La PAL de la semaine du 15 au 21 mars !


Hello les étoiles, voici la PAL de la semaine. Des sorties que vous attendez impatiemment et d’autres que vous aimeriez découvrir. Notre PAL est constituée de sorties partenaires avec la participation de : Heartless et Christophe SambrePauline Libersart en auto-édition – Editions Addictives, Laure Aleno et Zoé Murat – Hugo New Romance et Kalypso Caldin – Cyplog et Elodie Faiderbe – Shingfoo, Sabrina Nicolas, Julia Teis, Morgane Perrin, Marie Rose et Sophie PhilippeMarie HJ en auto-édition – Black Ink éditions et Lindsey T. – So Romance et Lougane RoseSolène Layken en auto-édition.

Bonnes lectures !

  • Editions Heartless

Demain, Serial de Christophe Sambre sera disponible à la vente légale.

Résumé : Paris, Octobre 2002.
Christophe est un jeune homme apparemment sans histoire. Assis sur les marches de la Grande Arche, il se délecte des saveurs de la foule. Il observe, analyse, invente à chacun des torrents de joie, de peine et de fantasmes… Ses fantasmes à lui, ce sont les mains délicates et sensuelles des jeunes filles qu’il suit du regard ; celles-là même qui, il le sait, deviendraient dans son atelier des princesses.
Marsy et Geoffrey sont tous les deux inspecteurs à la criminelle. Chacun dans son style, chacun avec ses principes, ses brisures… sa belle gueule ou son flingue.
Ce matin, alors que leurs vies déglinguées s’enlisent toujours davantage, Lucie, la légiste attachée au 36 quai des Orfèvres leur donne un ultime coup de massue : cette nuit un nouveau serial killer a frappé et, d’après ses méthodes, tout porte à croire qu’il ne tardera pas à remettre le couvert.

  • Pauline Libersart

Le 16 mars, rendez-vous avec la sortie numérique et papier de La passion du Comte, une romance historique de Pauline libersart.

Résumé : Le mariage dont tout le monde parle jusque dans les salons de la reine Victoria !

Entre le séduisant et mystérieux comte de Lichfield et la Perle de la saison, Cassandra Seymour, ce devait être un mariage parfait.

Mais Alexander abrège la lune de miel sans explication, se montrant toujours plus froid et distant.

Se sentant délaissée, Cassandra ne sait plus quoi penser. Son époux lui est-il infidèle ? Son mariage est-il voué à l’échec ?

Décidée à se battre, elle ignore qu’elle va s’attaquer aux terribles fantômes qui hantent Alexander.

  • Editions Addictives 

Avec la sortie de Juste Colocs de Laure Aleno qui sera disponible en numérique dés mardi 16 mars !

Résumé : Ils ont été trahis, ils devront se faire confiance.
À la suite d’une violente dispute avec son copain, Sam se retrouve sans mec, mais surtout sans appart !
Déterminée à ne pas squatter le canapé de sa meilleure amie pendant des mois, la jeune femme n’a pourtant pas beaucoup d’autres solutions.
Elle décide alors de prendre son courage à deux mains pour répondre à l’annonce d’un certain Alex qui lui propose de l’héberger en échange de quelques heures de baby-sitting avec son fils.
La proposition est trop belle pour être vraie, et Sam comprend vite où est le piège : son nouveau coloc a un cœur de glace !
Mais l’armure d’Alex n’est qu’une façade pour se protéger, car ce dernier tente à tout prix de résister au charme de cette nounou improvisée…

Le 18 mars, Boss Me Around de Zoé Murat sera disponible en version papier chez votre libraire.

Résumé : Le meilleur avocat… et le boss le plus insupportable ! Quand Hazel obtient un stage d’assistante juridique à Brevitz & Cie, elle ne se fait pas d’illusions : elle va sûrement être préposée aux cafés. Pourtant, ses certitudes s’évaporent lorsqu’elle rencontre Cole Parker, l’avocat brillant mais peu conventionnel pour qui elle va travailler sur le plus gros dossier du cabinet ! Et le plus brûlant… S’ils gagnent ce procès, ils pourront redorer la réputation entachée de Brevitz & Cie. S’ils perdent, ils perdent tout. L’enjeu est de taille, et la jeune femme sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur. Alors, craquer pour son boss au regard glacial, qui lui envoie des signaux contradictoires : très mauvaise idée ! Mais comment résister quand la salle de la photocopieuse, l’ascenseur ou le bureau de Cole incitent à autant de dangereuses tentations ? Ils n’ont pas le droit de craquer. Et alors ?

  • Hugo New Romance 

Avec la sortie de La colère d’Hadès, le 1er tome de la saga Styx Riders de Kalypso Caldin.

Résumé : La colère. C’est le sentiment qui guide Ash depuis que sa fiancée l’a quitté le jour de leur mariage, il y a dix ans de cela. Aussi solitaire qu’Hadès dans son royaume des Enfers, il partage sa vie entre son salon de tatouage et les Styx Riders, le club de bikers qui est pour lui plus qu’une famille. Sergent d’armes en son sein, il laisse libre cours à sa rage pour mettre au pas les ennemis du MC.
Mais tout change le jour où Heden apparaît dans son existence. Elle-même fille de biker, la pétillante fleuriste dégage une joie de vivre qui perce aussitôt les défenses d’Ash, ramenant enfin la lumière dans son monde obscur.
Pour elle, parviendra-t-il à trouver le chemin de l’apaisement ?

  • Cyplog 

Avec la sortie de La Libellule Qui Rêvait de Toucher les Etoiles, tome 2 de Elodie Faiderbe. Si vous n’avez pas encore lu le 1er tome, voici l’avis de Mya sur La Fourmi Qui Rêvait de Devenir Libellule de Elodie Faiderbe 

Résumé : Passés d’ennemis à complices, au cours d’une cohabitation des plus mouvementées, Chloé et Nao ont pourtant bien du mal à franchir le cap de l’amour.
Après avoir mal interprété le baiser de Sven, Nao, blessé, quitte l’appartement sans un mot, laissant ainsi une Chloé dévastée et à la merci de son passé. Mais un coup de fil dans une baignoire, suivi plus tard d’un speed dating, pourraient bien faire éclater toutes ces bulles de rancune… et relancer la partie.
De New York à Tokyo, envolez-vous une dernière fois aux côtés d’une libellule qui rêvait de toucher les étoiles.

  • Shingfoo 

Les auteures Shingfettes vous donnent rendez-vous le 18 mars avec leur collectif Fucking Lockdown avec la participation de Sabrina Nicolas, Julia Teis, Morgane Perrin, Marie Rose et Sophie Philippe. 

Résumé : Et si le confinement rapprochait ?

Dans le silence, l’isolement et l’urgence, les coeurs à prendre se font rares mais parfois pourtant, les rencontres deviennent possibles. A Paris ce sont 9 âmes qui se croiseront, se rapprocheront et s’aimeront peut-être, avec leurs problèmes et leurs cicatrices et des situations souvent cocasses…
Morgan doit faire face à une recherche d’appartement devenant plus qu’urgente.
Ilona est éperdument amoureuse de son voisin d’en face, mais difficile de se démarquer avec un masque !
Malaurie elle, voyait sa carrière d’actrice s’envoler jusqu’au jour où l’alerte a été donnée…
Quant à Florent, le jeune policier et Capucine, la jolie infirmière, ils sont en première ligne de la lutte contre le virus, mais peut-être trouveront-ils du réconfort, loin de leurs défis quotidien ? Malgré tout, ce confinement pourrait bien être le miracle qu’ils attendaient dans leur vie…

  • Marie H.J 

Rendez-vous le 19 mars avec la sortie de Shawn de Marie HJ dans la collection de Men Soul

Résumé :  Comment réussir à survivre lorsque l’on ne croit même plus en sa propre existence ? Vaincre ses adversaires aux combats clandestins de MMA. Lutter contre ses démons. Rester l’ombre invincible que personne ne connaît réellement. Alors qu’il ne tente plus de trouver un sens à sa vie, Shawn ne sait respirer qu’en relevant les défis que lui impose le quartier insalubre dans lequel il a toujours vécu. Lenno n’appartient plus à ce monde de misère. Chef et gérant du Resto, établissement huppé du centre-ville, il a oublié depuis longtemps ses origines, à force de travail et d’abnégation. L’un est gay, l’autre non. Mais ce n’est qu’un détail. Parfois l’attirance ne s’embarrasse ni des plans ni des préférences pour placer deux hommes face à leur destin. Passion, déraison et sensualité. Sauront-ils relever cet ultime défi qui risque de ne pas les laisser indemnes ?

  • Black Ink éditions 

Lindsey T. signe son retour avec un nouveau titre One Kiss qui sera disponible le 19 mars prochain.

Résumé : « — On s’embrasse, et puis c’est tout ! On est d’accord là-dessus, hein ? — Tu crois que ça va suffire ? me demande-t-il. (…) Je fais quoi de mes mains ? — Tes… mains ? Qu’est-ce que tu veux dire ? — Oui, mes mains. Tu sais, les trucs au bout de mes bras, ironise-t-il. Je dois les poser où pendant que je… pardon… que tu m’embrasses ? (…) Sur tes seins ? — Parce que toi, quand tu embrasses une fille pour la première fois, tu lui tripotes direct la poitrine ? » Embrasser mon ex-beau-frère. Ça, c’est l’idée du siècle qu’a trouvée ma meilleure amie pour me le sortir de la tête. Eh oui, je craque désespérément pour le frère de mon ex. Précision : je l’ai toujours détesté, il m’a toujours détestée. Pourtant, ce soir, on en est là, lui et moi. Parce que malheureusement, il est beau, sulfureux, tellement sexy, et en plus il est vétérinaire… Un baiser. Un seul baiser censé me débarrasser de ce fantasme malsain ! Cela semblait être une bonne idée, sur le papier. Dans le vrai monde, c’est une idée pourrie. Et si après l’avoir embrassé, moi, Cléo, je déclarais mon obsession pour Sevan officiellement renforcée ? Pitié, non…

  • So Romance

Avec la réédition de A trois, je vous aime – Tome 1 : Prélude de Lougane Rose

Résumé : Léandre et Valentyn sont deux amis d’enfance, deux frères de cœur liés par un pacte qui les empêche de tomber amoureux de la même femme. Tant mieux, tomber amoureux ne fait partie de leurs projets. Lilie, petite tornade brune, vient s’installer pour travailler sur son nouveau roman, chez les deux hommes à Londres. Elle va bouleverser leur vie, leurs sentiments et leur amitié… Entre désir, fraternité et jalouse, les trois amis n’en sortiront pas indemnes. Foutu pacte.

  • Solène Layken

 PRETTY, Mon prospect et moi  qui arrive dans vos PAL le 21 mars. En précommandes papier sur le site de l’auteure que vous vous rejoindre en cliquant sur le titre.

Résumé : Moi, c’est Pretty.
Je ne suis pas le genre de fille à m’écraser devant un mec.
L’amour? Ca fait bien longtemps que j’ai fait une croix dessus!
Je n’obéis qu’à une seule règle : ne jamais devenir la régulière, ni la brebis d’un biker !
Mon unique objectif est d’intégrer les Darkpuls MotoClub.
Il est grand temps de montrer à tous ces bikers bourrés de testostérones que je peux en avoir une sacrée paire, moi aussi.
Cependant, mon plan presque parfait semble avoir une faille : le nouveau prospect, Reck, n’est pas du genre à lâcher l’affaire, et quelque chose me dit qu’il fera tout pour que je déroge à mes principes.

𒈝⭐ Merci les étoiles pour votre fidélité et à la semaine prochaine ! ⭐𒈝

Noir et Or Cercle Immobilier Logo

L’ avis de Carine sur My only exception Tome 1 – Ella , un roman de Delinda Dane chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ My Only exception ‿︵⁺୭‧₊˚✧

*** Réédition ***

Tome 1/2 : Ella
Auteur : Delinda Dane

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 17.00 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Il est aussi mystérieux que charismatique, et Ella ne vit que pour les quelques minutes où elle peut apercevoir cet inconnu dans le métro new-yorkais.

Jusqu’au soir où elle se fait agresser et qu’il lui porte secours. Une rencontre fortuite qui va les mener à plus… bien plus.

L’ennui, c’est qu’il est aux antipodes du prince charmant dont rêvent les petites filles.

Rien ne les destine à être ensemble, pourtant, cette rencontre pourrait briser toutes leurs certitudes.

Quand l’homme qui fait battre votre cœur n’est pas celui qu’il vous faut, il devient l’exception qui confirme la règle : l’unique exception…


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

My only exception… La belle histoire d’amour de deux êtres complètement différents qui n’auraient jamais dû se rencontrer. Mais face au destin, comment nier l’évidence ?

Ella est une éternelle romantique qui rêve de rencontrer l’amour vrai. Celui qu’on relate dans les romances et qui chamboule tout sur son passage. Celui qui la transportera dès le premier regard emportant avec lui toute retenue au point de s’en brûler les ailes. Oui, Ella est une grande romantique pleine de douceur, mais elle a aussi une obsession… Lui. Cet inconnu du métro pour lequel elle se met chaque matin en transe pour ne pas manquer l’heure de la rame dans laquelle elle va pouvoir prendre sa dose quotidienne de Lui. Cet inconnu mystérieux la fascine et la tourmente jusque dans ses songes et pourtant, elle ne lui a jamais adressé la parole. Mais chaque matin, cette rencontre éphémère lui est indispensable. Comme certains ont besoin d’un café, elle, a besoin de son shoot de lui. Beau, ténébreux et tatoué, il n’a rien de l’homme romantique ni des garçons de bonne famille qui épousent des filles comme elle. Non, il en est même aux antipodes… Chose qui se confirma lorsqu’un soir il va la sauver d’une agression en lui montrant en même temps, toute la violence dont il est capable… Mais pour autant, Ella ne peut se passer de cet homme que le destin ne cesse de mettre sur son chemin. Malgré ses doutes et ses peurs, il est celui qui fait battre son cœur. Celui qui enflamme ses sens. Celui qui la rend vivante et épanouie. Celui qui va envahir son monde. Celui qui deviendra envers et contre tous, son unique exception… Mais pour autant, pourront-ils avoir un avenir ensemble ? La douceur de Ella peut-elle faire rendre la lumière a cet homme si sombre ?

My only exception est une histoire comme l’on en croise assez souvent je dois dire. La belle qui rencontre le mauvais garçon torturé, tatoué pour lequel le coup de foudre est immédiat, mais avec lequel elle ne devrait surtout pas entamer une relation, c’est du vu et du revu en romance. Une histoire simple en apparence, c’est un fait, mais une histoire qui fonctionne ! Et qui fonctionne même très bien pour les amoureuses de l’amour. La plume de Delinda Dane est vraiment entrainante et surtout, elle est pleine d’émotions. Elle a tout de suite rendu ses personnages attachants, que ce soit les principaux comme les secondaires. On entre immédiatement dans leur histoire, même si sur ce premier tome, elle prend le temps de poser un peu les bases de cette relation, on ne ressent pas de longueur. Entre la rencontre et le début d’une histoire qui va s’avérer compliquée, on ne peut qu’adhérer à la manière dont elle nous permet de faire connaissance avec ses héros, mais aussi mettre en évidence le fossé qui les sépare. Un contraste assez marqué entre la princesse, romantique qui rêve la nuit d’une magnifique histoire d’amour et le Bad Boy écorché vif, au caractère explosif qui ne sait pas se maitriser. Pourtant, tout impulsif qu’il soit, et loin d’être un prince charmant qu’on présenterait à papa et à maman, on craque aussi pour le beau Wess qui a du mal à maintenir ses poings dans les poches et qui effraye un peu trop souvent Ella, et aussi son entourage. Mais paradoxalement, derrière sa colère, il est tellement adorable, si beau, si prévenant, si délicieux…. On en mangerait matin, midi et soir et bien plus encore ! Alors, comment lui faire confiance ? D’autant plus qu’il a tout de l’homme violent, même dans sa manière d’agir dans son couple. On rit peut-être de ses expressions d’homme de Cro-Magnon. On trouve foutrement sexy qu’il dise à de nombreuses reprises qu’elle lui appartient, mais malheureusement, c’est le style de comportement qui devrait donner l’alerte et non nous faire fondre. Alors pourquoi on fond ? Wess serait-il notre unique exception à nous aussi ? Que nous sommes faibles face à des hommes aussi beaux que torturés de nos romances… Pauvre de nous. Pauvre Ella… Enfin la pauvre, pour elle, c’est vite dit, car la belle princesse n’est pas toujours à plaindre… hum… hum… Car les scènes caliente sont quant à elles très… bien, caliente. Sensuelles et addictives. On ressent toute cette attraction qui les unit. Ce sont même à ces moments là que l’auteure va faire basculer nos héros dans le partage des sentiments qu’ils ne peuvent maitriser. Des scènes à l’image de ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre et qui en montre toute la force et la puissance. Mais trop de secrets tuent les secrets ! Wess ne parle pas. Wess ne se livre pas. Wess garde toute sa rage pour lui et cela ne peu pas fonctionner ainsi. Il l’effraie autant qu’il l’attire. La raison de Ella lui dit de fuir et vite ! Mais son cœur lui… lui rappelle sans cesse qu’il est celui dont elle a toujours rêvé et ce, dès le premier regard.

Delinda Dane laisse planer les doutes, et même si pour nous tout est limpide et sans surprise dans la suite des événements, elle m’a tout de même scotchée en me laissant comme deux ronds de flans sur quelque chose que je n’ai pas vu venir et qui sonnera le glas de ce premier tome. Une fin de roman qui nous laisse un goût amer et qui nous donne qu’une seule envie, se plonger rapidement dans le Tome 2 !

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette belle lecture en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

On dirait qu’il apprécie, alors je recommence. Je veux laisser ma trace sur son corps, à la manière d’un tatouage. J’ignore d’où me viennent cette bestialité soudaine et cette envie de marquer « mon territoire ». Peut-être que le sentir, lui aussi, mordiller ma clavicule avec insistance y est pour beaucoup. Je n’ai plus eu de suçons depuis la fac, mais l’idée de porter son empreinte me plaît. Assez pour le laisser faire…

Mes doigts trouvent ses cheveux et l’attirent contre ma bouche. Je veux sentir son piercing tournoyer contre ma langue.

Je le veux partout sur mon corps.

— Tu l’auras ! gronde-t-il contre mes lèvres.

Pardon ?

— J’ai pensé à haute voix ?

— Pas besoin, ton regard parle pour toi.

— C’est de ta faute et de ta satanée bille magique…

— Hmmm, ça me plait assez.

Je ne contrôle plus rien ni mes mains qui l’amènent à moi ni mes hanches qui se balancent avec véhémence.