L’instant Q’lture du Jeudi avec ce jour : ÊTRE UN(E) BÊTA-LECTEUR(TRICE)

Bonjour à vous les étoiles.Aujourd’hui c’est le grand retour de notre rubrique :

L’instant Q’lture du jeudi.

Je vous invite à commenter, débattre ou encore dire simplement ce que vous pensez de notre thème du jour qui sera :

Être un(e) Bêta-lecteur(trice)

Pour commencer, même si pour beaucoup vous savez, on va se pencher rapidement sur :

Qu’est-ce qu’un Bêta-lecteur ? 

C’est tout simplement une personne de confiance non professionnelle, mais qui, en qui l’auteur va confier son manuscrit pour avoir un retour extérieur. Cette personne va apporter un autre regard sur le roman en pointant les défauts que l’auteur ne peut plus voir, par exemple, si la chronologie des évènements ou l’intrigue tiennent la route, s’il n’y a pas d’incohérences, s’il manque de fluidité, si une scène est trop plate, etc…

Le bêta-lecteur doit être critique et tout noter pour faire son retour à l’auteur en y mettant bien entendu les formes 😉 et les argumenter de manière précise. Cette scène colle pas ok mais pourquoi ? Attention, ce n’est pas au bêta-lecteur de réécrire l’histoire, donc il doit apporter assez d’informations pour que l’auteur puisse la reprendre. Ce n’est pas non plus au bêta-lecteur de jouer au correcteur, sauf si c’est une demande de l’auteur dès le départ de lui signaler les fautes d’orthographes et que vous êtes d’accord pour le faire, mais en aucun cas, ce dernier est responsable des fautes qu’il reste. Logiquement ce n’est pas son taf. La correction doit se faire par des professionnels, mais rien ne vous empêche de noter les coquilles en relecture finale qui seraient passé au travers d’un expert. Lorsqu’un auteur commence à écrire, les fautes ne sont pas son souci premier et il y en a en général beaucoup. Donc tant que cela n’est pas une relecture avant parution, ne vous attardez pas dessus, le focus est à faire sur le déroulement du roman et vraiment que cela.

Avant de débuter une Bêta-lecture l’auteur devra s’assurer que son manuscrit correspond bien au genre du lecteur ou en coup de poker en choisir un en plus de ceux qui aiment, pour voir si justement en n’aimant pas le genre, le lecteur pourrait être converti lol Oui bien entendu, je parle en connaissance de cause 😉 J’ai débuté comme bêta-lectrice auprès d’une auteure que j’adore, mais qui allait écrire sur un sujet qui était très sensible pour moi et auquel j’avais du mal à adhérer. J’ai été le cobaye parfait pour savoir si justement cela passerait ou pas.

Il faut aussi être très disponible, attention ! Si l’auteur attend après vos retours pour avancer, il ne faut pas lui donner six mois après où encore lorsque cela est déjà partie en éditions, cela ne sert bien sûr strictement à rien pour lui. Les délais de retour doivent être défini dès le départ et faire son possible pour les tenir.

Déroulement d’une bêta-lecture :

Après avoir mis au point avec l’auteur ses demandes particulières et mis en évidence les questions qu’il se pose, la lecture peut commencer. Certains auteurs souhaitent des relectures finales et ne confient leur manuscrit qu’une fois terminé. D’autres avancent chapitre par chapitre pour bien prendre le temps des retours et avancer avec toutes les cartes en main et surtout des réactions à chaud. Mais dans tout les cas une relecture finale sera faite en s’attardant en général sur des points bien précis.

L’impression globale du récit

Le début est-il assez accrocheur ?

La dynamique du récit Les émotions Les personnages assez décrits ? Attachants ?

Le déroulement des scènes d’actions sont-elles bien décrites, manque-t-il de l’additivité et tout comme l’intrigue, point crucial, est-ce que cela tient la route ?

Les incohérences, la redondance.

La fin est-elle à la hauteur ?

Les points faibles, les points forts comment avons-nous vécu cette lecture ?

Tous ces points sont à lister en donnant des exemples pour que l’auteur comprenne bien votre retour et même si cela vous démange, ce n’est pas à vous de dire à la place il faudrait faire cela ou cela, SAUF si l’auteur vous demande ce que vous vous voyez en tant que lecteur et lui pourra ensuite, en prenant en compte votre avis, le concilier au sien à sa manière, s’il le souhaite. Parfois un auteur ne tiendra pas compte de votre avis, car tout est clair dans sa tête. Il justifiera le pourquoi du comment et même si vous n’êtes pas d’accord, c’est son droit et il faut savoir l’accepter, vous, vous avez fait votre taf, le manuscrit c’est le sien. Autant un auteur qui confie son roman doit être paré pour les retours qui ne lui feront pas plaisir, autant un bêta-lecteur doit savoir rester dans son rôle. Si cela ne vous convient pas, prenez le clavier et écrivez votre propre histoire 😉.

Les retours se font par groupe de bêta-lecteurs car vous n’êtes jamais seul, il faut plusieurs avis de personnes différentes et on argumente ensemble. En général cela se passe par Messenger ou directement sur le Doc. Ce sont souvent des grosses parties de rires, et c’est avant tout une aventure extraordinaire et un super travail d’équipe qui permet à l’auteur de ne pas être seul. Bon ok les auteurs sont souvent douze dans leur tête, mais nous, nous sommes justement plus réels pour eux et lorsqu’ils s’éloignent on est là pour dire hé ! Attention tu t’égares ! Heu tu es sûre de toi, que vient faire cette robe verte-là. Est-ce que c’est vraiment ce à quoi elle pense ton héroïne perdue au milieu des poubelles ? Ou encore, Non mais ok là ta scène de sexe est géniale j’en ai eu les vapeurs, mais attend je ne comprend pas qui est où et dans quoi ? Lol

Mais aussi des : mais qu’est-ce que tu as fait !!!! Non je ne veux pas ça tu ne peux pas nous faire pleurer là !!! Ça dérape très souvent au point que certaines nous rappellent à l’ordre et sont obligées d’ouvrir un nouveau groupe Messenger Récréation pour qu’on puisse blablater sans qu’elle perde le fils de nos retours. On rigole, mais faut rester critique avant tout. Un auteur n’attend pas des whaouuuuuuuuu j’adore !! Enfin si, un auteur adore cela lol, mais ce qu’il attend avant tout c’est que vous apportiez à son roman un œil avisé en tant que premier lecteur avec des retours constructifs. C’est son bébé que vous avez entre les mains et il vous fait confiance. C’est grâce à vous qu’il pourra prendre du recul si quelque chose ne va pas et pourra l’améliorer. Il faut donc être très honnête et surtout oser l’être. Dire à un auteur que vous adorez que tout est parfait alors qu’il y a des chapitres où vous avez rien ressenti, ou qui n’avaient rien à faire là, que certains étaient trop longs, etc.… Dites-vous que si ce n’est pas vous qui lui dites, ce sera transformé en mauvais retours ensuite. Si vous êtes bêta c’est que vous êtes une grande lectrice, et ce que vous ressentez vous à la lecture, sera en général identique aux retours que l’auteur pourra avoir après parution.

Soyez honnête, pas la bonne copine. Être une bonne copine est justement d’être honnête.

Vous souhaitez être bêta lectrice ? N’hésitez pas à mettre sur votre mur votre envie. Il y a beaucoup d’auteurs qui en cherche. Je rappelle néanmoins que c’est un échange avant tout. Vous le faites par passion et non pour rémunération.

Je profite de ce post pour remercier les auteurs qui me font confiance et m’ont emportés avec eux dans cette belle aventure livresque et humaine qui m’a fait rencontrer de belles personnes. On voit aussi l’envers du décor et on se rend compte de toutes les difficultés et le travail que représente l’écriture d’un roman et je peux vous dire que lorsqu’on l’a entre les mains ensuite, on l’apprécie encore plus et on est super fière d’avoir contribué à sa parution du début à la fin.

Carine

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s