Le destin de son coeur de Nina Singh, collection #Harmony chez Harlequin !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Le destin de son coeur de Nina Singh. Une histoire sans prise de tête et romantique à souhait à découvrir.

Titre : Le destin de son coeur

Auteure : Nina Singh

Editeur : Harlequin

Genre : romance soft

Poche : Lien achat

Résumé : La muse d’un célèbre sculpteur – voilà ce que Maya devient, sitôt arrivée à Venise. Partie seule dans la ville la plus romantique du monde, après la rupture de ses fiançailles, elle est irrésistiblement attirée par le signor Vittorio Rameri. Sous le regard tourmenté de l’artiste, la femme en elle s’éveille, prête à toutes les folies… ou presque. Comment pourrait-elle en effet s’autoriser à aimer Vito, alors que bientôt elle sera repartie ?

L’avisdeMya 

Depuis juillet, une nouvelle collection est née chez Harlequin. Harmony, à raison de 3 romans par mois, est le summum du romantisme, des histoires tendres et dont les héros ont baigné notre jeunesse. Exit les bad boys et place à des personnages aussi doux que leurs histoires qui enchanteront les romantiques en nous. 

La première expression qui me vient en tête pour décrire Le destin de son cœur est « romantique et doux à souhait » ! Nina Singh m’a fait rêver tout le long des pages. Elle m’a embarquée pour l’Italie, le pays qui a servi de décor aux plus belles histoires, le pays du bon vin et de la bonne cuisine. Elle m’a embarquée à Venise, la ville des amoureux et m’a enchantée avec ses descriptions réalistes de sa belle architecture et son tour d’horizon autour de son patrimoine culturel. La romance ? C’est la cerise sur le gâteau.

Maya, à la veille de son voyage tellement rêvé en Italie, découvre l’infame trahison de son fiancé. Mais se décide quand même à entreprendre le voyage après quelques tergiversations. Partir toute seule pour l’Italie, pour un pèlerinage qui se fait à deux, ne la tentait pas des masses. Mais la crainte de décevoir sa grand-mère qui a sacrifié une partie de ses économies, l’a motivée pour embarquer dans cette aventure dont elle rêvait tant.

En débarquant à Venise, elle ne pensait pas que sa vie allait changer de bout en bout. En fait, elle ne pensait à rien, juste de profiter de son voyage pour oublier la trahison de son fiancé et recoller les miettes de son cœur brisé. Mais les choses vont vite se gâter. Heureusement, le mystérieux Vittorio est là pour lui tendre la main à chacune de ces malencontreux incidents qui ont jalonné son périple. On pourrait croire que cette fille timide et manquant de confiance en elle, serait discrète et passerait inaperçue, mais à peine son aventure entamée, elle a tiré le gros lot en attirant l’attention d’une légende vivante dans le monde de l’art.

Vito a tout du prince charmant. Attentionné, gentilhomme et très séduisant, ce qui ne gâte rien. Mais son intense italien, charmant soit-il, il traîne ses propres casseroles pour en rajouter les siennes. Si leur attirance n’est plus à prouver, l’assumer, est loin d’être une évidence. Vito, malgré les sentiments que Maya suscite en lui, décide de la laisser partir pensant rien à lui offrir à part une coquille vide et un lourd fardeau. Arriveront-ils à colmater mutuellement leurs blessures où le mal-être ne sera que plus virulent ? 

Quand cupidon s’en mêle, la raison n’a qu’à bien se tenir ! 

Un vrai plaisir de retrouver une histoire qui me rappelle mes lectures de jeunesse. De nos jours, le romantisme est devenu désuet et disparait de plus en plus de nos romances mais, Le destin de son cœur, a été une belle piqûre de rappel. Une sympathique histoire qui parle d’espoir et de seconde chance, courte certes, mais riche de moult émotions, de tendresse et en d’autres ingrédients addictifs. L’auteure nous offre un voyage des plus romantiques, un cadre paradisiaque, ainsi que des personnages attachants et attachés à leurs vieux démons. Perclus de douleur et de culpabilité mais trouveront leurs refuges dans un amour sincère, fort et passionné qui pansera leurs blessures et leur fera voir l’avenir en rose. 

Un voyage sans prise de tête à découvrir, une histoire qui se lit aussi vite que facilement. A déguster sans modération.

Merci à Harlequin et à Milica pour l’envoi du service presse et longue vie à la collection Harmony

L’avis de Carine sur le roman de Laura Black : Games of Desire


511H7S2B1ULTitre : Games of Desire

Auteur : Laura black

Genre : Romance

Editions : Addictives

Ebook : 4.99 €

Broché : 15.90 €

Résumé :

Dax est le chef des Styx Lions, l’un des gangs de bikers les plus redoutables de San Francisco. Arrogant, violent et bagarreur, il refuse de s’attacher à qui que ce soit. L’amour n’est qu’une faiblesse inutile, et les femmes, des partenaires d’une nuit. Mais Tasha est différente. Elle ne se laisse pas impressionner ni séduire, elle est indépendante… et il a besoin d’elle. Médecin urgentiste, brillante et passionnée, elle seule peut sauver un témoin-clé dans la guerre qui oppose les Styx Lions à un gang rival. Au jeu sensuel du chat et de la souris, il n’y aura qu’un seul vainqueur…

Mon avis :  

Bienvenue chez Les Styx Lions !
 
Games of Desire, un roman qui n’a jamais autant bien porté son titre. Tasha et Dax excellent dans la matière et font monter la température crescendo au milieu d’une intrigue pleine de rebondissements.
Tasha médecin urgentiste à San-Francisco, sort d’une relation qui lui a laissé un goût amer. Elle a peut-être sacrifié cinq ans de sa vie, mais aujourd’hui, elle est déterminée à tirer le meilleur de ce que l’avenir lui réserve. Sous ses airs de top-model, cette femme cache une volonté d’acier qui la rend inébranlable en apparence. Même face à ce patient qu’elle peine à contrôler et qui malgré la peur qui lui inspire, elle ne montra qu’une farouche détermination à faire son travail correctement. Dax Mason, ce patient à la beauté ténébreuse. Un fantasme sur patte, une montagne de muscles qui pourrait la broyer d’un simple geste, possède un charisme incroyable qui ne la laisse pas indifférente sous ses airs démoniaques, va la ramener vers des souvenirs longtemps refoulés qu’elle se refuse de libérer. Déterminée à effacer de cette rencontre de sa mémoire, leur route va néanmoins se recroiser quelques mois plus tard et déclencher une tempête dans son existence qu’elle souhaitait pourtant paisible. Cet homme est l’essence même de la dangerosité. Un mélange de violence et d’agressivité à l’état brut il a ce quelque chose qui la fascine au-delà de toute logique, mais qui fait aussi planer le spectre d’un monde qu’elle a fui avec désespoir.
 
 
Dax, le chef de Gang des Styx Lions, vit dans un monde empreint de violences et de magouilles en tout genres. Les femmes vont et viennent dans son lit et hors de question de s’encombrer de l’une d’elle et encore moins d’ouvrir son cœur fermé à toute attache depuis bien longtemps. Aujourd’hui, seuls les Styx Lions comptent à ses yeux. Des Bikers redoutables qui ne font pas dans la dentelle et dont la loyauté est le ciment de leurs fonctionnements. Pourtant, lui aussi va être foudroyé par cette rencontre avec Sexy Doc comme il aime l’appeler. Cette femme lui donne des envies qu’il ne soupçonnait même pas. Et malgré qu’elle ne soit pas de son monde, jouer avec elle est une idée qui lui plait fortement. Ho oui très fortement même…
 
 
Games of desire, une romance où la testostérone coule à flot ! Fan de Biker ? Vous ne pourrez qu’apprécier plonger dans ce roman avec ses héros hauts en couleur et aux réparties cinglantes, détonantes et drôles qui rythment le récit avec une frénésie dont on ne se lasse pas. Nos héros se cherchent, s’affrontent et jouent de cette attirance à laquelle ils savent qu’ils y succomberont, mais hors de question que ce soit facile pour l’un comme pour l’autre. Le jeu de séduction qui se met en place tout doucement est justement le gros point fort de cette romance. Un jeu captivant qui nous tient en haleine au milieu de tous les rebondissements qui se mettent au travers de leurs routes et qui permettent à nos deux héros de prendre le temps de se découvrir mutuellement. Un jeu sensuel, provocant qui ne pourra laisser aucun lecteur indifférent et qui allume toutes les alarmes de nos soupapes de sécurité en tension sexuelle. On aime autant jouer qu’eux à ne pas vouloir qu’ils succombent trop vite.
 
 
Jeu de désir, Games of Desire… Qui des deux gagnera ? Mais si gagner, était aussi perdre ? On parie ?
 
 
Entre les blessures d’un passé, guerre des Gants, flics véreux, apriori et tension sexuelle à son paroxysme, Laura black nous emporte dans son univers sans préavis où vont se côtoyer des personnages très hétéroclites et pourtant si complémentaires au bon déroulement du récit. Un récit riche en émotions et en rebondissements. Riche en personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, tous ont une particularité qui rend cette romance très attrayante. Avec une mention spéciale à la meilleure amie de Tasha, Amber qui est un vrai rayon de soleil, mais aussi, à Tate, Sacha, Jarod, Capt’ain et bien d’autres. Nos héros ne sont pas des clichés habituels des romances de Bikers, j’ai trouvé cela original, car c’est loin d’être simple et l’auteure garde vraiment la ligne de conduite de ses héros du début à la fin. L’amour ne va pas rendre un Biker forcément guimauve, ou une Doc Sexy capricieuse et insupportable. Les secrets ne seront pas posés sur la table, tout se mérite ou se devine par parcimonie. Nos héros sont intelligents, indépendants, indomptables et s’affirment tels qu’ils sont. Au-delà des apriori et de l’alchimie qui les lies, ils vont se découvrir, s’accepter, malgré la part d’ombre qui plane au-dessus des Styx, mais il ne faut pas oublier que l’intelligence d’une femme est une arme redoutable.
 
 
J’ai beaucoup aimé cette famille que forme les Styx Lions. J’ai hâte d’en connaitre davantage sur chacun d’entre eux et particulièrement celui qui parait le plus déjanté de tous qui doit trimballer une sacrée histoire. J’avoue en frémir d’avance ! Tous sont attachants et jouent un rôle auprès de Dax, mais surtout tous ne font qu’un. On découvre là plus qu’une famille, c’est un clan qui navigue certes entre violence, illégalité et trafic en tous genres, mais aussi surprenant soit-il, les valeurs humaines.
La plume de l’auteur est très agréable, mais j’ai trouvé qu’il y avait de nombreuses répétitions et descriptions qui alourdissent le texte et freinent un peu l’additivité de la lecture. Je n’ai cependant qu’une hâte aujourd’hui en refermant ce roman, poursuivre cette saga et comprendre un peu mieux les zones d’ombres que l’auteure a intentionnellement laisser sur les Styxs, mais aussi les réactions de certains membres qui j’espère, auront tous leur récit un jour. Toutes ces zones de flous qui nous frustrent, mais qui permettent d’en vouloir encore plus et donc de vite retrouver cette famille que forme les Styx Lions. À qui le tour pour la suite ? On peut déjà retrouver Tate dans H.A.R.D. – Hot, arrogant, rebelle, déterminé , mais aussi Amber avec Sulfurous Bad Boy 
 
Et vous ? Pour lequel allez-vous craquer ?
 
Un grand merci aux Éditions Addictives pour l’envoi de ce sublime service presse dans sa version brochée. Je suis tellement fan de la cover et le gros pavé qu’il représente est toujours un plaisir pour les yeux et pour la lecture.

Extrait :

Dax
«…Quel dommage !
Je m’imagine bien enroulant mon poing dans sa longue chevelure noire parsemée de reflets rouge sombre, tout en la baisant en levrette. Ouais ! Sûr que ce serait le pied intégral !
– Salut, Sexy Doc, la provoqué-je sciemment.
La bouche féminine s’étire en un pli dur et réprobateur.
– Qu’est-ce que vous foutez là ?
– Ouais, moi aussi, ça me fait plaisir de vous revoir, ajouté-je en occultant le regard incendiaire.
Différentes émotions se succèdent sur le visage de Sexy Doc et je suis presque déçu que la belle ne riposte pas. J’aime les femmes qui ont du répondant, pas les mijaurées qui s’étouffent avec leurs reproches.
– Du plaisir ? Notre rencontre m’a laissé un souvenir moins glorieux, scande-t-elle enfin d’une voix légèrement rauque. Monsieur Mason, ce parking est réservé aux urgences, fichez le camp d’ici !
Je souris jusqu’aux oreilles en constatant qu’elle n’a pas oublié mon nom. Tiens, voilà un détail intéressant…
– Dax, noté-je avec morgue.
– Monsieur Mason ! s’entête-t-elle.
Le regard vert se pare de sévérité et témoigne d’un énervement qui me fait un sacré effet. La plupart des nanas se battent pour attirer mon attention et gagner le droit de partager mon lit, ne serait-ce que pour une nuit. Je n’offre jamais beaucoup plus, pour être honnête.
Sexy Doc préférerait certainement m’envoyer aux enfers plutôt que de jouer à ce genre de jeu. Et c’est certainement ce qui m’excite autant chez elle. Cette femme reste inaccessible, comme un fantasme imprégné d’une odeur d’interdit et de paradis, mais je ne peux m’empêcher de m’attarder sur ses lèvres, ses yeux, ses seins…»