Hurt d’Antinea Kane aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Hurt d’Antinea Kane. Un romantique suspense riche en rebondissements à découvrir ! Un drame douloureux, une passion infinie, une alchimie torride ainsi qu’à fleur de peau et une dynamique qu’on ne peut s’empêcher d’aimer. Et c’est aussi une intrigue prenante, un suspense haletant, des rebondissements à la pelle et une plume attrayante !

Titre : Hurt

Auteure : Antinea Kane

Editeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romantique suspense 

Résumé : Elle est sa lumière. Il sera sa part d’ombre.
Depuis un an, Heather vit chaque journée comme un défi. L’équilibre qu’elle a réussi à instaurer menace pourtant de basculer quand Shane refait irruption dans sa vie. Plein de rage et aveuglé par la douleur, il n’a plus rien de l’homme solaire qu’elle a connu auparavant.
S’il a été le meilleur ami d’Heather pendant longtemps, aujourd’hui il sera son meilleur ennemi. Et il compte bien lui rappeler que tout choix implique des conséquences.
Mais si dans l’ombre, quelqu’un décidait de bouleverser la donne ?

𒈝⭐ L’avis de Mya ⭐𒈝

Antinea Kane, une jeune auteure fraîchement débarquée chez les éditions Addictives et déjà du potentiel pour nous embarquer dans son univers. Une plume prometteuse que je vous recommande de suivre.

Hurt, une belle romance à suspense en deux parties qui raconte une relation tumultueuse oscillant entre amour et haine. La passion destructrice qui anime les protagonistes clés est l’un des points forts de la première partie, ma préférée d’ailleurs, mais, les messages du mystérieux corbeau en est le sel. Quant à la deuxième partie est plutôt consacrée à la reconstruction, au pardon, exit les non-dits et place aux révélations, au dénouement de l’intrigue, ainsi qu’aux amitiés un peu fofolles !

Heather et Shane, meilleurs amis du monde naguère, devenus ennemis aujourd’hui. Mais ne dit-on pas que de l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas qu’il peut être facile de franchir… ou pas ! Shane est déjà mordu par la culpabilité et n’a pas besoin qu’Heather décuple ce sentiment de dégoût de lui depuis le drame dans lequel il a perdu son meilleur ami, d’autant plus qu’il est aussi le frère de son bourreau actuel. La femme qu’il a toujours vénérée. Celle qui s’est installée sur le trône de son quotidien depuis leur jeune âge. Depuis leur première rencontre. Heather a été son espoir d’un avenir meilleur, avec son frère, elle a été sa seule famille, son point ancrage. Aujourd’hui, Heather lui voue une haine tenace et c’est de sa faute à lui… À cause de lui, elle a perdu son frère adoré, son protecteur et il ne pourrait rien y faire pour colmater la blessure de sa perte. Elle refuse de lui parler ni même de l’entendre, lui expliquer. Elle ne veut plus rien à avoir avec lui. Jusqu’à l’anniversaire du décès de Jacob, la pièce manquante à leur trio gagnant.

Le retour de Shane va soulever une tempête de haine dans le cœur d’Heather, mais pas que… Depuis le jour où elle l’a trouvé à l’attendre devant son lieu de résidence, elle a su que plus rien ne sera comma avant. Son palpitant et son corps frémissant de désir ont compris bien avant elle que Shane n’est plus l’ex-meilleur ami… Il est devenu bien plus que cela à son plus grand désespoir. Une partie d’elle le veut lui et une autre le rejette … Heather n’a pas encore compris qu’elle est la seule à mener une bataille contre lui, contre con cœur. Car Shane s’est déjà avoué vaincu depuis belle lurette. Son cœur est rempli d’amour pour elle, ses pensées ne sont dédiées qu’à elle, ses choix de vie sont menés en fonction de ses désirs à elle… Sauf un. Celui qui a fait tout planter. Celui qui a endeuillé son amour, sa vie.  Heather a besoin de temps pour comprendre les tenants et aboutissants de ce fragile lien qui l’unit à Shane, assimiler les desiderata de son cœur meurtri, accomplissant quelques pas en avant et le double en arrière, de quoi rendre fou et éprouver la patience et l’amour de Shane… Et l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête ne l’aide pas à remettre ses idées en ordre ni s’avouer des sentiments qu’elle se découvre pour son meilleur ami. Elle a un deuil à gérer et un harceleur à démasquer, comment peut-elle faire face à l’amour en plus !

Le personnage d’Heather est bouleversant, une héroïne de sa trempe, on adore, mais elle a fini par éprouver mes nerfs… Et mon crush va…. roulement de tambour…. à Shane… totalement et définitivement. Pour les rares fois qu’on voit les bad-boys de nos romances se dévoiler, montrer leurs failles, s’avouer un amour d’adolescence et assumer celui de l’adulte sans avoir besoin qu’on les pousse dans leurs retranchements. Malgré les mauvaises impressions qu’on a sur lui de prime, sa noirceur, sa colère, sa férocité, sa jalousie et sa possessivité exagérée, il s’évertuera à toutes les démonter. Une par une. La démesure à protéger son aimée n’est que la preuve de son grand amour et sa jalousie est à la mesure de son manque de confiance en lui qui lui vient de l’enfance et l’indifférence qu’il a subie… Comment ne pas succomber aux émotions qu’il nous fait ressentir au fil des pages ? 

Hurt est un drame douloureux, une passion infinie, une alchimie torride ainsi qu’à fleur de peau et une dynamique devant laquelle on ne peut reculer ni s’empêcher d’aimer. Et c’est aussi une intrigue prenante, un suspense haletant, des rebondissements à la pelle et une plume attrayante.  Et si Heather et Shane m’ont beaucoup touchée, je n’oublie pas le clin d’œil à certains protagonistes secondaires qui ont réussi à me prendre dans leurs filets. Surtout les têtes à claques qu’on découvre dans la 2e partie, ils m’ont tellement fait rire. Leurs loufoqueries ont rapporté une bonne bouffée d’air frais à l’histoire tempérant l’effet dramatique du début… S’ils ont servi de tampon dans la nouvelle dynamique entre Heather et Shane, ils ont été aussi des enquiquineurs de choix… Leur gentillesse, et leur chaleureux accueil ont permis à la première de lécher ses blessures et aussi son tremplin pour un nouveau départ ! Comment ne pas les aimer ?  Bref, un romantique à suspense à ne pas manquer.

Merci aux Éditions Addictives pour l’envoi du service presse numérique !

    

 

hurt

L’avis de Carine sur One Kiss, un roman de Lindsey-T chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ One Kiss ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Lindsey – T

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

«  On s’embrasse, et puis c’est tout ! On est d’accord là-dessus, hein ? — Tu crois que ça va suffire ? me demande-t-il. (…) Je fais quoi de mes mains ? — Tes… mains ? Qu’est-ce que tu veux dire ? — Oui, mes mains. Tu sais, les trucs au bout de mes bras, ironise-t-il. Je dois les poser où pendant que je… pardon… que tu m’embrasses ? (…) Sur tes seins ? — Parce que toi, quand tu embrasses une fille pour la première fois, tu lui tripotes direct la poitrine ? » 

Embrasser mon ex-beau-frère. Ça, c’est l’idée du siècle qu’a trouvée ma meilleure amie pour me le sortir de la tête. Eh oui, je craque désespérément pour le frère de mon ex. Précision : je l’ai toujours détesté, il m’a toujours détestée. Pourtant, ce soir, on en est là, lui et moi. Parce que malheureusement, il est beau, sulfureux, tellement sexy, et en plus il est vétérinaire… Un baiser. Un seul baiser censé me débarrasser de ce fantasme malsain ! Cela semblait être une bonne idée, sur le papier. Dans le vrai monde, c’est une idée pourrie. Et si après l’avoir embrassé, moi, Cléo, je déclarais mon obsession pour Sevan officiellement renforcée ? Pitié, non…


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

One Kiss ou quand un livre devient… explosif !

J’ai littéralement dévoré ce roman, impossible de le poser une fois commencé. Moi qui avais besoin d’une lecture pétillante et addictive, j’ai vraiment ouvert cette petite perle au bon moment.

Parfois, il suffit d’un baiser, un seul… One Kiss et puis c’est tout ! Mais, pour se dire quoi ? Une fois et puis c’est tout, cela suffit-il pour ne pas recommencer ? Une fois et puis c’est tout pour savoir que pour tomber amoureux, il n’en faut pas plus ? Une fois et puis c’est tout, pour avoir envie de plus ? Ce défi était bien stupide… ou pas. Cléo est encore plus perdu qu’avant après ce baiser qui lui ouvre les portes des sensations bien différentes de celles qu’elle a connues jusqu’alors et de nouvelles possibilités… L’expérience menée sur son « ex-beau-frère » a lamentablement échoué… Cléo n’a qu’une seule envie… Recommencer. Décidément, crusher sur le frère de son ex qu’on détestait y a peu encore est la pire des idées, surtout quand ce dernier la juge comme une petite provinciale coincée et qu’il l’aime se jouer d’elle… beaucoup se jouer d’elle…

Avec One Kiss, Lindsey T nous offre une sublime romance pleine de peps avec laquelle on ne peut que passer un superbe moment de lecture. C’est à la fois frais, addictif et chaud caliente ! Oui un vent de Sirocco souffle sur Paris ! Un vent violent, sec et très… très chaud qui va ravager vos petites culottes. Un vent qu’on pourrait aisément rebaptiser Sevan…  

Sevan, notre beau vétérinaire sexy, connard de première aux doigts magiques qui sait aussi se montrer sympa… quand il veut. La belle Cléo l’amuse, mais hors de question qu’elle fasse les girouettes. Elle veut jouer ? Il est partant, mais sans Joker ! Pour Cléo qui est pleine de principes, ce n’est pas facile de résister à ce Don Juan qui ne cesse de se retrouver sur son chemin et qui collectionne les filles à foison sans pour autant s’en encombrer plus d’une nuit. Les principes lui, il ne connait pas et s’en tape comme de l’an quarante. Il aime vivre au jour le jour et prendre le plaisir comme il vient. Il est bien connu que là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir, alors ne nous gênons surtout pas ! Cléo, il ne veut pas l’épouser non plus, alors qu’importe s’ils doivent s’amuser un peu ensemble. Sauf que la petite brunette, est complètement perdue et partagée entre cette tension sexuelle malsaine qui ne la quitte pas en présence du sexy Sevan et, son chagrin post-rupture de la non-présence de son frère Lorik. D’autant plus que contrairement à Lorik qui l’évite, Sevan ne cesse de la pousser dans ses retranchements. Il la pousse, mais aussi la défie. Il la met face au miroir qu’est sa vie qu’elle brime de ses principes. Succombera-t-elle comme les autres ? Sera-t-elle la fille de plus à son tableau de chasse ou peut-elle espérer plus ? Pas de sentiments… Cela avait l’air simple, sauf lorsqu’on est une grande romantique et que les papillons s’invitent au programme. Jouer dans la court des grands n’était vraiment pas fait pour elle….

Sevan et Cléo, deux personnages complètement addictifs à la lecture, mais aussi l’un pour l’autre ! Même si pour Cléo, il faudra attendre la seconde partie pour qu’elle soit moins dans la retenue. Son évolution est en parfaite adéquation avec son personnage et ses prises de conscience sont vraiment agréables à découvrir. Elle est très touchante et on ne peut que s’attacher à cette jeune femme qui évolue dans une sphère qui n’est pas la sienne. La tension qui les anime est électrique, mais elle a aussi ce petit mélange d’humour qui rend les situations drôles, parfois même dans des moments qui ne s’y prêtent pas et ce, pour notre plus grand bonheur.

Avec One Kiss, j’ai pris un plaisir fou de retrouver la plume de Lindsey T. Toujours aussi fluide, divertissante, bien imagée et sexy en diable. Elle nous emporte et nous immerge complètement dans un récit drôle, captivant et très prenant alors qu’il n’y a pas de gros suspense. C’est pour dire que tout y est vraiment entrainant et très intense. Les échanges entre nos protagonistes et leurs réparties sont extrêmement bien menées que ce soit dans le plaisir, la colère ou encore les scènes sensuelles écrites avec gourmandise et originalité. Leurs joutes sont tout simplement du grand Lindsey T. Pleines de piquants et de mordants dans un mélange qui navigue entre la tendresse et l’intensité des émotions à l’image des caractères explosifs et hauts en couleurs des protagonistes. Tous les ingrédients sont là pour passer un excellent moment de lecture dans laquelle l’auteure nous happe dès les premières lignes avec le sourire qui d’emblée, nous fait aussi une belle envolée de papillons dans le bide. Car on sait, dès le prologue, que cette lecture va être de la bombe !

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle pépite de Lindsey T.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Ce soir, j’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes. Combattre le feu par le feu. L’envie d’embrasser Sevan par le fait de l’embrasser. Il a dit oui à mon étrange marché, avec son éternel air désinvolte, comme s’il se foutait de tout. Y compris de poser sa bouche sur celle de l’ex-copine de son frère.

Je m’efforce d’expirer lentement, puis humecte mes lèvres. Sevan demeure immobile, attentif à chacun de mes gestes.

— Bon… je crois que le moment est venu, non ? Donc, c’est moi qui commence. Toi, tu ne bouges pas !

Je le considère comme je calculerais mes appuis avant de me lancer sur la piste du triple saut en me demandant comment je vais éviter de mordre la planche. C’est le premier homme que j’embrasse depuis Lorik…

Mais tout ce qui m’importe en cet instant, c’est qu’il est grand. Je mate le bout de mes sneakers, puis le menton ombré d’une barbe naissante de Sevan.

— Je pourrais peut-être juste me hisser sur la pointe des pieds, mais ça va être compliqué pour moi de tenir la position. Et ça sera clairement inconfortable. Or, si on ne veut pas fausser l’expérience, on ne doit pas accentuer le côté inconfortable, non ?

Je ne peux retenir un rire de gorge super gênant, et j’ai envie de me gifler pour ça quand Sevan hausse un sourcil, avant de lâcher :

— Je fais quoi de mes mains ?

Je cille, surprise.

— Tes… mains ? Qu’est-ce que tu veux dire ?

L’air trop sérieux de Sevan ne me convainc pas. Ma jauge de méfiance remonte en flèche.

— Oui, mes mains. Tu sais, les trucs au bout de mes bras, ironise-t-il. Je dois les poser où pendant que je… pardon… que tu m’embrasses ?

Je ne relève pas la pique de Sevan et j’ouvre de grands yeux. Je n’avais pas pensé à ça. Pas le temps de réfléchir, il devance mes hésitations.

— Je les pose là ? me demande-t-il en fixant mes hanches.

Joignant le geste à la parole, il détache sa main droite du comptoir pour envelopper ma taille. La chaleur de sa peau se communique à moi à travers le tissu trop fin de ma robe et aussitôt, mon bas-ventre s’embrase. Je me tortille pour éteindre l’incendie.

— Non ! Je ne crois pas que ça soit une bonne idée !

— Sur tes seins ?

Je redresse brusquement la tête pour me confronter au retour du demi-sourire moqueur. Sevan arbore son air le plus innocent, et hausse les épaules.

— J’aurai essayé…