L’avis de Charlotte sur Où que tu sois de Elixa Vidu


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Où que tu sois de Elixa Vidu, en auto-édition WoW: une romance intriguante !

Titre : Où que tu sois

Auteur : Elixa Vidu

Genre : Romance

Editions : Auto édition WoW

Ebook :  7,99 €

Broché : 17,90 €

Résumé :

C’est toujours d’une journée banale que naît une catastrophe. Hisae sait mieux que quiconque que le quotidien le plus ordinaire peut rapidement virer au cauchemar. Lors d’un incendie qui aurait pu lui coûter la vie, la jeune femme est secourue par un pompier dont elle ne connaîtra que les yeux. S’ensuit alors une recherche obsédante pour retrouver son sauveur. Malheureusement, sa quête s’avère être bien plus compliquée que prévu… Hisae essaiera tant bien que mal de retrouver une vie normale, mais, partout où elle ira, elle croisera le chemin d’un motard aussi mystérieux que l’homme qui hante son esprit. Entre la poursuite d’un soldat du feu qui la fuit et son attirance pour un inconnu sur deux-roues, Hisae ira d’espoirs en déceptions.

Réussira-t-elle à percer l’identité de ces deux étrangers ?

Mon avis :

Hisae a échappé à un incendie grâce à l’intervention des pompiers, à un pompier en particulier. Elle ne connaît qu’une seule chose de lui : la couleur de ses yeux. Elle ressent le besoin de le remercier et va tout mettre en œuvre pour le trouver. Au cours de ces recherches, elle croise un mystérieux motard. Ces deux hommes l’intriguent…

La recherche du pompier n’est pas simple, mais Hisae n’arrive pas à le sortir de ses pensées. C’est une obsession pour elle. Elle ne peut plus entendre les sirènes ou voir des gyrophares sans penser à lui. Et que dire de ce motard bien trop souvent dans son périmètre pour que ce soit innocent. Comme elle, j’ai attendu l’arrivée de cette moto reconnaissable entre 1000. Comme elle, j’ai voulu retrouver les yeux du pompier… La tension monte, entre non-dits et mensonges. 

Hisae est perturbée par les événements. Son grain de folie est amusant. Lui, est aussi un peu psychopathe dans son genre ! Commence entre eux, un jeu du chat et de la souris. 

L’amitié, bien présente dans ce roman, est importante pour les protagonistes. J’ai beaucoup aimé la relation de la jeune femme avec son amie Hélène qui m’a particulièrement touchée. Cette dernière traverse un moment difficile de sa vie et le soutien d’Hisae est sans faille.

Une romance rendue addictive par les hommes qui gravitent autour de la jeune femme. L’histoire est racontée du point de vue d’Hisae principalement. J’ai apprécié que, ponctuellement, on retrouve le point de vue de l’homme mystère, qui nous donnent des indices.

Les lieux et les tenues vestimentaires sont très détaillés, bien qu’à mon sens, certains détails n’aient que peu d’importance, ils ne viennent pas alourdir la lecture, mais permettent de se projeter sans difficulté. La plume de l’auteure est fluide, l’histoire est rythmée, sans temps mort, ce qui donne envie d’en lire toujours plus. Je l’ai dévoré !

Merci à Elixa Vidu pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Faut vraiment que je te sorte de ma tête… Que j’arrête de te suivre… N’ouvre pas les yeux, s’il te plaît.

Ses mains me quittent. Elles me laissent pantelante et frigorifiée. Je garde les yeux fermés, attendant, espérant, qu’il revienne. Mon sang bat dans mes oreilles, m’empêchant d’entendre ce qui se passe autour de moi.

Après ce qui me semble être une éternité, j’ouvre finalement les paupières et constate qu’il n’est plus là. Il est parti comme il est venu, tel un mirage.

L’avis de Charlotte sur Touche pas à mon bide ! de Oriane


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Touche pas à mon bide ! La suite de Touche pas à mon cœur de Oriane publié chez So Romance : un deuxième tome bouleversant !

Titre : Touche pas à mon bide !

Auteur : Oriane

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook : 5,99 €

Broché : 14,99 €

Résumé :

Enceinte malgré elle, Chloé panique. Mathieu arrivera-t-il à dompter ses angoisses ?

Lorsqu’elles rencontrent l’âme sœur, les héroïnes de romance se marient ou tombent enceinte. C’est la règle. Et même si Chloé ne désire ni l’un ni l’autre, l’une des options va s’inviter toute seule. Elle qui a toujours clamé haut et fort qu’elle ne voulait pas d’enfants, apprend qu’elle est enceinte. Une annonce qui va remuer toutes ses plaies, l’obligeant à abattre la forteresse qu’elle s’était construite. Mais le chemin de la délivrance est long, et le délai si court… Le soutien de Mathieu suffira-t- il à lui faire accepter ce bébé et tout ce qu’il représente, avant qu’il ne naisse ?

Mon avis :

Chloé se fait petit à petit à la vie de couple, mais ce n’est pas encore évident pour elle. Mathieu l’accompagne comme il peut sans la brusquer. Apprendre sa grossesse est un choc pour eux… Mais encore plus pour elle. Chloé ne se contrôle plus, fait des crises. Mathieu ne sait plus comment l’aider à extérioriser ses angoisses, à les verbaliser. Il est démuni face à l’ampleur des crises de Chloé.

Poussée par Mathieu, Chloé entreprend des démarches pour tenter d’apaiser son mal-être. Ces moments sont émotionnellement intenses et particulièrement difficiles. Mais Chloé est forte et ne baisse pas les bras.

Mathieu m’a réellement touché par son soutien sans faille. Bien que cela lui coûte.

L’humour reste bien présent au milieu de ces moments compliqués. Notamment, avec la rencontre entre Mathieu et la famille de Chloé qui met en avant les différences sociales entre eux ! Ils ne viennent pas du même monde.

La plume de l’auteure est toujours fluide est agréable. Comme dans le premier tome, la narration a la 3ème personne n’est pas un problème. Cela permet une compréhension totale des ressentis de tous. De plus, les pensées de l’un ou de l’autre des protagonistes sont mises en pages différemment pour les reconnaître, j’ai apprécié avoir une vision complète des événements et de leurs ressentis.

Ayant eu un peu de mal avec une partie du premier tome, je ne savais pas à quoi m’attendre dans cette suite. Je peux dire que j’ai été très agréablement surprise par ce deuxième tome poignant, avec des protagonistes hors norme et de très beaux messages.

Merci So Romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Et… tu vas le voir pour un simple contrôle ou y a un souci ?

Chloé grimace. Elle regarde dehors, esquivant son œillade inquiète.

Je lui dis ou pas ? Je veux pas qu’il se fasse de fausses idées… Oh et merde, je lui dis.

— J’ai un retard de règles. Sinon, non, rien à signaler. Je devais faire mon frottis, de toute façon.

— Ah, t’es peut-être enceinte ! lance-t-il, goguenard.

Elle lève les yeux au ciel : elle s’en doutait. Il ne se rend pas compte qu’il peut y avoir plein de raisons à cela. Les mecs, ils ne voient qu’un truc cool à la gynécologie…

— Nan, Mat’, les bébés, c’est pas mon truc, et tu le sais. Arrête de délirer, on se protège chaque fois et j’ai la pilule, je te rappelle ! D’où tu veux que je sois enceinte ?

Elle croise son regard et y lit une malice qui ne laisse planer aucun doute.

— Je disais ça pour te faire réagir, t’as plongé dedans les yeux fermés, Chloé.

— ‘Foiré, grogne-t-elle en lui frappant l’épaule.

Il dévie légèrement le volant dans un « Ehhh ! » de reproche et recentre ses roues. Il a perdu toute son espièglerie.

— T’es folle, fais pas ça quand je conduis !

— Et toi, fous la paix à mon utérus.

L’avis de Charlotte sur Imprévisible Boss de Eugénie Dielens


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Imprévisible Boss de Eugénie Dielens aux Editions Addictives : une romance mêlant humour, douceur et traumatisme.

Titre : Imprévisible Boss

Auteur : Eugénie Dielens

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Ce qui se passe en salle de réunion…

Lexy est une femme indépendante, battante, et n’est pas du genre à reculer devant le premier obstacle.
Alors, quand elle arrive en retard pour un entretien d’embauche, elle y va carrément au culot : pour passer les contrôles de l’accueil, elle se présente comme la copine du patron !
Sauf que celui-ci est juste derrière elle…
Amusé par son aplomb, séduit par son irrévérence, il lui accorde une chance.
Seul souci ? Il est beau comme un dieu, sexy, joueur… et décidé à tester toutes ses limites.
Lexy a enfin trouvé un adversaire à sa taille : que l’affrontement commence !

Mon avis :

En retard, Lexy tente le tout pour le tout lors de son entretien d’embauche… Même se faire passer pour la copine du patron… Manque de chance il entend tout. Joueur, il lui laisse sa chance, qu’elle ne manquera pas de saisir !

Ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’est la complexité de travailler avec quelqu’un pour qui on éprouve du désir. Car oui, entre eux, l’attirance crépite. Cependant, Lexy ne peut pas se permettre de mettre en jeu son emploi. Ce travail est indispensable pour subvenir aux besoins de sa fille, quelle enlève seule.

Lexy a du caractère, c’est indéniable. Elle n’hésite pas à s’exprimer. Elle est aussi protectrice envers sa fille, qui demeure sa priorité. Leur passé est marquant, traumatisant, pour l’une comme pour l’autre. Je me suis rapidement attachée à cette jeune femme.

Hayden est beau et charismatique, mais aussi altruiste. Il est loin des clichés du patron acariâtre et inaccessible. Contrairement à ses habitudes, avec Lexy, il lui est difficile pour lui de garder la distance attendue entre le patron et son employée. Il est touchant, un Book Boy Friend idéal !

J’ai beaucoup aimé avoir les points de vue des deux protagonistes. Au-delà de l’histoire entre Lexy et Hayden, il est aussi question de reconstruction, de confiance et de famille.

Je me suis laissée portée par la plume fluide et addictive de l’auteure et je n’ai pas décroché de cette lecture aussi amusante que touchante.

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

‒ Je vais finir par regretter de vous avoir fait travailler avec ma sœur.
‒ En disant ça, vous mêlez votre vie privée au travail. Je croyais que vous ne le faisiez pas ? le provoqué-je.
Il se tourne vers moi, les yeux plissés, puis se lève pour s’approcher dangereusement de moi, alors que je ne bouge pas d’un pouce. Je ne le laisserai pas m’intimider, il l’a bien cherché. O’Leary s’appuie sur les accoudoirs de part et d’autre de mon corps et se penche vers moi alors que je me mords l’intérieur de la joue pour me retenir de le frapper. Ou de l’embrasser… Son parfum remonte jusqu’à mes narines et je tente de contrôler ma respiration. Le regard de O’Leary va et vient de mes lèvres à mes yeux, que je suis incapable de détourner de lui. Une douce chaleur se répand au creux de mon ventre alors que ma poitrine se soulève au rythme de ma respiration anormalement rapide.
‒ Parce que vos petites piques sont censées être plus professionnelles, peut-être, Lexy ?
Merde. Pourquoi mon prénom sonne comme ça dans sa bouche ?
Je me reprends bien vite et relève le menton pour lui faire face.
– Et si quelqu’un ouvrait la porte et vous trouvait penché sur moi, est-ce que ce serait professionnel, selon vous ? contre-attaqué-je.
‒ Ça dépend. Est-ce que, dans votre hypothèse, je vous embrasse ? souffle-t-il.
‒ À vous de voir…

L’avis de Charlotte sur De Tahiti à Noël : La vie (pas si) superficielle de Mia #1.5 de Mathias P. Sagan


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur De Tahiti à Noël : La vie (pas si) superficielle de Mia #1.5 de Mathias P. Sagan publié chez Juno Publising France : le petit plus qui me manquait !

Titre : De Tahiti à Noël : La vie (pas si) superficielle de Mia #1.5

Auteur : Mathias P. Sagan

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  2,49 €

Résumé :

Salut à tous !

Vous vous souvenez de moi ? C’est Mia ! Je vous ai manqué, j’espère ?

J’imagine que vous voulez savoir où en est ma vie pas si superficielle… Rien de plus facile ! Et vous allez adorer.

Pliez vos bagages, nous partons à Tahiti !

Mon avis :

Dans ce supplément, très court, nous retrouvons Mia telle que nous l’avons laissée à la fin du tome 1. Je ne vais pas vous en dire beaucoup plus, je ne voudrais pas spoiler ! Je vous conseille tout de même d’avoir lu le premier tome avant de lire cet avis ! 😉

Mia part à Tahiti comme elle en avait tant rêvé et prévu bien que certaines choses aient évoluée ! Elle ne part pas seule, Matt l’accompagne. Elle va devoir faire face à de nouvelles angoisses dues à sa nouvelle relation amoureuse, une vie commune à mettre en place et la place qu’elle peut occuper dans la famille de cet homme qui a déjà un fils… Beaucoup de questions la taraudent.

Matt égale à lui-même est plutôt sereins et ne cache rien de ses émotions ou de ses inquiétudes. Ce qui rassure Mia. J’aime le caractère pétillant de Mia et le calme de Matt.

Ce supplément vient clôturer parfaitement « La vie (pas si superficielle) de Mia ». Nous avons des réponses à des questions laissées en suspens la concernant et concernant son frère.

La plume de l’auteur est fluide et agréable. J’ai passé un très bon moment avec eux, du soleil paradisiaque aux fêtes de Noël !

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Veux-tu que je t’accompagne ?

— Le ferais-tu ? demandé-je, maudissant ma voix qui produit une plainte enfantine.

— Mia Johanesson, en quelle langue faut-il que je te parle ? répète-t-il, secouant la tête et levant les yeux au plafond. Si je te le propose, tu connais donc ma réponse.

— Bien. Je veux dire, oui. Oui, ça me plairait que tu viennes avec moi.

Je pose mon visage contre son torse et hume son parfum. Comment arrive-t-il à sentir aussi bon alors qu’il n’a pas encore mis son Bleu de Chanel ? Son odeur est loin de calmer mes ardeurs, pourtant je me retiens de le titiller.

Mon estomac gronde de mécontentement, et je me sépare de lui à regret.

— J’ai faim. Et pour Tahiti, je ne sais pas comment faire pour la réservation, je n’avais pas prévu un accompagnant, lui dis-je en accentuant le dernier mot.

L’avis de Charlotte sur À l’ombre de nos frères – Tome 2 : Hésitation de Virginia Etxé


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur À l’ombre de nos frères – Tome 2 : Hésitation de Virginia Etxé publié chez So Romance : une romance passionnante !

Titre : À l’ombre de nos frères – Tome 2 : Hésitation

Auteur : Virginia Etxé

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  5,99€

Broché : 14,99€

Résumé :

Unis dans la douleur, ils sont tombés amoureux. À présent, le souvenir de Jack et Loukas pourrait bien les séparer.

Le monde Louise s’effondre après sa découverte du lien entre son frère et celui de Jonas. Elle est désormais convaincue que Jonas s’est joué d’elle et l’a séduite dans l’unique but d’en apprendre davantage sur la relation de leurs frères disparus.
Déterminé à ne rien laisser paraître des sentiments qu’il éprouve pour la jeune femme, Jonas, de son côté, joue les tombeurs. Mais les souvenirs des voluptés passées sont tenaces et malgré ses efforts, le Don Juan doit se rendre à l’évidence : il est incapable d’oublier Louise…

Mon avis :

Des mystères sont levés à la découverte de lien entre leurs frères respectifs. Louise pense que Jonas a profité d’elle pour assouvir sa curiosité concernant la relation de leurs frères. Elle veut l’oublier, lui aussi, mais est-ce aussi simple ?

J’ai commencé par relire les deux derniers chapitres du précédent tome pour être pleinement dans les émotions, plutôt intenses, de la fin du premier tome et attaquer le tome 2 dans les meilleures conditions.

On retrouve Jonas terriblement frustré et en colère face à l’incompréhension de Louise… La communication entre eux est difficile. Sa fierté n’aide pas dans les relations. Il gère comme il le peut cette colère qui l’envahit. Louise est têtue, c’est le moins que l’on puisse dire ! Quand elle prend une décision, elle s’y tient. Et en l’occurrence, fuir Jonas.

Jonas est torturé. Il souffre de la perte de son frère et des non-dits. Louise est toujours aussi affectée également. Ils sont pris dans une confusion de sentiments et moi avec eux. Je les ai adorés tous les deux puis détestés par moments, mais jamais longtemps… Ils ont tous les deux des caractères forts et difficiles.

Leur lien paraît évident, mais leur vécu et leurs émotions rendent le dialogue compliqué. J’ai été prise dans ce tourbillon avec eux. En sortiront-ils indemnes ? Et nous, lectrices ?

Dans ce deuxième tome, l’auteure nous embarque avec ses personnages sur des chemins inattendus. J’ai été surprise (agréablement) par la tournure des événements. J’ai été prise une nouvelle fois par cette histoire prenante et terriblement addictive. Je suis impatiente de lire la suite de cette histoire qui prend au cœur !

Merci So romance pour l’envoi de ce service presse.


Extrait :

— Est-ce que tu ressens quelque chose pour elle ? Je veux dire, j’ai besoin que tu me confirmes ce que je sais déjà, mais c’est la première fois que je te vois baiser avec la même nana depuis… Toujours…

Je me retourne vers lui, étonné par ce qu’il me dit. Mais il est vrai que nous nous côtoyons depuis si longtemps que j’ai l’impression qu’il me connaît mieux que moi-même.

— Qu’est-ce que j’en sais ? Je n’ai jamais rien ressenti pour personne, tu le sais !

— Mais tu reviens toujours vers elle, non ? Jonas, tu n’as pas baisé depuis combien de temps ?

Je ne vois pas où est-ce qu’il veut en venir. Je le regarde en levant un sourcil.

— Hier soir, avec elle.

— Et la dernière fois où tu as baisé et que ce n’était pas elle ?

Putain, je rêve. Je ne m’en souviens pas, depuis que je l’ai rencontrée, elle, je me rends compte que c’est elle, toujours… Je reviens toujours vers elle. Non, c’est impossible. Et puis elle vient de me jeter comme une merde, pensant que je me sers d’elle alors qu’elle a tout faux. Je jette ma clope et me dirige vers le bar.

— Où vas-tu ?

— Démonter ta théorie.

Il se lève et fronce les sourcils en me suivant vers l’entrée du bar.

— Jonas…

— Il doit bien y avoir une gonzesse potable à baiser dans ce bar, non ?

Very Bad Start de Camilla Simon aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Very Bad Start de Camilla Simon. De belles émotions, une thématique abordée avec sensibilité et Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à découvrir l’histoire de Colton, sa renaissance nouvelle et le cheminement exceptionnel de cette histoire qui saura vous séduire autant qu’elle m’a conquise.

Titre : Very Bad Start

Auteure : Camilla Simon 

Editeur : Editions Addictives 

Genre : Romance

Collection : Luv

Résumé : Elle est sage et stricte. Il la veut libre et sauvage.
Maura, jeune réalisatrice, a besoin d’une vie rangée et équilibrée pour son fils, Mason.
Et Colton, l’un des membres du groupe de rock qu’elle doit suivre en tournée, est le contraire même de l’équilibre !
Rien que le soir de leur rencontre, il l’a prise pour une autre, a débarqué dans sa chambre d’hôtel et l’a menottée !
Alors qu’est-ce que ce serait si elle le faisait entrer dans sa vie ?
Elle préfère ne pas le savoir ! Pas de chance, le musicien sexy ne semble pas prêt à la laisser décider…

L’avisdeMya 

J’adore cette série sur les Sugar. Ce 3e volet sur ce groupe de Rock aussi sexy que ténébreux qui fait parler de lui et toujours pas en bien s’est fait attendre, mais une fois entre les mains, je l’ai savouré comme il se doit. Les Sugar et surtout un certain Colton qui défraie la chronique par ses frasques a tenu toutes ses promesses. D’entrée de jeu, il nous a montré de quoi il est capable. Malheureusement pour lui, il a trouvé à qui parler pour une fois. Cette fois-ci, il n’y a pas de femme qui tombe des nues car, il s’est intéressé à elle et l’a choisie pour une nuit torride, ni une adoratrice en pâmoison sexy soit-il. Maura l’a accueilli comme si elle était immunisée contre son charme ravageur auquel aucune une autre saine d’esprit et de corps ne résiste. Mais cette dernière est loin d’être indifférente, bien au contraire !

Maura s’est battue pour se faire une place au soleil et réaliser ce rêve qui lui tient à cœur. Un rêve qui n’appartient pas qu’à elle. Une promesse faite est une dette qu’elle compte bien payer. Et connaissant la réputation sulfureuse de Colton, elle n’a pas envie de finir sur son tableau de chasse ni détruire tout ce qu’elle a construit jusqu’à présent. Ce film qu’elle réalise sur les Sugar assiéra sa réputation et lui permettra de rendre sa cousine disparue fière d’elle. Cette lutte contre lui, contre elle-même et contre le désir qui enflamme ses sens est ardue mais, il ne faut pas qu’elle y succombe au risque de se brûler les ailes.

Colton est subjuguée par le naturel de cette fille qui ne ressemble en rien à celles qu’il met habituellement dans son lit. Plus elle le repousse, plus, l’envie d’elle grandit. Il sait qu’elle le désir autant que lui, mais ne comprend pas sa froideur ni pourquoi elle le tient à distance. En temps normal, il aurait laissé tomber, Coltan est de nature paresseuse, courir après les gonzesses est un sport qu’il ne pratique pas et qu’il considère comme une fatigue inutile alors, qu’il n’a qu’à claquer les doigts pour qu’elles accourent. Mais avec Maura, il réagit différemment, il a envie d’éprouver sa patience, de l’énerver, de repousser ses limites, bref, la faire interagir à ses attaques séductrices. Il adore la titiller et qu’elle réagisse au quart de tour. Et sa connexion avec elle, ne s’arrête pas là. En plus de ses envies charnelles d’elle, il apprécie son esprit affuté, sa simplicité, aime rire avec elle, partager des moments sympas juste pour le plaisir de l’avoir à ses côtés. Chose qui ne lui arrive jamais ou seulement avec sa famille qu’il s’est construit au sein des Sugar. Mais ce qu’il adore en plus, c’est de jouer avec son fils, Mason, s’occuper de lui, le sortir, faire ce qu’un père aurait fait naturellement. Ce gamin hors du commun et aux besoins spéciaux auquel il s’est attaché instantanément le comble de bonheur. Un lien s’est tissé naturellement entre eux trois qu’il a l’impression de les avoir toujours connus. Maura, sa douceur, sa force et sa patience l’ont sorti de cette torpeur dans laquelle il se noyait, révélant enfin sa vraie nature. Du coureur de jupons, on découvre l’homme protecteur, attentionné, compatissant et un brin sentimental. On est loin de la réputation du rockeur cavaleur dont parle les magazines à sensation. Maura malgré toute la volonté du monde, ne pourra résister à la tentation qu’il est devenu au fil des jours. Elle a beau garder ses distances, son travail entretient cette obsession malvenue surtout à présent qu’elle a vent d’un secret. Un secret qui balayera leur amitié et confiance naissantes et lui prendra peut-être l’être le plus cher à son cœur.

Comme je disais là-haut, Colton m’a totalement conquise. Ses airs de bad Boy n’étaient qu’un masque qu’il portait pour donner le change. Comme tout rockeur qui se respecte, il se devait de soigner sa réputation de serial-fucker, après tout il était libre et ne devait des comptes à personne. Tout maladroit soit-il, il a des atouts loin d’être négligeables. Et l’arrivée de Maura et son fils, Mason, dans la tournée, ont changé la donne, chamboulé son mantra habituel, s’amuser et encore s’amuser mais jamais deux fois avec la même. Avec Mason, il a été la gentillesse et la sensibilité même. Ce gamin a conquis son cœur devenu artichaut et pas seulement à cause ou grâce à sa mère. Son comportement envers lui tel un père m’a rendu toute chose. Il a prouvé qu’il pourrait être responsable malgré, ses craintes de ne pas être à la hauteur. Il ne se contentera pas seulement de l’aimer de loin, mais il se battra aux côtés de Maura pour qu’elle n’en perde pas la garde au risque d’aller au travers de ses règles… Et qui sait, Mason, ne sera pas le seul enjeu dans cette bataille sans merci qu’ils mèneront contre la justice !

Ce 3e tome et à l’instar des deux premiers, était un très bon moment de lecture. Une leçon de vie aussi touchante que vibrante de réalisme que je ne oublierai pas de sitôt. Une intrigue bien menée et superbement aboutie. Les émotions présentes ont été différentes et surtout plus intenses. Camilla Simon aborde une thématique très sensible avec une telle pudeur et une énorme émotion qu’elle bouleversera tous les cœurs des mamans. Faut croire que cela n’arrive pas qu’aux autres et donc, nous sommes toutes concernées par cette particularité qui différencie un enfant d’un autre. On découvrira à la fin le choix de ce sujet qui n’a pas été un fait du hasard. L’auteure a mis le doigt sur ces différences qui ne devraient pas être un mur infranchissable ni qu’ils soient un sujet de débat. On est ce qu’on est, ils sont ce qu’ils sont, l’accepter, les accepter, est le premier pas vers l’avant pour trouver sa place légitime dans la société. Une maman ne doit pas lutter pour asseoir un bien-fondé pour sa progéniture, il y a déjà assez de souffrance pour composer avec ce genre de syndromes pour en rajouter en plus des débats vides de sens.

Dans Very Bad Start, on rit, on a la gorge qui se noue et on se délecte de cette amitié qui soude la bande des Sugar. D’autres personnages viendront mettre leurs grains de sel pour relever cette histoire magnifique. Un pur bonheur de les retrouver, d’apprécier qu’ils sont toujours aussi amoureux de leurs compagnes, on s’esclaffe des pitreries de Ward, le clown de la bande, dont j’ai hâte de découvrir l’histoire.  Les personnages sont attachants, si je les aime tous, je trouve que Mason était le beau bouquet final d’un feu d’artifices, le carburant de tourtes émotions diffusées à grandes doses. Son intelligence, son innocence, sa maturité bluffante, son amour pour sa maman m’ont fondu le cœur. Quant à la plume de l’auteure, elle est toujours aussi talentueuse, fluide, et plus dans l’émotion que d’habitude. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à découvrir l’histoire de Colton, sa renaissance nouvelle et le cheminement exceptionnel de cette histoire qui saura vous séduire autant qu’elle m’a conquise.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse  numérique de cette magnifique émotion !

132437371_193449455776151_1369380378228495878_n

Jeanne de Vanessa Furchert chez BMR !


Hello les étoiles, Vous aimez les romances à suspense ? Les histoires crées autour des Cartels ? Vous aimez l’action ? Avoir les papillons dans le ventre ? Jeanne de Vanessa Furchert est un bon choix de lecture à ne pas manquer !

Titre : Jeanne suite de Emma

Auteure : Vanessa Furchert

Editeur : BMR

Genre : Romantic-suspense

Service presse : NetGalley

Tome 1 : Emma

Résumé : Maverick a un unique projet de vie. Servir les intérêts de son boss, homme influent, mauvais et dangereux. Torture, enlèvement, assassinat, il exécute docilement tous les ordres, quels qu’ils soient. Il ne demande jamais aucun détail et ne rend de compte à personne. Il agit. Toujours avec professionnalisme,  dextérité et détachement.
 
Mais lorsqu’un jour on le somme de séquestrer onze personnes, son projet de vie est brutalement remis en question. Car parmi elles, il y a Jeanne.

L’avisdeMya 

En débutant ma lecture de Jeanne, je me suis rendu compte que ce roman est une suite du premier volume déjà sorti sous le titre d‘Emma. Heureusement pour moi qu’il peut être lu indépendamment sans être trop larguée. Jeanne, en pleine tournée avec sa troupe de danse aux USA, voit sa vie tourner au cauchemar, version hardcore. À la sortie d’un spectacle, le groupe se fait kidnapper au vu de tout le monde sans qu’on ne bouge le petit doigt. Après une course effrénée et une incompréhension totale, elle a fini par comprendre enfin des tenants et des aboutissants de ce rapt qui va tourner au drame. L’instigateur de cet enlèvement n’est autre que son père. L’homme qui a contribué à sa venue au monde sans jamais faire partie de sa vie a ordonné le détournement de la troupe sans se soucier des conséquences tragiques qui en découleront.

La vie de Jeanne, tourne autour de sa passion pour la danse, de sa maman, son beau-père et de son petit frère et aujourd’hui, elle doit composer avec un père, sans loi ni foi, ne doute ni de lui ni de rien, recherché par des organisations internationales de police criminelle. Hier, elle vivait un rêve et aujourd’hui, elle vit son pire cauchemar ! Et le mépris du mystérieux et sombre Maverick, son escorte dans cette virée dans l’enfer, n’arrange pas son état esprit actuel. Aussi déboussolée et apeurée, Jeanne ne peut pas s’empêcher d’être curieuse et attirée par lui. Autant sa balafre titille ses questions autant son côté écorché bouleverse son cœur malgré les protestations de sa raison. Si les choses étaient claires entre eux au début, un dérapage n’est pas exclu, ce qui va changer leur face-face explosif en passion torride, sachant que leur nouvelle relation restera sans avenir ! 

Jeanne ou plutôt une course contre la mort, un romantique-suspense sombre et dans lequel la violence et les bains de sang priment. C’est connu, les Cartels de drogue ne font pas dans la dentelle et Vanessa Furchert n’a pas essayé d’édulcorer cette réalité, me plongeant dans l’enfer de ce milieu qui ne prête aucune valeur à la vie, ne recule devant rien pour se venger ou s’approprier les terrains de chasse de leurs rivaux, faisant fi des dommages collatéraux. Meurtres, tortures, viols, bref, l’auteure ne nous épargne pas dans ce déchainement de violences inouï qui vous retournera les tripes. Ceci dit, je recommande aux âmes très sensibles de s’abstenir.

Mais dans ces profondes ténèbres, une étincelle fut. Une attirance intense et ingérable a allumé le feu dans les entrailles, s’est ensuivi un amour né au milieu des cendres hésitant au début, puis de plus en plus fort que les parties concernées ne pouvaient plus nier. Un amour qui apaisera les craintes, donnera des ailes pour affronter l’avalanche de balles qui pleuvent sur eux, et aussi l’espoir d’un semblant avenir jusqu’ici quasi impossible.

Jeanne ou La guerre des Cartels, un suspense insoutenable et oppressant, des affrontements brutaux, des rebondissements qui nous mettent qui le qui-vive tout le long des pages, des scènes pleines de réalisme et des personnages à l’opposé de l’un de l’autre mais qui se complètent harmonieusement. L’amour qui les anime, improbable au premier abord, sera leur force. Un amour passionné, sauvage et rarement doux mais, qui nous offrira quand même des moments étonnamment émouvants malgré le contexte dans lequel il est né a grandi. Et aussi des personnages troublants, fascinants, loyaux et courageux auxquels on s’attache indéniablement. 

Vous aimez les romances à suspense ? Les histoires crées autour des Cartels ? Vous aimez l’action ? Avoir les papillons dans le ventre ? Jeanne est un bon choix de lecture à ne pas manquer !

Merci à BMR pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley.

Jeanne

Lire la suite de « Jeanne de Vanessa Furchert chez BMR ! »

PAL de la semaine du 21 au 27 décembre !


Hello les étoiles, l’année 2020 s’achève sur des fausses notes mais, espérons que celle qui arrive réparera ce qui a été cassé. La team vous présente son dernier numéro de l’année de la rubrique la PAL de la semaine. Nous vous retrouverons à la rentrée avec des nouveautés dans les genres que vous affectionnez autant que nous. Notre PAL est réduite aujourd’hui à cause de la trêves de certaines maisons d’éditions mais, vous y trouverez certainement votre bonheur.  Participation des éditions Black Ink et Manon Donadson, Charlie L, BMR et Ludivine Delaune, Editions Addictives et Eugénie Dielens, Emilie Riger, Chani Brooks, Clémence Lucas et Ena Fitzbel.

  • Black Ink éditions 

Manon Donaldson signe son retour avec Action, le 1er tome de Black Haters. Rien que la couverture donne envie de le dévorer, annonciatrice d’un super romantique suspense comme elle sait bien les faire.

Résumé : Son avenir à elle était tout tracé, son futur à lui ne pouvait être plus incertain.
Appartenir à l’Élite est synonyme d’une perfection dénuée de libre-arbitre.

Nellyanna, fille du Conseiller Mavoy, s’apprête à célébrer le mariage fastueux de sa sœur aînée.

À cette occasion, elle croise Lander, un homme mystérieux déterminé à brouiller tous ses repères.

Mais l’événement de l’année est perturbé par un attentat perpétré par les Black Haters, un groupuscule œuvrant dans l’ombre, réclamant justice et vérité auprès de ce gouvernement qui les opprime autant qu’il les dissimule au peuple.

Le destin de Nellyanna, kidnappée par les rebelles, bascule quand elle comprend que son monde est bâti sur des secrets inavouables.

Lander signera-t-il sa perte ou sa liberté ? Et quelle est cette vérité qui lui échappe ?

  • Charlie L

Dès demain, Gravity, le 2e tome de From North to South de Charlie L arrive dans sur toutes les plateformes numériques et en papier. Si vous n’avez pas encore lu Metronomy, sachez qu’il est en promo jusqu’à demain. (Lien d’achatet si vous avez besoin d’un coup de pouce pour le lire voici la chronique de Mya

Résumé : Il ne veut plus faire confiance.
Elle a décidé de tourner la page.

Pour ne plus souffrir, Sanders s’est retranché derrière une épaisse carapace. Les filles viennent, puis s’en vont, et elle ne fait pas exception.C’est une révélation qui va bouleverser ses certitudes et le mettre face à la réalité de ses sentiments.
Enfin prêt à croire de nouveau en l’avenir, il fera tout afin que l’objet de son obsession lui revienne, et ce, malgré le manque de tact dont il a fait preuve par le passé.

Pourra-t-il affronter les épreuves du destin ?
Auront-ils assez confiance l’un en l’autre pour franchir les étapes une à une sans se réfugier derrière leurs barrières ?

  • BMR

Avec la sortie papier demain de Now Well de Ludivine Delaune.

Résumé : Après un divorce houleux, Louise se retrouve seule avec ses deux filles pour Noël. Heureusement, elle peut compter sur ses voisins pour l’aider à traverser cette crise  !
Tous décident de louer un chalet à la montagne pour célébrer les fêtes ensemble. Ils ont tout prévu  : ski, neige, raclette. Mais Louise n’aurait pas pu prédire les rires, les confidences, l’amitié de ses voisins devenus amis. Et encore moins l’arrivée de l’amour…

  • Editions Addictives 

Retrouvez le 22 décembre Imprévisible Boss, la dernière publication de l’année chez les éditions Addictives signée Eugénie Dielens.

Résumé : Ce qui se passe en salle de réunion…
Lexy est une femme indépendante, battante, et n’est pas du genre à reculer devant le premier obstacle.
Alors, quand elle arrive en retard pour un entretien d’embauche, elle y va carrément au culot : pour passer les contrôles de l’accueil, elle se présente comme la copine du patron !
Sauf que celui-ci est juste derrière elle…
Amusé par son aplomb, séduit par son irrévérence, il lui accorde une chance.
Seul souci ? Il est beau comme un dieu, sexy, joueur… et décidé à tester toutes ses limites.
Lexy a enfin trouvé un adversaire à sa taille : que l’affrontement commence !

  • Emilie Riger

Avec la sortie papier de Notre part de magie paru dans sa version numérique dans la collection &moi. Version Kindle

Résumé : Dans la fleur de l’âge, Suzanne peut être fière de ce qu’elle a accompli jusque-là : trois filles devenues de jeunes adultes brillantes et épanouies, une boutique florissante, des jours tranquilles et heureux. Il y aurait bien un petit vide du côté affectif… Et si Pierre, galeriste d’art, venait compléter le tableau ?

  • Romance de Noël

Juste un sourie pour Noël de Chani Brooks. Dispo en numérique et en papier.

Résumé : Son cadeau de Noël ? Sa pire ennemie dans son lit !
Sandra adore Noël entre les illuminations de son village enneigé et les traditions de son peuple mi’kmaq. Mais chaque année, la fête est gâchée car IL revient au pays. Zack… Poseur, horripilant, et pourtant si attirant.
Pour Zack, ce Noël à Chante-Neige est peut-être le dernier. Il a été sélectionné dans une équipe de hockey à l’autre bout du continent. Il veut juste profiter de son neveu adoré et surtout… surtout… éviter Sandra à tout prix.
Malheureusement cette entêtée a réussi à se faire jeter de chez elle et a atterri dans la famille de Zack. Impossible de la faire partir, tout le monde chez lui l’adore. Mais Zack a un plan pour lui faire regretter de lui avoir volé son lit…
ΦwΦ
Et si les lutins de Noël les aidaient à ouvrir leur cœur ? Les anciens amis devenus ennemis ont peut-être juste besoin d’un coup de pouce du destin.

Une famille pour Noël de Clémence Lucas. Déjà dispo en numérique et en papier.

Résumé : En dépit d’une enfance difficile, ballotée d’une famille d’accueil à une autre, Donna est aujourd’hui une jeune femme accomplie et a tout pour être heureuse.
Malgré un boulot qu’elle adore, des amis et un « frère » sur lequel elle peut toujours compter, il lui manque cependant un truc pour que son bonheur soit parfait. Pas grand-chose, juste un ou deux petits détails : l’amour et une famille.
En secret, elle est folle de Peter Jenkins, brillant avocat, veuf et plus âgé qu’elle. Bien entendu, il est son patron et ne voit en elle qu’une simple employée.
À moins qu’elle ne se trompe ?

Christmas versus Dog de Ena Fitzbel

Résumé : Noël approche à grands pas. Mais la grève générale frappe encore le pays.
Quoi de mieux qu’un covoiturage pour rejoindre sa famille dans le sud de la France ? Vous avez déjà donné ? Arnaud (l’homme d’affaires stressé) aussi ! Et en plus, il déteste Noël.
Embarquez à bord de son 4 x 4 (plus vraiment) neuf, et vivez un Noël (presque) raté en compagnie de Fleur (la future vétérinaire), Julien (l’écolo guitareux) et Orion (le carlin foufou).

Merci à vous les étoiles pour votre soutien, votre fidélité et vos visites de plus en plus fréquentes sur le blog. La team vous souhaitent de joyeuses fêtes de fin d’année et vous donne rendez-vous à la rentrée.

132128388_124298549419772_7611758344826704579_n

L’avis de Charlotte sur Tempêtes de neige & seconde chance de Brigham Vaughn


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Tempêtes de neige & seconde chance de Brigham Vaughn chez Juno Publising France : une belle romance MM de Noël !

Titre : Tempêtes de neige & seconde chance

Auteur : Brigham Vaughn

Genre : Romance de Noël MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  3,49 €

Résumé :

Erik Josef est un homme d’affaires de quarante-trois ans, récemment divorcé avec un objectif en tête : finir son dernier projet de l’année pour qu’il puisse passer ses vacances à Tahiti. Tout ce qu’il veut c’est boire un verre sur la plage, de préférence servi par une femme en bikini.

Alors qu’il attend dans un bar de l’aéroport que son associé arrive pour qu’ils puissent s’envoler vers Buffalo dans l’état de New York, il rencontre Seth Cobb, un voyageur-écrivain bavard, attendant un avion en direction de Pittsburgh pour rendre visite à sa famille.

Après qu’une grosse tempête de neige cloue tous les avions au sol, un quiproquo au Williamsville Inn force Erik et Seth à partager une chambre. L’amour de Seth pour Noël met à mal le peu de patience qu’il reste à Erik, mais une tasse du chocolat chaud de Seth fait fondre ses murs de glace.

Quand Erik réalise qu’il est attiré par Seth, il lui faut choisir entre la vie qu’il a toujours connu et une histoire avec un homme de dix ans son cadet et une seconde chance de trouver le bonheur.

Mon avis :

Erik a 43 ans, il a divorcé après 20 ans de relation avec la mère de sa fille. Il vit pour son travail. Il doit justement et à contre cœur, partir en voyage d’affaires à Williamsville pour évaluer le potentiel d’une auberge et décider de la garder ou non. Il est impatient que cette mission soit terminée pour enfin aller prendre le soleil à Tahiti.

Il attend son collègue, Bertram, à l’aéroport, mais ce dernier est coincé par une tempête et ne peut pas le rejoindre. Dans un bar, alors qu’il attend, il rencontre Seth : un jeune homme d’environ 10 ans son cadet, plutôt envahissant et bavard.

Seth aime Noël, la neige, les films d’amour de Noël et les boissons chaudes et réconfortantes (que j’aurais bien goûtées! ). Erik est plus pragmatique. Le futile ou les distractions ont quitté sa vie depuis longtemps.

Entre eux, c’est tendu, dès leur rencontre, il y a des quiproquos. Seth est attiré par Erik et ne s’en cache pas. Erik a toujours été hétérosexuel et ne comprend pas les sensations nouvelles que le jeune homme fait naître en lui. Mais Seth sait rendre Erik curieux.

J’ai aimé le lien et le clin d’œil à Rex et Will de « Flocons de neige et chanson. »

Cette petite romance MM de Noël est une belle histoire par laquelle je me suis laissée entraînée. La plume de l’auteur est agréable et fluide. Comme moi, laissez-vous porter par la magie de Noël ! 

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Il devait trouver un moyen de se rendre à l’auberge.

— Peux-tu au moins appeler la location de voiture et annuler notre réservation ? J’ai bu au moins trois… (ou quatre ?)… whiskys depuis que j’ai atterri et je ne serais pas capable de conduire, même s’il faisait beau. Le rire de gêne de Bertram fit frissonner Erik.

— En parlant de ça…

— Quoi ?

— Malheureusement, il y a eu un problème avec les réservations : Mary était malade le jour où ils étaient supposés confirmer et l’intérimaire ne l’a apparemment jamais fait.

— Jésus Christ, marmonna Erik en se frottant le front. Ce voyage était un cauchemar, et impossible de se réveiller pour y échapper.

— Bon, continua-t-il. Si je prends un taxi ou un covoiturage, j’imagine que ça importe peu.

— Ça, c’est l’esprit que je veux !

— Bertram, si tu me parles encore de ton foutu esprit festif, je prends le sapin de Noël le plus proche et je te le fous dans le cul. Bertram éclata d’un rire étouffé.

— Je ne suis pas dans ce genre de délire, Erik.

— Je ne le disais pas gentiment, grogna-t-il. Bon, j’irai à l’auberge et je te ferai un compte-rendu de l’endroit, mais la minute où j’aurais fini, je me prends deux semaines de vacances et je file à Tahiti.

— Si ça t’évite de me menacer de nouveau, je suis d’accord, approuva Bertram en riant.

— Joyeux Noël à la con, marmonna Erik avant de raccrocher.

L’avis de Charlotte sur You… and Me – Tome 4 : Un printemps révélateur de Emilia Adams


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur You… and Me – Tome 4 : Un printemps révélateur de Emilia Adams, publié chez So Romance : le dernier tome tant attendu qui clôt en beauté la saga !

Titre : You… and Me – Tome 4 : Un printemps révélateur

Auteur : Emilia Adams

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook : 5,99 €

Résumé :

Zoé arrivera-t-elle à temps pour sauver Adrian des griffes de ses ravisseurs ?

Confrontés aux fantômes de leur passé, Adrian, Léa et Roxanne se trouvent dans une situation plus que délicate : Grégoire Valens et Vanessa, tous deux armés de révolvers, les retiennent en otage et semblent déterminés à les abattre. Adrian n’a plus alors qu’une obsession : découvrir la vérité sur les enveloppes rouges avant de mourir. Tandis que les langues se délient et que la vérité éclate au grand jour, Zoé, folle d’inquiétude pour l’homme qu’elle aime, remue ciel et terre pour le retrouver…

Mon avis :

Le suspense était à son comble à la fin du troisième tome. Dès le premier chapitre, nous retrouvons Adrian en mauvaise posture, sa vie est en danger. Il ne comprend pas pourquoi il est la cible de Valens et quels sont les liens entre tous les protagonistes. Cependant, l’auteure, qui a joué avec nos nerfs dans les trois précédents tomes, nous apporte rapidement les réponses attendues. Les choses vont pouvoir se calmer pour les tourtereaux… Enfin, j’espère pour eux !

Ce dernier opus est toujours plein d’actions, mais aussi plutôt stressant. Zoé et Adrian auront encore des épreuves à passer avant de pouvoir se consacrer à eux. Frissons garantis ! Impossible de vous en dire plus sans risquer de spoiler cette histoire. Ce qui serait dommage, car le suspense créé est le fil conducteur de cette romance.

Le couple est attachant. Adrian pense toujours au sexe, mais n’a désormais d’yeux que pour sa belle. Son humour, quelque peu énervant par moment, réussi à séduite Zoé. La jeune femme n’est pas en reste en ce qui concerne le désir et leur relation est torride. 

Dans ce tome, l’alternance des points de vue est complétée par la vision des personnages secondaires avec des retours sur des événements passés, qui apportent beaucoup, notamment pour comprendre les tenants et aboutissants.

La plume de l’auteure est fluide et agréable dans toute cette saga palpitante, remplie d’action et d’érotisme. Les fins de tomes sont frustrantes et m’ont données envie de poursuivre rapidement la lecture.

Merci aux éditions So Romance pour ce service presse terriblement addictif, entre rebondissement et révélations !

Extrait :

Après plus de trente minutes de route, Valens gare sa caisse sur un parking, pas très loin d’un petit pont.

Je reconnais ce lieu. J’y suis déjà allé une fois dans ma jeunesse avec mes parents. Il s’agit de la forêt domaniale de Montmorency. J’avoue que je trouvais l’endroit charmant, mais actuellement, ce n’est plus le cas. Je pense que c’est le lieu qui verra ma mort. Je vais crever pour de bon. J’ai bien l’impression que personne ne viendra nous secourir. Comment Zoé va-t-elle se rendre compte que je suis ici ?

Un soupçon d’imprévu de Tamara Balliana chez Montlake !


Hello les étoiles, je viens vous recommander Un soupçon d’imprévu de Tamara Balliana. Une comédie romantique alliant humour et sentiments de la plus belle façon !

Titre : Un soupçon d’imprévu

Auteure : Tamara Balliana

Editeur : Montlake

Genre : Comédie romantique 

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley

Résumé : Faut-il renoncer à l’amour avec un grand A pour enfin devenir mère ?

À 38 ans, Romy est épanouie dans son métier de pâtissière, mais elle rêve désormais de fonder une famille. Autour d’elle, toutes ses amies sont en couple et déjà mamans… Bien décidée à avoir un enfant envers et contre tout, la jeune femme envisage plusieurs solutions pour devenir mère, quitte à revoir ses idéaux.

Ce qu’elle n’avait pas prévu dans son plan ? Sa rencontre avec Alistair, un charmant maçon anglais de onze ans son cadet, qui ne lui cache pas que la différence d’âge est loin d’être un problème pour lui… Mais est-il prêt à être père ? Au-delà de leurs âges respectifs, le jeune homme est tout juste en train de construire sa vie professionnelle, alors que Romy est installée et heureuse. Pourra-t-elle mettre son projet de vie entre parenthèses pour ce qui n’est peut-être qu’une amourette ?

L’avisdeMya

Romy est le personnage que je préférais dans cette série et ce tome qui lui est consacré a confirmé mon attachement à cette femme hors de commun. Un personnage qui m’a touchée au plus profond de moi. Romy, que puis-je vous dire sur elle sans vous gâcher le plaisir de la découverte de ce caractère fort, affirmé et déterminé ? Un tempérament de feu certes, mais non dénué d’une certaine fragilité désarmante.

Romy, la petite dernière célibataire de la bande qui voit ses copines heureuses en ménage, épanouies trainant des petits bouts de choux derrière elles alors qu’elle n’arrive même pas à aller au bout d’une relation. Chacune de ses idylles se termine toujours de la même façon. Qu’est-ce qui cloche en elle ? A 38 ans, elle est toujours seule et à cran parce que son horloge biologique est à son alerte maximale. Aujourd’hui alors qu’elle se préparait à une demande en bonne et due forme, elle se fait larguer et le désespoir d’enfanter un jour la reprend de nouveau. D’où l’idée de trouver un autre moyen de faire un bébé sans avoir un homme collé aux basques malgré la réticence de ses proches. Romy, la pâtissière talentueuse ne cherche pas un donneur de spermes habituel, mais un père avec lequel elle partagera la responsabilité d’élever leur futur enfant… Mais le petit lutin chargé de sa protection s’est avéré plus farceur et plus rapide lui coupant l’herbe sous les pieds. À peine les démarches commencées que sa route a croisé le mystérieux, charmant et sexy british qui va chambouler son quotidien et ses projets mais pas seulement en bien. Si sa réputation de pâtissière brillante et confirmée est indiscutable, sa vie amoureuse est un désastre, mêlée d’indécisions, de questions sans fin et une envie de maternité qui se fait encore plus pressante que jamais. Comment pourra-t-elle se mettre au travers de son destin pour aller au bout de son rêve qui n’a pas juste rapport avec la pâtisserie qu’elle gère de main de maître ?

Alistair, quant à lui, son charme, sa gentillesse et ses beaux et ses sincères sentiments envers Romy m’ont totalement conquise. Sa mélancolie et la culpabilité qu’il s’évertue d’enrober d’humour m’a fait fondre le cœur. Son histoire avec Romy malgré, la différence d’âge entre eux, est une évidence mais, la douleur de sa perte aveugle sa raison quand son cœur lui crie que c’est ELLE, sa destinée, son imprévu. Mais comme je disais là-haut, les lutins veillent sur cet amour qui remplit déjà leurs cœurs sans oser trop y croire encore. Ces deux-là sont têtus, vivant dans le déni mais, l’alchimie qui les anime est si intense, si addictive qu’ils ne pourraient continuer à l’ignorer ! Dissemblables soient-ils, qu’importe si leurs attentes ne se rejoignent point, que leurs opinions divergent, ils parviendront à trouver un terrain d’entente pour vivre pleinement leur amour, s’apaiser l’un et l’autre, reconstruire l’avenir, faisant table rase du passé et ses fantômes.

Encore une fois, Tamara Balliana remplit nos cœurs de joie avec cette histoire pleine de tendresse, de sucres, de thématiques qui nous rappellent que la vie est courte et qu’il ne faut jamais reporter au lendemain ce qu’on peut faire le jour même. Toujours mâtinée de son humour habituel qui donne le sourire même au moment où les choses se gâtent. L’auteure nous a offert des personnages pleins de charme et si attachants qui m’ont plongée dans un bain d’émotions, déposant sur les rivages quelques vaguelettes mâtinées de tristesse ainsi qu’une joie bienvenue. Si adorables quand ils laissent parler leurs cœurs meurtris par les imprévus et les incertitudes de la vie. Et retrouver la bande au complet, sa joie de vivre, toujours aussi soudée, est la cerise sur le gâteau. Leurs répliques parfois hilarantes et d’autres, remplies de sentiments font mouche à chaque voyage.

Une comédie romantique pleine de sentiments qui donne le sourire malgré le mal-être évident des personnages à certains moments. Heureusement, rapidement balayé par l’optimisme et la joie de vivre de Romy qui parvient à nous mettre du baume sur le cœur en dépit des difficultés qui traversent sa route aussi amoureuse que professionnelle.

Si vous vous sentez l’envie d’un festival de rire, de douceur et d’émotions, Un soupçon d’imprévu est votre lecture du soir par excellence à déguster sans modération. Une comédie fraîche et intelligente dont la recette fonctionne à la perfection. La dualité sentiment / humour rime en harmonie et donne un bon rythme à la lecture.

N’hésitez surtout pas à découvrir cette histoire alliant humour et sentiments de la plus belle façon !

Merci à Montlake ainsi qu’à NetGalley pour l’envoi du service presse numérique !

131054886_140171757647309_8937462800789063579_n

L’avis de Charlotte sur Sous la neige, qui cache nos secrets de Sophie Auger


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sous la neige, qui cache nos secrets de Sophie Auger, en auto-édition : une romance de Noël qui donne envie de vacances !

Titre : Sous la neige, qui cache nos secrets

Auteur : Sophie Auger

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  3,83 €

Broché : 17,92 €

Résumé :

Il y a des années qui commencent tout de suite bien, et il y a les autres…
Ce 1er janvier, au douzième coup de minuit, Myrtille découvre que celui qu’elle aimait, n’est pas celui qu’elle croyait.
Dévastée, elle se retrouve à devoir tout recommencer à zéro, pas vraiment certaine de pouvoir y arriver.
Mais c’était sans compter sur sa meilleure amie Svetlana et son caractère bien trempé.
Hors de question de se laisser aller, c’est décidé, elle va lui changer les idées.
Et pour ça, quoi de mieux qu’un voyage au bout du monde sous les palmiers ?
Or, il faut croire que le destin aime se jouer des cœurs tourmentés.
Par un charmant concours de circonstances, voilà nos deux héroïnes qui se retrouvent en pleine montagne, dans la station familiale de leurs enfances.
Adieu maillots et crème solaire, bonjour doudoune et bottes fourrées.
Mais la neige qui ne cesse de tomber suffira t’elle pour faire disparaître les secrets de ces deux jeunes femmes en quête de paix ?
Et si, la vraie clef du bonheur, c’était d’affronter et accepter son passé pour pouvoir avancer ?

Mon avis :

Myrtille vient de prendre conscience de façon plutôt brutale que l’homme qui partageait sa vie n’est pas celui qu’elle pensait et il lui a fait perdre beaucoup. Cependant, il n’est pas évident de l’admettre et de tourner la page. Heureusement qu’elle peut compter sur sa meilleure amie, Svetlana. 
Dans le cadre dépaysant de la station des Contamines-Montjoie, les deux amies se livrent et se confient, à la recherche d’apaisement. Svetlana apporte beaucoup par sa joie de vivre et ses excès. Elle est pétillante. Les jeunes femmes sont assez opposées dans les caractères. Myrtille est raisonnée et discrète, son amie est dans la démesure.
Lorsqu’elles rencontrent Yvane et Max, les choses dérapes. Les vies de ces quatre personnages sont liées, d’une manière ou d’une autre. Les secrets des uns et des autres compliquent les événements et les relations. Il est parfois difficile de se poser les bonnes questions et se remettre en question. C’est pourtant un passage indispensable pour que les personnages évoluent et changent la donne. En seront-ils capables ?
Dans ce roman, les émotions et les sentiments se succèdent, la joie, la mélancolie, la tristesse, l’impuissance, l’amour, l’amitié, l’espoir. Une histoire que j’ai dévorée et beaucoup aimée malgré quelques coquilles. Le cadre donne envie d’enfiler des vêtements chauds, de profiter du calme et du silence apporté par la neige, puis de se jeter dedans.

Merci Sophie Auger pour l’envoi de ce service presse et pour cette romance aux frontières du Feel-Good qui aborde de beaux thèmes. On reconnaît bien les valeurs de l’auteure. Tout en restant fluide sa plume évolue, le phrasé parfois atypique donne un rythme aux mots, les rends parfois plus percutants.

Extrait :

– Tu pars ?

– NOUS partons, reprend-elle en insistant bien sur le « nous ».

– Pardon ?? M’exclamé-je alors totalement incrédule.

Elle pousse du pied une des valises contre moi.

– Ça, c’est la tienne, m’indique-t-elle. Je t’ai mis ce qu’il fallait dedans. Tu as bien descendu ton passeport au moins ?

Je la regarde de haut en bas, n’y comprenant toujours rien.
– Mais Svet’, de quoi tu me parles exactement ? Comment ça « on » part ? Et c’est quoi cette valise ? Tu…
– Écoute Myrtille, me coupe-t-elle. Je prends les choses en main. Tu ne peux pas continuer comme ça. Je t’emmène quelques jours au soleil. On va te changer les idées. On va siroter des cocktails, se faire masser, sortir, faire du shopping et j’en passe. La phase déprime a assez duré. Je n’en peux plus de te voir dans cet état. Tu as besoin de ta dose de vitamine D. Une grosse dose !!!

– Mais…enfin… Tu aurais pu me demander mon avis ! Je n’ai envie de partir nulle part moi. Et lundi je reprends le boulot. Je ne peux pas !

Elle me fixe, l’air déterminé.

– Ton arrêt a été prolongé pour quinze jours. J’ai appelé le vieux Dalfond.

Elle m’annonce ça de la plus naturelle des façons, comme si mon docteur était son meilleur ami.

– Tu as appelé mon docteur ?!

– Oui. Il est très facile à corrompre, tu sais. Une ou deux caisses du domaine, et hop !

Je me tape la main sur le front, n’en revenant pas.

– Svet’, dis-moi que tu déconnes s’il te plaît…

– Non. Pas le moins du monde. Notre vol est à 17h. Donne-moi ton passeport maintenant.

Elle tend la main dans ma direction.

– C’est hors de question que je vienne ! Tu te rends compte ! Je n’ai rien préparé ! Et je n’ai pas envie, je te le répète ! Si tu ne veux plus de moi chez toi, je comprends ! J’irai chez mes parents !

Elle soupire, faisant voler sa mèche platine au-dessus de ses yeux azur.

– Myrtille, tu n’as pas compris. C’est une prise d’otage. Tu n’as pas le choix. Et je suis très heureuse que tu sois là. Je suis ton amie. Les amies sont faites pour s’épauler. Comme tu l’as souvent fait pour moi.  Cette fois, c’est à mon tour. Ta valise est prête, ton patron est prévenu, personne ne t’attend. Va prendre un petit déjeuner, descends ton sac et ton foutu passeport et pour une fois, je t’en prie, pour une fois, LAISSE-TOI PORTER !

L’avis de Carine sur le roman de Emma Green, Just 17 chez Addictives Editions


Titre : Just 17

Auteur : Emma Green

Genre : Romance

Editions : Addictives

Ebook : 5.99€

Broché : 15.90€

Résumé : 

Une lycéenne rebelle. Un professeur hipster.

Un amour interdit.

Elle a 17 ans. Elle s’appelle Lemon et vient d’intégrer contre sa volonté le lycée le plus élitiste de Washington D.C. Pour elle, c’est l’enfer sur terre. Mais c’est aussi l’endroit où la rebelle aux yeux flingueurs va rencontrer l’homme qui s’apprête à changer sa vie. Il a 28 ans, un look de hipster et des méthodes peu conventionnelles. Ce professeur décalé a autant de charisme que de respect pour ses élèves. Mais Roman Latimer voit en Lemon quelque chose qu’il n’a vu en aucune autre. Malgré ses 17 ans à elle. Malgré son intégrité à lui. Malgré l’interdit.

***

Mon avis : 

Pas très fan des romances élève/prof, je ne pouvais tout de même pas faire l’impasse sur Just 17. Pourquoi ? Tout simplement, car c’est du Emma Green ! Et c’est une fois de plus, ravie que j’en ai tourné la dernière page.

Une romance rafraichissante, douce et sulfureuse dans laquelle on ne peut que se laisser porter au fil des pages et passer un très bon moment de lecture. J’ai d’ailleurs fait une nuit presque blanche en voulant le commencer un peu tardivement dans la soirée. Il m’était impossible de le poser. Tout y est et ce, dès les premières lignes en faisant la connaissance de Lemon.

Quand la vie de donne des citrons, fais-en de la citronnade.

C’est de ce mantra qu’adorait sa mère que Lemon tient son prénom. Un prénom qu’elle déteste et qui colle pourtant parfaitement à sa personnalité, acide et rafraichissante. Un citron qui va ramener sa fraise dans un lycée privé élitiste de Washington DC après avoir été déracinée de sa Louisiane natale, de ses amis et de sa mère, sa seule famille jusqu’à aujourd’hui. Confiée à son oncle qu’elle ne connait pas, Lemon se doit d’intégrer La Saint George’s School… cette même école que sa propre mère a tant détesté vingt ans auparavant. Tout comme elle a fui cette famille trop huppée pour ses envies de liberté, refusant aussi que sa fille grandisse dans ce cercle familial qui l’a toujours insupporté. Mais à ce jour, plus de choix pour Lemon qui se retrouve seule.

Malgré son Patronyme reconnu de tous, Lemon est vite l’attraction du Lycée où les élèves de la « Haute » estime qu’elle n’y a pas sa place. Elle n’a pas les codes et c’est pas sa tenue qui changera sa façon d’être et encore moins son caractère. Tout comme ils estiment que Roman n’y a pas la sienne en tant que professeur. Roman qui dénote au milieu de tous ! Le prof au style d’hipster, aux avant-bras tatoués, à la bouche pulpeuse et aux prunelles sombres et chaudes qui fait baver toutes les élèves. Roman, qui dès le premier regard vers sa rebelle, va vite comprendre qu’il est complètement dans la merde. Cette fille le fascine, l’attire plus qu’elle ne devrait. Elle n’a que 17 ans, bordel ! Et de plus c’est son élève, il ne devrait pas être autant charmé par cette jeune fille qui n’a d’ailleurs rien fait pour, mis à part lui tenir tête et d’être aussi belle que sauvage.

Les liens entre eux vont pousser Lemon vers le haut. Lui ouvrir les yeux sur un avenir et ce qu’elle compte en faire. Mais à contrario, il se pourrait bien que cette relation sonne le glass pour Roman de tout ce qu’il a entrepris jusqu’à ce jour, pour le bien de sa famille. Cet interdit contre lequel il ne peut lutter et qui pourrait lui couter très cher. Malgré cela, l’attraction surpasse trop souvent la raison. Il ne peut se passer de cette magnifique élève à la frange aussi farouche que son caractère. Une élève qui lui fait perdre les pédales au seul son de sa voix… Une élève et ses onze ans de moins qui le condamne à en avoir onze de trop…

Les plumes des Emma Green excellent une fois de plus dans ce thème qu’elles ont choisi de mettre en évidence dans cette romance qui ne parlera pas que de différence d’âge (qui à mon sens n’était pas si dramatique que cela), mais de différences dans le sens large. Cette différence qui met à part des êtres humains qui sont tous fait du même moule, seule l’éducation ou encore l’argent peuvent changer la donne. Cette différence qui fait qu’on juge, qu’on maltraite ou a contrario, qui fait que l’on se cache. Cela va être aussi une autre différence pour le neveu de Roman qui lui ne peut vivre comme les autres et qui malgré l’épée de Damoclès qu’il porte au-dessus de son cœur, il sera un rayon de soleil dans ce récit plein de belles émotions et d’amour. L’amour d’une femme, d’un homme, d’une famille. Comme la famille Latimer ! Celle qui n’a rien et pourtant qui la richesse la plus merveilleuse au monde, celle du cœur.

Chez les Chamberlain, le tour sera vite fait ! Ils ont le nom, l’argent certes, mais où est l’amour ? On pourrait poser la question au très Chic Ezra Chamberlain que j’ai beaucoup apprécié dans sa relation avec Lemon. Cet Oncle qui en dépit de son manque de temps et son non-désir d’enfant (encore moins d’une adolescente) va se retrouver à lui offrir un toit et la protection qu’une gamine de son âge a besoin. Et malgré les conventions et les apparences, dont il en est aussi un expert finalement, le rapprochement entre les deux va se faire tout doucement, en brisant petit à petit la carapace de chacun et particulièrement, le masque derrière lequel il se cache pour être conforme à ce que son patronyme lui impose. Il sera pour Lemon, plus qu’un simple oncle. Il sera celui pour qui Lemon va compter au point de la protéger coûte que coûte pour qu’elle ne se perde pas. Pour qu’elle ne soit pas la proie d’un homme bien trop âgé pour elle. Pour qu’elle ne souffre pas… Mais en apprenant à la connaitre, il se rendra vite à l’évidence. Lemon n’a rien d’une adolescente perdu et il est fort possible que ce soit, elle qui lui donne une belle leçon.

Entre la passion, la raison, les doutes, les peurs, les rumeurs et cette attraction palpable au-delà des pages, les plumes des Emma Green nous emportent d’un bout à l’autre d’un récit très pétillant. Une romance passionnante et passionnée qui aurait pu aussi s’appeler : L’hipster et le fruit défendu… son plus bel interdit.

Si j’avais un petit bémol à dire, mais alors vraiment tout petit, ce serait sur la rapidité de cette relation. Il m’a manqué quelques papillons dans le ventre, quelques palpitations de l’attente de ce premier baiser qui a tout de même été plus que parfait. Un baiser « taré » à l’image de nos protagonistes qui ont parfaitement conscience des risques, mais qui sont jeunes et pleins de fougue. Deux protagonistes qui se ressemblent dans un univers qui n’est pas en adéquation avec leur personnalité et leur façon d’être, et qui nous emportent au-delà des préjugés dans une romance des plus frustrantes et passionnée.

Merci aux Éditions Addictives de m’avoir permis de lire ce merveilleux roman dans sa version Broché en service presse. Un broché à la magnifique cover qui reflète tant nos deux protagonistes.

Extrait  :

– N’avance plus.

– Pourquoi ?

– Tu n’es qu’une ado qui fantasme sur son prof. Je ne joue pas à ça, moi.

– Tu dis ça pour me blesser. Ou pour tester ma réaction. Mais je n’arrêterai pas…

– Il le faut, Lemon.

À sa voix qui devient un souffle, je devine qu’il tente de résister. De jouer au prof, à l’adulte, au type raisonnable qui ne va pas craquer. Mais son regard dit tant d’autres choses.

Alors je continue. Je mange la distance entre nous, comme affamée. Mon cœur s’emballe, une douce chaleur se propage sous ma peau, la pulpe de mes doigts se met à fourmiller.

Je le veux.

La PAL de la semaine du 14 au 20 décembre !


Hello les étoiles, voici notre PAL de la semaine constituée de sorties partenaires…ou pas : Black Ink éditions avec Haley Riles, Editions Addictives avec Jeanne Pears & Anna Wendell, BMR avec Season Canahait, Audrey Laloi & Charlotte PastoretBeth DravenCyplog avec Elle Séveno, Fanny André, Fanely Scott.

  • Black Ink éditions 

Rendez-vous demain le 14 décembre avec Socrate’s shadow de Haley Riles.

Résumé : Lorsque Kaya s’envole au Panama pour sa lune de miel, elle est loin d’imaginer qu’elle va séjourner dans l’hôtel de Socrate, cet homme, certes canonissime mais si arrogant, qu’elle a rencontré lors de son mariage.

Elle n’a jamais entendu parler de lui, alors qu’il porte le titre de « meilleur ami » de son mari Allan, et son comportement envers elle pourrait largement le classer en tête du connard de l’année !

Cerise sur le gâteau ? Allan, obnubilé par son travail, va abandonner la jeune mariée à Bocas del Toro et rentrer à Montréal, laissant à Socrate le soin « d’occuper » son épouse.

Si ce dernier se montre totalement hermétique et au sommet de son antipathie, Kaya, elle, pourrait vouloir percer les ombres qui l’entourent, et l’attirance pourrait finalement l’emporter sur l’aversion.

Car ne dit-on pas que l’obscurité attire parfois davantage que la lumière ?

  • Editions Addictives 

The Most Insolent Man signe le retour de Jeanne Pears chez les éditions Addictives. Une romance dans l’univers des Stock Car, qui arrive dès demain dans vos PAL.

Résumé : Il est habitué à enchaîner les trophées, mais elle ne va pas se laisser faire !
Troy est pilote de course. Déterminé, arrogant, il est sûr de lui et les femmes défilent dans son lit ! Mais un soir, l’une d’entre elles lui résiste malgré le baiser torride qu’ils échangent.
Quand quelques jours plus tard, il recroise l’inconnue, il tombe des nues. Hope n’est autre que sa nouvelle collègue, et la nièce de son patron d’écurie ! En plus de ça, leur contrat leur interdit toute relation amoureuse !
Mais c’est déjà trop tard, il l’a goûtée le temps d’un baiser, l’attirance est là. Comment oublier ? Comment lutter ?
Troy ne veut qu’elle et il n’est pas du genre à abandonner avant la victoire…

Anna Wendell vous invite aussi cette semaine à entreprendre un voyage en Ecosse dans un manoir entouré de légendes terrifiantes avec Colosse. Le maître du jeu qui sortira le 19 décembre.

RésuméImposant, sexy, arrogant… il a tout pour lui plaire… mais c’est son demi-frère !
À la demande de son père gravement malade, Alison part sur les traces de son demi-frère caché.
Elle le retrouve en Écosse, vivant dans un manoir tout aussi imposant que lui, entouré de légendes terrifiantes.
Archibald est imbuvable, dominateur, ultra sexy… et bien plus encore. Mais toute attirance est aussi impossible qu’interdite !
Alors Alison calme ses ardeurs et essaie d’apprivoiser ce colosse pour sauver son père d’une mort certaine.
Entre manipulations, obstacles impromptus, familles ennemies et passion débridée, seuls le temps et le destin décideront de leur sort.

  • Beth Draven

Avec la sortie de son nouveau roman Hysteria, un thriller publié chez Chambre Noire éditions. Il sera disponible à la vente en version numérique sur internet et papier dans toutes les librairies adhérentes au réseau Hachette Livre

130473644_2866738976941301_9030692558610547382_o

Résumé : Une jeune femme se réveille dans un parc de Seattle, les vêtements maculés du sang d’une autre personne. Elle n’a gardé aucun souvenir des évènements passés, ni même de sa propre vie et identité. Transportée à l’hôpital, elle croise le chemin d’un neurologue, tourmenté et alcoolique qui porte le poids d’une culpabilité passée. L’un et l’autre se rattachent à l’espoir qu’ils peuvent s’aider mutuellement. Mais tandis que la jeune amnésique découvre qu’elle est mariée au notable le plus riche de Washington, portant dorénavant le nom d’une étrangère : Olivia Reed, elle réalise progressivement qu’elle a vécu un grave traumatisme. Quelle sera la sombre vérité ?

  • BMR 

Avec la sortie papier de Getaway de Season Canahait le 16 décembre. Un romantic-suspense que j’ai eu le plaisir de lire et d’apprécier à sa sortie numérique. Si vous n’avez pas encore lu ma chronique, voici le lien Chronique Getaway

Résumé : Divorcée quelques heures à peine après son mariage, Tina a passé le début de sa lune de miel aux Caïmans seule, à noyer son dépit dans l’alcool.
Et c’est avec un énorme trou noir et une gueule de bois d’enfer qu’elle se retrouve maintenant la cible d’un tueur à gages. Accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis, poursuivie par des criminels sans scrupules, elle s’enfuit au milieu de la nuit à bord d’un bateau volé, aidée par Ove, un ancien militaire sur qui elle est littéralement tombée entre deux cocktails la veille.
C’est certain, Tina nage en plein cauchemar. Qui peut bien lui en vouloir à ce point  ?

Ainsi que la sortie papier le même jour de L’amour ne ment jamais d‘Audrey Laloi.

Résumé : Alice Roche est à la tête de Flolice, une entreprise de mode qu’elle gère d’une main de maître. Sûre d’elle et sexy, elle assume pleinement son homosexualité : aucune femme ne résiste à son charme.
Mélodie, jeune journaliste en devenir, file le parfait amour avec Ethan, un coach sportif américain au corps de rêve. Mandatée par son patron, elle s’introduit incognito au sein de Flolice pour enquêter sur des soupçons de détournement de fonds. Rien ne pourra la distraire de sa mission.
Rien, si ce n’est sa rencontre avec Alice, qui fait voler en éclats toutes ses certitudes… Du cœur ou de la raison, qui Mélodie devrait-elle écouter ?

En plus d’un rendez-vous numérique avec Affaire de famille de Charlotte Pastoret le 18 décembre.

Résumé : Les apparences sont parfois trompeuses…
Depuis l’université, Kaïa et Storne filent le parfait amour. Lorsque Rudy, le frère jumeau de Storne, disparaît sans laisser de trace, le couple en est chamboulé.
Quinze ans plus tard, mariés et parents d’une belle jeune fille, Kaïa et Storne ont tout pour être heureux. Mais lorsque Rudy revient, bien décidé à renouer avec sa famille, les vieux secrets menacent de faire surface. Obsédé par Kaïa depuis toujours, Rudy est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut.
Entre amour, désir et obsession, l’équilibre du couple est mis en péril.
Peut-on vraiment faire table rase du passé  ?

  • Cyplog 

Avec la sortie du 2e tome de Suprêmes d’Elle Séveno qui arrive dans vos PAL le 17 décembre prochain.

Résumé : Après sa capture par les leskans, ses ennemis, Vine a été reconditionnée. Elle est maintenant une des leurs et ne se souvient ni de ses origines ni de son pouvoir. En elle, pourtant, grandit le besoin de protéger les faibles. Pourquoi ne supporte-t-elle pas de voir souffrir les esclaves alors que tous les autres les traitent avec mépris ?

Qui est-elle vraiment ? Et surtout… qui est le Frère ? Cet être en marge de son peuple, un soldat indomptable pour une grande majorité d’entre eux, indigne de confiance. Il est toutefois le seul à la traiter avec respect – et peut-être l’unique détenteur des réponses à ses questions.

Quant aux sentiments qu’il éveille en elle, ils pourraient bien être la clé de son passé. Et de sa destinée…

  • Romance de Noël 

Avec la sortie de Petite annonce, repas de famille, & toi, de Fanny André, une romance de Noël MM qui sort le 15 décembre.

Résumé : Grâce à une petite annonce, Red a trouvé l’amour avec Ivy, son crush de toujours, mais c’est bien lui qu’il est décidé à fuir pour Noël. Pourquoi ? Parce que cette année c’est un Noël en famille qui est prévu pour les deux amoureux. Et ça, Red n’est pas prêt du tout à y faire face. Comment cacher sa folie douce, ses manies et sa tristesse en période de fêtes ? Le mieux est de partir vite et loin. Il trouvera bien une explication plausible après coup, comme un kidnapping, un test en labo qui a mal tourné ou une mission de protection des témoins digne du meilleur film d’action.
Ça, c’était son plan d’origine. Pas sûr qu’Ivy le laisse faire si facilement…
PS : Cette novella de Noël fait suite à « Petite annonce, téléfilms & toi », c’est une romance gay.

  • Auto-édition

Avec la sortie demain du 1er tome de Expatried Love de Fanely Scott.

Résumé : Trentenaire affirmée et écrivain renommé, Sixtine n’a qu’un seul objectif dans la vie : travailler encore et toujours plus.
L’amour ? Une perte de temps.
Elle laisse volontiers sa place aux autres.
Alors quand elle débarque à Los Angeles pour réaliser son rêve américain, elle est plus déterminée que jamais.
Mais le destin n’a pas dit son dernier mot en plaçant sur son chemin un homme qui pourrait bien chambouler tous ses principes…
Sixtine parviendra-t-elle enfin à lâcher prise ?

Merci à vous les étoiles pour votre visite et pour votre fidélité et à la semaine prochaine ! 

131030154_179925157158687_7660814272416535074_n

L’avis de Charlotte sur Julian, love and rock’n’roll


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Julian, love and rock’n’roll de Emilia Adams publié aux éditions BMR : une romance addictive avec des personnages attachants !

Titre : Julian, love and rock’n’roll

Auteur : Emilia Adams

Genre : Romance

Editions : BMR

Ebook :  7,99 €

Résumé :

L’amour guérit-il toutes les blessures ?
Depuis que Julian a perdu sa femme, son fils Elias est au centre de sa vie. Que serait-il devenu sans lui ? Il ne préfère pas le savoir, sa vie actuelle lui convient très bien, malgré la solitude. Julian n’est pas prêt à chercher à nouveau l’amour, et de toute manière, cela fait des années qu’il n’a pas regardé une femme.
Mais voilà que débarque Éva : maladroite, drôle, sexy, enchanteresse… impossible de lui résister. Une attirance indéniable nait entre eux. Sera-t-elle assez forte pour permettre à Julian d’aller de l’avant ?

Mon avis :

Julian est membre du groupe Crazy Wankers… Enfin, c’était il y a deux ans… Avant l’événement qui a bouleversé sa vie. Depuis qu’il a perdu la femme de sa vie, il ne se consacre qu’à son fils, Elias, qui heureusement est toujours là. Cette situation n’est pas simple pour lui, mais il s’en accommode jusqu’à l’arrivée de la pétillante Eva qui pourrait changer la donne.

Eva est la cousine de Dario le meilleur ami de Julian. Elle vient passer les vacances chez son cousin. Elle est maladroite, douce et bienveillante.

La vision de Julian au démarrage de ce roman est bouleversante, elle permet de bien comprendre ce qu’il a vécu et les impacts que cela a sur lui aujourd’hui. Le jeune homme m’a beaucoup plu. Il est beau, plein de tatouages, mais surtout, il a su me toucher par son rôle de père solo quelque peu dépasser par son fils plutôt énergique ! Il a plein d’autres qualités que je vous laisserai découvrir.

La première rencontre, entre Julian et Eva, m’a beaucoup fait rire ! La maladresse qui caractérise la jeune femme va ponctuer le roman de scènes aussi embarrassantes que marrantes (enfin, peut-être pas pour elle).

Entre eux, tout paraît à la fois simple, car leur lien ne fait aucun doute et en même temps tout est compliqué parce que son fils qui lui prend du temps, que les blessures sont toujours aussi difficiles à surmontées et que la durée de la présence de la belle est limitée. Ils vont passer, tout comme moi, par beaucoup d’émotions.

L’auteure apporte plein de douceur à cette romance qui traite de sujets difficiles, de traumatismes, de reconstruction. Son style est différent de ses autres romans que j’ai pu lire, mais toujours une plume agréable, fluide et addictive, je n’ai pas décroché de ma lecture.

Merci à BMR pour l’envoi de ce service presse via NetGalley.

Extrait :

Ses pommettes rosissent. Je lui envoie un sourire penaud et secoue la tête pour me ressaisir. Je deviens fou de la contempler comme ça. Toutefois, je ne peux m’empêcher de dévier mon regard plus bas, au niveau de sa poitrine. On dirait que le sort s’acharne sur elle aujourd’hui. Mais pour moi, c’est tout l’inverse. La chance me sourit. Elle est sublime. Et Bim ! Bam ! Boum ! Mon sexe se met à grossir. Nom de Dieu, pourvu qu’elle ne le remarque pas ! Mais ce n’est pas ma faute. Elle m’expose une très jolie vue. Son sein gauche dépasse de son bustier rouge. Je peux voir la moitié de son téton. Charmant ! Elle a l’air d’avoir une belle poitrine qui ne semble ni trop petite ni trop grosse. J’ai l’impression de rêvasser, mais la voix aiguë d’Elias me fait revenir sur terre.

L’avis de Carine sur Jól, un roman de Isabelle Fourié chez Black Ink Editions


Titre : Jól

Auteur : Isabelle Fourié

Editions : Black Ink

Genre : Romance

Ebook : 4.99€

Broché : 17.00€

Résumé :

Ingénieure fraîchement diplômée, Jules n’en revient pas lorsqu’on lui propose un emploi de chargée de recherches sur le terrain.

Elle se voit déjà à Hawaï, destination parfaite pour échapper à la neige et au folklore de Noël qu’elle a en horreur !

Sauf que… la filiale avec laquelle elle a signé se situe en Islande. Pour ne rien arranger, la société lui attribue un drôle de spécimen comme chauffeur…

Lauritz Stéphansson : barbu, sexy et rustre est l’incarnation du parfait viking, mais servir de guide est loin d’être son truc. De plus, Jules ne lui facilite pas la tâche.

Elle veut qu’il démissionne. Il rêve qu’elle le vire.

Une seule chose les accorde : parier sur qui cédera le premier.

Au rythme de défis inspirés par le calendrier des légendes nordiques, Jules et Lauritz se laisseront-ils gagner par la magie de Jól ?

Mon avis :

Jól… Une magnifique romance de Noël qui m’a plus que conquise par sa trame, mais aussi par toute cette culture Islandaise dont j’ai pu m’enivrer au fil des pages.

Le Noël islandais est très différent de celui que l’on rencontre dans les pays occidentaux, car ce pays dispose de sa propre tradition de Noël. Tradition que nous allons pouvoir découvrir tout au long du récit et dont l’auteure va s’inspirer, à chacun de ses chapitres, pour nous en imprégner à notre tour. La magie de Jól, ses mythes et ses légendes vont rythmer notre lecture de la plus merveilleuse des façons. Et attention aux Jólasveinar qui arrivent des montagnes bleues de Bláfjöll ! Car ils n’apportent pas que des cadeaux !

Jules, jeune ingénieure scientifique, très peu sûre d’elle, vient d’obtenir son premier job chez Caltech, une entreprise privée dont les investigations en matière de géothermie et de géodynamique les inscrivent dans l’avenir. Sans l’aide de ses célèbres parents, la voilà pas peu fière d’avoir obtenu ce travail qui devrait la mener sous le soleil et aussi avec un peu d’espoir, la faire remonter dans l’estime de sa physicienne de mère pour laquelle, elle ne sera jamais assez bien. Hawaï, une destination de rêve qui ne sera absolument pas la sienne finalement. Serait-ce un Jólasveinar qui aurait rétréci la ligne de son contrat pour qu’elle ne voit pas la destination ? Exit donc les tongs et les maillots de bain en sirotant un mojito sur la plage, et vive les doudounes, les vêtements thermiques, les boots et les boissons chaudes ! Impossible de dire non à une telle opportunité, Jules s’envole affronter le froid et les nuits perpétuelles de l’Islande pour six mois. Y a pas à dire, les lutins farceurs se sont penchés sur son dossier avant même qu’elle n’ait posé le pied sur le tarmac de Reykjavík !

Reykjavík… cette ville où tous ces cauchemars vont prendre forme dès son arrivée. Des décos de noël partout ! Des chauffeurs pas très frais, et un viking très… beurk.

Lauritz, dont le savoir-vivre est à l’image parfaite de l’islandais dans toute sa splendeur. Il ne s’embarrasse pas à faire des courbettes à une femme, c’est un peu droit au but en Islande. Il veut baiser, il dit qu’il veut baiser. Pourquoi passer par quatre chemins ? L’égalité des sexes, ou encore le rapport au corps très naturel est prôné dans son pays. Pas d’âme pudique, pas de sexe faible ! Tous égaux ! C’est pourquoi lorsqu’il se voit confié, contre son gré la chargée de recherche de Caltech reine des chieuses, il a comme une envie de s’amuser un peu…

Elle rêve de le dégager, il adore la défier… Mais, s’il croit l’éblouir, il peut se fourrer le doigt dans l’œil !

Avec Jól, Isabelle Fourié nous guide dans un voyage livresque féérique et nous immerge en plein cœur de la culture Islandaise et de ses paysages d’une beauté à vous couper le souffle. Une terre d’une rare beauté, intense par son histoire, sa faune et ses panoramas sauvages qui recèlent de nombreux secrets. Une région où le développement écoresponsable en est la priorité. Un monde de contrastes, de feu, de glace, de sources chaudes et d’eaux glaciales, et où le climat froid est tout à l’inverse de ses habitants chaleureux, accueillants et peu pudiques. Où les traditions sont loin de se perdre et se respectent, car les Elfes, Trolls, revenants et lutins qui peuplent les contes et les sagas islandaises, mais aussi toujours le cœur et l’âme de chaque habitant sont très présents. Les descriptions de Isabelle Fourié sont si parfaites qu’on voit et ressent tout au travers les yeux et le cœur des protagonistes. Au travers de Lauritz qui connait pourtant parfaitement son île et qui ne cesse d’en être impressionnée par sa beauté. Au travers de Jules, qui va la découvrir pour la première fois et apprendre à l’aimer. Jules qui ne rêvait que de soleil, de palmiers et de sable chaud et qui va devoir affronter le froid, la neige et Noël qu’elle déteste plus que tout. Tout comme les grands blonds, barbus, grossiers aux cheveux longs. Non, vraiment tout ce qu’elle déteste.

Moi, tombée amoureuse du pays autant que du roman ? Assurément ! Je n’ai cessé de me rendre sur le net pour m’en mettre plein la vue et en apprendre encore plus. Isabelle Fourié a réussi le pari fou de me faire vibrer grâce à la simple évocation des plaques tectonique eurasienne et américaine c’est pour dire ! Mais aussi avec le ballet des vents solaires et ses aurores boréales et la part de romantisme qui les accompagne…. Avec Jól, elle nous convie à voir la beauté du monde, mais aussi celle du cœur et surtout, croire à l’impossible. À cette magie qui réchauffe les âmes en peine guidées par des lutins ou des elfes, qu’importe, du moment où l’envoûtement opère. Et moi ? J’adore ça ! Car, si on est souvent guidé par les légendes, à aucun moment le rationnel ne fera défaut.

Mais Jól n’est pas un simple conte de fée ou une romance de noël dans laquelle tout est beau et sauvage. Isabelle Fourié va aller puiser dans les blessures de nos héros et nous offrir beaucoup d’émotions. Au travers de cette belle histoire, les messages se succèdent. L’auteure abordera le deuil, la maltraitance, le harcèlement et bien d’autres thèmes encore comme la culpabilité et tout ce qui l’accompagne, et le tout, avec une belle pudeur, par parcimonie et subtilité, tout en gardant le côté féérique du moment. Nos deux héros portent leurs blessures, et leurs traumatismes bien ancrés dans leur personnalité les rendant différents de ce qu’ils sont vraiment. Téméraire, mais craintive, la dualité de Jules renvoie à Lauritiz en pleine face sa propre dualité à lui. Le combat qu’il mène entre le vrai Lauritz, le nouveau, l’ancien, et celui qu’il essaye d’être, mais qui n’est pas vraiment lui. Notre viking est bien loin d’être le connard qu’il souhaite être en apparence, jouant un rôle qui n’est pas le sien, mais dans lequel il se perd un peu plus chaque jour. Tout comme Jules… Bien loin de la fille capricieuse, autoritaire et vexante, elle est tout simplement exquise et ne s’en rend même pas compte… Son manque de confiance en elle, l’empêche de s’ouvrir aux autres, ne se sentant jamais assez légitime, jamais assez à la hauteur, jamais assez de tout. De défi en défi, ils vont apprendre à se découvrir, mais aussi à s’ouvrir laissant au passé ce qu’appartient au passé tout en y puisant l’énergie nécessaire pour avancer.

La plume d’Isabelle fourié a énormément gagné en maturité avec ce roman. Pas qu’elle en manquait beaucoup, mais j’avais toujours un petit bémol, malgré mes coups de cœur pour ses romans, sur la fluidité et la construction. Avec Jól, je n’ai absolument rien à redire. J’ai été embarquée d’un bout a l’autre dans le rire, l’émotion, les larmes qui se sont invités, l’esprit de famille et l’hospitalité chaleureuse qui dégage de ce roman. Embarquée par les légendes, les paysages et le côté scientifique aussi qui était vraiment intéressant et qui se mariait à la perfection avec l’univers du récit. Je me suis émerveillée de cette lecture. J’ai appris beaucoup et j’ai tout simplement été conquise.

Jól, une romance addictive, fluide, avec des personnages accrocheurs, variés et dotés de caractères haut en couleurs auxquels vous ne pourrez que succomber !

Stórar þakkir fyrir þessa fallegu upplestur og ég óska ​​ykkur öllum yndislegra jóla.

Stór þakkir til Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette sublime romance de saison en service presse.

Extrait :

L’avantage d’être un barbu… l’exotisme. Je représente le Viking. Il faut dire que la série éponyme nous a été pas mal utile. Les hommes grands et un peu sauvages ont sacrément la cote auprès des midinettes.Seul, le regard rivé sur la lande balayée par le vent et la bruine, je me marre. Elles deviennent carrément hystériques dès qu’elles voient mes tatouages tribaux, ceux qui ornent mon biceps gauche et descendent le long de mon flanc du même côté.Les plus délurées sont les Américaines. Les Italiennes sont accueillantes comme un plat de pâtes. Les Asiatiques désireuses de tout apprendre. Par contre, les Françaises sont de vraies emmerdeuses, douées au lit, mais chiantes comme la pluie. Finalement, exception faite de ma mère et d’Arína, toutes les femmes sont des pisseuses. Les chouineuses se plaignent de la neige, du beau temps, de la boue, du froid et ne pensent qu’à leur prochain sac à main ou à la bonne longueur pour une robe.Tout ce que je souhaite, c’est qu’elles la bouclent, qu’elles se foutent à poil et qu’elles repartent le lendemain sans faire d’histoires. En réalité… je m’en fous qu’elles simulent tant que je prends mon pied.Par contre, je respecte plusieurs règles auxquelles je ne déroge jamais. Elles sont toutes consentantes, ni bourrées ni droguées. De plus, je ne baise que des étrangères de passage. Les Islandaises, c’est différent. Je connais forcément leur père, leur frère ou leur cousin ; je tiens à mes couilles. Ici, on ne plaisante pas avec la famille. Si certains sont adeptes de l’échangisme, ils se surveillent l’un l’autre malgré tout.Tout en frottant mes bottes sur le paillasson, un rictus carnassier étire mes lèvres tandis que je rejoins la chaleur accueillante de ma demeure. Nous sommes jeudi, je resterai donc ici. Si j’essaye de rester raisonnable en semaine, les week-ends existent uniquement pour festoyer.Tant pis pour la promenade avec les deux Américains, ils chasseront les aurores boréales un autre jour. Avant de partir, je jette un dernier coup d’œil à mon application météorologique. Une fenêtre d’éclaircies devrait se dégager entre une et deux heures du matin.Parfait.Changement de programme.Les Yankees ne reverront pas la couleur de leurs dollars. En définitive, l’excursion se fera, j’envoie la confirmation de la sortie de cette nuit à l’agence, puis quitte le pas de ma porte. Il est temps de revêtir mon costume de guide. À savoir, une bonne paire de chaussures chaudes, une doudoune sans manches sur un blouson contre le vent et la pluie. Il va falloir rester dehors plusieurs heures : autant se prémunir contre le froid.Satisfait que la météo ait changé, permettant ainsi à mon escapade d’avoir lieu, j’étire mes bras au-dessus de ma tête. Cette rentrée d’argent tombe à pic, elle est bien plus importante qu’un petit cul bien roulé. Simultanément, mon téléphone m’indique que d’autres guides ont aussi eu l’info. Ils me tiennent au courant des avancées nuageuses dès qu’ils en savent plus. Voilà pourquoi j’aime tant vivre en Islande, nous sommes solidaires et la concurrence est saine.Ce pays est rude tant par son climat que par la nature même de ses terres. Les vents souvent violents, la pluie glacée, la longue période hivernale : toutes les conditions mènent à l’érosion de sols où il est déjà difficile de faire pousser quelque chose.Cependant, les défauts de cette île sont aussi ses atouts majeurs. Les énergies renouvelables représentent plus de quatre-vingt-cinq pour cent de nos ressources et sont disponibles à très bas coût pour la population. Je suis bien placé pour en parler puisque je me sers de la géothermie pour alimenter mes serres ainsi que tout mon système de chauffage. Mon café ne serait pas à température idéale, à l’instant même, sans la nature particulière des sols volcaniques. Je respecte peu de choses, mais ma famille et mes terres passeront toujours avant tout.

2 : JÓL J-14 : JÓLASVEINAR

Les Islandais ont la chance d’avoir treize « pères Noël », les Jólasveinar ou Yuletide Lads. Il s’agit de lutins farceurs, descendants de trolls, qui vivent dans la montagne bleue Bláfjöll près de Reykjavik.Enfants de l’ogresse Grýla et de Leppalúði. Lui se repose pendant qu’elle pourchasse sur la lande les enfants méchants qu’ils mangeront ensuite. Leur animal de compagnie n’est autre qu’un chat : Jólaköttur.

L’avis de Charlotte Flocons de neige & chansons de Hank Edwards


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis Flocons de neige & chansons de Hank Edwards chez Juno Publising France : une douce romance MM de Noël !

Titre : Flocons de neige & chansons

Auteur : Hank Edwards

Genre : Romance de Noël MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  2,49 €

Résumé :

Dans les semaines qui précèdent Noël, Will Johnson est en déplacement professionnel et loge dans un petit hôtel dans le nord de l’état de New York. Rien ne sort de l’ordinaire, jusqu’à ce qu’il se rende compte que sa fenêtre donne sur le patio de l’un de ses chanteurs gays favoris, une étoile montante du monde de la chanson, Rex Garland. Et la routine de Will se trouve d’autant plus perturbée quand il entend le processus créatif de Rex alors qu’il peine à écrire une chanson de Noël originale. Lorsque Will est frappé par l’inspiration, il décide de partager ces paroles avec son idole en lui laissant une note sur la table de son patio.

Cela déclenche une réaction en chaîne qui inclut des rencontres imprévues, d’autres paroles inspirées, et un petit bonhomme de neige qui pourrait bien capturer le cœur de Rex et faire de ce Noël un moment inoubliable pour les deux hommes.

Mon avis :

Will Johnson réside à l’hôtel pour le travail, comme il en a l’habitude. Il est plus que surpris de découvrir que la fenêtre de sa chambre donne sur celle de Rex Garland, un chanteur qu’il adore, gay de surcroit. 

Il se laisse aller à l’observer discrètement. Rex tente de trouver les paroles d’une chanson de Noël, en vain. Will inspiré par son idole à des idées. Mais son manque sa timidité l’empêche d’aller voir le chanteur pour lui proposer. Il va trouver le moyen de lui déposer de façon anonyme. 

Rex va tenter de trouver son parolier mystère… Le destin, les aidera-t-il ?

Will manque de confiance en lui et face au beau chanteur, il perd ses moyens. Son astuce, pour lui transmettre ses idées est mignonne, à l’image du jeune homme. Rex quant à lui est loin des clichés de chanteur à succès, il est plutôt simple et accessible. Ces deux hommes différents sont touchants. Les personnages secondaires prennent une place importante dans cette histoire. Notamment, Carter, l’ami de Will, qui apporte une touche d’humour très agréable. 

Cette petite romance MM de Noël est une belle histoire toute en douceur dans laquelle tout est parfait pour tous ceux qui aiment le romantisme. La plume de l’auteur est agréable et fluide. Tout est réuni pour passer un doux moment à rêver. 

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Will resta debout à la fenêtre et fixa la terrasse de Rex un long moment. Son cœur tambourinait et il ne put s’empêcher de sourire en voyant la neige s’accumuler sur la pierre et la table en silence. Il se retourna enfin et se dirigea vers le lit sur lequel il sauta et atterrit à plat ventre. Pressant son visage contre un oreiller, il cria sa joie avant de rouler sur le dos et de fixer le plafond tout en tentant de calmer son cœur et les pensées qui galopaient dans sa tête.

Qu’allait-il faire ? Avait-il vraiment donné un coup de main créatif à Rex Galland pour les paroles de sa chanson ?

La chanson tournait en boucle dans son esprit quand il regarda l’heure sur son réveil et il grimaça. La journée allait être longue demain s’il ne s’endormait pas rapidement.

Il retira son sweat-shirt et se glissa sous les draps, fermant les yeux et inspirant profondément pour essayer de retrouver un semblant de calme. Finalement, il s’assoupit, le son de la voix de Rex résonnant dans sa tête.

My Secret Lover d’Iris Hellen publié chez Harlequin dans la collection HQN !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur My Secret Lover de Iris Hellen. Cette histoire originale est un petit bonheur dédié à la confiance en soi, aux amitiés, aux rencontres inopinées et à l’amour ! Ne manquez surtout pas cette gourmandise à croquer et délectez-vous en sans modération.

Titre : My Secret Lover

Auteure : Iris Hellen 

Editeur : Harlequin

Collection : HQN

Genre : Romance 

Service presse : NetGalley

Résumé : Pour trouver l’amour, il suffit d’ouvrir grands les yeux… 
Magda ne croit plus au grand amour depuis bien longtemps. Sa meilleure amie, elle, y croit pour deux : elle s’est même mis en tête de la caser et lui présente tous les célibataires de la terre. C’est vrai que le dernier en date, Johann, était plutôt mignon, avec son petit air de Bradley Cooper… mais il portait aussi le parfum de son ex, et ça c’est éliminatoire ! Alors, elle a pris un malin plaisir à se comporter comme une peste toute la soirée, histoire d’être sûre de le décourager. Comment aurait-elle pu deviner qu’il s’agissait en fait d’un gros client potentiel qui comptait faire appel à ses services de banquière d’affaires ? Heureusement, ses excuses ont réussi à convaincre Johann de collaborer avec elle. Mais elle sent qu’il ne va pas la laisser s’en sortir aussi facilement…

L’avisdeMya 

Tout d’abord merci à Iris Hellen de cet honneur qu’elle fait au blog à chacune de ses sorties. Cette auteure qui trace son chemin avec sûreté depuis Make About You. Après des histoires lourdes de sens avec des thématiques sensibles, aujourd’hui, elle nous offre une histoire en toute légèreté et avouons-le, ce genre d’histoires, on en a besoin en ce moment. My Secret Lover est une romance pleine de douceur, de rire et d’une énergie positive bienvenue. Les personnages nous partagent un peu d’eux, surtout, Magda, qui ne va rien vous cacher de sa haine pour son ex, de son amour pour son adorable Caroline et de son attachement et sa reconnaissance à sa tante.

Magda est une personne à part. Son parler sans filtre lui crée souvent des problèmes. Et ce soir, elle a un peu trop poussé la chansonnette. Mais, il faut la comprendre aussi, sa meilleure amie n’a de cesse de vouloir la caser et qu’importe ce qu’elle en pense. Magda a décidé de se venger et de lui en faire passer l’envie une fois pour toute. Et la victime du jour, elle fera les frais de sa langue de vipère et de sa garce attitude qu’elle maitrise haut la main. C’était trop marrant mais, pas pour Johann, le dernier ex-futur prétendant présumé. Et après tout, ce n’est pas sa faute à elle s’il porte le même parfum que son traître d’ex. Vous vous demandez sûrement où est l’os dans tout cela ? Eh bien figurez-vous, que Johann n’était pas à ce dîner pour se trouver une fiancée mais, surtout pour parler affaires. Magda aurait pu gâcher une opportunité en or et s’est ouvert par la même occasion la porte de l’enfer. Johann est son nouveau client et qu’à cela tienne, si elle a ouvert les hostilités avec quelques méchancetés bien senties, lui, il déclare carrément la guerre. Mettez-vous à l’abri et surveillez vos arrières, on ne sait pas d’où les balles peuvent arriver ni où elles vont atterrir !

Heureusement pour Magda, il lui reste quelques plaisirs pour lâcher la pression. Notamment, cette nouvelle rencontre virtuelle qui va être son rendez-vous nocturne par excellence pour lui remonter le moral après une dure journée. Ce nouveau flirt l’aide à tenir devant la mauvaise foi de son patron et surpasser la difficulté de son dossier en cours. Un échange épistolaire qui adoucit ses humeurs, exacerbe ses sens, la réconcilie avec elle-même et pourquoi pas avec l’amour auquel elle n’y croyait plus.

Faites le plein de sensualité, de beaux sentiments et aussi un plein de rire en lisant My Secret Lover, je vous garantis un excellent moment avec des héros piquants, entiers et à la fois si attachants ! Magda, une tornade de force 5, fonceuse, coléreuse mais au cœur si tendre et si généreux. Elle ne manquera pas de vous émouvoir et vous rallier à sa cause. Passionnée et passionnante et n’en déplaise à son ex ou à son patron, elle est fiable, sincère, belle et adorable quand elle veut bien s’en donner la peine et son rendez-vous secret, il n’a qu’à bien se tenir.

Iris Hellen m’a habituée à un certain luxe dans ses écrits et là non plus, elle ne déroge pas à la règle. Sa plume toujours aussi talentueuse et mâtinée de passion manie le sarcasme et l’autodérision avec brio. Les dialogues, comme à chaque fois, sont riches et enrichis de langage courant et soutenu dans un dosage parfait. On n’a pas le temps de s’ennuyer avec cette énergie qui se dégage d’entre les lignes et aussi de la bonne dynamique que nous offrent les personnages, tous sans exception. Un clin d’œil toute de même à Graziella et à Caroline qui étaient le clou de ce merveilleux show aussi touchant que drôle.

Cette histoire originale est un petit bonheur dédié à la confiance en soi, aux amitiés, aux rencontres inopinées et à l’amour ! Ne manquez surtout pas cette gourmandise à croquer et délectez-vous en sans modération.

Merci à Harlequin pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley.

montage canva

Gone Boy de Amy Hopper publié par les Editions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de cœur sur Gone Boy de Amy Hopper. Un plongeon dans les eaux troubles de la drogue mais aussi dans les affres d’un désir inassouvi ! A ne pas manquer cette histoire de seconde chance aussi addictive que émouvante.

Titre : Gone Boy

Auteure : Amy Hopper

Editeur : Editions Addictives 

Genre : Romantic-suspense 

Editions Numérique : Broken Soulmates

Résumé : Une étudiante modèle, un bad boy avec du sang sur les mains. Sept ans après la disparition brutale de son amour d’enfance, Beth a changé de cap : elle a quitté la misère des rues de Charleston pour devenir une étudiante modèle dans une prestigieuse université. Son quotidien, c’est les livres, les fêtes et les privilèges. Un univers bien rangé qui bascule lorsqu’Oliver réapparaît sur le pas de sa porte, couvert de cicatrices et de tatouages. Le bad boy au regard sombre et au passé inavouable n’a pas sa place dans ce monde de bonnes manières et de faux-semblants… Mais si Beth retombait sous son charme, malgré tout ce qui les sépare ?

L’avisdeMya 

Ayant manqué la version numérique sortie l’année dernière sous le titre Broken Soulmates, je me suis dit, cette fois-ci, pas question de rater le papier sorti au début du mois. Et je ne fus pas déçue. Cette histoire était un coup de cœur et mille autres en plein dedans. J’ai rarement vu un amour aussi fusionnel, passionnel et inconditionnel résister au passage du temps, à la distance ainsi qu’aux non-dits et à la trahison. Cet amour né dans l’innocence a grandi dans la douleur mais est-il fini dans l’oubli ? S’est-il éteint au fil du temps ? Par la force de l’absence et du manque ? Résisterait-il à la mort ?

L’histoire de Gone Boy est loin d’être un cliché habituel des romances. La couverture ne lui rend pas vraiment justice même si, le résumé m’a mis la puce à l’oreille. Et cela n’a rien avoir avec le stéréotype du bad boy non plus. Non, loin de là. Cette histoire relate le parcours hors du commun de deux âmes sœurs nées pour s’aimer. Ces deux-là même que la rue a éduqués, forgé le caractère des personnes qu’elles sont devenues aujourd’hui. Elle raconte leurs combats pour s’en sortir, pour ne pas tomber dans l’oubli comme des milliers d’enfants qui ont succombé à la tentation de l’enfer et qui n’y sont pas revenus. Leurs luttes contre le mal qui a été leur quotidien. Bien sûr chacun l’a fait à sa manière et selon les cartes qui lui ont été distribuées.

Aujourd’hui, Beth, a l’air normal, une jeune fille qui fait ce qu’il faut pour aller au bout de ses études, boursière dans une université prestigieuse tout en alternant avec un petit boulot de serveuse dans un bar. Rien ni personne ne soupçonne d’où elle vient, ce qu’elle a subi ni traversé jusqu’à en arriver là. Bientôt, on parlera d’elle comme une procureuse du barreau que de son passé trouble. La tempête qu’elle a bravée à force de travail acharné s’éteint tout doucement mais sûrement et bientôt, il n’y restera que quelques souvenirs lointains qui la hanteront dans les jours sans.

Mais le destin en a décidé autrement pour elle et il lui réserve une surprise de taille. Une seconde de chance pour se réconcilier avec la vie, avec l’amour et avec elle-même. Mais le contraire peut arriver aussi. Elle tombera peut-être dans ses vieux travers pour refaire les même erreurs du passé.

Celui dont elle ressent encore le manque est revenu de l’au-delà pour la hanter, ranimant le brasier de ce feu de forêt qu’elle croyait avoir éteint. Avec son retour, il n’y a pas d’espoir d’oubli ou de rédemption. Ni pour elle ni pour lui. Tout ce qu’elle a fui l’attend au tournant. Preuve que le passé ne se laisse pas oublier et si on essaie, c’est l’effet boomerang à coup sûr ! Et l’amour dans tout cela ? Beth doit puiser dans son passé pour se réconcilier avec son vécu, éclaircir le présent et construire l’avenir. Réapprendre à vivre et non à survivre, à se souvenir, à réapprendre à faire confiance, à pardonner et à aimer tout simplement !

Gone Boy est une claque magistrale que je n’attendais pas en commençant ma lecture. Et comme je disais au début, un coup de cœur et mille palpitations en prime. Cette histoire m’a autant brisé le cœur qu’elle l’a réparé. Un transport total et un voyage émotionnel égal à nos ressentis face aux montagnes russes. Des émotions brutes, sauvages et exacerbées tout le long des pages. Tout y est pour que vous passiez un excellent moment de lecture. Des personnages bouleversants et attachants, du suspense, des rebondissements mais, surtout un amour aussi fou que la passion dont il est mâtiné. Et aussi un périple vertigineux et dangereux au sein même du Cartel le plus dangereux de l’Amérique Latine dont vous n’en sortirez pas indemnes. Une course haletante contre la montre entreprise au nom de la rédemption, des secondes chances. Pour sauver une âme brisée, dévorée par la culpabilité et la remmener des affres de l’enfer. Pour vivre enfin l’aventure de cet amour fusionnel et cette passion brûlante qui les animent depuis toujours.  Bref, émotions, action et deux âmes sœurs meurtries par un lourd fardeau vous attendent dans cette sublime romance à suspense, alors, ne manquez pas le rendez-vous brûlant que vous donne Beth et son fantôme au passif peu reluisant. Un plongeon addictif et plein d’émotions dans les eaux troubles de la drogue mais aussi dans les affres d’un désir inassouvi !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse en papier et à Amy Hopper pour cette magnifique histoire qui a fait palpiter mon cœur.

130681097_3813190192035594_8095612075454676870_n

Pour Noël, je te veux toi ! de Lil Evans publié chez Harlequin dans la Collection HQN !


Hello les étoiles, je viens ce soir pour vous recommander Pour Noël, je te veux toi ! de Lil Evans, une incontournable romance de Noël que j’aimerais bien retrouver sur mon petit écran. Du chocolat, du rire, des personnages attachants, beaucoup d’émotions et une ambiance de Noël haute en couleur ! 

Titre : Pour Noël, je te veux toi ! Santa-Claus-PNG-HD

Auteure : Lil Evans

Editeur : Harlequin

Collection : HQN 

Genre : Romance de Noël 

Résumé : S’il veut la convaincre de lui laisser une chance, il va devoir se montrer très persuasif…
Léonie a toujours eu un sale caractère. Et, comme râler est l’un de ses passe-temps favoris, elle endosse à merveille son rôle de vigile dans le centre commercial de Philadelphie. Sauf quand son patron l’oblige à porter un costume de lutin ridicule pour célébrer les fêtes de fin d’année. Forcée de plaquer un sourire niais sur ses lèvres et d’endurer la visite de gamins insupportables, elle est à deux doigts de mettre le feu à la cabane du Père Noël. Mais, quand le petit Sailor vient s’asseoir sur ses genoux et lui réclame une nouvelle maman, Léonie en perd sa répartie habituelle. Sans compter le fait que Ford, le père du petit garçon, essaye par tous les moyens de lui plaire… OK, avec ces taches de rousseur sublimes et cette voix sensuelle, il est absolument canon. Mais ça ne suffira pas à faire tomber la muraille qui protège son cœur. Du moins, elle l’espère…

L’avisdeMyaSanta-Claus-PNG-HD

Si vous chercher à vous vider la tête et profiter d’une ambiance de Noël haute en couleur, pleine de rire, de chocolat et de beaux sentiments, je viens vous recommander Pour Noël, je te veux toi ! de Lil Evans.

Leonie, le personnage clé de cette romance, est l’héroïne par excellence qu’on aime trouver dans nos lectures. Attachiante, drôle et d’un bon cœur même si de prime, cela ne se voit pas. En effet, la jeune femme est constamment de mauvais poil. Gaffe à celui qui lui marchera sur les pieds ou pousser la plaisanterie de lui faire endosser un costume de Lutin, elle le lui fera payer et au centuple. Et à première vue, elle semble ne rien avoir à offrir, à part sa colère et ses états d’âme surtout en cette période festive. Elle n’a pas beaucoup d’amis, la famille, elle s’en passerait bien si elle pouvait. Seul Chamallow trouve gré à ses yeux. Mais, en vrai, c’est une fille qui a beaucoup d’amour à donner, adorable et serviable, son patron et ses collègues peuvent témoigner de sa générosité. Une fille pleine d’énergie positive aussi et d’un humour souvent caustique et plein d’esprit qu’on ne peut que s’y attacher. Si, si, elle est peut-être vulgaire, paraît méchante mais, elle a un côté fragile qui touche en plein cœur. Demandez donc à Ford qui n’a pas vu venir cette furie renfrognée qui est arrivée à bouleverser son quotidien qui était jusque-là sans surprises.

Santa-Claus-PNG-HDLeo est rétive à tout sentiment, aux hommes et à l’esprit de Noël, Ford va avoir du boulot sur la planche pour la conquérir. Est-il cap ou pas cap de franchir ses défenses et la réconcilier autant avec elle-même qu’avec l’amour ? Ford est en possession d’une arme redoutable pour l’attendrir même s’il n’en est pas encore conscient. Si Leo n’aime pas les microbes, ce n’est qu’apparence, car l’un d’eux saura la désarmer et la toucher comme personne.

Mais quand les non-dits s’en mêlent, les ennuis pointent leur bout du nez semant la zizanie dans cette relation déjà précaire. Leo est plus que jamais confortée dans ses préjugés sur Noël et sur l’amour et Ford rame pour rattraper ses cachotteries !

La magie de Noël opérera-t-elle sur ces deux personnes écorchées par la vie au point d’avoir perdu confiance en eux et en l’humanité ?

Si vous voulez en savoir plus, sachez que la magie a bien opéré totalement sur moi. J’ai passé un excellent moment en compagnie de Leo, Ford et tous les personnages secondaires. Les bons ainsi que les mauvais. Je connais les bikers de Lil Evans que j’adore d’ailleurs mais, elle m’a énormément surprise avec cette superbe et touchante histoire loin de son registre habituel. Si j’ai tout aimé dans cette histoire et beaucoup apprécié ses personnages, j’ai eu un coup de cœur pour le personnage féminin qui m’a conquise par son caractère grincheux, son verbe sans filtre et par sa fragilité qu’elle cache derrière une colère feinte. Leo joue les dures pour compenser le manque de confiance en elle mais, un rien attendrit son cœur et adoucit son humeur. Ford, Microbe n’ont pas démérité non plus. Ces deux-là m’ont autant charmée qu’ils ont séduit Leo, ce qui n’était pas gagné d’avance avec cette dernière qui n’était pas facile à amadouer.

L’auteure nous a offert du rire non-stop tout au long de la lecture mais aussi, beaucoup d’émotions. Certes, l’histoire est prévisible comme toues les romances de ce genre, mais, elle est bien écrite, bien construite et à coup sûr, efficace. Il y a de la beauté là où il y a de l’amour, et la jolie plume de l’auteure l’a sublimé d’une thématique qui ne laisse pas insensible et d’une petite intrigue qui a rendu la lecture encore plus captivante. 

Vous avez envie de vous repaître de la magie de Noël ? Faire une surdose d’amour, de chocolat et de rire ? Vous avez besoin d’un baume sur vos cœurs meurtris, lisez Pour Noël, je te veux toi ! Une incontournable romance de Noël sans les clichés habituels que j’aimerais bien redécouvrir bientôt sur mon petit écran. 

Merci à Harlequin pour l’envoi du service presse via NetGalley ainsi qu’à Lil Evans pour cette magnifique histoire qui attendrira même les cœurs les plus endurcis. Santa-Claus-PNG-HD

 

130093815_139646414335801_8831040385327888890_n

bravo tu as trouvé la bonne chronique mais sauras-tu compter ? Dis nous en com : Pour Noël je te … et laisse faire ton correcteur