Only Us – #ConfinésEnsemble de Charlotte Pastoret chez Harlequin !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Only Us de Charlotte Pastoret. Une romance née dans les moments difficiles du Covid-19 mais s’épanouit dans la tendresse. Une petite gourmandise exquisément sensuelle et savoureuse à consommer sans modération !

Titre : Only Us

Auteure : Charlotte Pastoret

Editeur : Harlequin

Collection : HQN

Genre : Romance contemporaine 

Résumé : Pour ces semaines de cohabitation imposée, leur occupation est déjà toute trouvée…
Quand Aïto lui a proposé un premier rendez-vous, après des semaines à s’envoyer des messages et à s’appeler, Nina a sauté dans un train direction Paris sans hésiter. Et ce matin, en se réveillant à côté de ce corps fin et musclé, elle n’a pas regretté une seconde d’avoir suivi son instinct  : le charme de cet homme est dévastateur, et elle vient de passer la nuit la plus torride de toute sa vie. Mais, quand elle se reconnecte au monde extérieur, la nouvelle tombe  : la France est confinée, impossible de rentrer chez elle. Coincée chez Aïto, Nina se dit que la situation pourrait être pire. Après tout, elle va vivre les prochaines semaines dans un appartement luxueux en compagnie de la tentation incarnée. Et, même si monsieur a un poste à responsabilités, elle a bien l’intention de le déconcentrer autant que possible.

L’avisdeMya

Only Us a été l’une de mes deux lectures ayant pour thème Confinés Ensemble. Je l’ai lu en avant-première et beaucoup aimé. Trame, personnages et cheminement de l’histoire. Rien à jeter et tout à consommer sans modération.

Adeptes des rencontres furtives et sans lendemain via l’application Tinder, Nina et Aïto, après des semaines de discussions et d’appels visio, se sont résolus à rendre physique leur entente virtuelle. Ne sachant pas encore que le destin et le Covid-19 vont leur offrir plus qu’un weekend pour approfondir cette relation d’amour naissante !

En effet, après un weekend tout sauf ennuyeux et dont ils s’en sortent euphoriques et satisfaits de leur décision de se rencontrer, la nouvelle tombe. La crise sanitaire s’aggrave et les Français vont devoir restreindre leurs déplacements au plus urgent. Nina est coincée à Paris et doit se chercher un logement car il n’y a pas moyen qu’elle rentre chez elle à Nancy. Mais beau prince, Aïto lui propose de rester chez lui. En tout bien tout honneur évidemment mais, s’il lui plaît de prolonger leur weekend coquin, il ne sera pas contre. Des jours de cohabitation avec quelqu’un qu’on connait à peine est-elle possible ? De cette promiscuité, faut en tirer la leçon que oui, il est permis de rêver. Aïto s’est révélé un type franc, gentil, prévenant et attentif malgré son passé amoureux des plus débridés. Nina va devoir composer avec cela et lui offrir sa confiance. Car jusqu’à présent, Aïto s’est montré honnête et ne lui a donné aucune raison de douter de lui. Il la couve de tendresse et vénère son corps et pas que la nuit. Malgré ses doutes et ces incertitudes, Nina voit son attirance décupler et l’émoi gagner son cœur. Tomber amoureuse n’était pas dans ses plans immédiats, mais le charme d’Aïto ne lui a pas laissé le choix. Sexy en diable, et ses autres qualités pas que physiques l’ont touchée en plein cœur. Mais partage-t-il ses sentiments ou la considère-t-il comme le plan cul qu’elle était pendant ce court weekend ? C’est la question à un million que se pose Nina incessamment !

Aïto, quant à lui, n’est pas prolifique en paroles, va souvent à l’essentiel et partage rarement ses pensées, pudique et un peu distant dans sa nature, mais il s’est ouvert bien plus que d’habitude à son aventure virtuelle, devenue et plus si affinités. Cohabiter avec Nina, c’est bien le meilleur qui lui est arrivé depuis longtemps. Il a l’impression qu’elle a toujours fait partie de sa vie. Déjà, il était attiré et curieux d’en savoir plus sur elle mais depuis leur rencontre, ses impressions se sont confirmées. Il est fou d’elle, de son corps, de son état d’esprit, sa fragilité le touche et cela ne serait pas bien malin s’il la laissait partir. Certes, ils se connaissent depuis peu, mais il a envie de plus avec elle. Plus qu’il n’en jamais eu envie avec aucune femme.

Comme le dit si bien le proverbe : « Quand le cœur déborde, l’entente est rompue ». Si niveau attirance tout se passe bien, nos deux confinés vont devoir braver le silence, les non-dits, se parler sans tabou, franchir le pas de la confiance pour enfin se retrouver et vivre enfin pleinement cette relation, l’approfondir et faire des projets d’avenir ensemble. 

Only Us est une petite gourmandise exquisément sensuelle et savoureuse. Si l’érotisme est bien présent dans cette histoire, la douceur y a une place de choix. L’auteure nous a offerte cette parenthèse rien que pour le plaisir d’enfiévrer nos sens et nous réconforter suite aux moments difficiles du confinement. Beaucoup d’émotions à la clé et d’autres ingrédients à apprécier et à s’en délecter. Une histoire qui évolue au fil des pages, ne laissant point de place à l’ennui, des personnages intéressants, charmants et touchants et ne manquent pas d’humour quand leurs vieux démons ne s’invitent pas dans leur intimité.

Si vous avez envie d’une lecture légère, sans prise de tête et torride à la fois, je vous recommande cet intermède des plus addictifs qui ravira vos palais et fera du bien à votre moral. Une relation née dans les moments difficiles de la crise sanitaire mais cela ne l’a pas empêché d’éclore et de s’épanouir à force d’amour et de tendresse, On ne trouvera pas meilleure nourriture pour l’âme ! 

Merci à Harlequin ainsi qu’à NetGalley pour l’envoi du service presse.   

 

L’avis de charlotte sur la trilogie : Passion d’été de Noëline


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur la trilogie : Passion d’été de Noëline publié chez So Romance.

Titre : Passion d’été

Tome 1 : Les prémices de l’amour,

Tome 2 : Envers et contre tout,

Tome 3 : Ensemble.

Auteur : Noëline

Genre : Romance Young Adulte

Editions : So Romance

Ebook : 6,99€

Broché : 19,99 €

Résumé du premier tome :

Laurène s’apprête à vivre un été qu’elle n’oubliera pas de sitôt…

Plus que deux mois avant de commencer ses études d’infirmière ! Laurène est plus motivée que jamais pour profiter de son été tout en gagnant de l’argent afin de s’acheter une voiture. Une occasion inespérée se présente à elle : la foire près de chez elle recrute ! Dès son premier jour, elle y fera la rencontre de Mathias, jeune forain aux yeux verts perçants, qui semble bizarrement la prendre en grippe… Pourtant, elle se sent irrémédiablement attirée par lui. Mais les traditions des forains sont différentes des siennes, Laurène s’en rendra vite compte. Entre son boulot et ses premiers amours, son été s’avèrera plus mouvementé que jamais !

Mon avis :

Tome 1 : Les prémices de l’amour

Un premier tome idéal pour se croire en vacances : entre plages, fête foraine et premier amour !

Laurène à la chance de trouver un emploi dans une foire avant de commencer ses études d’infirmière. Elle rencontre les enfants de ses employeurs : Lola et ses frères protecteurs Mickaël et Mathias. Si le courant passe bien avec Lola, c’est plus compliqué avec Mathias qui ne la ménage pas. Malgré cela, elle est attirée par le jeune forain.

Les personnages principaux et secondaires sont attachants. Ils découvrent les joies et les difficultés de l’amour. Laurène est jeune, elle fait face à ses premières relations, sa naïveté est touchante. Mathias est attachant malgré son caractère souvent excessif. Entre eux, la relation oscille entre tendresse, passion et complications.

Je ne lis pas souvent de YougAdult, mais celui-ci a réussi à me captiver. L’ambiance fête foraine est à la fois magique et atypique et m’a donné envie de repartir en vacances et de retourner l’insouciance des premiers amours. Mais pas uniquement, ce premier tome est rythmé par des rebondissements, des plus inattendus avec une menace qui plane sur le jeune couple.

Tome 2 : Envers et contre tout

Un deuxième tome surprenant et émouvant !

La relation avec Mathias apaisée, mais ils sont loin l’un de l’autre et cette situation n’est pas simple à gérer pour Laurène qui jongle entre cette relation, ses études et son boulot. Les menaces sont toujours présentes et viennent polluer la vie du jeune couple jusqu’à l’accident de trop. L’accident qui va tout changer.

Dans ce deuxième tome, l’auteure aborde des sujets tels que les accidents, le handicap, l’acceptation (ou pas). Il marque un tournant dans la vie de Laurène qui évolue, devient plus mature, par la force des choses. Il est plus profond que le premier, on quitte la légèreté de la découverte de l’amour et on découvre la douleur, la vie d’adulte. Leur relation se complique d’autant plus que le caractère de Mathias n’est pas des plus faciles et les émotions sont au rendez-vous.

Les personnages auxquels je m’étais déjà attachée dans le tome précédent, sont encore plus touchants. J’ai été très émue par leur histoire, particulièrement par Laurène, cette jeune femme qui va déployer toute sa force pour surmonter les difficultés qu’elle rencontre.

Tome 3 : Ensemble

Un final plein de surprises et de sentiments !

Malgré les aléas qui auraient pu être insurmontables, Laurène et Mathias se retrouvent une nouvelle fois. Cependant, les persécutions continuent et le danger est toujours là, autour de ce couple qui n’espère qu’à la tranquillité après les épreuves qu’ils ont traversées.

Ce dernier tome n’est pas de tout repos pour le couple et pour leur entourage. Les menaces sont de plus en plus virulentes, les mettant en danger. L’angoisse et les émotions m’ont prise à la gorge plus d’une fois. J’ai été encore une fois touchée par cette histoire, qui, au fil des tomes nous éloigne de l’insouciance et nous flirtons, comme les personnages, avec le danger.

Dans ce tome, Laurène peut-être à la fois très mature sur certains sujets, notamment le handicap et la façon de l’aborder, mais à la fois bien naïve, à la limite de l’inconscience au vu de la situation. Cependant, je pense que cela est un moyen pour elle de dédramatiser les événements. Sur d’autres sujets, elle est bien plus.

Un dernier tome lu très rapidement, comme l’ensemble de cette saga, grâce à la plume fluide de l’auteure. La trilogie est mouvementée terriblement addictive. Merci à So Romance pour l’envoi de ce service presse.


Extrait :

« J’entre dans le stand, je dois dire que je suis impressionnée ! Ça fait bizarre de se retrouver de l’autre côté. Lola attrape un cornet de glace et me montre le fonctionnement de la machine. Elle en réalise une puis me tend un cornet pour que j’en fasse une à mon tour. J’attrape la manette et essaie de reproduire son geste. Je ne me débrouille pas si mal pour une première. Elle a l’air satisfaite de mon premier essai.

— Tu te débrouilles bien pour les glaces. Je te montrerai plus tard comment on recharge la machine mais, au début, c’est nous qui ferons les remplacements ; passons à la barbe à papa.

Elle se tourne et démarre la machine après avoir mis le sucre au centre. Elle me montre les flacons contenant les différents parfums. Une fois sa barbe à papa finie, elle me tend un bâton. Je l’attrape avec un grand sourire, j’ai toujours eu envie de faire ce geste, je me souviens que petite, je m’amusais à les fabriquer avec des toiles d’araignées. Je verse le sucre dans le trou, j’allume la machine et dès que la barbe sort, je commence à enrouler le sucre autour du bâton. Mais le geste s’avère plus compliqué qu’il n’y paraît, le sucre commence à s’enrouler autour de mon bras et je n’arrive plus à m’en dépatouiller. Je regarde Lola sans trop savoir quoi faire. Elle explose de rire !

— Ça m’aurait étonnée que tu y arrives la première fois ! Y a un coup à prendre.

— Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?

Cette voix me fait sursauter. Je ne sais plus où me mettre avec mon bras entouré de barbe à papa !

— Mathias, je te présente Laurène. Papa l’a embauchée ce matin pour remplacer Megane, lui dit Lola.

— Super ! Elle a l’air douée… dit-il en tournant les talons.

Je suis morte de honte, je me débarrasse tant bien que mal du sucre qui commence à fondre sur mon bras, puis je pars me laver les mains. »