En Exclusivité pour vous, Aleen Nygreen nouvelle auteure chez Ethen Editions se dévoile !


Coucou Aleen

Tout d’abord un grand merci à toi de nous accorder de ton temps pour nous parler de ton aventure et de ton roman L’évidence d’une nuit, mais avant, peux- tu nous parler un peu de toi ? Qui es-tu ? D’où viens –tu ? Dis-nous tout ! Ou presque…

Je m’appelle Aleen, j’ai 31 ans et j’habite depuis quelques années à Paris pour rejoindre mon copain mais à l’origine, je suis de la Creuse, la campagne. Je suis professeure et documentaliste dans un CFA. Je crois que j’ai presque tout dit… Ah si, on vient d’accueillir un chaton à la maison 😊

– La question fatidique qui ne déroge pas à la règle de l’ITW lol, d’où te vient cette passion pour l’écriture ?

Je crois que ça vient de J.K. Rowling. Je suis une grande fan de Harry Potter et en attendant son dernier tome, j’avais tellement d’idées que mon cerveau m’a dit « mets les par écrit ». Bien entendu, je n’ai jamais fini d’écrire ce « tome » ! Depuis je n’arrête pas. J’en suis incapable.

-A quel âge as-tu écrit ta première histoire ? Et de quoi parlait-elle ?

Dès le collège, j’ai écrit des poèmes, des paroles de chansons, des petits textes… Mais si on parle de ma première histoire terminée, ça devait être ma fanfiction Harry Potter… le titre « Pas facile d’être une Potter ». J’ai dû l’écrire, il y a un peu plus de 10 ans. J’avais donc 18-20 ans. On suivait la fille de Harry Potter à Poudlard, où un nouveau méchant cherchait à prendre le pouvoir.

-As –tu un rituel pour écrire ? Ou peut-être un endroit bien particulier ?

Je pense que si l’inspiration est vraiment là, je peux écrire n’importe où et n’importe quand mais là, où mon esprit est au top, c’est entre 23h et 5h du matin, à la table de mon séjour, dans la pénombre, musique à fond dans les oreilles ! J’ai l’impression d’être seule au monde, c’est tellement agréable !

-Quel est ton genre de roman de prédilection en tant que lectrice ?

Sans hésitation, romance !! Et principalement romance MxM, c’est très rare que je déroge à ce genre.

– Peux –tu nous donner les 5 premiers titres qui te viennent à l’esprit présent dans ta bibliothèque ?

Alors facile pour commencer, tous les livres de Séverine Balavoine !! Je les ai tous, ils sont incroyables. Ensuite, celui de Juliette Marrati, « Vider l’Océan en 660 minutes ».

Plus classique, « Dix petits nègres » d’Agatha Christie et « Orgueil et Préjugés » de Jane Austen.

Alors facile pour commencer, tous les livres de Séverine Balavoine !! Je les ai tous, ils sont incroyables. Ensuite, celui de Juliette Marrati, « Vider l’Océan en 660 minutes ».

Plus classique, « Dix petits nègres » d’Agatha Christie et « Orgueil et Préjugés » de Jane Austen.

Pour finir, je dirai « Nos étoiles contraires » de John Green.

-Le dernier qu tu as lu ?

Techniquement je ne l’ai toujours pas fini mais c’est « La gourmandise n’est pas un vilain défaut » de A.L. Morgann

– Parle-nous de ton roman L’évidence d’une nuit. Comment est née cette histoire  ?

Je ne sais jamais réellement comment naissent mes histoires. C’est souvent juste un détail qui me fait imaginer le tout. Là, ça doit être à cause d’une émission de télé que j’ai regardée qui montrait des restaurations de maison avec des entrepreneurs et des décorateurs d’intérieur. Et je me suis dit que ça pourrait être drôle… Alors mes personnages font ces métiers !

– Une source d’inspiration pour tes personnages ? Un casting à nous proposer ?

Pour leur caractère, je prends des petits trucs de moi mais aussi de mon entourage. Je pique par ci, par là. Pour leur physique, je n’ai pas de casting pour cette histoire. Je vais laisser aux lecteurs le plaisir de se faire leur propre image, avec les détails que j’ai donnés et les préférences de chacun.

– Des petits secrets à nous dévoiler sur eux ?

Des petits secrets… Gareth n’est pas le genre à avoir des secrets pour les autres, il dit ce qu’il pense et pense ce qu’il dit.

Hayden a volé une glace dans une épicerie à Londres quand il avait 14 ans, ça compte ?

-Quels sont selon toi leurs qualités et leurs défauts ?

Pour Gareth, il est généreux, sérieux, fort mais tellement obstiné que ça en devient agaçant parfois.

Hayden est quelqu’un de calme, posé, gentil et créatif mais parfois, il peut lui arriver de juger trop vite les gens ou en tout cas de trop s’attacher à la première impression.

– Pourquoi un MM ? L’écriture au masculin était une envie ? un challenge ?

Depuis plusieurs années, je n’écris plus que des MM. Déjà parce que mes lectures sont principalement LGBT+ donc forcément, ça m’influence. Et de plus, j’ai énormément de mal avec les personnages principaux féminins. J’ignore pourquoi.

– Que pourrais-tu dire à nos fans page qui hésitent encore à lire L’évidence d’une nuit ?

C’est toujours compliqué pour moi de « vendre » mes textes mais je décrirais mon histoire comme un feel good, agréable à lire, sans drame avec des personnages qui pourraient être notre frère ou notre ami. Si vous aimez Noël, les romances et les enfants de trois ans tout choupinets, cette histoire est pour vous…

– On a tous un grand rêve, quel est le tien ?

Le mien serait d’être auteure à plein temps bien entendu mais si déjà je pouvais écrire une histoire dans laquelle les lecteurs pourraient se retrouver, s’identifier. J’aimerais apporter de l’espoir et le sourire aux gens.

– D’autres projets livresques en cours ?

J’ai toujours un projet livresque, ma vie tourne autour d’eux. Je publie toutes mes histoires sur Wattpad. Je suis en train d’écrire le troisième tome d’une saga, « It’s definitely you ». La suite de « for him. » qui est mon tout premier roman MM et « problem child. ».

Comment vois-tu ton avenir  dans le domaine de l’écriture ?

J’ignore ce qui m’attend mais tout ce qui compte pour moi, c’est de continuer d’écrire. Peu importe le reste

– On passe au côté ITW délire Made in étoiles, partante ?

Let’s go !!

Questions/ réponses courtes : ta plus grosse

Ta plus grosse peur :

Les serpents ! Je déteste ça ! Mais par rapport à l’écriture, la page blanche, comme tout auteur !

Ta plus grosse honte : 

Euh… J’ai beau réfléchir, rien ne me vient à l’esprit. Je crois que j’ai une capacité d’auto-dérision tellement impressionnante que toute honte que je pourrais ressentir se transforme en amusement !

Ta plus grosse partie de rire :

Impossible d’en choisir une, il y en a trop ! Dès que je suis avec mes amis, les fous rires sont présents !

Ta plus grosse déception :

J’arrive facilement à m’en remettre, je n’ai pas d’énormes déceptions pour quoi que ce soit. Je dirais par contre que je suis déçue quand j’écris une scène mais que le lecteur ne ressent pas ce que je voulais ou lorsque je déçois mes lecteurs !

Ta plus grosse interdiction

Je m’interdis beaucoup de choses et la première serait de tenter d’écrire cette idée de science-fiction qui me trotte dans la tête depuis une dizaine d’année !

Ta plus grosse…. A toi de finir

Passion (en dehors de l’écriture) : La musique, je ne peux pas vivre sans ! Je ne me sens pas bien si je n’écoute pas au moins une chanson chaque jour.

Merci Aleen d’avoir pris de ton temps pour les étoiles, en nous apportant ce petit bout de toi 

Merci à toi !

A l’approche de Noël, Gareth, jeune entrepreneur, se réjouit de passer les fêtes en compagnie de ses amis, sa famille mais surtout Charlie, son fils de 3 ans. Il est heureux de pouvoir mettre son travail de côté, ainsi qu’un certain décorateur qui lui mène la vie dure depuis quelques mois. Mais cette accalmie est de courte durée car, suite à un malentendu, un trouble-fête au costume flashy s’invite à son dîner de réveillon. Gareth va devoir reconnaître l’évidence qui se présente à lui et accepter de se laisser aller à cette nuit qui pourrait tout changer.

L’évidence d’une Nuit est déjà disponible et c’est par là

Résumé :

L’avis de Carine sur le final du roman de Max L.Telliac : Six À nos Âmes Liées


Les Etoiles Des Bibliothèques

41ADtu7-EUL._SY346_Titre: Six, tome 3 : À nos Âmes Liées
Tome 3/3
Auteur: Max L.Telliac
Genre: Romance
Editions: Black ink
Ebook: 4.99€
Résumé:
Quelques mots en conclusion ?

« On a beaucoup dit de moi que je n’étais qu’une brute épaisse. Mais là, je vous assure, je ne suis pas si solide que ça… »
Allez, Hulk, on se mobilise !
« Le petit insouciant, c’est comme ça qu’on me voit ? Moi qui m’accommodais des orages en dansant sous la pluie, je me suis fait foudroyer. »
Un coup de pouce du destin, peut-être ?
« À ceux qui pensent que je suis naïve, je répondrais qu’ils n’ont pas rencontré un Londonien plus instable qu’une grenade… »
Besoin d’un « honey » susurré ?
« Je tiens toujours le rôle du torturé de service. Quand votre vie explose en mille morceaux, que reste-t-il ?…

Voir l’article original 1 291 mots de plus

L’avis de Carine sur le final du roman de Max L.Telliac : Six À nos Âmes Liées


41ADtu7-EUL._SY346_Titre : Six, tome 3 : À nos Âmes Liées
Tome 3/3
Auteur : Max L.Telliac
Genre : Romance
Editions : Black ink
Ebook : 4.99€
Résumé :
Quelques mots en conclusion ?

« On a beaucoup dit de moi que je n’étais qu’une brute épaisse. Mais là, je vous assure, je ne suis pas si solide que ça… »
Allez, Hulk, on se mobilise !
« Le petit insouciant, c’est comme ça qu’on me voit ? Moi qui m’accommodais des orages en dansant sous la pluie, je me suis fait foudroyer. »
Un coup de pouce du destin, peut-être ?
« À ceux qui pensent que je suis naïve, je répondrais qu’ils n’ont pas rencontré un Londonien plus instable qu’une grenade… »
Besoin d’un « honey » susurré ?
« Je tiens toujours le rôle du torturé de service. Quand votre vie explose en mille morceaux, que reste-t-il ? Découvrir qui l’on est ? No way. »
La peur n’évite pas le danger, Jameson.
« Oublier le passé est-il envisageable ? Pas sûr quand il se mêle désespérément au présent. Objectif n°1 : ne plus sombrer. »
Un peu de nerfs, Mademoiselle Tentiller…
« Les questions existentielles attirent souvent vers les ténèbres. Pourtant, je dois me raccrocher à ma lumière… »
Capitaine Azarov, il va falloir vous reprendre !
Marc, Simon, Louise, Adam, Eva et Alex. Six âmes liées.

Mon Avis :

Max L Telliac nous offre un final à la hauteur de mes attentes, et je peux vous dire que je suis plus que ravie d’avoir enfin les réponses aux questions qui me hantaient tout au long de cette saga.

Ce troisième tome fait du bien ! Fini les coups de nerfs ! (À part après l’auteur, mais ça…). On savoure, on se délecte de tout ce qu’on apprend, on se laisse porter avec espoir, même si parfois ça pince un peu et que les larmes s’invitent à notre lecture, car l’auteur joue encore avec nos émotions, et ce dès les premières lignes où elles sont à leur paroxysme. Comment nos trois couples vont pouvoir avancer ? Suffit-il de laisser parler son cœur ? Si pour certains, ce sera le cas, pour d’autres, c’est beaucoup plus compliqué.

Entre rebondissements, tensions, révélations, les doutes et l’espoir, Max L Telliac nous montre le chemin de l’amour et de l’amitié. Le chemin de ces six destins mêlés, différents et pourtant si semblable à la fois. De ces six cœurs tourmentés, torturés qui vont devoir faire face à leurs vérités et se battre jusqu’à lier leurs âmes….

1 – J’ai aimé… cette trilogie

2- Beaucoup… l’intrigue qui ne nous laisse que rarement en zone de confort grâce à l’intensité du récit.

3- Passionnément…. Les trois couples électriques, attachants et attachiants pour certains.

4- A la folie…. Pour son originalité et le talent de l’auteur à nous faire un chassé-croisé plus parfait qui m’a carrément épatée.

5 – Pas du tout… me retrouver dans des situations de stress post lecture ! lol

6- Un coup de cœur… pour la subtile et sublime plume de Max. L.Tilliac qui m’a emportée de A à Z sur trois tomes en me gardant captive de son récit.

Si dans le premier tome, j’avais mes chouchous, dans le second, ce n’était plus les mêmes et me revoilà à changer à nouveau pour que finalement…. craquer complètement de part égale sur les trois couples. L’auteur fait en sorte qu’à tour de rôle, on s’implique dans chacune des histoires qui vont se rejoindre dans une perfection réglée comme sur du papier à musique et surtout, montée de main de maître ! À aucun moment, on ne s’y perd. À aucun moment, on ne regrette de passer à un autre couple. Mais l’avantage dans ce dernier tome, c’est que nos personnages vont évoluer plus souvent ensemble.

Des destins mêlés ? Aucun doute

Des cœurs tourmentés ? Tempêtueusement vrai….

Des âmes liées ? Obviously !

Si j’ai eu l’envie de pousser un peu plus Louise à de nombreuses reprises, l’auteur finit par s’en charger lui-même, après tout, c’est son héroïne et il faut lui faire confiance pour la suite des événements. Il a brillamment mené son cheminement psychologique tout comme celui d’Adam, mais aussi de tous. Haaaaaaa… Adam… le torturé de service qui n’a du prince charmant que sa belle gueule. On l’aime autant qu’on le déteste ! Un connard de première qui va changer au contact de sa belle malgré tout le mal qu’il lui fait. La douce Louise n’a plus rien d’une blanche colombe à ses côtés et finalement, le duo chaotique, imparfait qu’ils ont formé jusqu’alors, leur permet de devenir de plus en plus fort, plus vivant ! Pas invincible pour autant, mais Miss Dario ne s’avoue jamais vaincue lorsque cela concerne Adam… À la croisée des chemins, il lui faudra du courage pour se laisser guider dans la bonne direction… Are you ready Adam ?

En parlant d’invincibilité, notre flic de choc et son ange blond vont finir par se brûler les ailes à force de jouer avec le feu… et les coups de feu. Devant le destin tragique qui s’offre à lui, Marc n’est plus si robuste que ça…  Ce petit insouciant de Simon pourrait être le bon, mais c’est toujours quand tout devient incertain que cela devient clair. Est-ce trop tard pour eux ? Et si la vie devenait moins connasse, Marc aurait-il sa chance ? Même si ce dernier s’ouvre petit à petit, il est et restera cet homme bourru et taciturne qu’il a toujours été. Incapable d’avouer ses sentiments  ? Faut-il encore qu’il en ait… Mais est-ce que Simon pourra s’en accommoder ? Il a beau avoir peur de l’aimer, peur de se donner à lui, peur qu’il le brise pour de bon, le repousser est comme se laisser engloutir au fin fond de l’océan… Et si Marc le repêchait et devenait ce phare qui lui montre la bonne route jusqu’au bonheur ? Et si éprouver c’était vivre enfin ? Avec des si, on refait le monde, mais peut-on changer les gens ?

Eva elle, a pourtant bien changé même si son passé revient comme un boomerang. C’est douloureux, elle plonge, mais plus question de rester K.O. Elle compte bien se battre pour sa vie, pour celle d’Alex aussi. Tout deux doivent affronter les démons du passé pour envisager un avenir. Trop de questions, trop de ressentis, trop de culpabilité pour chacun d’eux, particulièrement pour notre capitaine qui tombe dans les abysses de son désespoir. Il faut se relever et avancer Capitaine ! Regardez droit devant cette magnifique lumière aussi désirable que sauvage qui détient votre cœur… Pourra-t-elle être assez forte pour vous sortir des ténèbres ? Mais au final, qui est la lumière de l’autre ?

Les émotions sont là et ne nous quittent pas. Les rebondissements et les révélations nous touchent et nous mettent à terre avec nos héros. On se relève et avance avec eux pour le meilleur… et pour le pire. Ils ravissent nos cœurs et font chavirer nos âmes avec force et passion. Je me suis posée la question du pourquoi j’ai été tellement accrochée à ces six personnages. Et je pense que c’est tout simplement le fait que l’auteur a créé des personnages vrais. Tantôt imposants, sans filtres, subtiles et tantôt doux, farouches, perdus ou encore exécrables, ce sont des héros qui peuvent sombrer, tomber de leurs piédestaux et montrer leurs faiblesses. Des héros qui n’ont pas peur de dévoiler leurs sentiments, ni de se mettre à nu lorsque cela va s’avérer nécessaire alors, qu’ils étaient tout le contraire. Des héroïnes de caractère malgré les apparences. Elles savent ce qu’elles veulent et surtout ce qu’elles ne veulent pas et feront tout pour obtenir de leurs moitiés plus que leurs cœurs… Car pour les obtenir, ils ont besoin de se trouver…. Briser leurs carapaces et voir le reflet de leurs âmes. Tous les six ont une personnalité forte dans leur genre, et tous avancent d’une manière différente et pourtant à la fois semblable.

Vous l’aurez compris, j’ai plus qu’adoré cette trilogie originale qui nous propose un combo parfait de sensations, d’émotions et d’amour à toute épreuve. Un mélange de genre et un dynamisme qui ne pourra que vous emporter à votre tour. Les thèmes abordés sont assez variés et malgré cela, Max L.Telliac fait avec eux comme avec ses héros. Il va tout mêler, nous tourmenter et enfin tout lier pour nous offrir une chute à la hauteur de sa plume. À la hauteur de ses protagonistes. À la hauteur d’un roman coup de cœur…

Marc, Simon, Louise, Adam, Eva et Alex. Six âmes liées. Un trilogie à ne pas manquer !