Arrogant Rider de Gaëlle Sage aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Arrogant Rider, un des volets consacrés la saga Hell’s Dog de Gaëlle Sage. Un magnifique opus et plongeon dans les profondeurs de l’enfer addictif des Hell’s Dogs. Tout y est pour vivre pleinement cette aventure toute en adrénaline et en émotions auprès de ces bikers bruts du décoffrage mais si sexy et drôles.

Titre : Arrogant Rider

Auteure : Gaëlle Sage

Editeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance Biker

Résumé : Elle est sa captive mais ne sera jamais soumise !
Danielle chérit plus que tout sa vie tranquille : en tant que serveuse dans le café de sa meilleure amie, ses journées sont rythmées par les clients et les pitreries du staff.
Elle fuit son passé, mais celui-ci la rattrape lorsque deux brutes l’agressent chez elle. Danielle ne doit son salut qu’à l’intervention providentielle d’un biker !
Sauf que cela n’a rien d’un acte gratuit : Diesel la suit et la surveille depuis des jours, et profite de cette occasion pour la kidnapper. En effet, retenir Danielle est la seule possibilité pour les Hell’s Dogs d’atteindre le père de la jeune femme, un homme vil et manipulateur, responsable de l’agression d’une des leurs.
Si les méthodes du gang laissent à désirer, Danielle est tentée d’apporter son aide aux bikers : faire tomber son père serait jouissif, et Diesel sait se montrer très convaincant !
Entre secrets révélés, étreintes brûlantes et trahisons douloureuses, la vie de Danielle ne sera plus jamais la même !

✧˚₊‧୭⁺‿︵ L’avisdeMya ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Quelle joie de retrouver les Hell’s Dogs qui nous ont déjà tellement passionnées dans les deux premiers volets consacrés à Stan et à Angel. Cette fois-ci, c’est Diesel qui nous livrera ses pensées, ses craintes, ses failles et son histoire impossible avec Danielle. Cette dernière est la captive de son MC et donc lui est interdite. Mais le cœur a ses raisons que la raison ne connait point !

Danielle se trouve être un atout de poids pour les Hell’s Dogs pour accomplir leur vengeance. Nos bikers ne retrouveront ni  le repos du corps ni de l’esprit avant d’identifier leurs assaillants. Ceux qui ont kidnappé et passé à tabac la régulière de Stan. Si Danielle a fui pour se cacher de la colère de son père, jamais elle n’aurait pensé que son passé allait la rattraper, ni d’être mêlée aux affaires louches d’un club de motards dont la mauvaise réputation n’est plus à faire. Et pour cause, Danielle n’aime pas être mise au devant de la scène, que ce soit par son père avide de pouvoir que par le MC. Tous les deux essaient d’obtenir quelque chose d’elle alors qu’elle n’a rien qu’une aspiration : la paix. Elle n’en a marre que tout le monde se serve d’elle comme si elle était une poupée sans volonté. Elle ne demande qu’à mener sa petite vie tranquille, à travailler dans ce bar qui ne paie pas de mine, auprès de ces gens bienveillants qui la chouchoutent comme si elle est sortie de leurs propres entrailles ! Et surtout, finir ses études pour lesquelles elle bosse si dur. Quitte à ne pas avoir une vie perso, raser les murs et se faire toute petite pour ne pas attirer l’attention de son père ni de quiconque. Mais, ce qu’elle veut est une chose et ce qu’elle aura, c’est une autre paire de manche !

Il a suffi d’un regard sur Diesel et sa vie fut bouleversée. Car, les visites de ce dernier au bar ont un but et ce n’est nullement celui de la séduire mais, une raison que lui seul connaît. Jusqu’à ce que deux mystérieux gangsters la prennent en embuscade devant sa résidence. Ce jour-là, Danielle a compris que la vie ne tient qu’à un fil, que Diesel est un maudit biker dont la surveillance a attiré sur elle les sbires de son père. Ce géniteur qui n’est pas seulement l’homme de pouvoir et manipulateur qu’elle imaginait. Elle était même loin du compte. Son père est un monstre de la pire espèce. Et s’il faut s’accoquiner avec des bikers meurtriers mais, avec plus d’honneur qu’elle n’attendait, pour le faire tomber lui et ses pervers associés, soit, elle n’hésiterait pas.

Et ce jour-là aussi débute sa descente aux enfers. S’attaquer à un monstre, elle n’y était pas préparé, jouer avec la mort, ce n’est pas son sport quotidien. Mais, elle ira jusqu’au bout coûte que coûte. Pour toutes ces victimes connues et anonymes, pour laver l’honneur des Hell’s Dogs qui sont devenus sa vraie famille et aussi pour elle. Il est temps de retrouver sa sérénité d’esprit, de se réconcilier avec elle-même. Et avancer droit vers l’avenir. Qui sait, un futur aux côtés de ses nouveaux frères et sœurs du club qu’elle haïssait il n’y a pas longtemps. Et pourquoi pas aussi un pas droit devant pour aller à la rencontre de cet amour inespéré ni prévu ! 

Encore une fois, Gaëlle Sage ne s’est pas moquée de nous. Une immersion totale dans l’univers plein de danger et de violence des Hell’s Dogs. Une histoire mâtinée de moult couleurs grâce à laquelle on passe des larmes aux rires. Une intrigue bien rodée, des réponses à certaines questions restées en suspens dans les deux premiers volets, du suspense, de l’adrénaline, de l’action et en fin la délivrance. Que demander de plus ! Par cette histoire, on a dû explorer toute une palette d’infinies émotions. Répulsion, incrédulité, joie, peine, rire, colère… Pour finir notre lecture comblées et pleines d’une euphorie toute neuve après que l’auteure nous a vrillé les tripes et de mille manières. 

Si j’avais adoré le personnage de Danielle qui m’a conquise par hardiesse, sa bravache, sa langue bien pendue, son répondant et son humour, mon coup de foudre lui était pour Diesel, l’un des personnages du premier volet et dont j’attendais l’histoire avec impatience. Cet homme aussi solide que le roc m’a émue par ses failles dissimulées derrière un masque d’arrogance qui ne trompe pas, heureusement, Danielle qui lit en lui comme dans un livre ouvert. Il a beau masqué ses pensées, ses émotions, elle arrive toujours à sentir ces ondes négatives qui parasitent son esprit en le faisant douter de lui, des autres, de ses sentiments et surtout ceux de sa Danny.

Bref, un magnifique opus et plongeon dans les profondeurs de l’enfer addictif des Hell’s Dogs. Tout y est pour vivre pleinement cette aventure toute en adrénaline et en émotions auprès de ces bikers bruts du décoffrage mais si sexy et drôles.

Au suivant… J’espère ! Drake, notre joyeux luron et aux blagues douteuses est demandé à la barre !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse numérique !

151759830_703977726946404_3197931024678862230_n

Les sorties du jour chez Maïa By Juno !


Hello les étoiles, la team vous présente les sorties Juno Publishing et précisément des sorties dans la collection Maïa By Juno. Romances MF et Ménage qui sont désormais disponibles sur le site de Juno Publishing et à partir de demain sur Amazon. Minos, Maïa, Hécate, du contemporain, Urban Fantasy et historique, il y en a pour tous les goûts.

Résumé : Deux âmes attirées l’une vers l’autre sous un ciel colérique…

La vie soignée et ordonnée de Calvin Ellis vole en éclats lorsque son grand-père décède, lui léguant une librairie atypique à Big Sur, en Californie. The Mad Ones : autrefois célèbre pour ses lectures de poésie et son atmosphère de rébellion bohème, maintenant au bord de la ruine financière. La vie luxueuse de Lucia Bell, mannequin d’envergure internationale, est remise en question lorsqu’elle se présente à une séance photo dans une librairie, au milieu de nulle part. Elle se trouve curieusement intriguée par le propriétaire discret et un brin intello portant d’énormes lunettes, plongé dans un livre, derrière la caisse. Un soir, ils partagent un baiser passionné et ardent contre une étagère. À l’extérieur de la librairie, la foudre frappe. Les arbres tombent. Et le monde tremble sous leurs pieds. Alors que la tempête se fraye un chemin à travers Big Sur, Calvin et Lucia partagent et explorent leurs désirs les plus secrets. Les espoirs et les rêves qu’ils croyaient autrefois perdus sont ravivés. Mais inévitablement, lorsque la réalité reprend ses droits, ils se trouvent à la croisée des chemins. Deux chemins contradictoires. Et chacun doit prendre sa propre décision….

Résumé : Blogueuse pleine d’esprit et très cash, Brynn Harper a un truc pour le sexe incroyable. Étudiant pour devenir sexologue, elle a entendu un bon nombre d’histoires sordides, mais créer un blog anonyme offrant des conseils coquins change sa vie. Quand un concurrent essaie de la surpasser avec des messages tout aussi chauds, mais d’un point de vue masculin, Brynn se promet de faire fermer ce blog. Mais alors qu’elle apprend à connaître l’homme mystérieux se cachant de l’autre côté du clavier, son intérêt est piqué. Intelligent et drôle, l’homme pourrait bien la faire craquer – si jamais elle le rencontrait en personne. Brynn n’est pas intéressée par une relation, c’est exactement ce qu’elle dit à Cade Brett, étudiant en droit, sexy, sûr de lui et persistant, son fantasme ambulant, ayant un penchant pour les menottes. Elle ne peut le sortir de sa tête, mais il lui donnera ce qu’elle veut seulement si elle accepte de sortir avec lui en premier. Tiraillée entre un mystérieux alpha et le séduisant Cade, la phobique de l’engagement qu’est Brynn ne sait plus où donner de la tête. Mais l’un d’eux pourrait bien être l’amour de sa vie si elle parvenait à relâcher un peu le contrôle auquel elle tient tant et céder à son coeur.

Résumé : Bienvenue chez Conti. Je suis Lia et je vais nguhhhhhhhhhhhh ». J’ai beugué.

Directement en face de moi se trouvait le nageur olympique, Jay Morningstar… et je me suis comportée comme la dernière des idiotes. Le reste de la table a levé les yeux pour me voir debout là, la bouche pratiquement béante. Son entraîneur, que j’ai reconnu grâce à des interviews télévisées, et même les deux autres nageurs de l’équipe olympique… ils n’ont rien dit, ils n’ont même pas cligné des yeux.

Rien/ « Euh… je veux dire… » Je ne pouvais même pas former une phrase cohérente et Jay Morningstar me regardait toujours, un sourire en coin. Que devais-je dire ? « Désolée, je viens de faire un bruit bizarre, c’est juste que j’ai une affiche de toi sur mon mur où tu ne portes rien de plus que tes médailles d’or, un sourire et un maillot minuscule ?

Résumé : C’était une mauvaise idée dès le départ. Il était le meilleur ami de mon frère et la définition même de l’inatteignable. Mais je m’en fichais. Je l’avais aimé depuis aussi longtemps que je m’en souvenais. Il valait le risque. Il valait tout. Mais, il m’a brisé le cœur aussi facilement que je suis tombée amoureuse de lui. Il m’a regardé tomber, perdant tout contrôle, et alors que je tendais la main vers lui, il n’était pas là pour me rattraper. Alors j’ai fui. Quatre ans plus tard, je ne m’attendais plus à le revoir. Il était toujours le meilleur ami de mon frère et plus inatteignable que jamais. Il avait l’air du mauvais garçon que je savais qu’il était, couvert de tatouages et avec un rictus en guise de sourire. Protéger mon cœur de lui était la priorité absolue parce que Parker James était la perte des gentilles filles. Malheureusement pour lui, je n’étais plus une gentille fille.

Résumé : Quelque chose de sinistre s’est faufilé dans l’Esprit. Bristol Blackburn, dix-sept ans, est toujours en train de s’adapter à la vie dans sa nouvelle maison. Au cours des six derniers mois, elle a perdu ses deux parents, a révélé ses capacités psychiques à un petit groupe sélectionné avec soin et a trouvé le garçon de ses rêves. Littéralement.

Payne McKnight n’a aucun problème à dire à Bristol qu’il l’aime, mais quelque chose l’empêche de le dire en retour. C’est peut-être la querelle vieille de plusieurs générations entre leurs familles qui redevient d’actualité. Ou peut-être que c’est la vision qu’elle a du grand-père de Payne tuant la nouvelle fille en ville. Pire encore, cela pourrait être le sinistre serpent noir que Bristol continue de voir dans ses rêves. Depuis son arrivée, beaucoup sont morts et les créatures de l’ombre sont revenues pour la tuer. Vous pensez que le point positif pour Bristol serait la vision où elle serait enfin capable de dire ces trois petits mots : je t’aime. Si seulement elle les disait à Payne…

Résumé : Gregory Anderson revient en Angleterre à contrecoeur en 1817, après sept ans à sillonner les mers. À moitié polynésien, Gregory est tiraillé entre deux mondes.

Il ne cherche pas l’amour. Il ne cherche qu’un corps chaud et doué d’un minimum d’intelligence afin de l’aider à traverser les quelques mois qu’il passera en Angleterre.

Le mariage d’Alicia et Nat Digby, arrangé alors qu’ils souffraient encore de la bêtise de la jeunesse, avait bien failli tourner à la catastrophe avant même d’avoir vraiment commencé, les époux ayant chacun pris un amant. Ils se refusent à abandonner les jeux érotiques qu’ils ont appris à mener et à apprécier, mais ils ne risqueront pas leur union une nouvelle fois en tombant amoureux de quelqu’un d’autre.

Lorsque le trio se rencontre, ils pensent qu’il ne s’agit de rien de plus que deux ou trois nuits de plaisirs partagés et d’érotisme. Mais l’inconcevable survient, car l’amour refuse d’être contraint à l’exil.

151229041_862392251216488_2624523583257432728_n