L’avis de Carine sur le roman de Ange Edmon : Corps-Accords Chez Black Ink Editions


Titre : Corps-Accords

Auteur : Ange Edmon

Genre : Romance

Editions : Black Ink

Ebook : 4.99€

Broché : 17.00€

Résumé : 

Scandaleusement beau, débauché, assumé et indifférent à la réputation sulfureuse qui l’entoure, Logan est au somment de sa carrière d’auteur à succès. À trente ans, sa notoriété repose aussi bien sur sa plume exceptionnelle que sur ses frasques. Les femmes jalonnent son parcours… mais les ennuis également ! Sa sécurité est menacée au point de faire appel à un garde du corps.

Ou plutôt… une.

Jane est experte dans la protection des personnalités. Intransigeante, obsédée du contrôle et allergique aux people, elle est surtout vaccinée contre toute forme d’amour.

Lui n’a pas de limites. Elle en a trop.

Le mot compromis ne faisant pas partie de leur vocabulaire, les associer le temps d’une mission va se révéler être un défi périlleux. Les mélanges audacieux peuvent s’avérer désastreux ou fascinants.

Le danger tranchera !

Mon avis écrit par #Carine : 

Logan auteur à succès connu pour ses frasques et ses excès en tout genre, se voit menacé et obligé d’être sous protection. C’est vers Sécurit’ink que son agent va se tourner pour assurer sa surveillance.

Sécurit’ink, société gérée par deux meilleures amies, Jane et Faith, à la vie à la mort, j’ai presque envie de dire tellement ses deux dernières sont proches et s’entendent bien. Seulement, lorsque Faith va proposer à Jane d’être la BodyGuard de l’écrivain, cette dernière refuse catégoriquement. Hors de question de travailler pour un People et encore moins pour ce minable ! Agression de photographes, insultes, gestes déplacés, Logan Tenders sait faire parler de lui sur les Tabloïd et mis à part si c’est pour vanter sa plume en or, les journalistes ne sont jamais tendres avec ses frasques. Tout comme Jane ne le sera pas avec sa sécurité qui est vraiment nulle et pardessus tout lui, qui en a vraiment rien à faire et ne s’implique vraiment pas pour sa propre protection. Logan Tenders est un artiste, un connard ingérable qui ose, provoque et affronte sans filet. Les scandales ? Il adore ça ! Mais après que Jane lui est sauvé la mise deux fois, il est prêt à enfin à appliquer les consignes, mais seulement et si, Jane accepte d’être son unique Bodyguard….

Corps Accords, une romance à la trame originale dans le sens où pour une fois c’est la femme qui protège. Mais ce n’est pas pour autant que Logan sera un personnage moins fort, moins consistant. Ange Edmon nous offre un duo de choc, car malgré la douceur de la romance, elle va la marquer par des protagonistes électriques ! Avec Jane et Logan, le charme opère et nous emporte dans un récit qui ne va pas aller là où on l’attend. Je pensais que j’allais me plonger dans un romantic-suspens avec une enquête à mener, mais non, nous sommes bien dans une romance et c’est elle qui prendra toute la place dans ce roman et non l’investigation autour de laquelle elle tourne, même si cela reste le fil rouge qui nous mènera d’un bout à l’autre. Le récit se focalise sur cette relation qui va naître entre nos protagonistes et c’est avec une plume très fluide et très poétique qu’Ange Edmon harmonise ce Corps-Accords dans un rythme parfois doux au refrain électrique et aux paroles qui dépotent.

Logan auteur décalé, atypique et magnétique que le sex-appeal combiné à son charme rend irrésistible et pour lequel on ne peut fondre, même lorsqu’il endosse son masque de connard. Car là c’est encore une facette de lui qui ne peut que nous attirer dès que l’on comprend pourquoi il se comporte comme tel. Instable, absorbé par son monde et plus doué avec sa plume que par sa capacité à se mélanger à la société, sa nature d’artiste rend la réalité superflue de ce qui l’entoure et de son image. Beau arrogant en apparence, sans limite, artiste impulsif, incontrôlable et insolent, il passe son temps à écrire et accorde peu d’intérêt aux choses, aux gens, aux femmes. Les femmes, il les prend, les baise, les jette sans aucun scrupule, sans aucun regret. Capable de faire rêver sur le papier avec de magnifiques histoires d’amour, cet homme pourtant, ne souhaite pas s’en encombrer. Jusqu’à sa rencontre avec elle…

Jane, son opposé. Trop de limite, trop de contrôle, particulièrement avec les hommes qu’elle fuit aujourd’hui comme la peste après avoir essayé une relation qui lui a fait perdre toute confiance en son jugement face à l’amour. Intransigeante, obsédée du contrôle, Logan Tenders va lui faire perdre la tête. Et dans tous les sens du terme. Elle ne peut voiler le désir qu’il lui inspire, mais elle peut le refouler. Il est son client et elle ne doit en aucun cas céder à la tentation. Bien grande soit-elle et aussi beau soit Logan Tenders. Il l’agace, la provoque un peu trop souvent pour qu’elle ne perde pas pied. Bien qu’en apparence il ne soit qu’un connard, Jane ne juge que par son observation. Elle décrypte, analyse, prend le temps de cerner les gens et avec Logan, c’est un sacré boulot ! Succombera-t-elle ? Lui laissera-t-il une place ?

Une romance douce et torride à la fois, écrite d’une plume fluide qui s’adapte à la nature de nos deux héros. Un récit à deux voix, une plume à deux tons. Ange Edmon se veut poète et déglinguée avec son artiste fou. Elle se veut posée, sincère et méfiante avec sa Bodyguard. Elle nous emporte dans son récit avec facilité et apporte son lot d’émotion dès que l’on commence à briser les carapaces de nos protagonistes. Avec Corps-Accords on a chaud, froid, puis on brûle pour les corps à corps. On peste aussi souvent, mais on « pouffe » beaucoup. Oui j’ai bien écrit pouffe. Car on peut rire de joutes piquantes entre deux héros qui se cherchent ou encore entre deux amies qui ne mâchent pas leurs mots. Mais avec Logan et Jane, on pouffe c’est comme ça ! De leurs façon de se chercher, mais particulièrement de leurs joutes qui ne sont pas piquantes, mais complètement décalée à l’image de notre artiste fou qui puise son encre dans celle de son auteure qui doit l’être aussi un peu ?

Une belle lecture très plaisante, qui ne m’a pas apporté de surprise côté intrigue, mais qui m’a complètement transportée côté romance.

Un grand merci à Black Ink Éditons pour m’avoir permis de découvrir ce roman en service presse.

Extrait  :

Tout le long de la soirée, j’ai observé cet homme, un ovni si je puis me permettre. Un sex-appeal et un charme savamment combinés, servis par un physique parfait. Vraiment parfait. Une esthétique impeccable, et une symétrie irréprochable. Ça fait plus de trois ans maintenant que j’étudie les visages, les émotions et les mimiques, à tel point que je suis capable de déceler le petit plissement d’œil, côté opposé du nez, cette infime pliure qui vous trahira. Des années que j’analyse chaque geste, et que je sais précisément ce que vous pensez et percevez selon votre mouvement et votre position. Et je sais, à cet instant précis, qu’en plus d’avoir un visage magnifiquement sublime, Logan Tenders est crispé, voire terriblement nerveux. … Et pas super content d’être là. A priori. Lorsque je m’éclipse pour partir et fumer une clope (pas forcément dans cet ordre), il me semble avoir cerné le personnage, et appris plus qu’il n’en fallait. Je suis donc on ne peut plus surprise lorsqu’un briquet jaillit devant mon visage, me frôlant de sa tiédeur alors que j’inspire la première bouffée. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me suive. Mes yeux se lèvent pour rencontrer une couleur que je n’ai jamais croisée, un bleu d’un foncé abyssal, où je lis tous les paradis et tous les enfers, toutes les tempêtes et les accalmies, toutes les peines et les joies du monde. Ses cheveux blond foncé encadrent son visage, en une coupe de surfeur. La flamme danse dans sa rétine, m’attirant comme l’abîme. Je recule sous le choc quand il cligne des yeux à plusieurs reprises, comme s’il savait que je venais de lire en lui.

— Tu dois avoir ta jolie petite culotte toute mouillée, balance-t-il, nonchalant, en tirant sur ce que je soupçonne être un joint.

 Espèce de connard !