Les papillons se cachent pendant la pluie de Danielle Guisiano !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Les papillons se cachent pendant la pluie de Danielle Guisiano dont le premier pas dans l’auto-édition est une magnifique réussite. Une romance feel-good qui véhicule des messages forts et poignants ! Ne manquez surtout pas le rendez-vous du 1er juillet !

Titre : Les papillons se cachent pendant la pluie

Auteure : Danielle Guisiano

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance feel-good

Broché : Lien d’achat

Résumé : Le hameau de Sivergues n’est pas un lieu comme les autres. Il répare les ailes froissées des papillons après la pluie. Blanche est loin de se douter que le chaos de sa vie la dirige vers une rencontre décisive. Si elle a quelqu’un à découvrir, c’est avant tout elle-même. Quant à Eddy, son taciturne voisin, il trace son chemin, solitaire. Le destin va réunir ces deux âmes à vif.
Entre passé et avenir, leurs vieux démons s’agitent. Rien ne sera facile, pourtant le moment est venu d’ouvrir les ailes pour s’envoler.

L’avisdeMya :

Que dire sur Les papillons se cachent pendant la pluie ? Une histoire de seconde chance ? Oui, certainement elle l’est. Elle nous livre un message fort et poignant sur des thèmes d’actualités qu’on n’aborde pas assez souvent. Probablement par pudeur. Un message fort sur la reconstruction après un traumatisme fatal.

Là où se trouve la persévérance, survient le miracle comme le dit si bien le proverbe. Les traumatismes que certains subissent dans le passé les modèlent de telle façon qu’ils se reconstruisent soit positivement ou négativement. Certains, s’en servent pour qu’ils deviennent une force et malheureusement pour d’autres, ils deviennent une faiblesse, un fardeau lourd qu’ils portent jusqu’à leurs derniers souffles.  Les papillons se cachent pendant la pluie est une histoire d’espoir, une romance qui nous fait sentir mieux, voire, elle ouvre une parenthèse positive et efface les ardoises déjà trop noircies et cela malgré la souffrance jusqu’aux larmes qui suinte entre ses lignes.

Blanche, l’héroïne de ce roman, est cassée. Sous les vêtements BCBG, une tonne de maquillage et ses airs assurés, se cache un être fragilisé par un mal-être qui ronge ses entrailles. Depuis son enfance, on lui a fait comprendre qu’elle doit tripler d’efforts pour obtenir ce qu’elle voudrait. Et aujourd’hui, elle n’a toujours pas arrêté. Avoir la reconnaissance de sa hiérarchie et rendre son père fier d’elle, c’est tout ce qu’elle demande… Mais les obtient-elle pour autant ? Non, loin de là. Ses chefs s’octroient ses réussites, ses sacrifices au détriment de sa santé morale et physique et son père est un éternel insatisfait, rien n’est encore assez bien pour lui.

Aujourd’hui, rien ne tourne rond dans sa tête et encore moins dans son corps. Blanche est au bord du burn-out. Aucun moyen de contrôler ses émotions à fleur de peau. Peut-être qu’un séjour forcé à La Tarasque, la maison que lui a léguée une tante inconnue, la guérira de ses maux. Peut-être… Mais à croire que le destin se ligue lui aussi contre elle. Un fantôme revenu de son passé ne fera qu’accentuer son mal-être. Le seul recours qu’elle a trouvé pour s’en défaire, c’est se cloîtrer en elle-même et rejeter tourtes les mains tendues de ceux qui l’aiment. Car Blanche, malgré ce qu’elle croit, elle est aimée. Par ceux qui sont présents dans la joie autant que dans les peines et même par ceux qui sont partis… La preuve, elle l’aura quand elle pourra se remettre du tourbillon des déceptions, du rejet qui l’aveugle, ce mal qui est devenu son compagnon de jeu jour et nuit. Des années de maltraitances, pas physiques non, ces blessures sont visibles à l’œil nu et cicatrisent avec le temps. Mais celles de l’âme sont les pires car, elles sont indétectables et leurs cicatrices nous façonnent peut-être pas de la meilleure façon. Blanche croit avoir le contrôle sur sa destinée mais, elle ne sait pas qu’elle est en train de perdre celui de son corps et celui de son cœur. Blanche doit se relever, se prouver que tout ce qu’elle a vécu n’est un accident de parcours. Se réconcilier avec elle-même, se pardonner et pardonner. Il sera temps de renouer avec l’amour, celui qui la complète, la rend belle, confiante en elle et en l’avenir. D’ailleurs, elle n’a pas le choix, si elle veut vivre et pas seulement survivre. Soit elle prend son destin en main et laisser l’amour des siens la guérir ou sombrer jusqu’à ne plus pouvoir se relever !

Quant au personnage principal, lui, ne se met pas beaucoup au devant de la scène. Malgré que sa vie pue le mal-être autant que celle de Blanche. Il cède la place à l’héroïne pour qu’elle extériorise sa douleur, ses peines, ses doutes et ses incertitudes. Et ne nous lâche que quelques bribes sur lui, sur sa vie et sur son vécu… Aujourd’hui, il a occulté le passé, la douleur, la colère car il a eu la chance de croiser de belle personnes qui l’ont aidé à se retrouver, à retrouver sa sérénité, à faire la paix avec lui-même et voir ce qu’il y a de beau dans le monde. Aujourd’hui, il est arrivé à se pardonner, à pardonner et avancer sans penser à l’avenir et ses incertitudes, se contenter de ce que le destin lui réserve. Mais Blanche n’a pas eu cette chance ou pas assez de temps pour qu’elle reçoive le même traitement qui l’aidera à redresser la barre de son navire en plein naufrage. Ces belles âmes l’ont remise sur son chemin et il pourrait enfin prouver sa reconnaissance en lui donnant à son tour ce qu’il a reçu. Mais le laissera-t-elle faire ? Connaissant Blanche et son entêtement à avancer dans une carrière qui la détruit à petit feu, pas vraiment sûr !

Laisseront-ils l’amour les guider vers le bonheur dont ils ont été privé jusqu’à présent ?

Ils s’aiment tendrement, sauvagement, audacieusement, infiniment pour reprendre les mots de l’auteure que je trouve magnifiques et justes.

Une belle et émouvante histoire d’amour à thèmes qui nous vrillent le cœur et nous touchent à l’âme. Un amour qui se laisse lire et se déguster, né en pleine Provence, dans un milieu rural, rustique et dont les magnifiques paysages que l’auteure nous décrit avec réalisme, émotion et amour, nous donnant l’impression de faire partie du casting, car on vit l’histoire et on vibre en direct. Un vrai plaisir de voir autant de solidarité et de soutien, de convivialité entre ses braves gens. Dans leurs moments de partages, dans la joie mais, aussi dans la peine, présents les uns pour les autres. Des moments qui embellissent les lèvres de moult sourires.

Et je ne vous parle même pas des émotions intenses que dégage la plume de l’auteure. Je ne saurais les décrire à leur juste valeur alors, je vous laisse le plaisir de la découverte. On ressent son investissement total et une implication très personnelle, ce qui infuse une véracité, un impact et une haute sensibilité à ses mots. On a autant envie de rire que de pleurer. Et il n’y a pas de règle, on peut passer autant à l’un qu’à l’autre entre deux ou quatre pages. Bref, vous l’aurez compris, Les papillons se cachent pendant la pluie a été un coup de cœur et mille coups au cœur. J’ai eu le cœur brisé par autant de douleur, de peine mais aussitôt pansé par des petits trucs qu’on pense anodins mais qui se révèlent de vrais petits bonheurs. Une amitié, une main tendue, une gentillesse, un mot, une pensée ou juste une expression sur le visage et le sourire revient effaçant la boule qui monte dans la gorge.

Merci à Danielle Guisiano pour cette magnifique romance feel-good qui m’a conquise par ses messages subliminaux, son clin d’œil à l’espoir, à l’amitié, par ses mots et aussi par ses personnages tellement attachants et surtout par toutes ses émotions exacerbées !

106228274_309440366884497_7157763380157257239_n

 

J’écris, tu me lis…mais qui suis-je ? Avec Danielle Guisiano !


Hello les étoiles, à l’occasion de la sortie de Les papillons se cachent pendant la pluie, Danielle Guisiano nous fait l’honneur d’un #blogtour, avec nos collègues les blogueuses, pour vous faire connaitre cette superbe histoire qui ne manquera pas de vous séduire. Elle ira même jusqu’à faire palpiter vos cœurs comme elle l’a fait avec le mien ! Et pour l’inaugurer, l’auteure vous invite à une causette kahwa pour faire connaissance par le biais de cette rubrique !

105603543_112234443868168_3054278944136129673_n

Me décrire : Hello les étoiles ! Demander à un auteur de se décrire… En fait, l’auteur est bavard quand il parle de ses personnages, mais quand il s’agit de parler de lui… En tout cas, moi, je ne suis pas très à l’aise sur ce sujet.

Commençons pas le début, je suis une fille, comme mon prénom l’indique Danielle. Je n’ai pas pris de pseudo, donc GUISIANO est mon nom de naissance. Mon papa était d’origine italienne, et il m’a légué la gestuelle des mains quand je parle, l’intonation chantante et le goût pour les pâtes, surtout les lasagnes. J’ai grandi dans le Sud, tout à côté de Marseille, et je vis maintenant dans le Luberon avec mon mari. Une région haute en couleurs.

96605888_10220482821852727_3071208862904162174_oLa Provence est donc le creuset de mon inspiration, à part mes premiers romans fantastiques, toutes mes romances contemporaines se déroulent dans ma région. J’aime les vieilles pierres, les calades, le soleil et le chant des cigales, et parfois aussi le Mistral. Je suis convaincue qu’il n’est pas utile de transposer une intrigue aux Etats-Unis pour qu’elle soit sexy et passionnante.

 

556bc441317da67211d08e5a3a40c661J’aime lire… je lis de tout, sauf des biographies et des essais politiques. Je crois que la première saga que j’ai lu était « Angélique marquise des anges ». J’ai gardé de cette lecture le goût de la femme aventurière et amoureuse par-dessus tout, prête à tout pour retrouver un amour perdu. Plus tard, je me suis passionnée pour Robin Hobb et l’assassin royal, un sublime périple fantastique. Je n’ai jamais écrit de Fantasy, mais j’adore en lire. J’aime les séries, avec hommes sexys si possible… et les films d’amour qui font pleurer et le comédies romantiques. Et non, je ne mange pas de pop corn en pleurant sur le canapé, je préfère les glaces.

Si je dois choisir trois de mes romans…  je vous présenterais dans l’ordre chronologique :

14595744_1796071300630676_1638343814202578934_nL’art et la manière ou comment devenir un expert du sexe. Oups ! Je suis partie de l’idée qu’un homme pouvait se faire jeter parce qu’il ne savait pas faire l’amour. Le personnage de Julien était né. Tout en lui conférant une plastique de sportif, le concept avait pour but de l’initier à la sensibilité, aux sensations et à la délicatesse. Tout en finesse, comme dans le titre.

54515439_2273830456188089_8940647787301699584_nOù que tu sois. Le sujet de ce roman est déchirant. Angel est plongé dans le coma suite à un accident de moto. Zoé va tout mettre en œuvre pour le veiller. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’il entend tout ce qu’elle dit. L’idée était de mettre toute la force de l’attraction dans le seul dialogue de Zoé, d’insuffler l’envie de vivre, de ne jamais renoncer à Angel. Je me rappelle avoir pleuré en écrivant certaines scènes. Une grosse dose d’émotions pour une histoire touchante.

104966788_260837875219011_8006168843031340317_nLes papillons se cachent pendant la pluie. J’aborde ici un autre sujet difficile, et malheureusement de plus en plus commun : le burn out. Quand il faut choisir entre la vie et la non-vie. Comment se libérer des anciens schémas pour ouvrir ses ailes et s’envoler. Blanche apprendra à ses dépens qu’il vaut mieux s’écouter avant qu’il ne soit trop tard. Et le sexy Eddy est là pour lui ouvrir la voie. Un beau roman de résurrection que j’ai adoré écrire car j’ai été concernée par le sujet. Pour moi ce roman est une pépite d’optimisme, un chemin de vie chaotique mais au combien régénérateur. Si vous avez un coup de mou dans votre vie, lisez-le, et ouvrez vos ailes !

Si vous êtes arrivés ici, c’est que vous avez tout lu ! Et je vous en remercie.

projet-768x466J’ai encore plein de projets en tête, dont certains sont finalisés et chez l’éditeur en attente de dates de parution. J’en parlerai le moment venu.

 

 

5657-Merci dans un coeur de mains_mediumEn tout cas mon souhait le plus profond est celui de vous rencontrer au détour d’un salon, d’une dédicace, en vrai ! Mais sinon je réponds toujours avec plaisir à vos commentaires sur les réseaux sociaux.

Merci de m’avoir donné la parole. J’ai finalement réussi à parler de moi, un peu, mais j’en parle beaucoup plus entre les lignes, avec les émotions prêtés à mes personnages.

Pour retrouver Danielle Guisiano sur les réseaux sociaux, suivez les liens :

Intagram : C’est par ICI

Facebook : C’est par ICI

Plateforme de vente Amazon : C’est par ICI

106277309_10220575451808418_7444789090490251781_o