L’insoumise d’Aquitaine (Noces occitanes t. 1) de Éléonore Fernaye – Collection Aliénor de Harlequin!

Hello les étoiles je vous présente mon avis sur L’insoumise d’Aquitaine (Noces occitanes t. 1) de Éléonore Fernaye. Une romance historique publiée dans la collection Aliénor de Harlequin ! Merci à la masse critique Babelio !

Titre : L’insoumise d’Aquitaine (Noces occitanes t. 1)

Auteure : Éléonore Fernaye

Editeur : Harlequin

Collection : Aliénor

Genre : Romance historique

Pochelien d’achat

Masse Critique Babelio

https://www.babelio.com/livres/Fernaye-Linsoumise-dAquitaine/1289272/bloguer

Résumé : Noces occitanes
Aquitaine, 1160
Pour conserver son domaine, Adelaïde, dame de Sanxay, est prête à tout. Tout, y compris désobéir à la duchesse Aliénor d’Aquitaine et au roi Henri, bien qu’elle soit leur vassale. Son veuvage lui sied, et elle refuse de se conformer à l’union qu’on veut lui voir prendre avec Bouchard de Missé, le dernier fils d’un seigneur désargenté de Mayenne. Une seule solution lui est alors possible : feindre une union avec un homme de confiance, Messire Arnault, frère de son défunt époux, qui a toujours été très bon pour elle. Même si ce dernier, en retraite monastique, risque fort de la congédier avec rudesse…

✧˚₊‧୭⁺‿︵ L’avis de Mya ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Après la mort de son père et celle de son fiancé, Adelaïde, dame de Sanxay profite pleinement de son indépendance, chose rare en cette période historique. Elle participe à l’intendance de son domaine et à la prospérité de ses gens. Épaulée par son Sénéchal, elle veille sur ses terres d’une main de maître et d’un œil bienveillant lui assurant le respect et le dévouement de ses serviteurs. Mais, comme toute bonne chose a une fin, la quiétude du Domaine de Sanxay s’est envolée avec l’arrivée d’un messager du Roi apportant avec lui ses pires craintes. Adelaïde est donnée en mariage et son domaine ira à son futur époux et elle n’a point son mot à dire. Il est fini de son affranchissement qu’elle affectionne tant et bonjour la servitude sous le joug d’un parfait inconnu et auquel elle a été offerte corps et biens sans aucune considération pour son rang. Si Adelaïde a toujours refusé le mariage, c’est bien pour une raison. Ne jamais baisser les yeux devant un homme ni lui donner du pouvoir sur elle qui la privera de son libre arbitre, c’est son mantra. Il sera fini de L’insoumise d’Aquitaine si elle accepte de se soumettre aux ordres de son roi et de sa reine. Et si Dame de Sanxay a été élevée dans le couffin des idées arriérées de son époque, elle en n’a cure. Elle se battra pour son domaine comme la guerrière qu’elle est. Si certains pensaient qu’elle était la proie, ils en auront pour leurs frais et se rendront compte que c’est elle qui mènera la bataille jusqu’à gagner la guerre.

À peine le messager parti, Adelaïde, mortifiée dans sa fierté de femme, se lance dans une bataille « perdue d’avance » pour préserver son patrimoine, faisant fi de la bienséance, des us et risquant gros dans ce jeu de duperie qui l’embarque au Monastère Saint Martin. Un voyage qui la mène à la rencontre de son passé et surtout à son destin. Et quel destin ! Semé d’embûches, de trahison, de peine, mais aussi d’amour si seulement si elle consent à lâcher prise !

L’insoumise D’Aquitaine est ma première lecture d’Éléonore Fernaye et je n’ai pas été déçue du voyage. J’ai lu beaucoup de romances sur cette période, et si la plupart étaient axées autour de la période historique même, cela m’était agréable de découvrir que la romance était l’axe de cette histoire. Et c’est un bon point pour celles qui ne sont pas fans du genre. Et ce qui m’a plu le plus, c’est le personnage féminin qui a été une bouffée d’air frais pour ses consœurs de l’époque. Elle suscite admiration pour ces actions et vénération pou sa force, mais s’attire aussi des envieuses au risque d’y perdre la raison et commettre la pire des trahisons. Les femmes de son acabit étaient une denrée rare et peu d’hommes ou femmes toléraient son indépendance. Adélaïde est une femme indépendante, courageuse, forte et d’un caractère bien trempé qui donne aux hommes l’envie de le dompter ou de l’asservir. Et à côté de cela, elle a un grand cœur, bienveillante à l’écoute et aux petits soins envers ses gens. Et toutes ces qualités n’ont fait qu’augmenter l’amour d’Arnault qui est tombé amoureux de la jeune fille réservée qu’elle était des années naguère, mais qu’il vénère aujourd’hui à la découverte de la femme qu’elle est devenue. Mais si Adelaïde semble réfractaire à l’idée du mariage, son pire ennemi sera ce secret qu’il lui tait et n’ose le lui avouer de crainte de la perdre. Mais le lui taire, c’est trahir cette confiance aveugle qu’elle a mise en lui et cela il ne tardera pas à le découvrir ! Adelaïde est connue par sa mansuétude, mais pardonner un tel mensonge, c’est au-dessus de ses forces.

Un très beau voyage à une période historique que j’affectionne particulièrement. Une très belle histoire d’amour qui ne nous laisse pas indifférentes. Une plume talentueuse et un récit fluide qu’on ne peut lâcher une fois débuté. Des images d’époque qui défilent et nous semblent familières comme si on vivait en direct l’histoire de Dame de Sanxay. Que demander de plus et comment ne pas craquer !

Une auteure à suivre et que je ne peux que vous la recommander !

Merci à la masse critique de Babelio ainsi qu’à Harlequin pour l’envoi du service presse papier !

154105426_468198997691807_5741998544969838464_n

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s