. Sans lui… Stop ! Je suis heureuse et épanouie dans ma nouvelle vie. En tout cas, je m’en persuade et je fais tout pour y parvenir au quotidien. Un appartement de rêve, pour lequel je ne débourse pas un centime, un boulot grâce auquel je me suis découvert une passion et qui paie bien. Ou plutôt, qui payait bien, parce que depuis quelque temps, les clients se font plus rares. La faute à tous ces bars lounge et tendance qui fleurissent dans la Capitale. Je suis serveuse et danseuse de pole dance au Queen’s Paradise, un cabaret dans le Marais. Un cabaret de drag queens pour être plus précise. Raphy est barman et performe dans la chanson. Tantôt Céline Dion, Lady Gaga ou Mariah Carey, ce mec est exceptionnel. Il est le seul à ne pas utiliser de play-back. Sa voix est un don, un baume sur mon cœur à chaque fois qu’il ouvre la bouche.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s