VendrediLecture des étoiles !


Hey Hey, c’est enfin la fin de semaine de travail pour certains d’entre vous et c’est l’heure, de fouiller vos liseuses ou dans vos bibliothèques et choisir un titre pour votre Vendredi Lecture ! Je ne sais pas vous, mais pour la team, c’est fait. Et donc partageons avec plaisir nos lectures en cours en espérant que fassiez de même sur nos réseaux en utilisant le #Hashtag #VendrediLecture.

𒈝⭐ VendrediLecture ⭐𒈝

  • Les hommes virils lisent de la romance de Lyssa Kay Adams. Une comédie romantique élue « Meilleure Romance Amazon » en 2019 aux USA et sortie chez HarperCollins France dans la Collection &h en version numérique et papier début mars. Reçu, il y a dix jours, alors, il est temps pour moi de rejoindre le club « The Bromance Book Club » 

Résumé : Une bière, un match, et une romance
Gavin avait tout. Une belle gueule. Une carrière au top. Une épouse dévouée et deux adorables jumelles. Pourtant, du jour au lendemain, Thea le fiche à la porte et demande le divorce. À l’entendre, il l’aurait terriblement déçue. Lui  ! Une légende vivante du base-ball, adulée par des millions de fans.
OK, Gavin s’est peut-être comporté comme un crétin égoïste, mais aujourd’hui il est prêt à tout pour sauver son mariage. Même à intégrer ce club ultra-secret dans lequel le traîne son coéquipier. Un club de lecture de romances, réservé aux mecs qui veulent mieux comprendre les femmes… Honnêtement, il a du mal à croire que ces histoires à l’eau de rose – pardon, ces «  manuels  » – puissent l’aider à reconquérir Thea. Mais puisque les autres ont pu sauver leur couple grâce aux conseils de «  Lord Benedict  », alors… qu’on lui passe ce bouquin, et vite  !

  • Organic de Robyne Max Chavalan, une romance à suspense sortie le 5 mars chez Black Ink éditions

Résumé : Deux faces pour un même cœur.
Côté Pile : Elle. Isadora est avocate pénaliste au barreau international. Sa spécialité ? La défense des criminels. Toutes catégories. Tous calibres. À l’encontre de ses convictions, mais soumise à l’autorité paternelle. Alors la nuit venue, elle devient Miss Hyde, femme sans limite ni tabou, menant l’existence qu’on lui interdit. Elle s’autorise tout et ne se refuse rien, surtout pas Lui.
Côté Face : Lui. Janus est chef de la sécurité à l’Organic, club mondain de la capitale luxembourgeoise, et couverture d’un réseau international de trafic d’organes. Flic d’Interpol en immersion, il s’appelle en réalité Tristan.
Sa spécialité ? Les infiltrations. Tous domaines. Toutes profondeurs. Sans pitié même pour Elle.
Deux faces d’une vérité difficile à démêler, jouant un jeu aussi dangereux que sulfureux. La confiance se gagne, le respect se mérite, mais à qui se fier quand tout s’écroule ?

  • Juste Colocs de Laure Aleno publié par les éditions Addictives. Une romance contemporaine sortie en version numérique ainsi que papier et à mini prix. Exclusivement sur Amazon.

Résumé : Ils ont été trahis, ils devront se faire confiance.
À la suite d’une violente dispute avec son copain, Sam se retrouve sans mec, mais surtout sans appart !
Déterminée à ne pas squatter le canapé de sa meilleure amie pendant des mois, la jeune femme n’a pourtant pas beaucoup d’autres solutions.
Elle décide alors de prendre son courage à deux mains pour répondre à l’annonce d’un certain Alex qui lui propose de l’héberger en échange de quelques heures de baby-sitting avec son fils.
La proposition est trop belle pour être vraie, et Sam comprend vite où est le piège : son nouveau coloc a un cœur de glace !
Mais l’armure d’Alex n’est qu’une façade pour se protéger, car ce dernier tente à tout prix de résister au charme de cette nounou improvisée…

  • Aide-moi : Les larmes du silence, T1 de Sarah West, une dark romance publiée dans la Collection Enaé chez Évidence éditions.

Résumé : Je m’allonge dans la baignoire et commence à me taillader le poignet avec une lame de rasoir. Vous vous demandez sûrement comment j’en suis arrivée là ? Pour que vous compreniez, il faut que je vous raconte les six derniers mois de ma vie. Comment, à force de tortures psychologiques et physiques venant d’un élève de mon lycée, j’ai plongé dans une dépression dont je ne sortirai jamais ? J’ai cru, à un moment, que mon demi-frère allait être mon sauveur, mais il m’a vite remis les pieds sur terre.
Je suis Nina et je vais vous raconter les derniers mois de ma vie.

Excellent VendrediLecture à tous et à toutes et au prochain numéro de notre rubrique pour un bon moment de partage. 

Noir et Or Cercle Immobilier Logo

L’avis de Carine sur Nos âmes Louves #1 : Dans le noir, un roman de Juliette Pierce chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Nos âmes louves ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Titre : Dans le noir 1/2

Auteure : Juliette Pierce

Genre : Romance Bit-lit

Editions : Black Ink Editions

Collection : Fantas’ink

Ebook : 4.99 €

Broché : 17.00€

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Freya vit avec sa meute dans les forêts glaciales de Norvège. Maudite par les dieux nordiques, elle est incapable de se transformer en louve. Contre toute attente, le beau Caïn, héritier d’une puissante meute rivale, devient son allié. Mais leur relation bascule lors d’une terrible nuit qui la force à s’enfuir et abandonner les siens.
Comme si être une demi-louve ne suffisait pas, la mort de sa mère, son alpha, ne lui laisse pas le choix. Elle doit retourner sur ses terres, affronter Caïn et prendre les rênes de sa meute.
Résolue à suivre sa destinée, Freya voit sa détermination faillir lorsqu’un alpha à l’aura ténébreuse débarque en ville pour lui proposer un mystérieux pacte. L’encre sur sa peau l’hypnotise plus que de raison et elle perd pied.
Tiraillée entre son cœur et son destin, elle remet tout en question. Les dieux nordiques l’ont déjà privée de sa nature de loup ; seraient-ils capables de la précipiter vers sa chute ? Aujourd’hui, ils la mettent en garde : certaines passions finissent dans le sang.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Avec Nos Âmes louves, j’ai pris un risque livresque en sortant de ma zone de confort, car c’est mon premier Bit-lit. Je ne pensais pas pouvoir être fan de ce genre auquel je ne me suis jamais trop intéressée. Mais connaissant la plume de l’auteure à laquelle j’adhère beaucoup dans la romance, je ne pouvais que me laisser tenter, en croisant les doigts très forts que cela me plaise. Et puis comment ne pas craquer face à cette cover qui est un appel à la lecture ? Pari réussi sans aucun doute, pour cette grande première, mieux vaut tard que jamais comme on dit, et c’est avec un plaisir non feint que je vous donne mon avis.

Freya est une Skyk, maudite par les dieux, elle ne peut laisser sortir sa louve. Mais cela n’entache en rien sa faculté de pouvoir devenir cheffe de meute un jour, devenir Alpha est sa destinée. Elle est posée, intelligente et forte. Son mental est sa plus grande force et sa volonté est inébranlable. Face à son incapacité à se transformer, elle doit sa protection à sa meute qui a toujours été là pour elle, mais aussi à Caïn son petit ami. Fils de l’Alpha d’une meute rivale, il est pourtant complètement mordu de Freya, et ce, depuis toujours. Il lui a offert son cœur, sa protection et toute son admiration. Jusqu’à ce faux pas, un soir d’été, qui sèmera le doute chez Freya d’un avenir qui la terrifie. Un doute qui va prendre un nouveau virage lorsqu’un loup venu d’autres terres va semer encore plus le trouble chez notre demi-louve en venant lui proposer un pacte alors qu’elle est en plein questionnement sur son couple, mais aussi sur ce fléau qui emporte les loups. Si elle se méfie de lui, elle est tout de même curieuse de ce qu’il peut lui vouloir et de ce qu’il peut lui apporter comme réponses à toutes les questions qu’elle se pose. Mais ce qu’elle sait surtout, c’est qu’il l’attire bien trop. Il la désire si fort que son aura l’électrise, son noir veut se mêler à son gris, son loup convoite sa louve et Freya aimerait bien envoyer valser toutes ses promesses, son destin et les Dieux. Il va défoncer ses barrières qu’elle avait mises tant de temps à ériger autour d’elle et va entrouvrir la porte d’une liberté qu’elle rêve d’obtenir.

Mais peut-elle prendre le risque de se mettre les Dieux à dos ? Elle, la Skyk déjà maudite, pourrait-elle finir dans les enfers ? Et puis comment faire confiance à ce loup qui arrive de nulle part alors que Caïn a toujours été là pour elle ? Le cœur ou la raison ? L’enfer pour un paradis ? Qui sera auprès d’elle pour faire face à sa destinée ? Cette destinée qu’elle tient dans ses propres mains sans savoir comment, ni quoi faire. Croire qu’en son instinct sera peut-être son plus fidèle allié face à la menace que subissent les meutes qui se font décimer les unes après les autres… Elle doit découvrir de quoi il s’agit… Et le découvrir très vite… Les dieux sont en colère…

Juliette Pierce m’a complètement happée dans son univers et m’a plongée dans un voyage livresque très intéressant. Une quête hors du temps, dans un mélange savamment dosé et surtout très documenté sur les cultures nordiques dont elle va réinterpréter parfaitement les mythes scandinaves en posant des scènes clés aux caractéristiques divines inspirées par les dieux comme Odin, Thor et bien d’autres encore. Un bon nombre d’inspirations traversant les âges et des siècles d’histoire autour de ces cultures, ses légendes, ses prophéties et toute la magie qui en découle et qui vont faire partie intégrante du récit. Cela en sera sa plus grande force dans ce premier tome, car c’est toute l’intrigue qui repose dessus.

Et c’est au travers de l’histoire de Freya, cette demi-louve maudite et les différents royaumes lupins que nous allons nous plonger dans un récit plus qu’addictif. Addictif par cette ambiance mystérieuse, envoûtante, emplie de magie et de cette soif d’en apprendre encore plus dans la quête de nos héros. Mais aussi, addictif par toute cette tension palpable qui prend parfois aux tripes dans l’introspection des sentiments de Freya. Une valse de sentiments oscillant entre couleur des auras, tentation, devoir et promesses, attirance et désir, pouvoir, jalousie et même, provocation.

Le mystère de l’intrigue entretient un suspense qui nous garde en haleine tout au long de la lecture. On ne mange pas du loup à toutes les sauces dans ce roman, d’ailleurs, ils sont même plus souvent humains que dans leurs formes lupines, mais nous sommes parfaitement immergées dans leur univers et imprégnées de leurs auras. J’ai beaucoup aimé ce mélange de Magie, de mythe et la mise en place de la trame qui ne nous en dit ni trop, ni pas assez, juste ce qu’il faut pour qu’on ait envi de tourner les pages encore et encore. Conquise par la plume fluide et légère, mais aussi prenante et captivante de l’auteure et sa manière de nous offrir ce récit en nous plongeant totalement dans cet univers enchanteur dans lequel elle mène une intrigue parfaite dans un rythme transcendant et sans jamais nous perdre en route.

Des personnages bien réussis, les principaux tout comme les secondaires. Ils sont tous importants et ont une place bien à eux, unis par le lien très fort de la meute. Juliette Pierce nous manipule aisément en nous faisant douter d’ailleurs de beaucoup d’entre eux. On ne sait pas finalement à qui faire confiance, tout comme Freya. Je crois bien même que je peux dire, que nous sommes vraiment à la place de notre demi-louve dans cette lecture. On n’est en aucun cas spectateur de son récit. On pense avec elle, on respire avec elle, on enquête avec elle. On ressent tout d’elle ! Ses doutes, ses peines, ses incertitudes, mais aussi toute sa force et la magie qui nous enveloppe.

Entre les légendes, les Dieux, les mystères, les alliances et les trahisons, laissez-vous emporter à votre tour dans cette magnifique quête qu’est Nos âmes louves. Un roman sublime que j’ai pris plaisir à découvrir et dont je n’ai plus qu’une hâte, me plonger rapidement dans le second et dernier tome.

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette magnifique lecture en service presse numérique.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚

Oh le con ! Je ferme la mâchoire et essaye de retenir la colère qui m’étreint. Les émotions des loups sont beaucoup plus violentes que celles des humains : elles s’emparent de la moindre parcelle de notre être, nous poussant parfois à être un peu impulsifs.

Autant dire que j’ai envie de faire valser la table.

Je me retiens : Lev a beau jouer au grand méchant loup, il n’en reste pas moins l’alpha d’une meute plus que reconnue, comme il me l’a bien fait comprendre, durant la journée. Je ne peux pas simplement le traiter en égal, ou un étudiant de mon cursus, même si j’en meurs d’envie. Il me cherche, punaise ! Il ne faut pas qu’il me trouve.

— C’est vrai. Le mieux ce serait que tu passes à la maison pour le rencontrer.

— Tu pourrais organiser ça ? 

— Tu n’as pas vu mon père ce soir au conseil ?  

Il cligne des yeux une seconde de trop. Je le tiens. Alors, qui de mon père ou de Lev n’est pas allé au conseil ? Et pourquoi ? Bjorn n’aurait jamais manqué cette occasion de remettre les problèmes des Royaumes sur le tapis…

Voilà des mois, déjà, que ma mère se bat contre l’arrivée en masse des chasseurs de plus en plus virulents, toujours à la pointe de la technologie. Sans parler du Fléau qui touche les loups. Si au départ, les alphas étaient persuadés que les chasseurs avaient trouvé un moyen de maîtriser la magie, cette possibilité a bien vite été écartée. Aucun d’entre eux n’aurait la puissance de briser les os d’un loup de cette manière. Peut-être que ça vient d’Odin, agacé par nos comportements ?

La seule meute qui nous soutenait, les Nidavellirs, a été réduite à néant l’année dernière, par cette curieuse maladie. Celles encore en vie en Norvège ont récupéré les louveteaux ayant survécu. Mais la perte de toute une couleur d’aura est peu commune. 

À tel point que nous en venons presque à nous demander si nous ne sommes pas devenus une espèce en voie d’extinction. Nous, les loups ! Façonnés par Odin pour protéger l’humanité !

L’avis de Charlotte sur D’autres Horizons de Angie Le Gac et Tan Hagmann


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur D’autres horizons de Angie Le Gac et Tan Hagmann publié chez Juno Publising France : dépaysement garanti !

Titre : D’autres horizons

Auteurs : Angie Le Gac et Tan Hagmann

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 17,50 €

Résumé :

Lorsqu’Andrew, architecte à l’avenir prometteur, commet un faux pas en mêlant vie sentimentale et affaires, il se retrouve parachuté à Madagascar pour superviser la construction d’une école de brousse. Loin de Seattle, il vit mal son exil et ne s’acclimate ni au pays ni à ses habitants. Sa rencontre avec Tiana, un jeune autochtone venu de la capitale pour alphabétiser des adultes, est explosive. Si le maire du village n’y prend pas garde, ces deux-là pourraient bien finir par s’entretuer… À moins que Jean de Dieu, un gamin fragile à l’imaginaire très développé, ne parvienne à les réconcilier ?

Embarquez pour D’autres Horizons, et vivez avec Andrew le choc des cultures et la découverte d’un monde qui le transformera à jamais.

Mon avis :

Andrew est architecte. Il aime sa vie à Seattle, la nourriture américaine, la foule et les rencontres sans attaches. Une de ces rencontres le mêlant vie privée et vie professionnelle le conduit directement à Madagascar pour superviser la construction d’une école dans un petit village dans la brousse : Belo sur Mer.

À son arrivée, il fait la rencontre de Tiana, un jeune homme en charge d’alphabétiser les adultes. L’entente est loin d’être au rendez-vous, tant le choc des cultures est énorme. L’un est pressé et stressé, l’autre observe les signes pour le guider dans la vie. Ils vont cependant devoir travailler ensemble. Arriveront-ils à ne pas s’entre-tuer ?

Ce roman est en premier lieu un voyage. J’ai embraqué avec Andrew et à son rythme, j’ai été initiée à la culture locale et aux coutumes des habitants. La vie dans le petit village est complètement différente de la vie occidentale. J’ai beaucoup aimé les nombreuses découvertes, les paysages, les habitants et leurs mentalités. C’est une bouffée d’air, une pause dans nos vies à cent à l’heure.

Les personnages principaux sont attendrissants. La romance s’installe doucement, car leurs désaccords sont nombreux et ne pourraient pas s’effacer d’un coup de baguette magique. Mais les sentiments sont bien amenés, avec un lot de doutes et d’inquiétudes. Les émotions sont au rendez-vous. Concernant les scènes de sexes, elles sont suggérées et empreintes de douceur.

J’ai aussi aimé le rôle joué par un jeune habitant du village avec son imagination sans limite ainsi que par certains habitants du village.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse et aux auteures, Angie Le Gac et Tan Hagmann, pour ce beau voyage.

Extrait :

Sa vie parfaite vient d’exploser en mille morceaux. Il ne peut qu’assister au cataclysme, impuissant. Désemparé, il sent les larmes lui monter aux yeux. Il se reprend néanmoins et demande à quelle sauce il va être mangé.

— On fait quoi ? Tu me vires, c’est ça ?

— Pas vraiment, mais tu vas faire pénitence et disparaître de la circulation un moment. Tu pars en mission de coopération à Madagascar.

— Tu déconnes ?

— Non. Je suis sérieux. Tu vas aller superviser la construction d’une école à Belo sur Mer, côte sud-ouest de Madagascar. Je me suis souvenu de cette demande de la Fondation KeepChance qui lutte contre l’illettrisme. Ils m’ont transmis un dossier qui a retenu toute leur attention, et j’ai décidé d’y donner suite en recontactant le maire de ce village, M. Isidore, qui me harcelait depuis déjà un moment. C’est le genre de procédés qu’utilisent les entreprises pour booster leur image de marque, et ça arrive à point nommé pour B&B et pour toi. On a bien besoin de redorer notre blason avec tes conneries !

A.J. n’en croit pas ses oreilles, mais Sam a l’air on ne peut plus sérieux.

— Ton avion décolle mercredi. Voilà ton billet. Et s’il te plaît, pas de vagues ! Vie monacale : oublie ta bite pendant quelques mois et concentre-toi sur ta mission. Si ça se passe bien et si les choses se tassent ici, je verrai ce que je peux faire pour ton retour et la suite de ta carrière.

— Je ne sais pas quoi dire. J’hésite entre « merci » et « va chier ».

— De rien, Andrew. Le dossier Belo sur Mer est déjà dans ta messagerie. Ne traîne pas ici. Taylor senior doit passer ce matin, il est préférable que vous ne vous rencontriez pas. Rentre chez toi. On reste en contact. Bon voyage.

— Et bon vent, oui j’ai saisi… Putain !