L’avis de Charlotte sur le deuxième tome de Sous ses doigts : Le trouble de Cécile de Emilie Goudin-Lopez

Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sous ses doigts : Le trouble de Cécile de Emilie Goudin-Lopez, publié chez So Romance. J’étais impatiente de lire ce deuxième tome et de découvrir Cécile qui m’avait fait tant de peine dans le tome précédent : Le secret de Claire.

Titre : Sous ses doigts : Le trouble de Cécile

Auteur : Emilie Goudin-Lopez

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Trahie de la plus horribles des manières, prendra-t-elle le risque d’être blessée à nouveau ?

Depuis quelques mois, le moral de Cécile est au plus bas : son fiancé, l’homme qu’elle aimait depuis l’adolescence, l’a quittée pour sa sœur. Lorsque sa boîte propose de la muter à San Francisco, elle accepte donc sans hésitation. Le cœur brisé, elle démarre une nouvelle vie dans la métropole américaine, trouve une colocation à quelques kilomètres de son bureau et crée des liens avec celles et ceux qui composent désormais son quotidien. Parmi eux Dennis, son séduisant colocataire mais aussi Josh, le commercial avec qui elle collabore au quotidien. Distant et arrogant, son comportement échappe à Cécile, qui ne compte pas se laisser faire…⠀

Mon avis :

La mutation proposée à Cécile tombe à merveille. Elle s’exile en Californie pour se concentrer sur sa carrière et tenter d’oublier l’humiliation infligée par sa sœur et son ex-fiancé. La distance physique, suffira-t-elle à combler les fissures dans le cœur de la jeune femme ? Une chose est sûre pour Cécile, son cœur verrouillé, elle ne veut plus se faire avoir par un homme et se donne à 1000 % dans son travail. Le rêve américain, le sera-t-il vraiment ?

On découvre avec ce tome Cécile qui est une jeune femme pleine de vie, ambitieuse, indépendante, loin de l’image que je m’étais faite d’elle dans le premier tome. Elle se fait rapidement de nouveaux amis, son coloc Dennis et Zaina, une collègue de travail. Avec son nouveau collaborateur, Joshua ce n’est pas la même chose. Dès le premier échange, leur relation parait mal partie. Il met les nerfs de la Française à rude épreuve, il est exigeant et insupportable. Mais Cécile n’est pas décidée à se laisser faire et lui rend coup pour coup ! Entre eux, c’est passionner et intense. Leur communication oscille entre haine et désir, sans moment de calme.


Josh est un connard, comme je les aime, il n’a pas un caractère facile et un ego plutôt développé. Et en même temps, on sent quelques fragilités qui le rendent tellement craquant !

Cécile n’est pas en reste concernant le caractère ! Elle n’a pas sa langue dans sa poche et rivalise avec son collègue.

Cette romance rythmée m’a séduite. J’ai aimé les deux personnages hauts en couleur qui sont plus cabossés qu’ils ne le laissent paraître. J’ai adoré redécouvrir Cécile sous un autre angle et la voir se battre pour remonter la pente. Mais plus encore, Josh m’a touché dans tous les aspects de sa personnalité.

J’ai retrouvé avec plaisir la plume fluide de l’auteure, Emilie Goudin-Lopez. Merci à So Romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Il n’était pas encore midi et elle angoissait déjà à l’idée d’échouer dans son projet professionnel… Elle avait besoin d’une cigarette.

Autour d’elle, les conversations allaient bon train. Emmitt faisait une démonstration de français, en récitant soigneusement « baguette, sacrebleu » et autres « omelette du fromage », qui faisaient rire l’assistance.

Ses cigarettes étaient dans son sac à main, sur son bureau.

Cécile quitta la salle de pause pour fouiller dans son sac, et fit machinalement glisser son pouce sur l’écran de son portable. Les vieilles habitudes, instagram, twitter…

Elle rejeta le smartphone sur la table et s’empara du petit paquet blanc.

— Fumer tue, articula derrière elle une voix masculine qu’elle méprisait déjà.

Prétentieux, arrogant ET paternaliste. Bingo.

L’ingénieure se retourna lentement, glissant la cigarette entre ses lèvres sans quitter Josh des yeux :

— Je croyais qu’on allait bosser ensemble. Je n’avais pas compris que tu étais aussi mon babysitter.

Elle s’adossa à son bureau, croisant les chevilles, soutenant son regard. Il se tenait dans une posture conquérante, une main dans la poche et la veste sur l’épaule. Cécile songea que s’il n’avait pas été si pénible, il aurait été séduisant, avec sa haute stature et sa chevelure flamboyante.

— Tu te débrouilles bien en anglais, pour une petite Française immigrée de la veille, observa-t-il.

Cécile vit rouge. Un instant, elle envisagea de lui enfoncer les ongles dans les orbites, mais se rappela sa bonne résolution : « serrer les dents ».

— Tu t’attendais à quoi, une danseuse de cancan ? Tu crois que Kirsten se donnerait la peine de souscrire à un visa en urgence pour une incompétente ?

— Tu as du répondant, c’est bien.

Il eut un petit sourire en coin, et son aisance agaça Cécile. Il était en position de force, et il le savait. Elle ne pouvait pas gagner. Mais elle tomberait la tête haute !

— Mais avoir une grande gueule et de longues jambes, ça ne suffira pas, continua-t-il. C’est le grand bain, ici. J’ai rendez-vous demain avec la Directrice technique du labo pharma Herion. Il ne faudra pas bafouiller. On verra vite si tu es à la hauteur…

Il avait insisté sur l’expression « longues jambes » et Cécile se sentit humiliée. Il allait trop loin et évidemment, il n’y avait pas un témoin de cette altercation. Tout le monde dégustait les donuts, dans la salle de pause dont la porte s’était refermée.

Elle se redressa.

— Profite de la vue, Dixon, parce que c’est la dernière fois que tu poses tes yeux sur moi. Je suis ici parce que je suis la meilleure, et je n’ai pas traversé un continent pour me laisser intimider par un requin à l’égo fragile. Kirsten a confiance en moi, et tu devrais aussi. Tu veux qu’on aille lui faire part de tes observations ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s