Je veux un homme qui…de Tamara Balliana chez Montlake Romance !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Je veux un homme qui…de Tamara Balliana. Une superbe comédie romantique sous le signe de la bonne humour, de l’amitié, de l’amour et de l’espoir.

Titre : Je veux un homme qui…

Auteure : Tamara Balliana

Editeur : Montlake 

Genre : Comédie romantique

Broché : Lien broché 9.99

Résumé : Oriane aime Jules, Jules veut l’aider à trouver l’amour.

Oriane, jeune policière sportive et célibataire, ne rencontre que des hommes qui ne l’intéressent pas, ou qui ne sont pas disponibles à l’instar de Jules, le patron du Café de la Place de Cadenel, qu’elle aime secrètement depuis l’adolescence.

De son côté, Jules est plutôt préoccupé par la préparation de sa soirée, qui s’annonce mémorable. Pari réussi… mais pas tout à fait comme il l’imaginait ! Voir tous ses plans partir en fumée, et se retrouver au poste menotté par Oriane ne faisait certainement pas partie du programme. Mais à cette occasion, lui qui n’a toujours accordé qu’une attention distraite à la jeune femme, s’aperçoit qu’il peut compter sur elle.

Petit à petit, leur amitié se développe, et Jules entreprend d’aider Oriane à trouver l’amour au moyen d’une liste : celle des qualités indispensables à l’homme de sa vie. Mais comment faire comprendre à Jules que le seul homme qu’elle veut, c’est lui ?

L’avisdeMya

Tout d’abord, j’aimerais remercier Tamara Balliana pour l’envoi du service presse de Je veux un homme qui… cette comédie romantique si belle mais au goût amer en arrière-plan. Pourquoi amer vous me diriez-vous ? Eh bien tout simplement, si les personnages nous ont fait beaucoup rire tout le long des pages, la thématique abordée ne laisse pas le lecteur indifférent. À coup sûr, les personnages principaux ainsi que les secondaires, s’ils étaient généreux dans les bons moments et ont ravi nos zygomatiques de leur bonne humeur, ils nous ont fait don aussi de leurs fêlures, de leurs peines dans un moment d’abandon. C’était très touchant jusqu’à à nous tirer quelques larmes  par moment.

En effet, notre héroïne du jour, si son métier lui donne un semblant de confiance en elle et d’assurance, la réalité est autre. Oriane est loin d’être le type de femmes qui prend tout pour acquis. Rien ne lui est dû. Il faut toujours qu’elle se batte pour ce qu’elle aime ou désire. Faire partie d’un tout, c’est tout ce qu’elle voudrait. Être acceptée et intégrée, c’est tout ce qu’elle a toujours rêvé. Loin d’appartenir aux stéréotypes de la beauté fatale ou même parfaite, néanmoins elle fait son petit effet. Mais allez la persuader qu’elle n’est pas dénuée de charme. À cause de sa grande taille, ses épaules carrées et un nez qu’elle trouve horripilant, Oriane ne se trouve rien d’exceptionnel. Enchainer les rendez-vous catastrophiques ne joue pas en la faveur de cette confiance en elle déjà assez minée. L’homme idéal, elle l’a déjà trouvé et cela depuis belle lurette. Amoureuse, elle l’est depuis son adolescence. Mais elle croit plutôt aux licornes et aux paillettes que son intérêt puisse être un jour partagé. Et pour cause, Jules, le chef-cuistot de son restaurant préféré est si séduisant, si tatoué, si sexy… et si casé aussi avec une sublime femme dont il semble amoureux. Pourquoi, il se serait intéressé à une femme qui n’a rien de féminin que les cheveux, son seul atout selon elle !

Oriane ne sait pas se vendre ni mettre ses atouts en valeur et tous ceux qui l’entourent, ne voient que la négativité qu’elle leur renvoie. Et pourtant, Oriane, est une jeune femme qui gagne à être connue. Pétillante, d’une gentillesse légendaire, loyale, battante et tout le monde dans son village peut en témoigner. Mais le fait, d’avoir été abandonnée par ses parents, le manque d’amour qu’elle n’a pas reçu d’eux, son désir d’aimer et d’être aimée se fait plus urgent de jour. La solitude et la peur de rester seule la rongent, Mais sa crainte d’être rejetée lui fait prendre les devants sabotant ainsi tous ses rendez-vous …

Mais à ce qui parait, l’amour n’est pas seulement dans le pré, ni seulement dans le Chai… Il peut être aussi dans la cuisine, autour d’un repas concocté avec dextérité et amour… Et encore mieux, il se pourrait bien qu’un certain Jules entre un moment d’égarement et la jalousie aidant, regarderait enfin cette femme magnifique, travailleuse et honnête, qui n’attend que le réveil de la belle au bois dormant, pour tomber en pâmoison à ses pieds. Il suffit de croire à sa belle étoile. Un jour elle, te sourira Oriane. Et large.

Je vais éviter de trop parler du personnage masculin pour vous laisser le plaisir de la découverte. Si Oriane traîne des bagages, Jules, n’en est pas dénués. Les gens ont souvent d’aprioris en ce qui le concerne. Il est jugé pour ses tatouages de bad boy, pour ses bêtises de jeunesse. Personne ne le regarde vraiment, personne ne connaît la vraie personne qui se cache derrière cette carrure d’athlète, derrière son assurance parfois pédante. Sauf, Oriane… Cette femme qu’il ne connait que de nom mais qui lui a tendue la main quand il était au plus bas. Cette femme qu’il gagnera beaucoup à connaitre s’il n’est pas trop aveuglé par la beauté pervertie de la dissimulatrice qui lui sert de petite-amie.

Encore une superbe comédie romantique que l’auteure nous a concoctée là. De bons moments remplis de rigolades avec la bande d’Oriane. D’autres un peu tristes, mais faites confiance à Romy qui a l’art de désamorcer le moindre malaise à coups d’idées aussi loufoques que hilarantes. Sans oublier aussi la belle participation honorifique des guest-stars des volets précédents qui ont apporté aussi la pierre à ce bel édifice qui n’a de cesse de nous séduire, nous émouvoir et nous divertir à la fois.

Une comédie romantique sous le signe de la bonne humeur, de l’espoir, de l’amour et de l’amitié à ne pas manquer. Une bonne dynamique, une plume fluide et d’une simplicité addictive ainsi qu’efficace dans la diffusion des émotions !

Prenez du papier, un crayon et aidez Oriane à remplir sa liste de l’homme qui…. Car ses vœux, pourraient bien êtres les vôtres aussi.

PS : Un volet qui peut se lire indépendamment mais je vous recommande quand même de découvrir et dans l’ordre quit suit :

Quand l’amour s’en mail – L’amour est dans le chai

116365503_665172677409200_7045521731074016438_n