L’avis de Charlotte sur Mr Bastard de Lena K. Summers

Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Mr Bastard de Lena K. Summers aux Editions Addictives : une romance pétillante et addictive !

Titre : Mr Bastard

Auteur : Lena K. Summers

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Il croit tout contrôler. Elle se fait un plaisir de lui montrer que non.

Casey ne croit ni à l’amour, ni à l’engagement. D’ailleurs, son entreprise florissante d’organisation de divorces lui donne raison.
Mais il n’est pas préparé à l’arrivée de la tempétueuse Paige. Aussi belle que grande gueule, la détective lui tient tête et ne cède pas un pouce de terrain devant lui.
Pire : alors que Casey a toujours tout contrôlé, le désir brûlant qui les pousse l’un vers l’autre prend le pas sur la raison et lui fait perdre tous ses repères !
Face à Paige qui le rend dingue, il lutte pour reprendre le dessus… à ses risques et périls !

Mon avis :

Casey, en maniaque de l’organisation, s’occupe de planifier les divorces. Paige est détective privée. Par leur métier, ils sont amenés à se côtoyer. Chacun dans son camp la guerre est déclarée !
Dès le départ, le ton est donné. L’un comme l’autre ont un caractère fort. Entre eux, c’est explosif !

Par la force des choses, ils se retrouvent à travailler ensemble. Pas simple quand ils oscillent entre s’entre-tuer ou se jeter l’un sur l’autre. Le désir est intense, leur corps et leur tête ne veuillent pas la même chose : succomber ou rester professionnels… Choix difficile.

J’adore les joutes verbales. Les deux personnages ont de la répartie et ne manquent pas d’imagination pour faire sortir l’autre de ses gonds.

Paige est dans une situation difficile et j’ai eu beaucoup de peine pour elle. Heureusement, elle n’est pas seule, sa sœur est d’un grand soutien.

Casey a souffert de précédente relation. Il est hors de question pour lui de laisser quelqu’un entrer dans sa bulle. Sauf ses amis : Margot, qui est aussi sa secrétaire et Peter, le mari de cette dernière.

J’ai beaucoup aimé leurs métiers qui sortent de l’ordinaire, surtout Casey ! Tous les deux m’ont touché, leur attitude est cohérente par rapport à leur vécu. Ils m’ont aussi énormément fait rire par leur façon de communiquer quelque peu houleuse ! Vous l’aurez compris, j’ai passé un très bon moment en leur compagnie.

La plume de l’auteure est fluide et addictive. J’ai eu du mal à quitter ma lecture. Pour finir, je vous recommande vivement Mr Bastard !

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Putain, Paige, tu me rends fou. Complètement fou.
– Soyons fous à deux et oublions le reste.
Elle tire sur ma veste pour m’en débarrasser et, une fois la tâche accomplie, elle s’en prend à ma chemise.
– Pressée ?
– Oui, et si tu n’y mets pas du tien, il se peut que je commence sans toi.
– Ça pourrait me plaire, tu sais.
– Tu es ce genre d’homme ?
– Lequel ?
– Passif ! Je t’imaginais autrement.
– Tu vas voir si je suis passif !
Piqué au vif, je la déshabille rapidement, profitant de la vue qui s’offre à moi à chaque effeuillage. Quand je dégrafe son soutien-gorge, je ralentis le rythme et offre toute l’attention que sa poitrine mérite.
Je me doutais qu’elle serait belle, mais je n’avais pas imaginé le grain de sa peau semblable à du satin qui ne demande qu’à être cajolé. Ce que je m’empresse de faire : de ma langue, je caresse ses tétons durcis tendus vers moi.
La réaction est immédiate et Paige se cambre sous mes caresses. Ses mains cherchent à m’attraper mais je l’en empêche en rassemblant ses poignets au-dessus de sa tête.
Je veux être le maître de son plaisir et je ne suis pas certain d’y parvenir si elle se met à me caresser, tellement elle a un effet étonnant sur moi.
Quand, après quelques secondes, elle comprend mon intention, ses bras restent sagement positionnés, et je peux à nouveau donner toute mon attention à sa poitrine, puis je descends, parsemant son corps de baisers.
J’embrasse l’intérieur de ses cuisses, suivant le tissu de son string, alors qu’elle ondule du bassin.
L’odeur qui se dégage de son intimité me rend dingue et d’un doigt je soulève le sous-vêtement avant de le décaler sur le côté pour enfin découvrir son mont de vénus.
Je prends quelques secondes pour admirer Paige complètement offerte à moi, et cette vue me terrasse. La beauté à l’état pur.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s