Sensual Bodyguard de Wendy Roy chez Butterfly éditions !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Sensual Bodyguard de Wendy Roy. Une lecture addictive avec à la clé une histoire intense mâtinée de corps à corps torrides et de moult ingrédients éclectiques pour nous faire succomber. On passe de la tristesse aux rires et d’ambiances conviviales à d’autres à haute tension. Vous l’aurez compris, j’ai passé un super moment en compagnie des personnages hauts en couleur qui m’en fait voir de toutes les couleurs

Titre : Sensual Bodyguard

Auteure : Wendy Roy

Editeur : Butterfly éditions 

Genre : Romantic-suspense 

Résumé : Entre eux, c’est sensuel, brûlant, volcanique !

Cadmal est garde du corps. Quand il n’exerce pas son métier avec rigueur, il prend du bon temps, enchaînant les conquêtes, son cœur à jamais hors de portée.

Néréa est infirmière. Elle mène une vie bien rangée et dévouée aux autres depuis un terrible accident qui a fait voler sa vie en éclats.

Dès leur première rencontre, l’attraction est forte, le désir irrésistible ! Un phénomène aussi spectaculaire que dangereux. Seulement, chacun d’eux porte un lourd passé qui pourrait bien leur exploser à la figure…

ପଓ࿚ ͜ L’avis de Mya ●•٠·˙˜”*°•.ପଓ࿚

J’avais hâte de retrouver Alvar et son équipe aussi dangereuse, atypique que déjantée. Et je n’ai pas été déçue par la plume de Wendy Roy, égale à elle-même. S’il me manquait un peu de suspense et d’action, j’ai gagné en émotions et en instants sexy, voire torrides…

L’indécrottable et le séducteur de ses dames Cadmal a ses habitudes bien lui en ce qui concerne les femmes. Son mantra : pas d’attachement que du plaisir, l’empêche de refaire les mêmes erreurs du passé. S’il ne leur ment pas et veille à ce qu’elles en profitent aussi, il n’est pas tendre non plus. Jusqu’à ce jour…

La journée s’annonçait longue, mais il a sa conscience du travail bien fait pour lui. Ce jour-là, toute l’équipe était sur le pied de guerre, prête à faire le boulot et à passer à l’acte si un des boulons de la mécanique bien huilée s’enraille. Mais certains imprévus sont inéluctables. En quelques secondes, l’opération de protection d’Alderliesten, la nouvelle coqueluche des médias et du grand public investie dans les droits des femmes, est partie en vrille… Dans le chaos du moment, Cadmal s’est pris une balle, mais pas que… Un coup de massue sur le crâne et un autre plein dans le cœur. Et pourtant… Lui qui ne croyait plus à l’amour, et n’exerçait que l’acte charnel jusqu’à présent, il se voit déjà se coller aux basques de Néréa et ne plus la quitter. Sa douceur, son caractère bien trempé, sa compassion et sa force commencent déjà à ronger ses principes en acier. Et le désir d’elle, de son âme ainsi que de son corps ne sont pas en reste. Cette jolie infirmière à la crinière de feu et à la fragilité apparente le bouleverse comme personne, il n’a qu’une seule envie, la protéger d’elle-même, de toute blessure que la vie lui fait subir. Néréa ne guérit pas seulement ses plaies externes, mais elle va aussi creuser jusqu’à colmater celles invisibles à l’œil nu. De jour en jour, elle absorbe sa culpabilité et le réconcilie avec ses vieux fantômes. Eux-deux, c’est évident, inévitable, ensemble, c’est leur force. Mais, certaines vérités ne sont pas bonnes à révéler, et Cadmal en sait quelque chose. Quand il osera enfin confesser le secret qu’il vient de découvrir, il n’y aura pas de retour en arrière possible.

Un joli romantique-suspense que Wendy Roy nous a concocté là. Comme je disais là-haut, moins d’action car, l’histoire est plus concentrée sur le relationnel et sur la psychologie des protagonistes que sur l’enquête policière et c’était réussi. Cadmal et sa sheranee feront certainement le bonheur d’un divan chez un psychologue. Le manque et la culpabilité chevillée au corps, ils avancent dans la vie à l’aveugle, se refusant de vivre, de ressentir et d’être heureux. Le premier, en refusant de s’attacher à quiconque, seule sa famille du cœur, a droit à son soutien indéfectible et à son affection. Quant à la deuxième, seule l’aide et les soins qu’elle prodigue aux autres arrivent à lui procurer une certaine rédemption. Sauver les gens est devenu sa vocation même au détriment de sa santé, de sa sécurité et de son bien-être matériel. C’est une promesse qu’elle s’est faite ce jour funeste où elle a perdu un bout d’elle. La culpabilité de n’avoir rien fait pour changer le cours de cet accident a fait d’elle la femme qu’elle est devenue. En somme, deux âmes-sœurs fort émouvants qui ont vécu et extériorisé chacun à sa manière les affres d’une lourde responsabilité et du deuil.

Quel plaisir et quelle émotion de retrouver les hommes et les femmes de Suraksha ! Toujours aussi soudés, surprotecteurs entre eux et avec les « pièces rapportées », sexy et charmeurs même dans leur dangerosité. J’ai adoré les piques sans filtre entre Gina et Gall, la douceur de Zahra, les pitreries d’Irving et même le mystérieux Finn a réussi à me faire bonne impression. Quant à Eneko, je demande à voir, ses airs agressifs ne me disent rien qui vaille LOL. Et je n’omets pas la présence The COUPLE. Alvar et Erell, toujours aussi amoureux et nous rendent mélancoliques de leur belle histoire à découvrir dans Killer Boss.

Bref, une lecture addictive avec à la clé une histoire intense mâtinée de corps à corps torrides et de moult ingrédients éclectiques pour nous faire succomber. On passe de la tristesse aux rires et d’ambiances conviviales à d’autres à haute tension. Vous l’aurez compris, j’ai passé un super moment en compagnie des personnages hauts en couleur qui m’en fait voir de toutes les couleurs. Je vous recommande de ne pas hésiter à découvrir Sensual Bodyguard.

Merci à Margaux et aux éditions Butterfly pour l’envoi du service presse numérique.

166196081_870243520204302_4484094049196513729_n

L’avis de Charlotte sur Le clan Wilde #1 Weston de Lucy Lennox


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Le clan Wilde #1 Weston de Lucy Lennox publié chez Juno Publising France : une romance MM pleine d’émotion et d’amour.

Titre : Le clan Wilde #1 Weston

Auteur : Lucy Lennox

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 18 €

Résumé :

Nico

J’ai quitté ma famille et ma petite ville natale du Texas il y a quinze ans pour échapper aux commérages et pour permettre à ma mère et à ma sœur d’avoir une vie meilleure. Mais lorsqu’un avocat m’appelle pour m’informer que ma sœur est décédée, me laissant la garde de son nouveau-né, je suis forcé de quitter ma vie paisible de propriétaire de salon de tatouage à San Francisco.

Le fait est que je ne suis pas trop bébés. Ni petites villes. Ni engagement. Et surtout pas trop famille. Mon plan est de retourner à Hobie juste assez longtemps pour signer les papiers d’adoption, offrant à ma nièce un avenir dans une famille stable et aimante, le genre que je ne pourrais jamais lui fournir.

Mais dès que je la vois dans les bras de Weston Wilde, le meilleur ami de ma sœur et le beau médecin de la ville, mes projets commencent à changer. Parce que soudain, je vois un avenir différent. Un avenir avec ce que je pensais ne jamais mériter : une famille. Si seulement je pouvais convaincre West que je ne suis pas le même bon à rien prêt à m’enfuir lorsque les choses deviennent difficiles.

Weston

Il y a une chose dont je suis sûr au sujet de Nico Salerno : c’était un bon à rien quand il était enfant et à en juger par le punk tatoué aux cheveux violets qui se présente à l’enterrement de sa soeur, il n’a pas changé. Il n’y a aucune chance que je le laisse obtenir la garde du bébé de ma meilleure amie.

Mais plus je passe du temps avec lui, plus je me rends compte que son extérieur brut n’est qu’une protection et que sous tous ses tatouages se
cache un homme effrayé et peu sûr de lui, à la recherche d’un endroit où s’intégrer. Et très vite, je sais exactement où est sa place : dans mon lit et à mes côtés.

Le problème, c’est qu’il a déjà abandonné sa famille une fois, comment puis-je savoir que si nous devenons une famille, il ne le fera pas à nouveau ?

Mon avis :

Weston est médecin d’une petite ville : Hobie, où les commérages vont bon train. Mais il est bien intégré dans la communauté. Il membre d’une grande famille. Une tribu soudée et aimante. Le décès de sa meilleure amie marque un tournant dans sa vie. La jeune femme laisse derrière elle sa petite fille de quelques mois, seule, sans famille ou presque, puisqu’il reste Nico, le frère de sa meilleure amie. Mais cet homme n’est pas quelqu’un de fiable. Il a abandonné sa famille en partant sans donner de nouvelle à l’âge de 15 ans.

Nico n’avait pas du tout prévu de revenir dans la ville de son enfance. Pour rien au monde, il ne voulait remettre les pieds dans cet endroit où les préjugés sont monnaie courante. Surtout, pour lui, un homme gay avec les cheveux violets, qui de plus a fuit Hobie à l’adolescence. Pour lui aussi le décès soudain de sa sœur, qu’il n’a pas vu depuis des années risque de changer sa vie. Et pour cause : il se voit hériter de tous ses biens, mais surtout d’une petite fille. Lui qui ne s’est jamais occupé d’un bébé, le voilà responsable de sa nièce.

Pour les deux hommes, la situation est compliquée, mais pour le bien de la petite, ils vont tenter de trouver un terrain d’entente, ce qui n’est pas simple tant ils sont différents.

Ce premier tome est intense en émotions. J’ai été attendrie, Nico. Il est fragile sous ses airs d’homme indépendant et sûr de lui. J’ai été touchée par son vécu et par ses fêlures. Weston est un homme fiable et stable. Il a cependant peur que Nico fuit de nouveau. Ses doutes le rendent attachant.

L’alternance des points de vues est parfaite pour cette romance, cela permet de bien comprendre les personnages et de s’attacher à eux.

J’ai adoré cette histoire, les émotions sont poignantes, les rebondissements sont inattendus et les doutes tiennent en haleine. C’est une belle romance MM que je recommande vivement. Je serai ravie de retrouver les membres de la famille Wilde dans les prochains tomes.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— West, viens ici, s’il te plaît. Vous aussi, Mme Banks.

 Nous fîmes donc volte-face pour rejoindre Hon et son client.

Quand le punk posa les yeux sur Pippa, ce fut comme s’il avait vu un horrible fantôme. Ou bien un extra-terrestre jaillissant du visage d’un innocent. Il pâlit, l’air terrifié. Je me demandais qui pouvait bien avoir aussi peur d’un si petit bébé, et surtout, pourquoi. Ou alors, s’il était bien un client de Hon, il avait peut-être juste peur pour son procès.

Hon me serra la main puis s’approcha de Goldie pour caresser Pippa.

— Weston Wilde, Goldie Banks, je vous présente Nico Salerno, déclara-t-il d’un ton absent sans cesser de cajoler le bébé.

Mon ventre se noua, mes oreilles bourdonnèrent, et toutes les pièces du puzzle s’alignèrent dans ma tête.

— Le frère d’Adriana, poursuivit Hon. Il est là pour la garde de Pippa.

Je m’en décrochai la mâchoire et dévisageai l’autre homme. Il semblait n’avoir même pas vingt-cinq ans, et il était si raide qu’une brise un peu forte pouvait le faire tomber. Il était le choix le plus improbable en matière de père pour Pippa. C’était donc lui le frère d’Adriana, disparu depuis si longtemps ? Ce punk bon à rien qui, meurtri dans ses précieux petits sentiments, avait pris la fuite enfant ?

— Mon cul, oui, grognai-je en récupérant Pippa des bras de Goldie pour la serrer contre moi.

Hon écarquilla les yeux, stupéfait, et le type aux cheveux violets – Nico – l’imita. Ma réaction les avait laissés, ainsi que Goldie, sans voix. En général, j’étais un citoyen modèle, pourvu de bonnes manières, un médecin amical. Pas cette fois-ci, cependant. Pas le jour où j’affrontais l’enterrement de mon amie et la prise de conscience horrible que Pippa devrait grandir sans elle.