。·:*:·゚🌸゚·:*:·゚✿ L’avis de Carine sur le roman de Anna Wendell chez les Editions Addictives : Colosse Le maître du jeu ✿゚·:*:·゚🌸゚·:*:·。

。·::·゚🌸゚·::·゚✿ Titre ✿゚·::·゚🌸゚·::·。

Colosse le maître du jeu

Auteur : Anna Wendell

Genre : Romance

Editions : Addictives

Ebook : 4.99€

Résumé :

Imposant, sexy, arrogant… il a tout pour lui plaire… mais c’est son demi-frère !

À la demande de son père gravement malade, Alison part sur les traces de son demi-frère caché.
Elle le retrouve en Écosse, vivant dans un manoir tout aussi imposant que lui, entouré de légendes terrifiantes.
Archibald est imbuvable, dominateur, ultra sexy… et bien plus encore. Mais toute attirance est aussi impossible qu’interdite !
Alors Alison calme ses ardeurs et essaie d’apprivoiser ce colosse pour sauver son père d’une mort certaine.
Entre manipulations, obstacles impromptus, familles ennemies et passion débridée, seuls le temps et le destin décideront de leur sort.

。·::·゚🌸゚·::·゚✿ Mon avis : ✿゚·::·゚🌸゚·::·。

Colosse le maître du jeu… ou pas ! Il est clair que si Archibald comptait mener le jeu, il va vite se rendre compte que face à la petite intello à lunettes, il est loin de rester maître… de lui-même. C’est dans les Highlands qu’Anna Wendell nous emmène dans son voyage livresque au cœur de l’Écosse, ses châteaux, ses guerres de clans et ses légendes. Une mis en bouche des plus délicieuses qui nous offre une vision du roman qui ne sera en aucun cas, tel qu’on l’attend.

Alison est une jeune fille très intelligente qui a gardé son insouciance enfantine qu’elle partage avec son meilleur ami Osange. Elle a mis sa vie entre parenthèses pour le bien-être de son père malade. À son chevet, elle apprend que ce dernier a aimé comme un fou une autre femme que sa mère. Un amour éphémère, impossible, voué à l’échec à cause de la haine que se vouait leurs familles respectives, mais dont le fruit de leur idylle porte son prénom, Archibald. Mourant, il ne peut tenir sa promesse tant d’années après de ne pas chercher à les retrouver. Il veut serrer son fils dans ses bras avant le grand voyage et Alison doit le retrouver…

Archibald… le Colosse des Highlands. Alison n’est qu’une petite sourie face à cet homme qui n’a vraiment rien de commun avec elle… Hormis le même sang qui coule dans leurs veines et le même père. Le Laird arrogant ne se laisse approcher par personne et ce n’est pas Alison, cette petite chose, qui le fera craquer. Enfin… Si un peu, faut pas pousser non plus. Elle est bien trop rafraîchissante pour un homme comme lui qui se terre dans son sombre manoir et jongle entre ses obligations et sa mère qui a besoin d’attention. Dur, imposant, insolent, Archibald montre de lui un homme austère et froid. Pourtant, dans ses yeux, Alison n’y voit que de la braise ! Un feu ardent qui mijote et consume délicieusement sa libido la rendant telle qu’elle n’a jamais été face à un homme. Encore plus particulièrement, lorsque ce dernier va vouloir jouer. Archibald aime les défis… et ses promesses n’ont rien de compatibles entre un frère et une sœur, tout demis soient-ils. Alors, pourquoi son bas ventre refuse d’intégrer ce paramètre ?

Colosse, le Maître du jeu, est une romance qui fait du bien aux zygomatiques, mais aussi au cœur. J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture même si j’ai trouvé quelques situations tirées par les cheveux et qu’Alison ne connait pas le bouton Stop ! Mais c’est aussi ce qui fait le charme de ce personnage féminin et donc, de ce roman. Côté romantisme ? On est loin du cœur qui bat la chamade lorsque deux héros se rencontrent, le désir qui les relie prend bien vite le pas sur le reste et ma foi, je ne dis pas non 😉 Archibald et Alison, des personnages hauts en couleur qui emportent dans un récit vraiment très bien rythmé qui va nous faire passer pas des émotions diverses qui auraient pu certes, être plus approfondies, mais cela aurait cassé sûrement la dynamique. J’ai même versé ma petite larme à un moment, mais j’ai surtout ri, tellement ri de plusieurs situations qui étaient vraiment cocasses. Et même si je ne suis généralement pas fan de ce genre que je trouve très souvent lourd, il est passé là comme une lettre à la poste. Je ne sais pas si c’est la trame ou les personnages eux-mêmes qui ont fait que cela la parfaitement fait, sûrement les deux.

J’ai dévoré ce roman d’une traite dans un rythme qui ne laisse pas de place à l’ennuie, et encore moins au temps mort. L’émotion est là, le dépaysement aussi et l’intrigue est originale. Les Stepbrothers se ressemblent assez dans le dénouement des liens de parenté, mais dans Colosse le maître du jeu, Anna Wendell va un peu changer la donne et innover pour notre plus grand plaisir. Ce roman est une lecture très rafraîchissante qui ne pourra que vous faire passer un bon moment de lecture. Une romance fantaisiste pleine de peps, d’humour et d’amour. Qu’il soit un amour-propre, amical, fraternel, paternel ou de reconnaissance, le lien est là omniprésent, même si parfois il faut gratter un peu pour voir au-delà des mots de l’auteure qui va jouer plus sur les actes que les mots en eux-mêmes. Une plume fluide, crue à ses moments, brute de décoffrage à d’autres et douce quand il le faut, Anna Wendell joue avec nos émotions et jongle avec ses héros sur des montagnes russes jusqu’au mot fin !

Un grand merci aux Éditions Addictives pour m’avoir permis de lire ce roman antidépresseur en service presse numérique.

。·::·゚🌸゚·::·゚✿ Extrait : ✿゚·::·゚🌸゚·::·。

Un souffle chaud s’abat dans mon cou et je pivote dans un cri.
Ses iris de glace harponnent les miens et je me ratatine sous leur assaut. Archibald me scrute de toute sa hauteur et je réalise que d’une simple main il pourrait me briser en deux. Il porte à merveille son surnom de Colosse.
– Je suis l’opposé d’un romantique ou de quelqu’un de bien. Quant aux rumeurs à mon sujet, je les connais et les assume, miss Macdonald. Nom de famille captivant par ailleurs.
J’émets une sorte de gargouillis incompréhensible. Il s’esclaffe.
– Je ne compte pas vous manger.
– Oh, euh, tant mieux.
– Pas tout de suite en tout cas.
– Pas tout de suite ?
Un demi-sourire carnassier étire ses lèvres ourlées.
– Pas tout de suite, répète-t-il, ténébreux. Aujourd’hui, je n’ai pas le temps pour vous. Soyez présente demain matin à 8 heures précisément et je m’occuperai de votre cas.

***

Colosse. Le maître du jeu, d’Anna Wendell, histoire intégrale.

2 commentaires sur « 。·:*:·゚🌸゚·:*:·゚✿ L’avis de Carine sur le roman de Anna Wendell chez les Editions Addictives : Colosse Le maître du jeu ✿゚·:*:·゚🌸゚·:*:·。 »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s