L’avis de Charlotte sur Mayfly’s Partners – tome 1 : nouveau départ de Marie Anjoy et Laureline Roy

Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Mayfly’s Partners – tome 1 : nouveau départ de Marie Anjoy et Laureline Roy publié chez So Romance : une tranche de vie de cinq personnages.

Titre : Mayfly’s Partners – tome 1 : nouveau départ

Auteur : Marie Anjoy et Laureline Roy

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  6,99€

Broché : 17,99€

Résumé :

De prof de sport à escorte, Olivia a sauté le pas ! Mais est-elle de taille à affronter cette nouvelle vie ?

Olivia ne s’en est jamais cachée : elle aime les histoires sans lendemain. Si ces liaisons fugaces lui procurent un sentiment de liberté et d’exaltation, son travail de coach sportif, en revanche, ne la fait plus vibrer. Sur un coup de tête, elle quitte donc son emploi à la salle de sport et entreprend de créer une agence d’escortes. Elle entend ainsi monnayer la compagnie d’hommes et de femmes raffinés et, au passage, redonner un peu de piment à sa vie. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Olivia en parle autour d’elle et l’information circule. Alex, Amina, Emmanuelle et Charlène ne tardent pas à rejoindre l’aventure… ⠀

Mon avis :

Olivia n’aime pas la routine, alors ses relations sont sans lendemains. Avec le temps, son travail de coach sportif n’est plus aussi motivant. Du jour au lendemain, elle quitte son emploi avec pour projet de monter une agence d’escortes. Elle veut contractualiser les services d’hommes et de femmes raffinés et cultivés. Ce nouveau défi est exaltant !

Le premier réflexe de tous ceux au courant du projet pense qu’Olivia blague, mais son sérieux dans l’affaire les convaincs de la suivre dans l’aventure. Une petite équipe se forme rapidement, elle est composée d’Alex, Emmanuelle, Amina et Charlène.

Monter son agence d’escorte n’est pas choses aisées, Olivia va faire face à quelques difficultés. Olivia est plutôt exigeante, la crédibilité de l’agence en dépend.

Nous avons dans ce roman une multitude de points de vue, nous passons d’un personnage à l’autre, apprenant ainsi à les connaître. Leurs situations, leurs âges et les raisons pour lesquelles ils suivent Olivia sont différents. Ils ont tous un petit quelque chose qui donne envie de les découvrir. Je me suis attachée à eux progressivement.

Avec ce thème, on pourrait s’attendre à des scènes érotiques, mais ce tome est plus une découverte des membres de l’équipe, de leurs vies. Tous évoluent d’une manière ou d’une autre. La romance arrive très tardivement, mais promet un deuxième tome plein de changements ! Pourront-ils éviter les crises et les disputes ? Arriveront-ils à concilier leur couple et cet emploi particulier ? J’espère avoir des réponses dans le prochain tome.

Les plumes des auteures se marient très bien. Le résultat est fluide et entrainant. Merci So romance pour l’envoi de ce service presse et aux auteures pour cette agréable lecture.


Extrait :

Lorsque Fred passe la tête par l’embrasure pour m’annoncer innocemment que mon prochain cours débute dans moins de cinq minutes, ce rappel de l’horaire, bien qu’anodin, s’avère le mot de trop, et j’explose.

– C’est quoi, ce planning ? Tu délires ? Elles sont où, mes vacances ? J’en ai marre que tu te serves de moi à ta convenance. Je veux bien dépanner de temps en temps, mais là, tu te fous carrément de moi ! Ben, tu sais quoi ? Tu vas te les coller où je pense, tes heures sup, parce que je me barre de cette boîte, et pas plus tard que maintenant. Tu peux même te garder mon salaire d’août ou m’envoyer aux Prudhommes, j’en ai rien à battre !

Je claque la porte du bureau sans lui laisser l’opportunité d’argumenter. Sous le coup de la colère, les mots ont dépassé ma pensée, j’en prends conscience immédiatement. Mais étrangement, je n’éprouve aucun regret, juste du soulagement et un sentiment de liberté que j’avais presque oublié. Je stoppe net au milieu de la salle de musculation. Mon esclandre n’est pas passé inaperçu, les clients ont tous interrompu leurs exercices. Alexandre s’avance, la mine interrogative. L’inquiétude que je lis dans son regard m’est insupportable ; je m’élance vers lui et le gratifie d’une accolade qu’il me rend maladroitement. Et bien que j’aurais souhaité m’éclipser avec un peu plus de discrétion, je ne peux m’empêcher d’éclater de rire.

– Oh punaise, que ça fait du bien, tu ne peux pas imaginer !

– Tu m’expliques ? – Plus tard. Là, je récupère mes affaires avant de partir. J’ai besoin d’un bon bol d’air.

– Non mais tu quittes vraiment le club ? Tu démissionnes comme ça, sur un coup de tête ?

– Bah oui. On a qu’une vie, non ? Et le changement a du bon, il ouvre le champ des possibles… Oh purée, j’ai une patate, moi ! Tu m’accompagnes ? Je vais au parc.

Je récupère mon sac de sport, pose mon badge en évidence sur le comptoir de l’accueil, pousse la porte vitrée, m’arrête sur le trottoir, le nez en l’air face au soleil, et inspire à pleins poumons. La gazelle s’était égarée, elle vient d’opérer un retour.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s