Only Us – #ConfinésEnsemble de Charlotte Pastoret chez Harlequin !

Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Only Us de Charlotte Pastoret. Une romance née dans les moments difficiles du Covid-19 mais s’épanouit dans la tendresse. Une petite gourmandise exquisément sensuelle et savoureuse à consommer sans modération !

Titre : Only Us

Auteure : Charlotte Pastoret

Editeur : Harlequin

Collection : HQN

Genre : Romance contemporaine 

Résumé : Pour ces semaines de cohabitation imposée, leur occupation est déjà toute trouvée…
Quand Aïto lui a proposé un premier rendez-vous, après des semaines à s’envoyer des messages et à s’appeler, Nina a sauté dans un train direction Paris sans hésiter. Et ce matin, en se réveillant à côté de ce corps fin et musclé, elle n’a pas regretté une seconde d’avoir suivi son instinct  : le charme de cet homme est dévastateur, et elle vient de passer la nuit la plus torride de toute sa vie. Mais, quand elle se reconnecte au monde extérieur, la nouvelle tombe  : la France est confinée, impossible de rentrer chez elle. Coincée chez Aïto, Nina se dit que la situation pourrait être pire. Après tout, elle va vivre les prochaines semaines dans un appartement luxueux en compagnie de la tentation incarnée. Et, même si monsieur a un poste à responsabilités, elle a bien l’intention de le déconcentrer autant que possible.

L’avisdeMya

Only Us a été l’une de mes deux lectures ayant pour thème Confinés Ensemble. Je l’ai lu en avant-première et beaucoup aimé. Trame, personnages et cheminement de l’histoire. Rien à jeter et tout à consommer sans modération.

Adeptes des rencontres furtives et sans lendemain via l’application Tinder, Nina et Aïto, après des semaines de discussions et d’appels visio, se sont résolus à rendre physique leur entente virtuelle. Ne sachant pas encore que le destin et le Covid-19 vont leur offrir plus qu’un weekend pour approfondir cette relation d’amour naissante !

En effet, après un weekend tout sauf ennuyeux et dont ils s’en sortent euphoriques et satisfaits de leur décision de se rencontrer, la nouvelle tombe. La crise sanitaire s’aggrave et les Français vont devoir restreindre leurs déplacements au plus urgent. Nina est coincée à Paris et doit se chercher un logement car il n’y a pas moyen qu’elle rentre chez elle à Nancy. Mais beau prince, Aïto lui propose de rester chez lui. En tout bien tout honneur évidemment mais, s’il lui plaît de prolonger leur weekend coquin, il ne sera pas contre. Des jours de cohabitation avec quelqu’un qu’on connait à peine est-elle possible ? De cette promiscuité, faut en tirer la leçon que oui, il est permis de rêver. Aïto s’est révélé un type franc, gentil, prévenant et attentif malgré son passé amoureux des plus débridés. Nina va devoir composer avec cela et lui offrir sa confiance. Car jusqu’à présent, Aïto s’est montré honnête et ne lui a donné aucune raison de douter de lui. Il la couve de tendresse et vénère son corps et pas que la nuit. Malgré ses doutes et ces incertitudes, Nina voit son attirance décupler et l’émoi gagner son cœur. Tomber amoureuse n’était pas dans ses plans immédiats, mais le charme d’Aïto ne lui a pas laissé le choix. Sexy en diable, et ses autres qualités pas que physiques l’ont touchée en plein cœur. Mais partage-t-il ses sentiments ou la considère-t-il comme le plan cul qu’elle était pendant ce court weekend ? C’est la question à un million que se pose Nina incessamment !

Aïto, quant à lui, n’est pas prolifique en paroles, va souvent à l’essentiel et partage rarement ses pensées, pudique et un peu distant dans sa nature, mais il s’est ouvert bien plus que d’habitude à son aventure virtuelle, devenue et plus si affinités. Cohabiter avec Nina, c’est bien le meilleur qui lui est arrivé depuis longtemps. Il a l’impression qu’elle a toujours fait partie de sa vie. Déjà, il était attiré et curieux d’en savoir plus sur elle mais depuis leur rencontre, ses impressions se sont confirmées. Il est fou d’elle, de son corps, de son état d’esprit, sa fragilité le touche et cela ne serait pas bien malin s’il la laissait partir. Certes, ils se connaissent depuis peu, mais il a envie de plus avec elle. Plus qu’il n’en jamais eu envie avec aucune femme.

Comme le dit si bien le proverbe : « Quand le cœur déborde, l’entente est rompue ». Si niveau attirance tout se passe bien, nos deux confinés vont devoir braver le silence, les non-dits, se parler sans tabou, franchir le pas de la confiance pour enfin se retrouver et vivre enfin pleinement cette relation, l’approfondir et faire des projets d’avenir ensemble. 

Only Us est une petite gourmandise exquisément sensuelle et savoureuse. Si l’érotisme est bien présent dans cette histoire, la douceur y a une place de choix. L’auteure nous a offerte cette parenthèse rien que pour le plaisir d’enfiévrer nos sens et nous réconforter suite aux moments difficiles du confinement. Beaucoup d’émotions à la clé et d’autres ingrédients à apprécier et à s’en délecter. Une histoire qui évolue au fil des pages, ne laissant point de place à l’ennui, des personnages intéressants, charmants et touchants et ne manquent pas d’humour quand leurs vieux démons ne s’invitent pas dans leur intimité.

Si vous avez envie d’une lecture légère, sans prise de tête et torride à la fois, je vous recommande cet intermède des plus addictifs qui ravira vos palais et fera du bien à votre moral. Une relation née dans les moments difficiles de la crise sanitaire mais cela ne l’a pas empêché d’éclore et de s’épanouir à force d’amour et de tendresse, On ne trouvera pas meilleure nourriture pour l’âme ! 

Merci à Harlequin ainsi qu’à NetGalley pour l’envoi du service presse.   

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s