L’avis de Carine sur le roman de Ena L Bordeline Melody – May

41FRbvva9dLTitre : Borderline Melody – May 

Auteur : Ena. L

Genre : Romance
Editions : Auto
Ebook : 3.99€
Broché : 17.50€
Résumé :

Le groupe de rock, Blind Melody cartonne désormais partout dans le monde. Un succès régulièrement entaché par les scandales de sexe, drogue, alcool, violence… Les membres du groupe sont hors de contrôle, et en particulier May Harrington, la chanteuse et guitariste.

À l’aube de la tournée internationale la plus importante de leur carrière, le patron de la maison de disque décide de confier le groupe à son gendre, Devlin Young. Parachuté manager contre son gré, Devlin sait qu’il joue son avenir sur ces six mois de tournée, à suivre des musiciens incontrôlables et insupportables. Et comme si la tâche n’était pas suffisamment ardue, il se trouve que Devlin n’en est pas à sa première rencontre avec May.
Un morceau de passé commun qu’il aurait souhaité enterrer à tout jamais.

Mon avis :

C’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé dans ce second tome les Blind Melody et particulièrement, May et Dev que nous avions croisés dans le premier opus et qui nous avaient laissé avec beaucoup d’interrogations les concernant. Il ne vous est cependant pas nécessaire d’avoir lu « Candem » pour aborder May, même si ne pas le faire, serait une erreur monumentale 😉, ce tome peut être lu indépendamment.
 
Les Blind toujours fidèles à eux-mêmes nous emmènent en tournée planétaire ! Hors normes, ces artistes jeunes prétentieux, hautains, riches et célèbres qui défrayent la presse people et les réseaux sociaux à force de scandales. À l’image de ces rockeurs qui cassent leurs jouets à force de drogue et d’alcool qui les mènes à des extrêmes, jouant avec leur vie sans aucune pudeur, valeurs ni impunité. Complètement barges et déjantés, et pourtant si attachants à leurs manières, ils nous submergent de leur énergie rock galvanisante et dévastatrice en s’affranchissant de toute contrainte face à l’industrie froide comme l’acier du disque qui peut-être encore plus destructive que toutes les drogues et alcools du marché.
 
Avec ce deuxième tome, et après avoir succombé à Candem, c’est au tour de la tornade May d’entrer en scène et de nous offrir une Melody Borderline dévastatrice qui prend aux tripes et nous malmène avec une énergie inépuisable et ce, jusqu’à la dernière note du mot fin.
 
Devlin parachuté par son beau-père comme manager des Blind, se retrouve à devoir jouer à la nounou pendant les six longs mois de leur tournée mondiale. Lui qui déteste les Blind et tout ce qui se rapporte à eux de près ou de loin, trop éloigné du monde parfait auquel il aspire, le voilà à devoir les supporter pour pouvoir garder son job. Cinq ans qu’il ne les avait pas revus. Cinq longues années qui les séparent de l’année de lycée qu’ils ont partagé dans le même établissement durant quelques semaines. Cinq ans qu’il ne l’a pas revue, elle… Et gérer le groupe lui parait presque facile en comparaison de l’instant où il partagera les retrouvailles avec la jolie blonde.
 
May … Cette jeune artiste aux allures de poupée angélique s’apparente plus à une poupée trash qu’à une de porcelaine. L’adage, les apparences sont parfois trompeuses n’a jamais été si vrai en ce qui la concerne et pourtant, au fond d’elle, c’est une poupée bien triste qui fait place. Affranchie des codes de la bienséance, May, la tempétueuse, navigue entre la lumière des projecteur et l’obscurité de sa vie. Froide, violente, déjantée et incontrôlable, May est tout simplement instable, hors de contrôle. Personne ne peut lui apporter des émotions à part sa musique. Personne ne peut s’introduire dans cette armure incassable qu’elle a forgée à force de déceptions, de drames, de culpabilité et de trahisons. Personne ne peut l’apaiser, l’atteindre ou encore la diriger et surtout pas son cœur, ce bâtard qui l’a déjà trahie une fois et qui s’est fait broyer sans aucune somation. Non personne… À part lui, qu’elle n’avait pas revu depuis cinq ans et dont elle se serait bien passée de recroiser la route.
 
À la croisé des chemins, il y a des échecs qui ne sont pas ceux que l’on croit…
 
C’est avec une alternance entre le présent et les souvenir du passé sur nos deux personnages principaux, que Ena L nous ouvre son roman sur l’étendu du chaos de la vie de nos héros. Si Candem m’avait touchée au plus haut point dans le premier tome, je dois avouer que May m’a complètement chamboulée. Tout comme Dev qui aura passé tant de temps à courir après une vie chimérique en s’imposant lui-même des règles drastiques, qu’il en a oublié l’essentiel, être heureux. À chaque page que l’on tourne on se rend compte de toute cette douleur qui forge nos héros et particulièrement le personnage de May et qui fait ressortir tant de violence et d’autodestruction que cela nous rend malade. Et c’est grâce aux Flash-back qu’on va les comprendre et ressentir des émotions au-delà de ce qu’on pouvait penser éprouver. Un panel qui m’a broyé le cœur à moult reprises, que ce soit pour elle ou pour Dev, Ena L ne les épargne pas et donc nous aussi par la même occasion. Elle sait appuyer là où cela fait mal, mais rarement sans nous en faire tirer une leçon.
 
May et Dev ne se ressemblent peut-pas, mais finalement chacun d’entre eux se noie dans quelque chose. Elle l’alcool et son désespoir. Lui dans sa vie parfaite. Elle pour oublier. Lui pour avancer selon ses objectifs, sans se rendre compte qu’il n’est pas sur la bonne route. Tout les oppose, mais l’amour, lui, est bien là et bien trop fort pour être justement gérable. Ce lien qui les uni est trop de tout. Trop passionnel, trop violent, trop intense, trop déchirant… trop douloureux… Il est impensable qu’il puisse vivre quelque chose de durable. Mais entre la raison et l’amour, comment être sûr de bien choisir ? Seront-ils des amants maudits qui pourraient se détruire jusqu’au point de non-retour ? Ou pourront-ils avoir le Happy-End que Dev à toujours recherché dans sa vie ?
 
Et puis il y a l’intrigue. Cette intrigue qui est magnifiquement menée dont je ne dirais absolument rien, même sous la torture ! Tout ce que je peux vous en dire, c’est qu’elle est parfaitement intégrée au récit et tout s’emboite à la perfection et nous surprend lorsqu’on s’y attend le moins.
Borderline Melody, une romance addictive à ne pas manquer ! Une romance Borderline qui rend nos émotions borderlines à leur tour. On rit, on s’indigne, on pleure aussi. On a d’ailleurs souvent envie d’étriper l’auteure, qui je trouve devient de plus en plus sadique. Elle sait jouer avec nos émotions tout comme elle joue avec nos nerfs dans des contextes qui parfois ne s’y prêtent même pas. C’est une magicienne des émotions dures et pures. Des émotions fortes qui apportent une tension qui ne nous quitte pas. On est comme May, à fleur de peau toute pendant notre lecture et le pire, c’est que même si cela fait mal, on en redemande.
 
Un grand merci à Ena L pour sa confiance et surtout, pour cette magnifique lecture qui m’a une fois de plus mise KO et fait couler mes larmes parties tout droit de mon cœur. Merci également à tous les petits clins d’œil sur d’autres chouchous qu’on ne se lasse pas de retrouver.
 

Extrait :

Sa réflexion me fait sourire, jusqu’à ce que la porte claque. Jusqu’à ce que May apparaisse. J’ai pour habitude de ne jamais être tendu, mais tout à coup, j’ai la gorge sèche et les mains moites. Elle non plus n’a pas changé : toujours la même petite brindille aux longs cheveux platine et au visage de poupée angélique. Une mèche arc-en-ciel effleure désormais son profil droit, en parfaite harmonie avec sa jupette rose à froufrous, son pull large et ses boots délacées. May dégage une candeur et une douceur trompeuses, car l’ange n’en a que l’apparence. Et cette lumière qui nous attire n’est qu’un putain de piège. En cinq ans, je pensais m’être blindé contre cet éblouissement, mais il faut croire que la magie de May est plus puissante que je le supposais. Ressaisis-toi. C’est rien qu’un souvenir. Et même pas un très bon, d’ailleurs...

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s