🎧♪┏(°.°)┛🎼L’avis de Carine sur le roman de Cara Solak Inflamed aux Editions Plumes du Web 🎼┏(°.°)┛♪🎧


Titre : Inflamed

Cet ouvrage est une réédition du même titre, sorti en février 2020 dans une autre maison d’édition.

Auteur : Cara Solak

Genre : Romance

Editions : Plumes du Web

Ebook : 4.99€

Résumé :

Une chanteuse désabusée au sommet de sa gloire.

Un auteur-compositeur inconnu pas très coopératif.

Une soirée qui aurait pu mal finir.

Une collaboration forcée… qui fait des étincelles.

Si tout les oppose, June – alias la chanteuse River – et Brody sont inexorablement attirés l’un par l’autre. Il s’est trouvé au bon endroit, au bon moment, mais le rôle du sauveur, il n’en veut pas ! Pourtant, ils vont devoir travailler ensemble malgré eux, et jouer le jeu… pour le public.

Que cache la jeune chanteuse derrière son masque d’indifférence ? Entre blessures du passé et jeu de séduction, ces deux âmes blessées par la vie seront-elles capables de mettre leurs différends de côté pour avancer ?

🎧♪┏(°.°)┛🎼Mon avis : 🎼┏(°.°)┛♪🎧

Encore une jolie pépite de Cara Solak. J’ai une nouvelle fois été sous le charme de sa plume que je ne connaissais pourtant que dans ses récits dystopiques. Je dois dire que la découvrir dans une romance est tout aussi vibrant. Car, oui j’ai vibré sous l’attraction de nos deux protagonistes, j’ai vibré au son du piano, de la guitare et de leurs voix que je pouvais presque entendre sortir des pages… Mais aussi sous les mots de Cara que l’on ressent, que l’on vit au travers des lignes et qui atteignent directement notre cœur.

Brody est le héros que l’on aime trouver dans nos romances. Il n’est pas l’homme parfait, mais qui l’est me direz-vous ? Il est cependant celui sur qui on peut compter malgré son caractère de cochon parfois et son arrogance qui le caractérise tant. Il n’est pas un connard, mais pas un ange non plus bien que pour moi, il en est un à sa façon. Peur de l’échec, peur de l’abandon, il se donne pourtant à fond pour arriver à ses fins et qu’importent les moyens employés même si ensuite il les regrette. comme se servir de la nièce d’un grand producteur dans l’espoir d’obtenir un rendez-vous par exemple. Impulsif, peu sûr de lui malgré les apparences, il n’en reste pas moins adorable avec sa petite sœur Tess ou encore fidèle et présent pour son meilleur ami. Son existence a été basée sur un nombre incalculable de galères, mais il a toujours su garder la tête haute et y faire face. Mais, lorsqu’il se retrouve face à la chance de sa vie, il ne sait plus s’il est vraiment à la hauteur de ses ambitions…

River est une jeune chanteuse qui a été trop vite propulsée dans le monde du show-biz. Longtemps chouchoute du grand public, elle est aujourd’hui plus populaire par ses coups d’éclat dans la presse à scandales que par ses tubes interplanétaires. Dans une mauvaise passe, elle a vraiment besoin de remonter la pente, besoin de renouveau. Hank, son producteur reste persuadé qu’avec Brody, ça peut le faire. Seulement, ce dernier est loin de vouloir lâcher ses idéaux pour une quelconque célébrité. River ne lui inspire que des paroles insipides à l’image de ce qu’il voit en elle, une femme complètement superficielle. Mais s’il apprenait à vraiment à la connaitre, il se pourrait qu’en grattant un peu « River « , cette arme massive d’auto-destruction, il découvrira « June » cette jeune fille fragile, bouleversante, magnifique qui sombre sans espoir de voir un jour la lumière… Seule la lumière des projecteurs la rend un tant soit peu vivante dans son rôle de River, mais dès qu’elle n’est plus sur scène, elle s’éteint aussi sèchement qu’un vulgaire appui sur un interrupteur et June fait alors son apparition dans la plus grande discrétion.

June…. Que personne ne voit, ne connait vraiment et qui refuse catégoriquement d’être heureuse. Que cache-t-elle ? Pourquoi autant de douleur dans son âme ? Sa rencontre avec Brody va tout changer, tel un sauveur sur son cheval blanc qui sera désarçonné un peu trop souvent par sa princesse, ou encore par ses convictions.

Tout les oppose à part la musique avec laquelle ils ne font plus qu’un. Avec laquelle et grâce à laquelle ils vont baisser le masque et tenter de se découvrir un et l’autre, mais aussi se redécouvrir eux-mêmes. Entre eux, c’est électrique, magnétique et complètement explosif. Comme le feu ardent qu’ils attisent en essayant de ne pas s’y brûler jusqu’à ce que tout s’enflamme et les emporte dans un brasier qui se voudrait destructeur, mais qui paradoxalement les apaise. Ils se détestent, mais s’attirent indéniablement. Ils se font du mal et autant de bien à la fois. Mais une chose reste très claire entre eux. Aucun sentiment, juste un semblant d’amitié qu’ils essaieront de maintenir à flot. L’un comme l’autre ne croit pas en l’amour et ne souhaite en aucun cas s’y brûler. Mais comment ne pas se brûler lorsque cela crépite autant entre deux personnes ? Comment résister au fait de ne devenir plus qu’un liquide hautement inflammable au contact de l’autre ?

Le cheminement est juste parfait. Les scènes hot sont à couper le souffle tant l’attraction entre les personnages est palpable et au-delà des pages. On se délecte de chacune d’elles, tout comme de tous les moments qu’ils partagent, que ce soit les bons comme les moins bons. Tous deux se font du bien tout en ayant peur de se faire du mal. Ils n’ont aucune confiance en l’amour et pourtant…  Mais les démons de leurs passés sont trop présents au quotidien et particulièrement pour June ! Elle ne peut que survivre cachée sous ses sourires de façade en étant River un peu trop souvent face à Brody.  Brody qui lui voit clairement le désespoir qui hante June et jeu de rôle de River.

Une romance hautement addictive avec laquelle j’ai passé plus qu’un très bon moment de lecture. Je l’ai juste dévorée et sans modération. Elle a été mon petit déjeuner, mon déjeuner et mon dîner. Une belle parenthèse qui a accompagné ma première journée de vacances mise en stand-by par pur plaisir de cette belle découverte.

🎧♪┏(°.°)┛🎼Extrait : 🎼┏(°.°)┛♪🎧

À la sortie du resto, je remarque un paparazzi du coin de l’œil, et j’hésite sur l’attitude à adopter. Hank veut que le public croie à notre pseudo couple.
Alors c’est le moment de faire le show. J’essaie de me convaincre que la beauté à couper le souffle de la chanteuse ce soir n’a rien à voir dans ma décision stupide et irréfléchie. Tout comme le fait qu’elle m’attire malgré tout ce qu’elle représente et que j’exècre.
J’indique discrètement à River le photographe, puis je passe en mode pilotage automatique : je la prends au dépourvu en l’attirant brusquement à moi.
Mes mains entourent ses joues et je me penche vers elle alors que son souffle s’accélère. Une de mes mains glisse le long de son bras, puis sous nos vestes, qu’elle porte encore sur sa robe, pour entrer en contact direct avec la peau nue de son dos, qui se met instantanément à frissonner.
Je me délecte de ses réactions qui sont loin d’être insensibles, un peu moins des miennes, que j’ai bien du mal à contrôler. Sa bouche est aussi chaude que ses joues sont froides et je me sens soudain plus qu’à l’étroit dans mon pantalon.
Sans réfléchir, je force la barrière de ses lèvres et trouve sa langue que j’enroule autour de la mienne avec volupté, tandis que ma main libre descend doucement mais surement vers ses courbes d’enfant femme.
Merde, j’ai vraiment envie d’elle. Je me retiens de faire un bond en arrière lorsque cette traitresse me croque la lèvre sans prendre de pincettes.
— Je te préviens, si tu recommences ça, je t’émascule, susurre-t-elle avec un sourire amoureux, prête à donner le change.
— Tu as signé pour jouer ? Alors on joue ! répliqué-je avec le même sourire de défi, sans ciller.
Elle fait demi-tour et je la regarde comme un con s’éloigner vers la voiture, avant de la suivre au pas de course. Qu’est-ce qui m’a pris bon sang ?
***
Inflamed, de Cara Solak, histoire intégrale.

L’avis de Charlotte sur Sex Enemy de Delhia Bouvier


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sex Enemy de Delhia Bouvier aux Editions Addictives. Partez à la découverte de personnages qui se détestent, mais qui n’auront d’autres choix que de partager leur quotidien : feu d’artifice garanti !

Titre : Sex Enemy

Auteur : Dehlia Bouvier

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Il est arrogant, elle est têtue, ils se détestent… Mais ils ont besoin l’un de l’autre !

Eliza et Charlie se détestent depuis toujours. Entre eux, c’est viscéral, électrique, et ils ne peuvent pas passer deux minutes ensemble sans s’écharper !
Mais quand Charlie se retrouve coincé dans un commissariat paumé aux Açores, sans argent ni papiers, Eliza est son seul espoir… aussi dur que cela soit à admettre.
Forcés de cohabiter, les deux meilleurs ennemis vont de galères en déconvenues, avec un seul objectif : retourner à Paris et ne plus jamais se voir !
Sauf que le désir, qui bouillonne sous la surface depuis des années, vient tout compliquer.
Charlie et Eliza auront beau se voiler la face, tôt ou tard, il leur faudra affronter la vérité… que ça leur plaise ou non !

Mon avis :

Eliza est plutôt casanière, alors quand pour rendre service à son amie elle se retrouve à l’autre bout de planète, c’est un changement radical. De plus, elle va retrouver et aider son ennemi, Charlie. Elle ne le supporte pas et il lui rend bien. Entre eux, les relations sont plus que tendues, impossible d’être dans la même pièce sans s’écharper. Le jeune homme est plus que surpris de voir que sa sauveuse n’est d’autre que la dernière personne qu’il souhaitait voir. Et les galères ne s’arrêtent pas là, ils sont coincés aux Açores. Ils vont devoir cohabiter le temps de trouver une solution pour retourner à Paris et reprendre le cours de leur vie. Tous les deux sont d’accord sur une chose : ne plus se voir !

Eliza est une jeune femme talentueuse, elle danse, merveilleusement bien. C’est sa passion, sa vie. En dehors de la danse, c’est une personne plutôt renfermée. Charlie est au contraire, très sociable et expansif. Sa passion, son groupe de musique. Elle est têtue, il est arrogant et entre eux chaque contact fait des étincelles.

Sous son caractère de feu et sa détermination, Eliza cache des fragilités qui m’ont touchée. Son passé reste encré et elle n’arrive pas à s’en libérer. Malgré ce qu’il montre, Charlie est un homme sur qui on peut compter et qui gagne à être découvert. Mais arriveront-ils àpasser au-delà des apparences pour se découvrir réellement ?

Cette romance m’a transportée dans la vie des deux protagonistes. Leurs vies sont opposées en de nombreux points. Ils partagent cependant le même groupe d’amis et ne cessent de se côtoyer. Les règlements de comptes et joutes verbales sont monnaie courante entre eux et ne manquent pas de piquant. Leur relation est complexe et oscille entre haine, passion et tendresse.

La plume fluide de l’auteur Dehlia Bouvier rend cette histoire très addictive. Je suis sous le charme de cette belle romance pleine d’émotion.

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Dès que nous sommes proches, je me prends une vague de son parfum vanillé de plein fouet, ce qui me ferait presque perdre mon aplomb.
Ses iris deviennent incendiaires. Son souffle se perd sur mes lèvres, trop près, bien trop près…
Sa poitrine se soulève à une vitesse effrénée entre nous, je pourrais presque percevoir les battements de son cœur sous ce petit tee-shirt blanc. Instinctivement, mon corps me supplie de me rapprocher de cette peau hâlée qui m’appelle, pourtant je me retiens avec force. Il est hors de question que cette petite folle m’atteigne aussi facilement. Alors que je me persuade de la maintenir loin de moi. Un sourire insolent s’installe sur ses lèvres lorsqu’elle approche son visage du mien. Je redoute plus que tout, ce qu’elle va faire. Sa bouche se perd près de mon oreille pour me murmurer tout bas.
– Sinon quoi, Charlie ? On sait tous les deux que tu es incapable de me faire taire.
Son hoquet de surprise se perd dans ma bouche lorsque je l’emprisonne de mes lèvres. Cependant, elle ne se fait pas prier pour me laisser entrer, bien en contraire. Sa langue entame une danse endiablée avec la mienne. Ses mains s’empressent d’empoigner ma nuque pour affermir notre baiser tandis que les miennes parcourent son corps élancé. L’une se glisse sous son tee-shirt et de l’autre j’empoigne sa cuisse pour la soulever légèrement, appuyant mon érection contre son entrejambe. Son petit short en toile ne la protège visiblement pas de mon sexe bandé, car elle émet un doux gémissement dans ma bouche.
Putain, mais qu’est-ce qu’on est en train de faire et bordel, pourquoi c’est aussi bon ?