A propos d’amour de Hilaria Alexander chez Juno Pubulishing France !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur À propos d’amour de Hilaria Alexander. Une jolie histoire d’amour et de passion mâtinée d’une bonne dose d’humour et d’une pointe d’érotisme. Juste la dose qu’il faut pour pimenter un peu plus cette romance captivante avec des personnages hauts en couleur. Quand l’amour et l’humour font ménage, il ne vous reste qu’une chose à faire ! A ne pas manquer surtout.

Titre : A propos d’amour  spin-off de Cet amour

Auteure : Hilaria Alexander

Editeur : Juno Pubulishing France

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat

Cet Amour : Lien d’achat

Résumé : Mon voeu était un baiser pour le Nouvel An, mais je suis tombée dans son lit.

Nous n’allions pas mettre au courant son frère ou mon meilleur ami.

Jamais. Nous allions emporter ce secret jusque dans la tombe.

Boyd Rivers avait des règles auxquelles il ne dérogeait pas. L’une d’elles : une seule et unique nuit.

J’avais les miennes. L’une d’elles : plus d’imbéciles.

Je vivais à Amsterdam et lui à New York.

Nous ne devions jamais nous recroiser, mais le destin ne cessait d’entremêler nos chemins.

Nous n’avions RIEN en commun… à l’exception d’une alchimie sexuelle extraordinaire.

Il avait brisé ses règles pour moi. Je réalisai l’avoir jugé trop vite.

Coucher ensemble de temps en temps nous allait PARFAITEMENT… jusqu’à ce que le destin nous place dans une situation incongrue.

Je pensais qu’il s’agissait uniquement de sexe sans aucune attache entre lui et moi… mais n’est-ce pas finalement de l’amour ?

L’avisdeMya 

Après Cet amour, une mélodie musicale mâtinée de douceur, Hilaria Alexander nous a concocté un spin-off érotique mâtiné de suspense. Un tome qui peut se lire indépendamment du premier même si, c’est plus agréable de connaitre l’histoire de Lou et Ella. Dans À propos d’amour, Hilaria vous donne rendez-vous avec de l’amour certes, mais aussi une passion incommensurable qui a commencé par une attirance palpable, suivi d’un baiser puis une nuit de pur plaisir et sans attache. Mais ce qui n’était pas prévu, c’est de se retrouver et vouloir revivre cet instant de volupté qu’ils ont vécu.

Ally et Boyd ne croient plus en l’amour, ne font pas dans les sentiments ni dans les relations de longues dates. Tous les deux ont cédé à l’élan de leurs cœurs, et ont dégusté la souffrance qui en résulte. Mais le désir est plus fort qu’eux, la tentation de succomber à l’élan du corps se fait plus pressante et ne demande qu’à être assouvie. Cependant, penseront-ils à se protéger d’un éventuel coup de cœur qui les ramènera à leurs souffrances passées ?

Malgré le déni, la distanciation, la crainte de l’effet boomerang, l’amour ne se laissera pas ignoré, ne se fera pas oublier, cette fois-ci, les règles ne suffiront plus pour les tenir éloigner l’un de l’autre. C’est inévitable, une évidence ! Les émotions qui les animent sont plus puissantes que toute crainte de souffrir. Boyd sera son exception, Ally sera sa seule entorse aux règles. Et la surprise que le hasard leur réserve fera soit leur union, soit sonnera le glas à cette relation bâtie de sable. Un édifice précaire qu’un coup de destin peut balayer !

Comme je disais, si Cet amour a été d’une douceur lyrique, la dynamique Ally et Boyd n’avait rien de romantique ni de poétique. Elle était passionnée et faites d’étincelles ardentes dans lesquelles ils prenaient parfois le risque de s’y brûler… Jusqu’à ce que la raison et les règles du jeu se rappellent à leurs bons souvenir. Tous les deux étaient froids, cartésiens, indépendants, pas de rêves farfelus à part ceux qui concernaient leurs carrières. Ils assumaient leurs choix de vie, savaient ce qu’ils voulaient et comment l’obtenir. Leur relation dénuée d’exclusivité et de jalousie satisfaisait les deux parties jusqu’à ce que l’envie de l’un de l’autre, leurs craintes et les incertitudes s’insinuent dans la mécanique bien huilée qu’ils ont insaturée. De fortes personnalités mais non démunis de failles. S’ils ont un point commun, c’est bien, cette dualité qui fait ce qu’ils sont. Implacables et solides comme le roc mais, devant, certaines situations non maîtrisables, ils sont aussi démunis qu’un bébé. Un mâle alpha dans toute sa splendeur et une guerrière qui ne s’ébranle pas pour peu. Même devant le charisme de l’indécrottable Boyd.

Des hauts et des bas pendant cette lecture. Dans certains chapitres, la cadence s’accélère à en devenir intense, palpitante et dans d’autres, elle descend d’un cran nous offrant un moment d’accalmie bien que trompeuse. Des instants sombres et d’autres drôles à en devenir cocasses ramenant le sourire sur les lèvres et l’euphorie dans les cœurs.

Bref, À propos d’amour est une jolie histoire d’amour et de passion mâtinée d’une bonne dose d’humour et d’une pointe d’érotisme. Juste la dose qu’il faut pour pimenter un peu plus cette romance captivante avec des personnages hauts en couleur. Quand l’amour et l’humour font ménage, il ne vous reste qu’une chose à faire ! A ne pas manquer surtout.

Merci à Juno Publishing France pour l’envoi du service presse numérique.

136153155_167579141818257_1978096426353736541_n

Et puis un jour de Ludivine Delaune chez BMR !


Titre : Et puis un jour 

Auteure : Ludivine Delaune

Editeur : BMR

Genre : Romance – Tranche de vie

Résumé : Un simple regard, deux vies qui basculent.
Ces dernières années, Sarah s’est perdue dans son rôle de mère. Le temps l’a éloignée de son mari, Simon, qu’elle a tant aimé.   Pourtant, lors d’une escapade à Paris, Sarah croise le regard de Gino. C’est le coup de foudre, intense et irréversible. Tout les sépare, elle, mariée et mère d’un petit garçon, et lui, séducteur au cœur fermé. Pourtant, plus rien ne compte.
Au contact de Gino, Sarah comprend qu’il n’est pas trop tard pour réapprendre à aimer et profiter de la vie. Ils le savent tous les deux, ceci n’est qu’une parenthèse inattendue, sans promesses ni regrets.
Mais certaines histoires sont parfois trop dures à oublier…

L’avis de Carine

La gentille Sarah mène une existence des plus banales. Mariée à son premier amour, la maison, le bébé et le chien… beige. Mon début de lecture de ce roman avec moult détails a failli, un instant, me faire décrocher et mal apprécier cette belle histoire. Mais au fur et à mesure, je me suis rendu compte que cela avait toute son importance pour décrire le stéréotype de la femme parfaite dans une vie parfaite.

Et puis un jour… Sarah croisera le beau Gino, grand séducteur italien, il collectionne les femmes mais, son cœur, il le garde bien fermé à double tour. Impossible de le partager avec qui que ce soit, il l’a déjà donné et on ne le reprendra plus ! Et puis un jour

Ce roman a débuté par un prologue qui m’a mis l’eau à la bouche. Puis, je suis rentrée dans une belle histoire malgré un début qui a manqué de fluidité. Et comme je l’expliquais là-haut, l’auteure visait à nous montrer cette atmosphère de vie lourde et pénible que vivait le personnage féminin. Mais très vite, on se laisse prendre au piège, on aime croire que ces tranches de vies soient réelles, car oui, elles le pourraient aisément. Nous allons suivre Sarah et Gino mais aussi, par parcimonie, les personnes qui les entourent.

Nous pourrions toutes être Sarah, c’est certain. Confinée dans une vie raplapla, un mari qui passe plus de temps à vous demander « Qu’est-ce qu’on mange » ? « Où est ma chemise ? », plutôt que de vous dire « Chérie, tu es magnifique ce soir »…. Nous avons toute cette amie déjantée dont la liberté nous fait rêver. Mais, au fond ne comprendrait pas pourquoi nous voudrions sortir de notre confort pour un peu de folie… Nous pouvons toutes croiser un Gino et un Gino croiser une Sarah mais… Rare ceux qui prendraient le même chemin… La vie à deux est avant tout un projet de vie et le maintenir à flot est un combat de tous les jours, en éviter la routine en fait partie. Pourtant et parfois, quelque chose fera que tout peut changer… Croyez-vous en l’âme sœur ? Mais surtout, peut-on, après avoir vécu une telle parenthèse, reprendre le cours de sa vie comme si rien ne c’était passé ? Cela est moins certain… Mais…

Une belle tranche de vie que je qualifierais aussi un peu de leçon de vie. J’aime la façon dont l’auteure a mené ce récit et surtout, j’en ai apprécié la chute. Sa manière de narrer très imagée m’a replongée dans mon périple parisien il y a quelques années et j’en ai bu chaque détail. Cela nous permet également de bien vivre les scènes mais, pas en tant que spectateur, ou lecteur, non. Sa plume nous pousse dans nos propres retranchements, en nous faisant ressentir une multitude de sentiments. Que ferions-nous si nous étions à la place de Gino et Sarah ? Que ferions-nous si notre meilleure amie nous passait un tel appel ?

Merci à Ludivine Delaune pour cette superbe lecture qui parle de la vie, la vraie, et dont les protagonistes chamboulent nos petits cœurs.

136411513_592446934956739_4278456511659715209_n