Man versus Dog d’Ena Fitzbel !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Man versus Dog d’Ena Fitzbel. Une comédie romantique riche en humour qui fait du bien au moral.

Titre : Man versus Dog

Auteure : Ena Fitzbel

Éditeur : Auto-édition

Genre : Comédie romantique

Broché : Lien d’achat

Résumé : ★ Humour ★ Amour ★ Tendresse ★ En un seul tome ★
« Grèves, pensez covoiturage », peut-on lire sur les panneaux routiers.
Il ne manque qu’une chose à Fleur, élève vétérinaire à Paris, aussi gaffeuse que malchanceuse : un chauffeur.
Homme d’affaires important, Arnaud comptait partir seul à Marseille. Personne – pas même le chef de l’État – ne devait monter dans son nouveau 4 x 4.
Par un concours de circonstances imprévues, il se voit contraint d’accepter à son bord Fleur et son carlin, tout aussi exaspérants l’un que l’autre.
En quoi les péripéties qui émailleront leur route les empêcheraient-elles de trouver le chemin de l’amour ?

L’avisdeMya 

Cela fait longtemps que je n’ai pas lu pour Ena Fitzbel mais, je constate que le plaisir de la lire reste inchangeable. Par cette comédie romantique, j’ai redécouvert sa marque de fabrique toujours sous le signe de la bonne humeur.

Arnaud Genty, en homme d’affaires sérieux pour ne pas dire un peu trop coincé, va être obligé de se coltiner, pendant son voyage dans le sud, les bavardages inintéressants d’un jeune laideron à cause de sa mère. Pour les rares fois qu’ils se parlent, il faut qu’elle lui impose une compagnie non désirée. Mais à sa grande surprise, Fleur Joly est loin d’être moche, bien au contraire. Elle a même l’air intelligente contrairement à ce qu’il croyait. S’il pensait avoir de la charmante compagnie pendant ce long road-trip, il va vite découvrir qu’il va « y avoir une couille dans le potage ». Car la délicieuse damoiselle n’est pas seulement charmante, bavarde et attachiante mais, elle est aussi accompagnée d’un monstre débordant de baves. Je vous ai dit que Monsieur déteste les bêtes qui bavent, pètent, chient et mordent tout et n’importe quoi ? Du coup, non seulement, il doit lutter contre l’attrait que Fleur exerce sur lui, garder un œil sur la bête pour qu’elle n’abîme pas son tout dernier bijou rutilant mais, aussi surveiller ce bellâtre qu’il a pris en co-voiturage contre son gré. Non mais oh, il vient juste de la rencontrer et déjà, il lui fait du gringue comme le ringard qu’il est.  Arnaud ne se l’avouera jamais même sous la tortue mais, il est jaloux comme un pou. Ironique hein… Il s’en défend de cette attirance malvenue qu’il ressent pour elle mais en même temps, il n’est pas content que quelqu’un s’y approche. Faut savoir monsieur le financier… La concurrence est rude surtout le bellâtre a l’air d’un dico ambulant et sait comment la divertir. Fleur est tout sourire et a l’air de l’apprécier et lui, il n’a que regards noirs et foudroyants. Si c’est pas de la reconnaissance ça ! Faites plaisir et qu’est-ce-que vous avez en retour ? Rien, nada, que tchi… À part ce sale clébard mais mignon quand même, qui est en train de bousiller ma voiture, tout va pour le mieux. « N’es-tu pas censé être propre tiens ? » Fleur lui fait la tête et voilà qu’il se tape la discute avec Orion, si c’est pas perdre la boule !

Le voyage jusqu’à Aix-en-Provence est long, fatigant et ne manque pas d’éprouver ses nerfs qui en temps normal sont solides comme de l’acier. Mais entre la grève des Gilets Jaunes, la pénurie de l’essence, Fleur qui n’arrête pas de lui gueuler dessus, Son foutu carlin (j’ai bien dit mignon hein, je ne veux pas que vous me dénonciez à la S.P.A), dégueulasse le cuir de son luxueux 4×4 fraîchement sorti de la concession. Et cela ne s’arrête pas là, en plus de supporter les moqueries du guignol qui se la pète avec sa science infuse, ils doivent faire un détour pour éviter la panne sèche au risque de mettre sa carrière en danger.

Voilà, vous avez à présent une idée de ce qui vous attend si vous vous invitez dans ce voyage insolite et Ô combien divertissant qu’est Man Versus Dog. Vous n’avez qu’à prendre place dans le 4×4 de Mr friqué et laissez ces personnages vous divertir, vous faire rire, vous choquer et vous attendrir. Déguster cette petite parenthèse bien marrante en vous laissant porter par la jolie plume de l’auteure et par ses expressions à mourir de rire.

Une comédie romantique sans prise de tête qui n’a pour but que de vous faire rire de bon cœur et pourquoi pas vous donner envie de tout envoyer paître et aller à l’aventure en bonne compagnie si bien déjantée. Et en cours de route, l’auteure vous permet une pause gourmande bien méritée dans l’un des gîtes de La Provence. Nature bienfaitrice, histoire de respirer du grand air, d’évacuer aussi les tentions sexuelles qui rongeaient les deux protagonistes sans se l’avouer, permettre à Orion de se dégourdir les pattes et déverser ses fluides malodorants plutôt que le faire sur un cuir bien trop luxueux même, pour un carlin bien dressé, censé parader dans un salon de concours. Sans oublier le mariage champêtre qui pourrait donner des idées à certains, les faire paniquer voire fuir inélégamment … Si c’est pas beau.

Bref, une histoire déjantée et bien rythmée, des situations cocasses, des répliques qui ont du mordant, des personnages attachants et aux antipodes mais tellement assortis, un carlin super mignon qui m’a fait fondre comme neige que j’aurais voulu qu’il intervienne dans les dialogues. Bah quoi ? Il méritait son heure de gloire lui aussi après ce qu’il a dû supporter ! Bon, il était loin d’être exemplaire, sa pauvre maîtresse croyait dur en lui, mais des accidents ça arrive LOL. Une comédie romantique à dévorer d’un seul coup ou page par page, faites comme vous le sentez mais, ne la manquez pas !

Merci Ena Fitzbel pour l’envoi du service presse numérique et pour cette parenthèse qui fait du bien au moral.

106453748_1154028744966189_8667129041892831504_n