L’avis de Carine sur le second et dernier tome de Love Memories. Un roman de Angel Arekin chez Black Ink Editions.

Titre : Love Memories 2/2

Auteur : Angel Arekin

Genre : Young Adult

Editions : Black Ink

Ebook : 4.99€

Broché : 17.00

Résumé :

Billie et Swan vivent à présent leur histoire d’amour, apprenant à se connaître et à se découvrir au fil des jours. Malheureusement, c’est le moment que choisit le père de Billie pour revenir dans sa vie. Troublée, elle décide de ne pas en parler à Swan afin d’éviter de réveiller ses démons, mais c’est sans compter l’obstination de ce dernier qui sent bien que quelque chose lui échappe.
Contrairement à ce qu’ils s’imaginent, le danger ne viendra peut-être pas de là…
Entre l’arrivée de Sullivan, les intrigues de Ben et leur petit secret qui grossit au gré de leur amour, Billie et Swan ont bien du souci à se faire. La force de leurs sentiments sera-t-elle suffisante ?
Voici la suite de leur histoire d’amour.

Mon avis :

Malgré que la fin du premier tome ne se finissait pas en cliffangher, il était impossible pour moi de ne pas foncer sur ce second tome pour retrouver au plus vite Swan et Billie. Un second tome à la hauteur de mes attentes, encore plus addictif que le premier, qui m’a complètement chamboulée et emportée dans une spirale d’émotions intenses, faisant faire à mon cœur des montagnes Russes aux loopings vertigineux. J’avais terminé mon premier avis avec cette phrase : Je dirai que rien n’est laissé au hasard et que le boomerang, je l’attends, je m’y prépare… À ce moment précis où je vous écris mon second avis, je peux vous garantir que tout préparée que j’ai pu être… Je me suis faite assommer !

Ce tome est une bombe qui m’a explosé en pleine figure. Une déflagration de sentiments qui m’ont fait vivre ma lecture avec une frénésie extrême. On passe du sourire aux larmes, des larmes au cœur qui bat la chamade pour finir le sourire niais aux lèvres puis, dès que la boucle est bouclée, on recommence. Les rebondissements s’enchainent, la violence des sentiments nous percute, les papillons dans le ventre virevoltent dans tous les sens, notre cœur se gonfle, se dégonfle puis se serre comme si Angel Arekin le tenait dans ses mains pour nous le broyer avec un plaisir sadique et palpable. Puis de nouveau, elle y insuffle ce qu’il faut pour qu’il se regonfle et le laisser battre au rythme de cette histoire d’amour forte et intense. Dans un voyage livresque qui sera le voyage du cœur.

Les secrets se dévoilent, les drames anciens ou présents vont faire que cette lecture ne pourra pas vous laisser indifférents. Pour Billie, c’est de plus en plus compliqué entre le retour de son père, cette relation qu’elle cache aux yeux de tous et les démons de Swan qui ne sont jamais loin. Swan pour lequel on souffre plus que de raison dans ce dernier tome… Enfermé dans sa tête pleine d’images qu’il ne peut oublier et qui le ravagent. Il a beau s’en créé des nouvelles auprès de Billie, il est coincé dans un passé dramatique que son cerveau ne cesse de lui en renvoyer chaque détail.

Mais si oublier n’était pas la solution ? Si affronter les fantômes de son passé pouvait lui permettre d’avancer ? Swan a bien trop peur… On ne l’a jamais préparé à affronter la vie et il s’accroche à sa seule lumière jour après jour jusqu’à trop la lui aspirer. Certains jours seront teintés de couleurs vives et de bonheur intense, d’autres plus sombres, pleins de douleur et de sentiments acerbes. Mais certains sentiments sont si forts pour Swan qu’il ne sait de quelle couleur les représenter. Ce qu’il sait par contre, c’est qu’auprès de Billie, chacune de ces couleurs représente un arc-en-ciel d’images qu’il superpose à ses tableaux noirs qui lui remplissent le crâne. À force de superpositions, la couleur finira peut-être par primer laissant alors passer la lumière dans les abysses de sa douleur ? Mais sans Billie que lui restera-t-il ? Une fresque douloureuse où l’amour se perd dans le cahot de son âme ?

Swan ne cesse de résister. Otage de ses démons, pour lui, la liberté ne peut être belle que chez les autres. Et chez Billie elle est si magnifique et contagieuse qu’il avait presque réussi à oublier que cette liberté lui était interdite… Presque… Car il suffit d’un rien pour que tout foire et que la rage sorte à nouveau. Que des décisions doivent être prises alors qu’ils sont perdus. Que Billie décide d’appuyer sur l’interrupteur, le privant de son phare, le poussant dans ses retranchements et le faisant alors sombrer, encore plus bas.

Une impulsion… Une toute petite impulsion et il pourrait remonter à la surface. Mais en aura-t-il le courage ? Pour elle ? Pour eux ? Leur amour peut-il être plus fort que tout ? La plume d’Angel Arekin nous offre là une histoire touchante, passionnante, ardente et vibrante de sincérité qu’elle ne peut que nous désarmer. Une histoire d’amour merveilleuse, délicieuse, interdite, mais qui est aussi une histoire de construction, d’acceptation et de renaissance. Que ce soit pour nos héros, mais aussi pour tous les personnages secondaires sans aucune exception qui apporteront aussi leur lot de surprises et d’émotions. J’ai d’ailleurs plus qu’adoré l’amitié qui unit Ben à Swan ainsi que tous leurs dialogues qui sont tout simplement, extraordinairement mis en scène. Ben qui a une place importante au milieu de ce couple et particulièrement auprès de Swan dont il est le seul ami. Ami qui ne se cache pas de vouloir lui voler sa copine, et ce paradoxe est fabuleux dans la trame.

Un roman grandiose dans lequel Angel Arekin a su maitriser une fois de plus à la perfection l’évolution de ce couple d’ados à travers un récit qui ne peut que nous emporter d’un bout à l’autre. Un récit dans lequel on est plus que spectateur d’un amour intense et dévastateur. On le ressent, on le vit nous aussi tout comme on ressent cette douleur jusqu’à nous tirer des larmes. Toutes les émotions des protagonistes sont si palpables, si fortes, si palpitantes. Elles transpirent carrément des pages ! On souffre beaucoup avec Swan, mais pas que. Car il n’est pas le seul à souffrir. Son père souffre. Son ami Ben souffre. Billie souffre. Il lui manque un pan de son histoire qui crée un vide dont elle ne peut parler à personne. Elle seule peut aller au bout des choses pour son bien-être et contrairement à Swan, son éducation a fait qu’elle en est capable. Mais comment faire ce choix sachant que ce qui lui manque est ce qui tue Swan à petit feu ?

On dit d’un Arc-en-Ciel qu’il apparait au passage de la lumière du soleil dans les gouttes de pluie. J’aime croire que Billie a été cette lumière dans chaque larme silencieuse de Swan…

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle pépite de Angel Arekin. Un nouveau coup de cœur que je n’oublierai pas de sitôt et que j’ai dévoré d’un bout à l’autre sans pouvoir m’arrêter

Extrait :

Je suis prisonnier de mon passé. Quelques fois, les liens se relâchent, j’ai l’impression de vivre un semblant de liberté à laquelle goûte tout le temps Billie, comme si c’était quelque chose de naturel pour elle, alors que ce n’est pas mon cas. Pour moi, rien n’est spontané. La liberté m’est interdite, elle n’est belle que chez les autres. Le passé reviens toujours, comme une immense vague s’écrasant sur les berges. Les rouleaux moulinent la vase en dessous, font tout remonter à la surface et s’abattant sur le rivage pour me les restituer. C’est ainsi que fonctionne ma vie. Je l’avais oublié. Oui, pendant un moment, avec Billie à mes côtés, j’avais une l’impression d’être normal. Mais tout s’efface d’un coup. Le passé revient si brutalement dans la face, qu’un violent haut-le-cœur secoue ma poitrine. Billie se statufie à mes côtés devant le portail du bahut. Je l’entends émettre un hoquet de stupeur, mais je ne parviens pas à tourner la tête vers elle pour attraper son expression. Mon regard reste braqué sur l’homme si se tient appuyé contre un arbre, se moquant de la pluie qui se déverse autour de lui.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s