The Most Insolent Man de Jeanne Pears aux éditions Addictives !

Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur The Most Insolent Man de Jeanne Pears. Une aventure chargée d’adrénaline et dont les héros nous régalent d’un bel amour au goût d’interdit et d’une alchimie à haute tension. Une histoire mâtinée aussi d’un suspense haletant, d’une atmosphère prenante et de moult rebondissements.

Titre : The Most Insolent Man

Auteure : Jeanne Pears

Editeur : éditions Addictives

Genre : Romance

Résumé : Il est habitué à enchaîner les trophées, mais elle ne va pas se laisser faire !
Troy est pilote de course. Déterminé, arrogant, il est sûr de lui et les femmes défilent dans son lit ! Mais un soir, l’une d’entre elles lui résiste malgré le baiser torride qu’ils échangent.
Quand quelques jours plus tard, il recroise l’inconnue, il tombe des nues. Hope n’est autre que sa nouvelle collègue, et la nièce de son patron d’écurie ! En plus de ça, leur contrat leur interdit toute relation amoureuse !
Mais c’est déjà trop tard, il l’a goûtée le temps d’un baiser, l’attirance est là. Comment oublier ? Comment lutter ?
Troy ne veut qu’elle et il n’est pas du genre à abandonner avant la victoire…

L’avisdeMya 

Troy ne vit que pour sa passion. S’il sait s’amuser comme à l’instar de ses homologues célibataires, tant que ces relations soient sans attache, il reste concentré sur son objectif. Rafler autant de prix possibles et gagner le plus grand trophée de sa carrière. Une soif aveuglante l’anime, prendre revanche sur le passé, gagner pour son père et le rendre fier de lui. Sauf que dans son obsession d’être toujours premier à l’arrivée, il passe à côté d’autres belles choses que son métier peut lui offrir. À savoir, des amitiés qui ne demandent qu’à se souder et de devenir sa famille de cœur. À part sa mère, il en manque cruellement dans sa vie, tellement, il s’est barricadé au plus profond de lui-même, ne laissant personne s’approcher de plus près. Troy n’est ni égocentrique ni un loup solitaire et loin d’être égoïste. Il a un grand cœur et aime les gens contrairement à ce qu’il laisse paraître. S’il est réservé et garde ses distances avec le reste de l’équipe, c’est qu’il a ses raisons… et elles ne sont pas anodines. Du moins, de son propre point de vue. Cependant, le destin a des projets pour lui. Des projets qui n’étaient pas au programme, ni dans son futur immédiat ni dans l’avenir. Jamais. Mais, depuis que Hope a croisé son chemin, son cœur balance et le doute s’est insinué dans son esprit. Pourquoi ne peut-il pas avoir les deux ? Allier ses deux passions ne lui parait plus impossible… Certes, le secret de cette relation leur pèse, mais Troy n’a pas de regret. Il préfère partager ces instants volés avec Hope que rester loin d’elle. Il n’est pas aisé de cacher leur liaison interdite aux yeux des autres, se voir clandestinement alors qu’ils ont envie de crier leur amour au monde entier, finalement, ce qui importe, c’est qu’ils soient ensemble… Jusqu’à ce que le passé vient se rappeler au bon souvenir de Troy. Le secret qu’il tait farouchement à sa mère, plus grave, à son patron et à son équipe pour continuer à courser, vient de le rattraper. Troy n’a plus le choix, il doit se raccrocher à sa première ligne de conduite. C’est une question de vie ou de mort pour lui de gagner cette compétition. Il faut absolument qu’il aille jusqu’au bout de la course et tant pis s’il doit se briser le cœur et réduire leur amour à néant. Et pour mener son plan de carrière à bien, il se doit de la repousser, la convaincre qu’elle fait barrage entre lui et ce podium tant rêvé, même s’il doit le faire d’une manière inappropriée et au risque de la détruire !

The Most Insolent Man était ma dernière lecture de l’année et encore une fois je ne peux que me féliciter d’avoir clôturé 2020 avec cette romance dans l’univers NASCAR. Un thème que Jeanne Pears maîtrise à la perfection, décrit d’une façon précise et avec passion, permettant un plongeon immédiat au cœur de cette aventure à haute tension. Rien de tel qu’imaginer le grondement d’une voiture de course pour s’abreuver de quelques shoots d’adrénaline tout au long de la lecture, tout oublier et ne penser plus qu’arriver au mot fin.

Jeanne Pears est une auteure qui ne craint pas de tenter de nouvelles expériences et elle nous le prouve dans cette histoire. Une expérience riche de descriptions, de jargons et de battements de cœur à plus de 300/h. Elle est animée d’une telle passion pour le sujet qu’elle arrive à nous la transmettre même si c’est le temps d’une lecture. On se prend au jeu de la vitesse et de la compétition, on se surprend à retenir notre souffle, à guetter l’arrivée comme si elle nous a payé un ticket en direct de l’évènement. Elle nous a offert un road-trip américain des plus captivants, une visite guidée de ces sites dans lesquels règne une tension électrique. Et le plus beau dans tout cela, c’est la magnifique romance qui est née dans le secret et a évolué dans l’interdit faisant vibrer mon cœur au même rythme que les courses automobiles . Sans oublier l’ambiance bon enfant teintée d’une rivalité gentillette qui habite les circuits. Une rivalité qui vire aussi à haut risque dans certains chapitres exacerbant mes émotions déjà à vif . Les amitiés qui se consolident dans un univers où la jalousie et les coups bas priment, nous rend ces personnages hauts en couleur et drôles encore plus attachants qu’on a envie d’adopter d’emblée. Des protagonistes secondaires que j’espère bien revoir dans un spin-off ou deux. À bon entendeur !

The Most Insolent Man est une aventure chargée d’adrénaline et dont les héros nous régalent d’un bel amour au goût d’interdit et d’une puissante alchimie. Une histoire mâtinée aussi d’un suspense haletant, d’une atmosphère prenante et de moult rebondissements. Les joutes verbales pertinentes aussi qu’explosives qu’hilarantes nous accrochent et nous poussent à tourner les pages sans se lasser. Encore une fois, la magie a opéré avec cette merveilleuse plume qui nous vend à chaque fois un rêve. Clairement, un talent qui n’est plus à prouver. L’accompagner dans ses voyages n’est jamais décevant et m’assure toujours une immersion totale dans ses univers. Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse au plaisir de la découverte de ce good road-trip dans l’univers de la NASCAR. Une histoire qui nous fait vibrer autant par la vitesse sur les circuits que par les somptueuses émotions qui se dégagent entre les lignes.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse de cette sublime lecture.

136663741_230308398587608_2616458815768430432_n

5 commentaires sur « The Most Insolent Man de Jeanne Pears aux éditions Addictives ! »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s