L’avis de Carine sur le roman de Cindy Lia, Underground chez Plumes du Web


41OvgE2lVtL._SY346_Titre : UNDERGROUND
Auteur : Cindy Lia
Genre : Dark Romance
Editions : Plumes du Web
Ebook : 4.99€
Broché : 16.90€
Résumé : Son job, il le connait. Ses démons, il les subit. Cinq ans que Riley dézingue à tout-va pour le compte de gros requins. Sa spécialité ? Le huis clos. De contrat en contrat, cet expert en enlèvements forme les meilleurs à ses côtés. Son répit ? La souffrance. Âme torturée, Riley n’a plus rien à perdre. Aussi, lorsqu’un gros bonnet lui confie une ultime mission, il n’hésite pas. La somme est alléchante, le challenge à la hauteur. Rien qu’un contrat de plus avec son équipe dans les sous-sols de cette maison isolée de banlieue. À moins que les règles ne changent, à moins que la fille ne résiste, à moins que le jeu ne commence… maintenant. Quand le gibier se rebelle, la chasse est ouverte !

Mon avis :

Underground, une romance dark avec laquelle j’ai passé un bon moment de lecture. Tel est pris qui croyait prendre, une plongée dans un univers sombre et au travers d’un jeu de dupe, Cindy Lia sait nous manipuler au même titre que ses protagonistes.

Minuit… L’heure du crime… Le moment enfin qui va mener Riley à peaufiner son plan machiavélique. Le Gibier ne peut pas lui échapper, la chasse est ouverte… même si comme toujours, il sait d’avance que ce sera trop facile. Pourtant, ce soir, il pêche du lourd et ce à quoi il ne pouvait pas s’attendre, c’est que les instants qui le mènent à sa proie, ses instants ou l’adrénaline coule dans ses veines, ne sont que le calme avant la tempête. Une tempête qui se prénomme, Lexie. Son Gibier du jour, celle pour laquelle il sera gracieusement payé. Celle qui sans qu’il ne puisse le voir venir, va le pousser à jouer un jeu qu’il n’est pas sûr de maitriser sans emmerdes… Si la première manche est pour lui, qu’en sera-t-il des autres ? Quoi qu’il en soit, qui qu’elle soit, pour Riley une chose est certaine. Cette fille a du cran et elle va morfler… Personne ne déroge à ses règles…

Entre rebondissements, secrets, trahisons, tensions et attirance, avec Underground, Cindy Lia nous malmène au possible, et elle le fait bien. Les apparences sont parfois trompeuses… Et les plans parfaits ne peuvent l’être que sur le papier. Lexie n’a rien d’une blanche colombe et passe son temps à défier Ry, le pousser dans ses retranchements, lorsque ce n’est pas à bout de nerf. Lui, cet homme mystérieux, respecté qui ne craint rien ni personne, cet homme qui est réputé pour ne jamais perdre son sang-froid et qui ne manque aucune de ses missions, se retrouve face à son plus gros défi. Elle. Cette poupée Russe aux multiples atouts et aux faux airs innocents cache bien des surprises à l’intérieur. Elle a piqué son intérêt et ça, jusqu’à ce jour, cela n’était jamais arrivé…

Mais qui est vraiment Lexington ? Pourquoi jouer à un jeu aussi dangereux avec cet homme qui ne pourrait faire d’elle qu’une simple bouchée ? Que recherche-t-elle ? N’a-t-elle vraiment rien à perdre ? On se retrouve face à un personnage complexe qu’on pourrait presque qualifier de psychopathe tant ses réactions sont irrationnelles et qu’on ne comprend pas. Elle cherche, elle pousse, elle subit comme si rien ne pouvait l’atteindre. Rien, à part lui… Et c’est par des retours dans le passé que l’auteure nous ouvre leurs âmes et nous éclaire sur la psychologie des personnages. Des retours en arrière très réussis qui arrivent à point nommé et apportent une certaine émotion. Plus particulièrement pour Riley avec lequel l’auteure va profiter pour aborder un sujet très sensible, peu compris, et qui pourtant montre tant de souffrances…

S’ils sont de deux mondes différents, deux âmes déchues, cabossées, aussi torturées l’une que l’autre, leurs fêlures elles, se ressemblent et s’assembleraient presque. Bousillés de l’intérieur, tout deux vivent dans leurs ténèbres, leur solitude, côtoyant le diable de différentes façons. Leurs luttes se mélangent, leurs combats les gardent vivants… mais jusqu’à quand ? Qui gagnera ?

Un roman tout en tension et aux mille questions. Un roman qui vous happe et qui vous emporte dans son engrenage sans pouvoir le lâcher une seule seconde. Tout y est ficelé à la perfection dans un plan maîtrisé avec brio. Mais si j’ai aimé l’intrigue, les rebondissements et tout l’univers dans lequel ont évolué les personnages, il m’a manqué cependant de la profondeur qui m’aurait apporté plus d’émotions, plus d’attache envers les personnages particulièrement pour Lexie. En même temps, nos protagonistes ne font pas dans la dentelle et sont très loin d’être des petites choses fragiles. Ils ont vraiment des caractères de merde et je ne sais pas si côté Lexie, on peut faire pire lol. Insolente, pleine de nuances, c’est un personnage qui détonne dans une romance et particulièrement une Dark. Si je n’ai pas eu de compassion malgré sa vulnérabilité bien cachée, l’admiration pour sa force et sa détermination, elle, était bien présente. Donc si on suit le cheminement psychologique de ces deux êtres torturés, c’est peut-être logique ne pas avoir ressenti des émotions à leur juste valeur. Je ne vais donc pas m’attarder dessus, surtout que chaque lecteur aura son propre ressenti, que c’est une Dark et qu’on ne recherche pas dans ce genre de lecture de la guimauve et des chocolats. Ce que je retiens, et ce que vous devez retenir, c’est que Cindy Lia a imaginé une intrigue parfaite. Là encore, j’ai eu des doutes assez rapidement, mais en découvrir le pourquoi du comment et réaliser l’esprit tordu de l’auteure qui nous laisse comme deux ronds de flan, m’a apporté toute l’adrénaline nécessaire à ce que je me régale du dénouement et que je ne sois pas déçue de ce petit manque que j’ai eu tout le long.

L’auteure possède une plume très fluide, efficace et percutante. Elle ne s’encombre pas de longueur. Elle nous immerge dans son univers sombre, mystérieux et un brin violent sans préavis. La légèreté du côté Dark devrait ravir les lecteurs qui n’ont pas encore osé aborder ce genre de lecture. L’intrigue maintient le côté sombre sans pour autant franchir le pas du malsain, du dérangeant. Et les thèmes abordés par le vécu de nos héros apportent cette touche de sérieux et d’alerte qui rendent le récit humain.

Comment deux âmes torturés aux bagages émotionnels lourds pourront-ils sortir indemne de cette histoire ? Je vous laisse le découvrir…

Un grand merci à Plumes du Web pour sa confiance et de m’avoir permis de découvrir Underground en service presse.

Extrait :

— Eh, plutôt mignon le colis ! Tyron ne résistera pas, je commence à le connaitre. Une fois installé au volant, j’enclenche le contact et préviens :

— Glen, surveille le jeune, pas de mains baladeuses.

— Alors fous-la dans le coffre, ne tente pas le diable en la balançant sur ses genoux !

— C’est le métier qui entre. Ty, voilà ton épreuve de passage : montre-toi à la hauteur, sinon tu vires. Le petit grogne, puis se cale au fond de son siège. Je m’en tape, je sais que j’ai raison. La voiture démarre en trombe, on a déjà perdu assez de temps. Je jette un coup d’œil au quartier qui pionce paisiblement. Notre contact m’a assuré une nuit pénarde, sans trop de risques. Je ne sais pas pourquoi, mais lui, je le sens bien. Son plan tient la route, ses directives sont claires, les grandes lignes sont posées. J’en ai vu des amateurs, de vieux roublards prêts à filer jusqu’au dernier denier pour liquider leur bonne femme et empocher l’assurance-vie. Mais ce commanditaire-là a tout prévu. Jusqu’au dernier dollar, la dernière goutte de sang. Le plan de ce type dépasse toutes les saloperies que j’ai pu commettre jusqu’à présent. Je ne sais pas ce qu’a fait cette fille pour mériter son sort mais putain, elle va morfler… Sur la route du retour, le silence gagne l’habitacle et me détend un peu. J’ouvre la fenêtre, embrase une clope, puis je vérifie mes arrières dans le rétroviseur. Mais au lieu de croiser le regard de mes complices, je croise celui de la fille coincée entre eux. La bouche verrouillée par l’épais morceau de scotch, elle m’observe. Encore. Et je flaire déjà les emmerdes.

Underground (French Edition) . © Plumes du Web. Édition du Kindle.